Accueil Chronique de concert Etienne Daho (EdenDahoTour)
Mercredi 29 janvier 2020 : 11415 concerts, 25893 chroniques de concert, 5285 critiques d'album.

Chronique de Concert

Etienne Daho (EdenDahoTour)

Etienne Daho (EdenDahoTour) en concert

La Coopérative de mai, Clermont-Ferrand 21 novembre 2019

Critique écrite le par



Impeccable concert d'Etienne Daho à La Coopé lors de son passage à Clermont-Fd pour la tournée EdenDahoTour, avec une set list vintage garantie sans tubes (ou presque) proposant l'intégralité des albums "Eden" et "Reserection", plus de nombreux morceaux jamais joués sur scène et quelques reprises bien senties. C'est dans une salle qui affiche complet (et qui fera preuve d'un bel enthousiasme malgré l'absence des traditionnels hits du Monsieur) que Daho redonne vie à l'album "Eden", initialement paru en 1996. C'est un disque ambitieux, enregistré à Londres et coûteux à produire qui avait été un semi échec à sa sortie, avant de devenir culte chez les fans. Très marqué par la jungle et l'électro pop, l'album ne fait pas partie de nos favoris, mais comme nos derniers rendez-vous avec Daho à Rock en Seine, Europavox et La Route du Rock ont été plus que réussis, on se dit que sa classe et sa prestance vont le conduire à en proposer une version scénique séduisante. Et c'est effectivement ce qui s'est passé !



En voix, entouré de ses fidèles (et très bons) musiciens mais également d'une excellente section de cordes, le french dandy pop attaque bille en tête avec l'intégralité de l'album "Eden". Le son est bon, la scénographie - laissant toute la place à la star - est efficace et la tonalité "électro pop dépouillée avec cordes sobres" fait son petit effet, c'est un euphémisme. Dans cet écrin parfait pour l'occasion, on redécouvre le disque, très bien réarrangé pour le live et l'on se laisse progressivement emporter. Miraculeusement, l'ensemble ne sonne pas daté mais se révèle au contraire intemporel, un peu comme le trip hop de Massive Attack, auquel on pense à quelques reprises. Pour ne rien gâcher, le maître de cérémonie se montre drôle et touchant dans ses interventions entre les titres, allant même jusqu'à dédier le show aux élèves du lycée Saint-Géraud d'Aurillac, qui ont effectué un joli travail (affiche, clip etc.) sur son univers avec leur prof Fred Le Falher et lui ont présenté avant le concert.



Les titres classieux défilent ("Les Pluies chaudes de l'été", "Les Bords de Seine", un duo virtuel avec Astrud Gilberto, "Me Manquer", "De bien jolies flammes", jamais joué sur scène jusqu'à cette tournée, "L'enfer enfin", "Un serpent sans importance" ou encore "Rendez-vous au jardin des plaisirs", avec son ambiance à la Giorgio Moroder... ) et l'on constate avec joie que l'on passe une excellente soirée, comme le reste du public, chaleureux et très réjoui. La salle n'est pas au bout de ses surprises puisqu'après "Eden", c'est le mini album "Reserection" (enregistré à l'époque avec le groupe Saint Etienne et sa chanteuse Sarah Cracknell) qui est interprété en entier, permettant d'entendre les très marquants "Reserection/Jungle Pulse" et "Le Baiser français", ainsi que les deux seuls tubes du soir : "He's On The Phone" (adaptation de "Week-end à Rome" en anglais) et "Le premier jour (du reste de ta vie)" (initialement écrite par Cracknell pour "Eden").



La grande salle de La Coopérative de mai fait un triomphe mérité à Daho et demande des rappels qui seront au diapason du reste du concert, assez inattendus, sexy et bien envoyés : "Warm Leatherette", une reprise du hit de The Normal (aka Daniel Miller, le boss de Mute Records), "Walking on Thin Ice" (un titre de Yoko Ono enregistré avec John Lennon), le très hot "X amours" (extrait de "Reserection") et "Get Off My Case", une reprise des Comateens, autre groupe ami de Daho. Le dénommé Etienne a vraiment gâté ses fans avec ce copieux et réjouissant concert de l'EdenDahoTour. Une tournée qui leur était au départ exclusivement destinée mais qui plaira à tous les amoureux de pop au sens large.



Photos : Yann Cabello www.yanncabello.com, www.facebook.com/yann.cabello.7, twitter.com/YannCabello, instagram.com/yanncabello...






Etienne Daho : les dernières chroniques concerts

Etienne Daho + LuneApache en concert

Etienne Daho + LuneApache par Fred Boyer
Le Silo - Marseille, le 23/11/2018
D'abord faut que je te raconte un peu ma vie. J'ai 43 ans, je vais voir des concerts depuis 25 ans au bas mot, et si en terme de quantité je reste un petit joueur comparé à... La suite

The Brian Jonestown Massacre, Etienne Daho, The Black Angels, Grizzly Bear, Shame, The Liminanas, Le Villejuif Underground  (La Route du Rock 2018) en concert

The Brian Jonestown Massacre, Etienne Daho, The Black Angels, Grizzly Bear, Shame, The Liminanas, Le Villejuif Underground (La Route du Rock 2018) par Pierre Andrieu
Fort de Saint-Père, près de Saint-Malo, le 17/08/2018
Après une première soirée de fort bon aloi à La Nouvelle Vague de Saint-Malo en compagnie de Marlon Williams, Ezra Furman et The KVB, c'est avec une joie non dissimulée que... La suite

John Cale présente l'album The Velvet Underground and Nico (+ invités : Carl Barat et Pete Doherty des Libertines, Mark Lanegan, Etienne Daho, Lou Doillon, Saul Williams, Animal Collective)  en concert

John Cale présente l'album The Velvet Underground and Nico (+ invités : Carl Barat et Pete Doherty des Libertines, Mark Lanegan, Etienne Daho, Lou Doillon, Saul Williams, Animal Collective) par lol
Philharmonie de Paris , le 03/04/2016
Comme pour beaucoup de monde, le Velvet Underground est à mes yeux un groupe majeur, qui a bousculé et changé la face du rock en y transfigurant son côté obscur, arty et... La suite

John Cale présente <i>The Velvet Underground and Nico</i> (avec Carl Barat et Pete Doherty des Libertines, Mark Lanegan, Etienne Daho, Lou Doillon, Saul Williams, Animal Collective) en concert

John Cale présente The Velvet Underground and Nico (avec Carl Barat et Pete Doherty des Libertines, Mark Lanegan, Etienne Daho, Lou Doillon, Saul Williams, Animal Collective) par Charliii
Philharmonie de Paris, le 03/04/2016
Après une recherche désespérée de place pour ce concert unique, me voici à la Philharmonie de Paris pour voir John Cale et ses invités interpréter l'album The Velvet... La suite

La Coopérative de mai, Clermont-Ferrand : les dernières chroniques concerts

Philippe Katerine + Eveno (Tournée  Confessions) en concert

Philippe Katerine + Eveno (Tournée Confessions) par Pierre Andrieu
La Coopérative de mai, Clermont-Ferrand, le 23/01/2020
Triomphal retour de Philippe Katerine à La Coopé, qui affiche complet ce 23 janvier 2020 et réserve un accueil chaleureux (mais pas délirant, le public étant un peu... La suite

Seun Kuti & Egypt 80 en concert

Seun Kuti & Egypt 80 par Pierre Andrieu
La Coopérative de Mai, Clermont-Ferrand, le 13/11/2019
Concert de feu de Seun Kuti mi novembre dans une petite Coopé truffée de danseurs bien chauds comme il faut... Pas de première partie, on rentre direct dans le vif du sujet en... La suite

Manu Katché + Patrick Verbeke en concert

Manu Katché + Patrick Verbeke par Jérôme Justine
Coopérative de Mai, Clermont -Ferrand, le 11/12/2019
Il y a des trognes qui font plaisir à revoir. Il y en a d'autres qu'il est plaisant de voir de si près pour la première fois. Quand en plus ce sont des trognes cool,... La suite

L'Épée (Emmanuelle Seigner + The Liminanas + Anton Newcombe) - Diabolique Tour en concert

L'Épée (Emmanuelle Seigner + The Liminanas + Anton Newcombe) - Diabolique Tour par Pierre Andrieu
La Coopérative de mai, Clermont-Ferrand, le 30/11/2019
Bien envoyé, le premier concert français du "Diabolique Tour" de L'Épée ! C'est dans une grande salle de La Coopé remplie correctement (à vue de nez, 500 personnes)... La suite