Accueil Chronique de concert (mes) Eurockéennes 2018, 1/2 : Michelle David, Insecure Men, Beth Ditto, Prophets of Rage, Nine Inch Nails, FFF
Mardi 20 novembre 2018 : 12095 concerts, 25250 chroniques de concert, 5234 critiques d'album.

Chronique de Concert

(mes) Eurockéennes 2018, 1/2 : Michelle David, Insecure Men, Beth Ditto, Prophets of Rage, Nine Inch Nails, FFF

(mes) Eurockéennes 2018, 1/2 : Michelle David, Insecure Men, Beth Ditto, Prophets of Rage, Nine Inch Nails, FFF en concert

Presqu'île du Malsaucy, Evette Salbert 06 juillet 2018

Critique écrite le par



"30 Years of Peace & Music !"...

Les Eurockéennes de Belfort fêtent cette année leurs 30 ans et sont donc désormais plus âgées qu'une bonne moitié de leurs festivaliers ! Etant encore "un peu" peu plus vieux qu'elles, on célèbrera pour notre part notre 25ième participation d'affilée, et à peu près avec les mêmes personnes (et même leur grands enfants !) : un chiffre assez miraculeux quand on y pense, qui témoigne de la fidélité qu'a su générer le festival, marqueur du début de l'été et rendez-vous amical qu'on ne manquerait pour rien au monde. Alors tant pis si la météo de ce samedi, deuxième jour du festival et premier pour nous, s'annonce assez déplaisante : on en a vu d'autres ici et par ailleurs, 4 journées absolument magnifiques au Hellfest nous ont gonflé à bloc, il y a quinze jours...


Mais en fait ici, c'est jeudi qu'il a fait un temps atroce, de l'avis général des pauvres gens qui y furent : aujourd'hui tout va bien se passer dès qu'on aura retrouvé le stand des flammekueche (après un bref instant de panique) : pas mal de choses ont bougé, un énorme sigle EUROCKS où l'on peut grimper et une petite grande roue sont apparus, et même le chapiteau de la "Scène B" a repoussé, en plus grand, comme un joli clin d'oeil à l'histoire du Malsaucy ! En plus, la France a battu l'Uruguay, donc les nombreux fans grimés aux couleurs nationales sont d'excellente humeur. Voilà qui est de bonne augure pour l'ambiance ! Pas assez méfiant dans une descente, j'évite de justesse et au prix d'une contorsion douloureuse et certainement grotesque, une grosse gamelle dans la boue rouge que nous ont aimablement laissé les gens de la veille, comme si on la connaissait pas déjà des autres années...


On commence en douceur chaloupée, puis en dansant franchement, avec Michelle David & the Gospel Sessions, une petite soul sister à coupe afro rousse, pleine d'une belle énergie et supportée par un groupe de blancs-becs tirés à quatre épingles, avec un super son qui n'est pas sans rappeler celui des Daptones de la regrettée Sharon Jones. Très belle voix, un poil trop gueulée selon certains avis (certes, ce n'est pas Nina Simone, plutôt Tina Turner), mais ce genre de musique nous met de toutes façons toujours en joie, surtout avec une chanteuse charismatique et rigolote, qui se dandine, en gazouillant quand même délicatement aussi au moins dans les couplets, et finit par enlever ses chaussures pour danser (c'est toujours un bon signe). Un plaisir très communicatif d'être sur scène, facilement transmis aux festivaliers encore peu nombreux en cette fin d'aprème vraiment très agréable.


Jolie entrée en matière donc mais hélas, elle nous coûte d'arriver trop tard au pourtant sexy (sur le papier) "Apéro du Syndicat de la Saucisse de Montbéliard" (réservé aux "médias"). Tant pis, j'échange quand même une poignée de mains et quelques mots avec Gregory Cuilleron, très sympa (si tu sais pas qui c'est, demande à ta mère, elle est sûrement fan de lui...). De toutes façons, arrivé à la Loggia, on constate rapidement que les Insecure Men sont une sacrée bande de branlotins, dont 3 au moins ne servent manifestement à rien (y compris en ayant soustrait le dealer, car il y en a forcément un), pour jouer une pop un peu déglinguée, pas foncièrement désagréable cela dit, mais qui ne monte jamais vraiment en intensité, et reste assez mal chantée, hélas, alors qu'une bonne voix pourrait complètement sauver le truc. La Fat White Family (dont le groupe est un énième rejeton) mais sans l'énergie, imaginez un peu ce qui reste... Mais il faut avouer qu'ils sont assez marrants à regarder en sirotant une bière, en tant que perfect bunch of wankers...


On a fait la connaissance de Beth Ditto il y a de longues années ici-même, où elle vampirisait déjà totalement le trio Gossip par son charisme exubérant (et une légère tendance à l'exhibitionnisme, aussi). C'est encore le cas aujourd'hui en solo où l'on ne voit toujours qu'elle ; il faut dire qu'elle est super mimi dans sa robe rouge étincelante, montée sur des talons vertigineux. Et pour un set d'abord perso et soul-funk, mais qui va virer peu à peu au total Gossip - on ne va pas s'en plaindre ! Tant il est plaisant de réentendre Yr mangled Heart, Love Long Distance ou les furieusement groovy Standing in the Way Of Control et Heavy Cross pour finir. A signaler également, une jolie reprise d'Under the Bridge des RHCP, pas trop reconnue apparemment par les millenials alors qu'on l'a tant aimée, cette chanson, on savait même la jouer par coeur, bande de petits c... Bref, on avait prévu de partir avant la fin pour se placer, mais on a pas pu, elle était trop attachante, marrante et gracieuse, pour qu'on puisse la planter grossièrement, tant pis pour le début des suivants !


Avec Prophets of Rage, ce sont 75 % des mythiques Rage Against The Machine qui reviennent enfin aux Eurockéennes (où on les avait vus, un peu bordéliques mais surpuissants, à notre toute première venue en 1994 !), accompagnés de vrais morceaux de Public Enemy & de Cypress Hill : inutile de dire que ça va sans doute chier dans les ventilos... Confirmation dès notre arrivée sur le fantastique riff de Know your Enemy : le groupe alterne un savant mélange de reprises pétaradantes des tubes de PE (Fight the Power), de CH (Insane in the Brain, Jump Around entre autres, dans un copieux medley), et de ses propres compositions (Unfuck the World - et il y a du boulot avec leur psychopathe de président actuel, pour "démerder le monde" !). Le tout est joué dans une alchimie presque parfaite et très puissante entre voix et guitares : Tom Morello de RATM, pourtant blessé à la main, a toujours un son unique et reconnaissable entre mille, il n'a rien perdu de sa capacité à dégoupiller des gimmicks qui tuent et vous font irrésistiblement bondir (A Bullet in Your Head) !


La part belle est d'ailleurs laissée, comme on l'espérait, à une fin à 100 % consacrée à Rage Against The Machine : Bulls on Parade, Freedom sont toujours aussi enthousiasmantes (et avec un bien meilleur son que dans notre lointain souvenir), et évidemment - ils ne seraient pas repartis vivants, sinon - le groupe offrira un Killing in the Name final, totalement jubilatoire et qui nous ramènera plus de 25 ans en arrière, quand on avait découvert ce titre dans les caveaux étudiants de notre jeunesse... Certainement le concert le plus fédérateur du week-end, celui qui peut enfin réconcilier les vieux fans de rock et les jeunes fans de rap, qui ne font que se croiser le reste du temps sur la presqu'ïle ! Comblés par ce super-groupe qui a tenu toutes ses promesses (et offert pratiquement 4 groupes pour le prix d'un !), on passera ensuite rapidement sur Leon Bridges, chanteur soul FM qui manque singulièrement de personnalité, comparé aux trois concerts précédents (et tous marquants), avec un show sans intérêt et tout mou, exactement comme le burger acheté à ce moment-là dans un camion pourtant rempli de culturistes qui jouaient les durs...


Mais on s'en fout car notre concert le plus attendu du week-end reste à venir ! Le mythique Trent Reznor et ses Nine Inch Nails, des artistes essentiels à la bonne marche du monde, comme chacun sait, repassent à intervalles réguliers aux Eurockéennes et en France, mais pas assez souvent à notre goût (bientôt 10 ans depuis notre dernière rencontre à Nîmes!), ils sont donc très attendus - on s'est placés idéalement pour ne pas en perdre une miette ! Massif et barbu, en habits militaires écorchés, le toujours fascinant et magnétique frontman se présente avec son gang de tueurs et notamment le guitariste Robin Finck, qui lui porte toujours sa coupe de cheveux étrange (et possiblement unique au monde...). Après un départ punchy (Somewhat Damaged) qui permet d'entériner un son parfait, puissant et maîtrisé, et le temps d'une belle respiration (The Day the world went away, assurément une de leurs plus belles chansons), TZ nous balance une première bonne grosse tarte en pleine la gueule avec Wish - et nom de dieu, ce ne sera pas la dernière...


Ayant sorti des EP récemment, il pioche dedans avec gourmandise (électroïde Less Than, délicate The Lovers, plus d'autres pas reconnues - on a du en manquer un ou deux !), tout comme dans son richissime répertoire historique : March of the Pigs et sa rythmique impossible sont toujours une déflagration de pure dopamine, Piggy est toujours aussi toxique, The Hand that Feeds, Survivalism ou la dérangée Burn sont toutes plus efficaces les unes que les autres, on frise à plusieurs reprise l'orgasme musical ! Mais le groupe excelle aussi dans l'électro presque pure : Copy Of A ou Head Like a Hole sonnent fantastiquement, et mettent le feu à la terre battue. "Bow down before the one you serve, you're gonna get what you deserve !, rhaââ mais oui Maître, punissez-nous tant que vous voudrez, c'est si bon ! Mais le plaisir n'aurait pas été complet sans deux titres à forte charge émotionnelle de NIИ : I'm Afraid of Americans hantée par l'ombre de David Bowie, et dans un trop court rappel, la toujours splendide Hurt (qui nous évoque désormais Johnny Cash et la reprise bouleversante qu'il en avait faite). 1 h 30 est une durée forcément frustrante pour des artistes qui ont composé tant de titres marquants, mais c'est largement assez pour donner envie de réécouter toute leur oeuvre avec délectation...


On s'imaginait un vrai bonbon pour terminer, avec le retour vingt ans après au Malsaucy de FFF, qui y avait enregistré un live assez mémorable en 1997, et qui est venu, paraît-il, pour le rejouer ! Curieusement, on ne reconnaît à peu près rien de tout le concert, rapidement fatigués en plus par Marco Prince, qui en fait des caisses avec un discours d'animateur de camping, s'abaissant jusqu'aux pires slogans footballistiques pour tenter d'exciter la foule... Et puis alors on doit être un peu idiot sans doute, mais en craquant 10 minutes avant la fin, n'ayant pas entendu Barbès, Morphée, le Pire et le Meilleur ou Mauvais Garçon, on a un peu du mal à comprendre comment ils ont pu les caser après, leurs 4 ou 5 meilleures chansons, ça sent fortement l'arnaque ! De toutes façons leur son, dangereusement "world" par moments, en tout cas jamais aussi funk-metal que dans nos souvenirs, ne nous a pas du tout fait décoller ce soir... Grosse déception, adieu les gars, on vous a pourtant beaucoup aimés au siècle dernier !


C'est déjà la fin pour nous d'une courte mais très roborative première journée, proprement dynamitée par deux excellents concerts joués par des vétérans & pour des vétérans (mais qui ont peut-être fait "tilt" chez certains des plus jeunes, avec un peu de chance ?), des concerts admirablement et légitimement mis en valeur sur la grande scène... la "Scène A", donc ?

Photos par : Philippe Boeglin (boue), Anne Lagel (EUROCKS)

Photos pro par : Lucile Volpei (Michelle David), René Garcia (Insecure Men, Beth Ditto, grande roue), François Vezien (Prophets of Rage/recadrée pour concertandco), Christian Ballard (Prophets of Rage), Matthieu Vitré (Nine Inch Nails + vignette/recadrée pour concertandco, FFF). Un grand, grand merci à eux !

Le samedi, c'est par là !


Les Eurockéennes De Belfort : les dernières chroniques concerts

Alice in Chains - Dead Cross - Seasick Steve (Les Eurockéennes de Belfort 2018) en concert

Alice in Chains - Dead Cross - Seasick Steve (Les Eurockéennes de Belfort 2018) par Lebonair
Presqu'ïle du Malsaucy - Belfort, le 08/07/2018
Les Eurockéennes de Belfort, le 8 juillet 2018 En ce dimanche ensoleillé et dernier jour des Eurockéennes, on est allé chercher le calme dans le coeur de Belfort. La ville... La suite

Queens of the Stone Age - At the Drive-in - BCUC - Chronixx - Juliette Armanet (Les Eurockéennes de Belfort 2018) en concert

Queens of the Stone Age - At the Drive-in - BCUC - Chronixx - Juliette Armanet (Les Eurockéennes de Belfort 2018) par Lebonair
Presqu'île du Malsaucy - Belfort, le 07/07/2018
Les Eurockéennes de Belfort, le 7 juillet 2018 BCUC - Chapiteau Greenroom - 17h30 18h30 Pour notre premier concert de la journée, on a choisi le... La suite

(mes) Eurockéennes 2018, 2/2 : BCUC, Touts, Caroline Rose, At the Drive in, Queens of the Stone Age, Viagra Boys en concert

(mes) Eurockéennes 2018, 2/2 : BCUC, Touts, Caroline Rose, At the Drive in, Queens of the Stone Age, Viagra Boys par Philippe
Presqu'île du Malsaucy, Evette Salbert, le 07/07/2018
Retour en goguette et sans trop de pression, après un délicieux repas entre amis (dont certains ont du repartir élever leurs heureusement adorables enfants), pour un deuxième et... La suite

Prophets Of Rage - Nine Inch Nails - FFF  (Les Eurockéennes de Belfort 2018) en concert

Prophets Of Rage - Nine Inch Nails - FFF (Les Eurockéennes de Belfort 2018) par Lebonair
Presqu'ïle du Malsaucy - Belfort, le 06/07/2018
La 30ème édition des Eurockéennes de Belfort s'est clôturée nous concernant le dimanche peu avant minuit par la magnifique et chaleureuse prestation du vieux bluesman... La suite

Beth Ditto : les dernières chroniques concerts

Prophets Of Rage, Nine Inch Nails, Beth Ditto... (Les Eurockéennes de Belfort 2018) en concert

Prophets Of Rage, Nine Inch Nails, Beth Ditto... (Les Eurockéennes de Belfort 2018) par Samuel C
Presqu'ïle du Malsaucy - Belfort, le 06/07/2018
Les Eurockéennes célébraient leur 30ème édition du 5 au 8 juillet derniers. Un événement incontournable en France où s'est produite la très grande majorité des artistes en... La suite

Beth Ditto en concert

Beth Ditto par Lionel Degiovanni
Usine d'Istres, le 22/04/2018
Ce soir, départ pour voir un concert d'une artiste que je ne connais que de nom : Beth Ditto, la fameuse chanteuse du groupe Gossip mondialement célèbre grâce aux titres Standing... La suite

Rock Werchter 2017 - Jour 1 - Prophets of Rage - Beth Ditto - Arcade Fire - Kings Of Leon en concert

Rock Werchter 2017 - Jour 1 - Prophets of Rage - Beth Ditto - Arcade Fire - Kings Of Leon par Cabask
Rock Werchter, le 29/06/2017
4ème session de Rock Werchter, énorme festival de rock belge (flamand), après 2007, 2009 et 2010. Après une longue pause, j'ai décidé d'y retourner avec des amis déjà... La suite

FFF : les dernières chroniques concerts

Prophets Of Rage - Nine Inch Nails - FFF  (Les Eurockéennes de Belfort 2018) en concert

Prophets Of Rage - Nine Inch Nails - FFF (Les Eurockéennes de Belfort 2018) par Lebonair
Presqu'ïle du Malsaucy - Belfort, le 06/07/2018
La 30ème édition des Eurockéennes de Belfort s'est clôturée nous concernant le dimanche peu avant minuit par la magnifique et chaleureuse prestation du vieux bluesman... La suite

IAM, FFF, Skip The Use, Vitalic, Anna Calvi, Von Pariahs, Thomas Fersen, Tagada Jones, Super Discount 3, Yodelice, Shantel, St Lo, The Skints, Triggerfinger, Blitz the Ambassador, Billy Hornett, Nasser, Kings of Nothing, The Seasons (Festival Au Pont Du Rock 2014) en concert

IAM, FFF, Skip The Use, Vitalic, Anna Calvi, Von Pariahs, Thomas Fersen, Tagada Jones, Super Discount 3, Yodelice, Shantel, St Lo, The Skints, Triggerfinger, Blitz the Ambassador, Billy Hornett, Nasser, Kings of Nothing, The Seasons (Festival Au Pont Du Rock 2014) par Benji
Malestroit, le 26/07/2014
Kings of Nothing Vendredi 25 juillet 2014, c'est le groupe de Malestroit Kings of Nothing qui nous accueille pour l'ouverture du festival Au Pont du Rock, 25ème du... La suite

Triggerfinger + FFF (Festival Solidays 2014) en concert

Triggerfinger + FFF (Festival Solidays 2014) par Lebonair
Hippodrome de Longchamp, Paris, le 29/06/2014
J'aime beaucoup le festival Solidays et cela pour plusieurs raisons.... Pour la bonne cause tout d'abord, Chaque année, les recettes du festival permettent de financer des... La suite

Ardèche Aluna Festival 2014 : Stromae, FFF, Babylon Circus, Patrice, Ben l'Oncle Soul, Yodelice, Texas, Bernard Lavilliers, Zaz, Gaëtan Roussel, Détroit, Hollysiz, Flavia Coelho...  en concert

Ardèche Aluna Festival 2014 : Stromae, FFF, Babylon Circus, Patrice, Ben l'Oncle Soul, Yodelice, Texas, Bernard Lavilliers, Zaz, Gaëtan Roussel, Détroit, Hollysiz, Flavia Coelho... par Lionel Degiovanni
Ruoms, le 14/06/2014
Pour sa 7ème édition, l'Ardèche Aluna Festival présente une belle programmation. Cette année encore, le festival arrive à allier convivialité, concerts, actions touristiques et... La suite

Insecure Men : les dernières chroniques concerts

Warmduscher (TINALS This Is Not A Love Song Festival 2018) en concert

Warmduscher (TINALS This Is Not A Love Song Festival 2018) par Pierre Andrieu
Paloma, Nîmes, le 01/06/2018
Malgré l'absence "pour raisons techniques" (ha ha ha, on n'ose imaginer à quoi cela correspond en vrai !) d'un des membres du groupe, Saul Adamczewski, également partie... La suite

Baxter Dury + Chain And The Gang + The Go! Team + Montero + Insecure Men (La Route du Rock Collection Hiver 2018) en concert

Baxter Dury + Chain And The Gang + The Go! Team + Montero + Insecure Men (La Route du Rock Collection Hiver 2018) par Pierre Andrieu
La Nouvelle Vague, Saint-Malo, le 24/02/2018
Dernier jour de la très réjouissante Route du Rock Collection Hiver édition 2018 à La Nouvelle Vague de Saint-Malo, avec au programme un grand final en forme de boulet de... La suite

Nine Inch Nails NIN : les dernières chroniques concerts

Prophets Of Rage - Nine Inch Nails - FFF  (Les Eurockéennes de Belfort 2018) en concert

Prophets Of Rage - Nine Inch Nails - FFF (Les Eurockéennes de Belfort 2018) par Lebonair
Presqu'ïle du Malsaucy - Belfort, le 06/07/2018
La 30ème édition des Eurockéennes de Belfort s'est clôturée nous concernant le dimanche peu avant minuit par la magnifique et chaleureuse prestation du vieux bluesman... La suite

Prophets Of Rage, Nine Inch Nails, Beth Ditto... (Les Eurockéennes de Belfort 2018) en concert

Prophets Of Rage, Nine Inch Nails, Beth Ditto... (Les Eurockéennes de Belfort 2018) par Samuel C
Presqu'ïle du Malsaucy - Belfort, le 06/07/2018
Les Eurockéennes célébraient leur 30ème édition du 5 au 8 juillet derniers. Un événement incontournable en France où s'est produite la très grande majorité des artistes en... La suite

Nine Inch Nails en concert

Nine Inch Nails par Arnaud D
Zénith - Paris, le 29/05/2014
Nine Inch Nails était au Zénith de Paris ce 29 mai 2014 et c'est peu dire que ce concert, pour ne pas dire cet événement, était attendu ! Une soirée qui affichait complet... La suite

Nine Inch Nails (Festival Rock En Seine 2013) en concert

Nine Inch Nails (Festival Rock En Seine 2013) par Lebonair
Domaine National de Saint-Cloud, près de Paris, le 24/08/2013
Mardi 28 Juillet 2009, nous étions au concert de Nine Inch Nails aux Arènes de Nîmes. Nous pensions bien ce jour-là, il y a 4 ans, que nous ne reverrions plus Trent Reznor et... La suite

Prophets of Rage : les dernières chroniques concerts

Prophets Of Rage - Nine Inch Nails - FFF  (Les Eurockéennes de Belfort 2018) en concert

Prophets Of Rage - Nine Inch Nails - FFF (Les Eurockéennes de Belfort 2018) par Lebonair
Presqu'ïle du Malsaucy - Belfort, le 06/07/2018
La 30ème édition des Eurockéennes de Belfort s'est clôturée nous concernant le dimanche peu avant minuit par la magnifique et chaleureuse prestation du vieux bluesman... La suite

Prophets Of Rage, Nine Inch Nails, Beth Ditto... (Les Eurockéennes de Belfort 2018) en concert

Prophets Of Rage, Nine Inch Nails, Beth Ditto... (Les Eurockéennes de Belfort 2018) par Samuel C
Presqu'ïle du Malsaucy - Belfort, le 06/07/2018
Les Eurockéennes célébraient leur 30ème édition du 5 au 8 juillet derniers. Un événement incontournable en France où s'est produite la très grande majorité des artistes en... La suite

Prophets of Rage  en concert

Prophets of Rage par lol
Zénith de Paris, le 10/11/2017
C'est une armée de jeunes quarantenaires survoltés qui envahissait la fosse du Zenith en ce 10 novembre 2017... Je n'avais pas été aussi serré depuis les grandes heures des... La suite

Rock Werchter 2017 - Jour 1 - Prophets of Rage - Beth Ditto - Arcade Fire - Kings Of Leon en concert

Rock Werchter 2017 - Jour 1 - Prophets of Rage - Beth Ditto - Arcade Fire - Kings Of Leon par Cabask
Rock Werchter, le 29/06/2017
4ème session de Rock Werchter, énorme festival de rock belge (flamand), après 2007, 2009 et 2010. Après une longue pause, j'ai décidé d'y retourner avec des amis déjà... La suite

Presqu'île du Malsaucy, Evette Salbert : les dernières chroniques concerts

Alice in Chains - Dead Cross - Seasick Steve (Les Eurockéennes de Belfort 2018) en concert

Alice in Chains - Dead Cross - Seasick Steve (Les Eurockéennes de Belfort 2018) par Lebonair
Presqu'ïle du Malsaucy - Belfort, le 08/07/2018
Les Eurockéennes de Belfort, le 8 juillet 2018 En ce dimanche ensoleillé et dernier jour des Eurockéennes, on est allé chercher le calme dans le coeur de Belfort. La ville... La suite

Queens of the Stone Age - At the Drive-in - BCUC - Chronixx - Juliette Armanet (Les Eurockéennes de Belfort 2018) en concert

Queens of the Stone Age - At the Drive-in - BCUC - Chronixx - Juliette Armanet (Les Eurockéennes de Belfort 2018) par Lebonair
Presqu'île du Malsaucy - Belfort, le 07/07/2018
Les Eurockéennes de Belfort, le 7 juillet 2018 BCUC - Chapiteau Greenroom - 17h30 18h30 Pour notre premier concert de la journée, on a choisi le... La suite

Prophets Of Rage - Nine Inch Nails - FFF  (Les Eurockéennes de Belfort 2018) en concert

Prophets Of Rage - Nine Inch Nails - FFF (Les Eurockéennes de Belfort 2018) par Lebonair
Presqu'ïle du Malsaucy - Belfort, le 06/07/2018
La 30ème édition des Eurockéennes de Belfort s'est clôturée nous concernant le dimanche peu avant minuit par la magnifique et chaleureuse prestation du vieux bluesman... La suite

Prophets Of Rage, Nine Inch Nails, Beth Ditto... (Les Eurockéennes de Belfort 2018) en concert

Prophets Of Rage, Nine Inch Nails, Beth Ditto... (Les Eurockéennes de Belfort 2018) par Samuel C
Presqu'ïle du Malsaucy - Belfort, le 06/07/2018
Les Eurockéennes célébraient leur 30ème édition du 5 au 8 juillet derniers. Un événement incontournable en France où s'est produite la très grande majorité des artistes en... La suite