Accueil Chronique de concert Feist + An Pierlé + Laetitia Shériff + Nouvelle Vague + OMR (Festival de Sédières 2004)
Lundi 23 septembre 2019 : 14397 concerts, 25682 chroniques de concert, 5264 critiques d'album.

Chronique de Concert

Feist + An Pierlé + Laetitia Shériff + Nouvelle Vague + OMR (Festival de Sédières 2004)

Grange du château de Sédières 22 juillet 2004

Critique écrite le par



Le festival de Sédières 2002 et particulièrement les prestations réussies de Joseph Arthur, Hawksley Workman, Tindersticks, The Notwist, Miossec et Dominique A nous laisse un souvenir impérissable, celui de 2003 (annulé à cause du conflit des intermittents) est déjà oublié, place au festival 2004 et à son affiche de qualité et très fournie (7 soirées sont désormais dévolues aux musiques actuelles)... C'est donc le cœur léger qu'on se met en quête du site en évitant soigneusement de suivre les panneaux indiquant "Sarran, musée du président Jacques Chirac" et en suivant fébrilement ceux menant à Sédières 2004. Tout est intact : la forêt est toujours aussi verdoyante, l'eau des lacs est plus que jamais claire, le château et ses abords sont encore une fois bien entretenus (merci Bernadette Chirac) et la grange restaurée qui sert de cadre aux concerts conserve ses atours accueillants...

La première soirée à laquelle nous assisterons s'intitule "songwriting féminin", sa programmation a des allures de jumelage des festivals Les femmes s'en mêlent/Les Inrockuptibles... C'est d'ailleurs OMR, une "découverte" des Inrocks, qui commence la soirée, et comme à la Coopérative de mai avant Grandaddy, on ne réussit pas vraiment à se laisser emporter par leur musique, même s'ils ont semble-t-il progressé entre-temps. Malgré quelques bons moments électro pop voire électro rock, l'influence de The Cure est un peu envahissante, la voix de la blonde chanteuse, quant à elle, manque de personnalité...

Camille, qui officie en temps que chanteuse du groupe Nouvelle Vague qui poursuit la soirée, n'en manque pas de personnalité : aussi bien dans sa voix - qui fait merveille sur le dvd de Jean-Louis Murat -, que dans son attitude - déchaînée malgré les béquilles qu'elle porte hors de scène - et ses discours (en anglais) : " c'est une chanson des Dead Kennedys, aujourd'hui, ils pourraient s'appeler les Dead Sarkhozys. Cette chanson est dédiée à Bernadette Chirac". La version de Too drunk to fuck qui s'ensuit est si retournante qu'on aimerait que Bernadette voie (et entende) ça ; Camille hurle à en oublier les paroles, improvise brillamment, gesticule comme si elle était à New-York en 1979 ! L'ensemble du set de Nouvelle vague est irréprochable lui aussi, Marc Collin aux machines et Oliver Libaux à la guitare sèche délivrant des charmantes versions bossa nova de titres new wave ou punk (Making plans for Nigel d'XTC, A Forest de The Cure, I just can't get enough de Depeche Mode, Guns of Brixton des Clash, etc.), admirablement susurrées par une chanteuse lascive et discrète, tout en étant relevées par les interventions de Camille... Certains objecteront que ce ne sont que des reprises, mais celles-ci sont bien choisies et interprétées avec originalité.

On reste sur son petit nuage pendant le set de Laetitia Shériff, dont la voix envoûtante et les musiciens doués (Olivier Mellano - guitare - et Gaël Desbois - batterie) mettent parfaitement en valeur les bonnes compositions rock présentes sur son premier album, Codification ... En plus, cerise sur le gâteau, la belle conclut son passage sur la scène de Sédières par une reprise inattendue du Nightclubbing d'un certain Iggy Pop. Les prestations empreintes de ferveur de Laetitia Shériff aux Printemps de Bourges, aux Efferv'Essonne et à la Coopérative de Mai n'étaient donc pas le fruit du hasard (mais on s'en doutait un peu !).


Peu après, An Pierlé fait preuve de sa fougue et de bonne humeur habituelles, malgré un retard à l'allumage dû à un défaut de balances, faute de temps. Dans des conditions un peu stressantes donc, et malgré un batteur un peu lourd et quelques parties de piano parfois faciles, An Pierlé prouve qu'on peut jouer du piano assise sur un ballon en dégageant une énergie digne d 'un Jerry Lee Lewis au féminin...

Pendant le concert de Feist on pense plutôt à un Neil Young habillé d'une jupe blanche immaculée... Il faut dire que la Canadienne manie admirablement sa guitare électrique ; elle en sort même des sons évoquant immanquablement le loner quand il était accompagné par les électriques Crazy Horse. Feist sait écrire des chansons, c'est une certitude, par contre, comme au Printemps de Bourges 2004 , elle manque légèrement de présence, et ce ne sont ses musiciens ultra-pros et guindés qui vont y changer quoi que ce soit... Les morceaux où ceux-ci sont les plus discrets avec leurs instruments sont d'ailleurs les meilleurs, ils provoquent tout simplement des frissons. Tant est si bien que les esprits de la forêt de Sédières se réveillent et provoquent un long larsen finalement assez bienvenu puisqu'il permet de découvrir le rire et le sens de l'à propos de la jeune femme : après quelques mots échangés avec son auditoire, celle-ci reprend le cours de son set avec classe... Ce n'est qu'après avoir accordé un rappel - où elle joue la troublante chanson écrite pour Jane Birkin (A simple story) - que Feist prend congé d'un public qui semble avoir passé une soirée délicieuse. Sédières 2004, ça commence bien !


Festival de Sédières : les dernières chroniques concerts

Echo and The Bunnymen + I Love You But I've Chosen Darkness + Cocoon + Tazio & Boy (Festival de Sédières 2006) en concert

Echo and The Bunnymen + I Love You But I've Chosen Darkness + Cocoon + Tazio & Boy (Festival de Sédières 2006) par Pierre Andrieu
Grange du château de Sédières, le 22/07/2006
Dans un cadre toujours aussi magique, et avec un accueil du public amélioré (plus de place pour se prélasser près du plan d'eau entre les concerts), le festival de Sédières... La suite

Abd Al Malik par lorenzo
festival de sédières, le 25/07/2009
Abd Al Malik est un grand bonhomme ! Il a un flow de dingue et c'est une bête de scène avec des musiciens hyper pro. concert inoubliable au festival de Sédières ! La suite

Jean-Louis Murat + Polar + Karin Clercq (Festival de Sédières 2005) en concert

Jean-Louis Murat + Polar + Karin Clercq (Festival de Sédières 2005) par Pierre Andrieu
Granges du Château de Sédières, Clergoux, le 26/07/2005
Grâce à la présence de Jean-Louis Murat (dont c'était la seule apparition sur scène cet été), la dernière soirée du festival de Sédières a fait le plein : entre 600 et 700... La suite

Elysian Fields + Kelly De Martino + Mansfield. Tya + Grand National (Festival de Sédières 2005) par Pierre Andrieu
Granges du Château de Sédières, Clergoux, le 25/07/2005
Il fallait bien un dimanche sans concerts pour se remettre des émotions ressenties lors des deux premières soirées du festival de Sédières avec Devendra Banhart, Mugison, Bang Gang, The National, The Wedding Present, Alamo Race Track et quelques autres... Après avoir goûté aux joies du farniente en Corrèze (un département riche en paysages... La suite

An Pierle : les dernières chroniques concerts

An Pierlé & White Velvet + Narrow Terence en concert

An Pierlé & White Velvet + Narrow Terence par Sami
Poste A Galène, Marseille, le 11/02/2011
La salle est déjà bien pleine lorsque les Narrow Terence commençent leur set folk bluesy plutôt classe. Public très réceptif mais paradoxalement dissipé du coté de leurs amis et... La suite

An Pierlé & White Velvet + Narrow Terence en concert

An Pierlé & White Velvet + Narrow Terence par Philippe
Le Poste à Galène, Marseille, le 11/02/2011
Excellente surprise que ce concert où je suis allé, en bonne feignasse du vendredi soir, sans papier ni stylo, en traînant les pieds, pratiquement éjecté à coup de pompes du... La suite

An Pierlé and the White Velvet en concert

An Pierlé and the White Velvet par Pirlouiiiit
Poste à Galène - Marseille, le 11/10/2006
Bon on ne peut pas dire que j'ai vraiment le temps en ce moment mais l'idée qu'il n'y ait que quelques lignes sur cet extraordinaire m'est trop insupportable. Lorsque je me... La suite

An Pierlé & White Velvet par Christophe
Bataclan (Paris), le 26/03/2007
Le dernier disque est très réussi, le précédent Helium Sunset ne gâte rien et le concert est à la hauteur. Dans un Bataclan dont on peut regretter l'assistance un peu clairsemée (l'étage était fermé et la fosse ne débordait pas), An Pierlé a réussi à conquérir son publique par la qualité de ses compositions et par sa présence scénique, mélange... La suite

Feist : les dernières chroniques concerts

(mon) Rock en Seine, 2005, 2/2 : Asyl, La Phaze, Goldfrapp, Herman Düne, The Departure, Babyshambles, Feist, Foo Fighters, The Film, Robert Plant, Franz Ferdinand en concert

(mon) Rock en Seine, 2005, 2/2 : Asyl, La Phaze, Goldfrapp, Herman Düne, The Departure, Babyshambles, Feist, Foo Fighters, The Film, Robert Plant, Franz Ferdinand par Philippe
Saint-Cloud, Parc de Saint-Cloud, le 26/08/2005
Pour le premier jour du festival c'était par là ! Avant de rejoindre le site du Parc de Saint-cloud on se fait une grosse balade le nez au vent dans Paris, où l'image du... La suite

Nouvelle Vague, Feist, Dj's are not rockstars...(Marsatac 2004) par sami
Dock des suds, Marseille, le 24/09/2004
Nouvelle Vague, le dernier projet casse-gueule mais pour une fois couronné d'un relatif succès de Marc Colin (clavier) et Olivier Libaux (guitare) ouvrait les hostilités dans un Cabaret Rouge plutôt bien rempli et curieux d'entendre les reprises façon bossa nova de grands classiques de la new wave et du punk. Massacre en règle pour certains,... La suite

Feist par lafgui
Théâtre Femina - Bordeaux, le 13/10/2007
Magique: une première partie étonnante, une voix énorme, une trompettiste extraterrestre... Feist : que dire ? La perfection (le son à la hauteur, communicative, des musiciens multicartes et à fond). Un seul regret : pas de One Evening. Une soirée inoubliable ! La suite

Feist + Olivia Ruiz par Arnold Layne
Coopérative de Mai - Clermont-Ferrand, le 08/10/2004
Première partie agréable qui passe un peu par tous les styles. feist nous livre un beau concert avec plein de vrais morceaux de jolies chansons dedans. Ambiance sympa et détendue. Le rouge et le bleu sont les couleurs du rock, du coup exit les lumières blanches qui font trop hôpital (sic). Tout s'enchaîne avec merveille et douceur, et l'on... La suite

Laetitia Sheriff : les dernières chroniques concerts

Boy and the Echo Choir + Laetitia Sheriff + Elysian Fields en concert

Boy and the Echo Choir + Laetitia Sheriff + Elysian Fields par Chlorophil
Espace Doun - Rognes, le 23/10/2010
Les concerts de l'espace Doun sont de plus en plus rares, mais comme beaucoup de choses rares (pas toutes, mais là, oui), ces concerts ont tendance à devenir de plus en plus... La suite

Laetitia Sheriff - Pierre Bondu - Mobiil en concert

Laetitia Sheriff - Pierre Bondu - Mobiil par Philippe
Espace Julien, Marseille, le 26/11/2004
Gentiment invité à ce concert, j'y suis allé sans connaître ces artistes autrement que de nom. Pas de chance pour eux, dans le registre chanson française, le père Miossec est de... La suite

Jeanne Balibar + Laetitia Shériff (Printemps de Bourges 2004) par Pierre Andrieu
Théâtre Jacques Coeur, Bourges, le 22/04/2004
Quand les femmes s'en mêlent, on ressort tout "chose" du Théâtre Jacques Cœur... Laetitia Shériff et Jeanne Balibar, les deux charmantes chanteuses qui se sont succédées sur les planches au cours de cette soirée ont séduit par leur beauté et par leur musique, pourtant assez différentes. Avec Codification, son premier album qui vient tout... La suite

Les EffervEssonne 2003 (et 2002) par Pierre Andrieu
Le Grand Dôme, Magic Mirrors à Villebon-sur-Yvette (91), le 25/12/2003
Retour sur les éditions 2003 et 2002 du festival Les Efferv'Essonne à Villebon-sur-Yvette... L'année 2003 a vu le festival prendre une dimension supplémentaire grâce à une programmation axée sur les qualités artistiques plutôt que sur les ventes d'albums. Le public a donc pu communier avec des artistes établis mais pas putassiers (Bashung,... La suite

Nouvelle Vague : les dernières chroniques concerts

Olivier Libaux uncovered Queens Of The Stone Age en concert

Olivier Libaux uncovered Queens Of The Stone Age par Lebonair
Eglise Saint Eustache, Paris, le 20/05/2014
Ce soir, je me rends au concert des fameux Queens Of The Stone Age à l'église Saint- Eustache, grande paroisse au coeur du quartier des Halles. Enfin, ce n'est pas tout à fait... La suite

Air + Lali Puna + Flotation Toy Warning + Laura Veirs + Nouvelle Vague + Phoenix (La Route du Rock 2004) en concert

Air + Lali Puna + Flotation Toy Warning + Laura Veirs + Nouvelle Vague + Phoenix (La Route du Rock 2004) par Pierre Andrieu
Fort de Saint Père, Palais du Grand-Large et Plage, le 14/08/2004
Nouvelle Vague Après une baignade régénératrice sur la plage de Saint-Malo, la deuxième journée de La Route du Rock 2004 commence sur les chapeaux de roue... Le groupe... La suite

Nouvelle Vague, Feist, Dj's are not rockstars...(Marsatac 2004) par sami
Dock des suds, Marseille, le 24/09/2004
Nouvelle Vague, le dernier projet casse-gueule mais pour une fois couronné d'un relatif succès de Marc Colin (clavier) et Olivier Libaux (guitare) ouvrait les hostilités dans un Cabaret Rouge plutôt bien rempli et curieux d'entendre les reprises façon bossa nova de grands classiques de la new wave et du punk. Massacre en règle pour certains,... La suite

Nouvelle Vague par Simon Pégurier
Théâtre Lino Ventura - Nice, le 12/10/2007
Pour la génération des 35 - 45ans le projet Nouvelle Vague a quelque chose de touchant. Le concept est de reprendre en version Bossa Nova des titres extraits de la période New Wave (1979-1985), le tout chanté par des filles différentes à chaque fois, à la voix de femmes enfants. Les chansons sélectionnées viennent de groupes cultes mais c'est... La suite

Grange du château de Sédières : les dernières chroniques concerts

Echo and The Bunnymen + I Love You But I've Chosen Darkness + Cocoon + Tazio & Boy (Festival de Sédières 2006) en concert

Echo and The Bunnymen + I Love You But I've Chosen Darkness + Cocoon + Tazio & Boy (Festival de Sédières 2006) par Pierre Andrieu
Grange du château de Sédières, le 22/07/2006
Dans un cadre toujours aussi magique, et avec un accueil du public amélioré (plus de place pour se prélasser près du plan d'eau entre les concerts), le festival de Sédières... La suite

Abd Al Malik par lorenzo
festival de sédières, le 25/07/2009
Abd Al Malik est un grand bonhomme ! Il a un flow de dingue et c'est une bête de scène avec des musiciens hyper pro. concert inoubliable au festival de Sédières ! La suite

Jean-Louis Murat + Polar + Karin Clercq (Festival de Sédières 2005) en concert

Jean-Louis Murat + Polar + Karin Clercq (Festival de Sédières 2005) par Pierre Andrieu
Granges du Château de Sédières, Clergoux, le 26/07/2005
Grâce à la présence de Jean-Louis Murat (dont c'était la seule apparition sur scène cet été), la dernière soirée du festival de Sédières a fait le plein : entre 600 et 700... La suite

Elysian Fields + Kelly De Martino + Mansfield. Tya + Grand National (Festival de Sédières 2005) par Pierre Andrieu
Granges du Château de Sédières, Clergoux, le 25/07/2005
Il fallait bien un dimanche sans concerts pour se remettre des émotions ressenties lors des deux premières soirées du festival de Sédières avec Devendra Banhart, Mugison, Bang Gang, The National, The Wedding Present, Alamo Race Track et quelques autres... Après avoir goûté aux joies du farniente en Corrèze (un département riche en paysages... La suite