Accueil Chronique de concert Fantastic Negrito
Vendredi 16 novembre 2018 : 12512 concerts, 25245 chroniques de concert, 5234 critiques d'album.

Chronique de Concert

Fantastic Negrito

Fantastic Negrito en concert

Café de la Danse - Paris 4 novembre 2018

Critique écrite le par

Alors qu'un mois de novembre fort en commémorations débute, voir débouler Fantastic Negrito au Café de la Danse livrer un show époustouflant file le baume au cœur qui manquait ! Quelle classe, quel sens du partage, de la joie et du fun. Et quel backin' band ! Comment se fait-il que ce Monsieur ne remplisse pas des Bercy quand on observe, au hasard, le roi du recyclage Kravitz ! Ce type est un génie. Ce jeune quinqua a raté une marche, voire plusieurs. Il y a plus de 20 ans, il a publié un album sous le nom de Xavier, encouragé par Prince, mais s'est planté. Il a eu un grave accident mais a fini par surmonter douleurs et difficultés avec le temps. Il a vécu longtemps dans l'ombre avant de resurgir au milieu des années 2010, parrainé notamment par le regretté Chris Cornell dont il assura la première partie sur une tournée européenne. Lors du festival défricheur, les Nuits de l'Alligator, Xavier Amin Dphrepaulezz a notamment illuminé les nuits clermontoises et nantaises en 2017.



De retour à Paris face à 400 fans ou convertis, Fantastic Negrito nous la joue funk, soul et propose aussi des riffs que ne renierait pas Jimmy Page. Impossible de rester indifférent, la présence scénique du groupe est telle qu'on ne comprend pas comment on a pu les rater ou les négliger auparavant. Les 4 musiciens sont habillés en jazzmen : chemises, gilets, cravates et mocassins vernis ! On a droit aux pas de danse, au synthé vintage, à la Gibson qui pleure (de joie) et à un batteur d'une efficacité rare. Les récents "Plastic hamburgers" ou "The duffler" extraits du récent "Please don't be dead"sonnent déjà comme des classiques ! Il nous indique avec humour qu'il est las des questions portant sur Trump, d'ailleurs on l'avait complètement oublié ! Le classique popularisé par Leadbelly "Where did you sleep last night" aussi connu sous le titre " In the pines" prend une toute autre dimension avec Mister Negrito (on se souvient aussi des versions des années 90 interprétés par Nirvana et Mark Lanegan). 1h40 de pur bonheur et de simplicité ! Alors que les lumières se sont rallumées, Dphrepaulezz revient pour un ultime tour de chant où un spectateur lui demande "About a bird", ce sera chose faite et il retournera puiser dans son répertoire magistral et conclut en indiquant qu'il reviendra rapidement en France.


Fantastic Negrito : les dernières chroniques concerts

Seratones + Fantastic Negrito (Les Nuits de l'Alligator 2017) en concert

Seratones + Fantastic Negrito (Les Nuits de l'Alligator 2017) par Pierre Andrieu
La Coopérative de mai, Clermont-Ferrand, le 18/02/2017
Très chaude Nuit de l'Alligator à la Coopé le samedi 18 février avec un duo de choc pour l'affiche : le bien nommé soul & blues man Fantastic Negrito suivi des furies rock and soul... La suite

Café de la Danse - Paris : les dernières chroniques concerts

MIEN en concert

MIEN par Samuel C
Le Café de la Danse - Paris, le 24/09/2018
Dans un Café de la Danse à l'éclairage judicieusement tamisé, une invitation à une expérience spatio-temporelle était proposée par MIEN, un groupe composé de membres de The Black... La suite

Mark Lanegan Band en concert

Mark Lanegan Band par Samuel C
Café de la Danse - Paris, le 25/11/2017
Deux légendes vivantes qui ont définitivement marqué les grandes décennies noisy et (post) grunge ont foulé les planches du Café de la Danse en moins d'une semaine. Thurston... La suite

Thurston Moore Band en concert

Thurston Moore Band par Samuel C
Café de la Danse - Paris, le 19/11/2017
Sonic Youth ! Ce nom évoque une période intense de créativité. "Evol", "Dirty", "Goo", "Sister", "Daydream nation", "Rather ripped" ou encore "Washing Machine" demeurent les... La suite

Ana Popovic + Nungan en concert

Ana Popovic + Nungan par Mat Ninat
Le Café de la Danse, Paris, le 09/04/2015
Au crépuscule d'une belle journée de printemps, balade le long des quais parisiens en moto, je me gare facilement dans le passage Louis Philippe pile en face du Café de la Danse,... La suite