Accueil Chronique de concert Ennio Morricone (Festival de Nimes)
Dimanche 19 janvier 2020 : 11254 concerts, 25884 chroniques de concert, 5284 critiques d'album.

Chronique de Concert

Ennio Morricone (Festival de Nimes)

Ennio Morricone (Festival de Nimes) en concert

Arènes de Nimes 23 juin 2018

Critique écrite le par


Petite escartade à Nimes pour un aller voir une légende vivante en "tournée d'adieu", puisque c'est ainsi que s'intitule le spectacle.
Ennio Morricone, compositeur de film de génie, vient diriger pas moins de 200 personnes sur scène ; un orchestre philarmonique et pas moins de 50 choristes, pour une sélection de titres retraçant l'ensemble de sa carrière.

Bon point, la liste des titres joués est distribuée à l'entrée des arènes, ce qui nous permettra de suivre le fil. On nous annonçait 3 heures de spectacle et au vu des titres annoncés, nous n'en seront pas loin.

Après l'entrée organisée des musiciens, le maestro de 89 ans arrive seul, la démarche fière et la tête bien droite. Quelques notes d'échauffement et c'est parti avec la musique de Bugsy puis quelques titres de film de la fin des années 60. Vient ensuite quelques morceaux d'une série TV et une sélection de titres tirés d'Il était une fois dans l'Ouest et du Le Bon, La brute et le truand.

Entracte et on repart sur une nouvelle sélection avec des films variés, La diligence pour Red Rock, extrait du film "Les Huit Salopards" de Quentin Tarantino qui lui valut un oscar en 2016 pour la meilleure musique de film et quelques classiques comme Sacco et Vanzetti " ou Le Clan des Siciliens.
Déception, nous aurions aimé d'avantage de morceaux de l'ère western spaghetti, pas de musique des Incorruptibles ou Il était une fois l'Amérique ou encore Chi Mai du film Le Professionnel, mais cela nous permettra aussi de découvrir d'autres facettes de son répertoire.

On finit avec 3 titres du film Mission et 2 rappels, reprises de morceaux de la soirée.

On vous a livré de façon un peu brute le contenu. Voilà maintenant le fond.
On a adoré le lyrisme de l'œuvre et un sens d'écriture musical extrêmement riche. Les versions des morceaux sont celles réorchestrées en 2016 et reprises au millimètre. La magie opère. Le sens de l'écriture de Morricone offre un spectacle à la fois lyrique et rock, tant le sens du rythme déstructuré et le jeu vocal des cœurs se mélange pour passer d'un instant fragile à un rythme militaire en un fragment de secondes. Et on se dit que les réalisateurs de film jubilaient surement à la réception du titre qu'ils allaient mettre sur leur scène. Notre culture en est d'ailleurs tellement encrée que l'on revoit les images de films parfois à l'écoute des certains morceaux.
L'orchestre vibre au son de la baguette et se meut au rythme de la baguette, formant des vagues d'instrumentation assez spectaculaire, tant musicalement que visuellement.
Le bonhomme, assis sur une chaise devant son pupitre dirige cela sans problème et on imagine son émotion à chaque fin de séquence, remerciant le public et ses musiciens dès que les lumières s'éclairent.
Bref, nous avons passé une soirée incroyable et remercions Nimes d'avoir osé reprogrammer ce spectacle.

> Réponse le 02 juillet 2018, par Anouk

Concert d'adieu dans un endroit magique que sont les arènes de Nîmes. Places très chères et pourtant nous n'avons pas eu droit au celebrissime Chan Mai (le professionnel) que TOUT le public attendait. Une grosse déception en plus de la froideur et distance de l'artiste et de son orchestre. Pas vraiment d'âme contrairement à d'autres concerts vus de lui.  Réagir


Ennio Morricone : les dernières chroniques concerts

Ennio Morricone en concert

Ennio Morricone par lol
Palais des Congrès, Paris, le 24/09/2016
Evidemment, il fallait être au Palais des Congrès pour cette étape Parisienne de la tournée célébrant les 60 ans de carrière du Maestro Ennio Morricone. Il faut quand même... La suite

Ennio Morricone en concert

Ennio Morricone par Philippe
Arènes, Nîmes, le 11/07/2015
Certains mythes devraient peut-être juste rester mythiques, et certains fantasmes n'ont pas vocation à être réalisés. A mon âge, je devrais pourtant le savoir : se confronter 25... La suite

Ennio Morricone en concert

Ennio Morricone par lol
Zénith de Lille, le 22/03/2015
Il sera difficile d'être objectif dans cette chronique tant Ennio Morricone et sa musique sont importants à mes yeux. Le maestro figure clairement en bonne place dans mon... La suite

Ennio Morricone en concert

Ennio Morricone par Bighardsun
Bercy - Paris, le 04/02/2014
Après une dizaine d'années d'absence sur le territoire français, Ennio Morricone revient à Paris, pour un concert forcément très attendu. 19h30, ouverture des portes, la salle... La suite

Arènes de Nimes : les dernières chroniques concerts

 Status Quo + ZZTOP (Festival de Nîmes 2019) en concert

Status Quo + ZZTOP (Festival de Nîmes 2019) par G Borgogno
Arènes de Nîmes, le 04/07/2019
Status Quo / ZZTOP. Je m'étais RE-mis à écouter ZZTOP ces temps-ci.. Et leurs opus jusqu'à "Eliminator" sont, sommes toutes, des plus corrects. Mieux, ce sont de juteux... La suite

Mark Knopfler (Festival de Nîmes 2019) en concert

Mark Knopfler (Festival de Nîmes 2019) par Billduvaucluse
Festival de Nîmes, le 15/07/2019
Un très bon concert de deux heures. Peu de titres de Dire Straits, mais joués à la perfection. Sinon, le reste de la setlist était constituée par des morceaux de ses albums solos... La suite

Slash featuring Myles Kennedy and the Conspirators + Rival Sons en concert

Slash featuring Myles Kennedy and the Conspirators + Rival Sons par exxo7
Les Arènes de Nîmes, le 03/07/2019
C'est toujours un bonheur immense que de se retrouver dans les arènes de Nîmes... Ce lieu aura toujours quelque chose qui me fascine. Ce soir c'est pour voir et écouter Slash... La suite

Elton John (Farewell Yellow Brick Road Tour) en concert

Elton John (Farewell Yellow Brick Road Tour) par Fred Boyer
Arènes de Nimes, le 23/06/2019
J'ai des questionnements sur le temps qui passe auxquels j'ai du mal à trouver des réponses. Par exemple, je me demandais l'autre jour à quel moment il est devenu acceptable de... La suite