Accueil Chronique de concert Festival Aux heures d'été, Ann O'Aro
Lundi 27 janvier 2020 : 11139 concerts, 25890 chroniques de concert, 5285 critiques d'album.

Chronique de Concert

Festival Aux heures d'été, Ann O'Aro

Festival Aux heures d'été, Ann O'Aro en concert

Douves du Chateau des ducs de Bretagne, Nantes 30 Juillet 2019

Critique écrite le par

Ce mardi 30 juillet 2019, dans les douves du Château des Ducs de Bretagne, mon frère et moi allons Aux Heures d'Eté, festival des cultures d'ici et d'ailleurs, vers 19h30 afin d'y trouver une bonne place. Il y a déjà une file d'attente pas très longue ce qui nous permet de dénicher une petite table ronde et deux chaises. Avant que le concert ne débute, je vais m'approvisionner avec une boisson au gingembre et une corne de gazelle.
Ce festival dure six semaines avec 35 spectacles et plus de 80 artistes du monde entier qui animent les parcs et jardins de Nantes.
Dès 20h, les dernières lueurs dorées de l'astre s'effacent sous la douce nuit.
Que d'herbes caressant, de vent excitant nos attentes pressées d'apprécier cette voix venant de l'île de la Réunion.



Ann' O'Aro est une jeune réunionnaise qui chante le maloya. Elle est accompagnée de Teddy Doris au trombone et à la voix et de Bino Waro au sati, piker, rouler et à la voix. Avant que le concert ne débute, l'artiste nous adresse ses quelques pensées Je viens des arts martiaux et de la musique, avant de choisir le maloya pour chanter sur des sujets intimes et tabous.
Les premiers coups de tambour aux rythmes saccadés succèdent aux chants poignants d'Ann O'Aro. La puissance de son timbre de voix, de vies, de sangs, de veines me subjugue pareillement aux mouvements de ses mains et de son corps qui me narrent son histoire intime sans que je connaisse le créole.


Sa vitalité submerge toutes ses souffrances imposées par son père incestueux.
L'ambiance est cool et la foule imposante écoute les textes émouvants avec beaucoup d'attention. Autour de la scène, le nombre de spectateurs m'impressionne, le pont-levis du château est pris d'assaut, plus de place autour de nos personnes et même que des passants s'arrêtent en haut des murailles du château pour ne pas louper l'événement.
A la fin de cette quinzième édition, nous nous faufilons parmi la foule et acquérons, non sans mal, un CD de ses chansons qu'elle nous dédicace.



L'association culturelle de l'été souhaite favoriser les rencontres et le dialogue interculturel auprès du plus grand nombre auprès du CHU de Nantes des enfants hospitalisés, des personnes détenues à la Maison d'arrêt et au Centre de détention de Nantes, en collaboration avec le Centre socioculturel Accoord et les habitants du Port Boyer, avec les jeunes du club ado du quartier de la Bottière-Chénaie, en collaboration avec les services de la ville de Malakoff et du Festival des 3 Continents.