Accueil Chronique de concert (mon) Festival des Artefacts 2008 : Gogol Bordello, BB Brunes, Serj Tankian, Birdy Nam Nam, Justice, Vitalic
Samedi 27 mai 2017 : 9434 concerts, 24454 chroniques de concert, 5160 critiques d'album.

Chronique de Concert

(mon) Festival des Artefacts 2008 : Gogol Bordello, BB Brunes, Serj Tankian, Birdy Nam Nam, Justice, Vitalic

(mon) Festival des Artefacts 2008 : Gogol Bordello, BB Brunes, Serj Tankian, Birdy Nam Nam, Justice, Vitalic en concert

Zénith de Strasbourg (Eckbolsheim) 18 avril 2008

Critique écrite le 20 avril 2008 par Philippe


A l'occasion d'un retour au bled, passage obligé à l'historique festival de rock alsacien (une bonne décennie quand même - ça ne s'invente pas, une fois au Parc du Rhin j'y avais même demandé pour une amie un autographe au plutôt terrifiant chanteur de Cradle of Filth), festival qui prend cette année ses quartiers dans un Zénith flambant neuf situé en banlieue de Strasbourg ! Pas moins de 45 minutes à vélo quand même depuis ma Robertsau parentale, pour atteindre cet énorme édifice, rappelant un peu par sa belle couleur un flan à la courge renversé - au moins le repère-t-on de loin ! On est vite rassuré sur cette petite angoisse de devoir passer un festival en intérieur : les abords du Zénith sont ouverts, il y a des stands tarte flambée dehors et, miracle, il fait même plutôt beau, du moins avant qu'un terrible mistral rhénan ne se lève...


A l'intérieur, on retrouve devant une salle qui sonne encore un peu creux au niveau des gradins, les débraillés et bruyants Gogol Bordello qui avaient déjà crânement ouvert les Eurockéennes en 2007. On constate qu'Eugène Hutz n'est vraisemblablement pas allé chez le coiffeur depuis, mais qu'il a bien amené sa bouteille de pinard comme d'habitude. Il ne trouve d'ailleurs rien de plus fin à un moment que de cracher à la verticale au dessus de lui un joli nuage de vinasse qui viendra donc abreuver les animaux qui habitent probablement sa tignasse. Blague à part, le groupe est composé de très bons musiciens, leurs chansons un peu répétitives en disque font merveille pour chauffer n'importe quel public : Start wearing Purple par exemple. On verra avec plaisir une bonne moitié de leur concert, toujours joyeux et festif, de gypsy punk qui n'est pas sans rappeler la Mano ou Ska'P.


Petit détail curieux qu'on remarque en allant tout devant : la hauteur moyenne du public est anormalement basse - et pour cause, une population de très jeunes filles en pantalon slim occupe déjà fermement le devant de la fosse dans l'attente du concert suivant. Certains morceaux flirtent ensuite sans complexe avec la techno gypsy (ce truc infect et drôle popularisé par Kusturica). Et puis bon, outre un violoniste qui ressemble vaguement à Hugues Aufray, les Gogol Bordello c'est aussi ces deux sublimes créatures, tout de rouge vêtues, qui frappent joyeusement cimbales et tambourins - un régal pour les yeux, plus en tout cas que le chanteur qui fait bringuebaler son micro dans un seau en fer. Outre nous mettre en jambes, le groupe aura eu le mérite de confirmer que le son, dans un Zénith, enfonce et enfoncera toujours celui de tous les Hall Rhénus, Summum ou Dôme de la terre. Enfin, la troupe débraillée salue longuement une foule conquise avant d'aller, probablement, se livrer à de honteuses agapes en coulisse.


Un furieux fleuve de gamines et de jeunes filles à la mèche plastiscinée vient alors compléter le petit lac déjà en place, tandis que les no-look dont je fais partie s'enfuient à contre-courant à la recherche d'une bière. C'est en ayant heureusement retrouvé de bons amis qu'on reviendra affronter, il fallait bien que ça arrive un jour, les BB Brunes pour voir si oui ou non, on va trouver ça aussi moyen que leur disque. C'est une formidable (et suraigüe) clameur qui accueille l'entrée des 4 jeunes gens, bien habillés comme des rebelles rive gauche équipés de guitares à trois mille euros, sur l'air de BB Initals. Au fait désolé pour les photos - moins j'aime, moins je m'applique, c'est humain.


Il faut reconnaître qu'ils déploient une énergie sympathique, jouant juste mais chantant aussi approximativement que prévu leurs titres frais et pourtant légèrement agaçants : Comme en 68, Le Gang, Perdus cette nuit etc. dont le point commun est de piller systématiquement des riffs entendus mille fois comme si de rien n'était. Très joli en tout cas, cette horde de petits animaux sauteurs devant la scène... une petite soif entraînera toutefois un repli stratégique. Retour quelques minutes plus tard, tout en haut de la salle pour tester l'acoustique (excellente donc) - à ce moment-là le groupe joue au ralenti, l'air de rien, un riff piqué à Queens of the Stone Age (No One knows, pour celles que ça intéresse).


Avant d'enchaîner avec Dis-moi, chanson la plus horripilante depuis Quelque chose en toi de Telephone (ah, cette parenté vocale d'ailleurs, on ne s'y fait pas). Mon collègue me fait remarquer à juste titre que le chanteur a une chemise absolument abjecte, au moment où le groupe se lance dans sa terrifiante chanson Houna - décidément il est temps de s'enfuir. Il paraît que le groupe aurait repris vers la fin un titre des Arctic Monkeys (ce serait effectivement un modèle à imiter en terme de chansons percutantes). Ce groupe est probablement générationnel, comme on dit, faut pas chercher à comprendre. Quand même entendu pas mal de gens (y compris des jeunes filles) qui n'ont pas aimé... Citons le grand Daniel Darc (raté le lendemain et interviewé par ailleurs sur ce site) : Le rock aujourd'hui, ça me fait chier, tous ces puceaux parisiens qui se la jouent, c'est de la merde.. Eh oh, je ne fais que citer ;-) ! Pour ma part de cette nouvelle scène, c'est décidé, je ne supporte que les Plastiscines - vraies musiciennes et bonne chansons ! Ca c'est juste pour les gens qui m'auraient déjà classé comme un vieux con blasé.


Bref. Un rafraîchissement plus tard et on se jette dans un nouveau fleuve se déversant devant la scène, genre chevelu et piercé, à l'approche du grand Serj Tankian, chanteur comme chacun sait des extraordinaires System of a Down. Le problème est qu'il y a comme un malentendu : c'est son projet solo, ce n'est donc pas pour faire la même chose (à savoir, du métal baroque). Ce garçon est un grand vocaliste et compte donc le montrer, dès l'introduction très aigüe qui sonne quasiment comme du Nosfell (donc, plutôt bien !). D'ailleurs la tenue queue-de-pie & haut de forme de tous ses musiciens et la sienne confirment qu'on est bien dans un autre registre (d'autant qu'il s'est coupé les cheveux).


Quoi qu'il en soit ce garçon a une très belle voix, c'est un fait. Et puis, dès que la moindre guitare s'amplifie ou la batterie se lâche en accélérant, on croit entendre du SOAD (en juste un peu light), et la foule commence à s'agiter inconsidérément et à pogoter alors qu'on dirait quand même plutôt des balades de Scorpions que du Slayer ! Une belle ambiance, mais un tout petit peu frustrant donc puisqu'on rêve depuis des années de voir le combo arménien, fervent défenseur de la cause de la reconnaissance du génocide (si vous les aimez, allez donc télécharger sans complexes l'excellent docu Screamers sur eux et leur action, puisqu'il n'est jamais ou presqué passé au ciné !).


A part ça, il raconte plein de conneries sympathiques entre les chansons, nous régalant de son grand sourire et, faut avouer que quand ça ressemble, c'est sacrément bon - pile entre le kitsch et le grandiose, comme l'original. N'y tenant plus et la bière ayant fait effet, un de nos amis (pourtant un garçon trentenaire et plutôt rangé dans sa tête) insiste à ce moment-là pour être propulsé dans la foule et s'en aller slammer jusque tout devant... Après avoir perdu bêtement 15 minutes aux caisses pour tickets, on le retrouvera à la fin de la dernière chanson (presque une tuerie en l'occurence), suant et heureux, presque auto-convaincu d'avoir vu SOAD... Et ayant au moins rencontré un quart du groupe, assurément le plus sympathique, vraiment - dans l'attente interminable de voire un jour la totale.

>

Mais au moment où la nuit envisage de tomber, le rideau se tire sur le rock : les Artefacts vont virer à la grande partouze électro, et prendre une autre dimension... On réalisera plus tard qu'en effet, personne n'avait parlé de festival rock ! Et que jamais, non plus, on n'avait vu auparavant quelqu'un avec un T-shirt Kansas of Elsass... A ce propos les tartes flambées sont très bonnes, la bière aussi, par contre y'a toute la soirée trop de monde aux tickets, c'est-à-dire pas assez de comptoirs et donc, un manque à gagner ! Pourquoi, gotverteck'l, ne pas en mettre d'autres, des plus petits par exemple, ailleurs sur le site ? Ca c'était pour l'intendance - dans l'ensemble on a quand même finalement réussi à se bourrer la gueule !


Birdy Nam Nam - on en avait pourtant pas un bon souvenir à Marsatac - trop hip hop intello et un poil peine-à-jouir... Mais là on est immédiatement pris au collet par les 4 gaillards scratcheurs, très agiles et très actifs puisqu'ils mixent chacun quelque chose sur chaque morceau, avec leurs doigts de fée et leur techno violente, dansante et vibratoire- même les morceaux big beat ne relâchent guère la pression. Ils ont pris un virage carrément tech' et c'était une bonne idée ! On pense à Daft Punk (bonne époque), ou aux Chemical Brothers (même remarque) respectivement dans les deux styles - on avait pourant prévu d'aller manger mais il sera impossible de partir avant la fin !


Par ailleurs le groupe a un show vidéo assez classe, avec une tribune entièrement pixellisée devant et derrière eux, ce qui permet de jolis effets très variés - du grillage bleu au patchwork multicolore. Au fur et à mesure que le quatuor déroule ses tubes, on pensera aussi à Kraftwerk (version 2000) ou même à ... Vitalic. C'est dire à quel point le tout peut être jouissif, même si pendant une chanson entière le son ne semble plus sortir sur le côté droit de la scène... 1/2 Zénith en panne, c'est possible docteur ? Le son redevient Ok pour "leur tube" (ça c'est de l'info non ?) et l'ambiance dans la fosse positivement, énorme - un vrai parc à kangourous - un rappel nous achèvera tous, défoncés au son et sans aucune drogue... Si la soirée n'est pas terminée, Birdy Nam Nam est en tout cas LA révélation de la journée !


Un luxueux (en prix !) flammekueche plus tard et on s'y remet : Justice, qu'on connaît déjà plutôt bons sur album et excitants sur scène. La mise en scène n'a pas varié d'un iota : la croix, les deux murs d'amplis factices, et envoyez la purée ! Genesis, très remixé et très bon, plusieurs chansons non identifiées (nouvelles sans doute ?)... la putassière DANCE (le public adore), avec un long pont a capella et une fin déchaînée... DVNO très funky... La non moins racoleuse The Party, ok en live et très sympa vue de tout en haut (comme tout le show, pour le moins très visuel).


Justice qui doit décidément nous préparer un nouveau disque puissant puisqu'ils envoient alors un truc que mes notes qualifient de "new TUBE (génial) !" Cependant leur tout premier tube, lui, n'est pas en reste (We Are your friends) dans lequel vient s'incruster un bout de Never trust a Junky de Ministry (je savais bien que ces mecs-là étaient des gens fréquentables malgré leurs coupes de cheveux à chier !!). Que dire de Waters of Nazareth et Stress, mes préférées, à part que j'ai du abandonner mes amis et redescendre ? Le final sur Phantom Pt I (et sûrement II) est en tout cas mortel... Notre cerveau a beau trouver ce duo un peu trop poseur et surestimé, on doit bien avouer que notre corps est sacrément réceptif à ce qu'ils produisent ! Deuxième concert d'électro à tendance rock énorme de la soirée... et il en reste encore un, c'est presque bourratif à force !


La salle s'est un peu vidée, certes. Mais il reste Mr Arbez, le beau gosse taciturne... alias Vitalic ! Lui qu'on a déjà vu (enfin plutôt, aperçu derrière ses machines) nous essorer à Marseille (et encore avant, à Paris...) et dont le formidable LP OK Cowboy revient comme qui dirait tout seul sur notre iPod (et notre platine) tous les deux mois... Comme à l'accoutumée, le set commence par 15 bonnes minutes où l'on ne reconnait rien et où l'on essaye en vain de prendre une bonne photo - mais c'est qu'il se cache bien le bougre, derrière ses machines et une quasi-absence d'éclairage de la scène.


Un morceau composé presque exclusivement de percus électroniques reprenant de la batuc' (mais pas celui de l'album) fait monter la sauce et la tension... chose que Vitalic maîtrise parfaitement (contrairement à ses prédécesseurs qui voudraient qu'on danse tout le temps) : on l'entend arriver de loin, petit à petit, et c'est pile au bon moment qu'il nous lâche les 100 % de La Rock 01 qui nous hystérisera littéralement (avec bonds, bras levés et même slams à la clef). Il peut alors envoyer une nouveauté sans grand risque, même plus longue et moins speed - la pression ne retombe pas vraiment, jusqu'à My Friend Dario, son plus grand tube, remixé juste comme il faut - là on frise carrément l'émeute !! Encore une nouveauté, encore de la batucada-techno sympa (ce coup-ci ça doit être Valetta Fanfares...) et il fait mine de partir, avec un petit salut modeste.



Suite à une vibrante bronca du public, et pour notre plus grand plaisir, il va toutefois revenir (pour ma part j'attendais l'un ou l'autre de ses Poney parts... et je les attends toujours) et lâcher, sans se fouler mais le faut-il vraiment avec un tel titre... Newman ! Il n'a plus qu'à laisser tourner, gérer les montées et descentes, tandis qu'un public exsangue achève d'agiter ses cheveux, ses bras et ses verres de bière vides depuis longtemps... C'était super gooooooooooood encore une fois monsieur Vitalic, vous êtes définitivement notre came électro préférée - et tout ça, chapeau, sans la moindre présence scénique ni aucune effet visuel vraiment bluffant !



Après un paquet de bières et avec encore trois quarts d'heure de vélo à sortir, la question de rester pour le DJ des Beastie Boys ne se pose pas vraiment - trop fatigué... mais quelqu'un peut compléter en réaction bien sûr ! En tout cas cette édition des Artefacts au Zénith est une divine surprise : on doit avouer qu'on en attendait pas forcément grand-chose, en ayant déjà vu une bonne partie en live, et que le charme des groupes, mais aussi de la salle, a pleinement opéré. Grande réussite que cette soirée... on laissera donc tomber l'affiche rock français du lendemain où, pour le coup, on a déjà tout vu... plusieurs fois ! Mais nul doute que la classe du lord Darc, l'énergie de Mr Malzieu et les facéties du père Caliciuri y feront à leur tour merveille. Longue vie au Zénith donc, et jolie programmation !

Et pour finir, quelques vidéos pour se faire une idée (qualité appareil photo) par ici !

> Réponse le 24 avril 2008, par stephane sarpaux

Tout a fait d'accord avec toi birdy nam nam la révélation de la soirée ! :D  Réagir


Festival Des Artefacts : les dernières chroniques concerts

Mano Solo; Sinclair; Fatals Picards, Emir Kusturica par Lucie.
Hall Rhenus de Strasbourg, le 22/04/2005
Le Festival Artefact de Strasbourg a bien commencé ce vendredi : c'était complet. A l'affiche la Rue Kétanou (que nous avons manquer malheureusement mais qui aparament on su mettre l'ambiance) Sinclair qui nous a supris tant par sa complicité avec le public que par son originalité sur scène (il nous a tout de mm fait chanter une chanson le... La suite

Marcel Et Son Orchestre + La Ruda Salska + Aqme + Babylon Circus + Gojira + Uncommonmenfrommars par zed
Festival des Artefacts - Hall Rhénus - Strasbourg, le 25/04/2004
Cet année, l'affiche mélange les genres : d'un côté les "festifs" et de l'autre les "métalleux", ce qui ne fut pas sans conséquences. En effet Gojira et Aqme vont être en quelque sorte les rejetons de la soirée car ce n'est pas leur rock qui prime ce soir. - Uncommonmenfrommars : pour ouvrir, ils vont bien chauffer le public avec leur punk-rock... La suite

les Caméléons par Nan
Festival des artefacts a Strasbourg et au Morgan's a l'ile d, le 01/05/2003
Une pure ambiance, pas mal de cuivres et une putain d'énergie ! La suite

Lofofora + Burning Heads + Ska-p par babia
Hall Rhénus, Strasbourg, le 25/04/2003
Lofofora toujours trop de la balle qui nous a fait le grand plaisir de jouer sa reprise des Bérus "vive le feu" pour terminer le concert et Reuno toujours aussi disponible avec son public qu'il vient rencontrer après le concert. Burning Heads en quelques mots "nous, on n'est pas des stars on vient juste pour jouer" et ils nous le prouvent en... La suite

BB Brunes : les dernières chroniques concerts

Festival Aluna 2013 : -M-, Tryo, Cali, Olivia Ruiz, Mika, Christophe Maé, BB Brunes, Lilly Wood And The Prick, Breakbot, Colours in the Street, Olivia Dorato, Gribz, La Ruelle en chantier, Camping de Luxe en concert

Festival Aluna 2013 : -M-, Tryo, Cali, Olivia Ruiz, Mika, Christophe Maé, BB Brunes, Lilly Wood And The Prick, Breakbot, Colours in the Street, Olivia Dorato, Gribz, La Ruelle en chantier, Camping de Luxe par Lionel Degiovanni
Ruoms, le 15/06/2013
Le festival Aluna se veut un savant mélange entre programmation d'artistes locaux et artistes à la hauteur nationale, et même internationale. Cette année est la 6ième édition et... La suite

Rock En Seine Jour 2 : Arctic Monkeys, The Streets, CocoRosie, Etienne de Crécy, BB Brunes, Keren Ann, Blonde Redhead en concert

Rock En Seine Jour 2 : Arctic Monkeys, The Streets, CocoRosie, Etienne de Crécy, BB Brunes, Keren Ann, Blonde Redhead par Fredc
Domaine National de Saint-Cloud, le 27/08/2011
JOUR 2 - SAMEDI 27 AOÛT 2011 METEO : Averses par ci, averses par là, c'était sauve-qui-peut à l'approche de chaque nuage. Assez désagréable et plus froid qu'Austra en... La suite

BB Brunes/Kaponz & Spinoza en concert

BB Brunes/Kaponz & Spinoza par Gandalf
Espace Julien à Marseille, le 30/11/2010
Allez les potes, défoulez vous sur ma trogne, j'entends d'ici les quolibets moqueurs comme quoi je suis allé voir ce groupe de (très) djeunz... Et non je n'essaye pas de battre... La suite

PMs Better + Gush + Newton Faulkner + BB Brunes + Devendra Banhart+Gogol Bordello + ZZ Top + -M- + Peter Doherty + Pony Pony Run Run (Festival Musilac 2010) par Melanie V
Esplanade du lac/Aix les Bains, le 16/07/2010
15h30.30°C. Le festival Musilac peut enfin commencer. Les jeunes frenchies de PMS Better et Gush débutent l'échauffement du public. Mais le son pop rock anglais est très vite remplacé par celui de la guitare de Newton Faulkner. Ce chanteur surprend d'abord par ses longues dreadlocks, puis surtout par sa musique originale. Un son folk à l'énergie... La suite

Birdy Nam Nam : les dernières chroniques concerts

Massive Attack, Birdy Nam Nam, Marina Kaye, Francis Cabrel, Jain, Stephan Eicher, Le Roi Angus, Tatum Rush, Alex Beaupain, The Two (Paléo Festival 2016) en concert

Massive Attack, Birdy Nam Nam, Marina Kaye, Francis Cabrel, Jain, Stephan Eicher, Le Roi Angus, Tatum Rush, Alex Beaupain, The Two (Paléo Festival 2016) par Lionel Degiovanni
Nyon, le 21/07/2016
Le Roi Angus Pour le jeudi, on démarre toujours tranquillement avec le rituel du show case et là je découvre Le Roi Angus. Les 5 musiciens, bien dans leurs baskets... La suite

Birdy Nam Nam en concert

Birdy Nam Nam par odliz
Le Cabaret Aléatoire, le 22/01/2016
C'est dans un Cabaret plein à craquer que les trois acolytes de Birdy Nam Nam enchaînent leur nouvelle tournée marathon pour la sortie de leur quatrième opus, quatre ans... La suite

SOLIDAYS - JOUR 1 : Birdy Nam Nam, Orelsan, Don Rimini, Huoratron, Baadman, We Are The 90's en concert

SOLIDAYS - JOUR 1 : Birdy Nam Nam, Orelsan, Don Rimini, Huoratron, Baadman, We Are The 90's par Fredc
Hippodrome de Longchamp, Paris, le 22/06/2012
On conviendra aisément que, à l'instar de presque tous les festivals cet été (et ce aussi bien en France qu'à l'étranger), le programme de cette édition 2012 de Solidays n'était... La suite

Birdy Nam Nam + La Femme en concert

Birdy Nam Nam + La Femme par Coline Magaud
Le Zénith, Paris, le 19/11/2011
Grosse soirée qui s'annonce au Zénith de Paris ce soir avec le concert quasi complet des enfants du pays, Birdy Nam Nam. La première partie est assurée par le groupe de new... La suite

Gogol Bordello : les dernières chroniques concerts

Festival du Bout du Monde : Louis Chedid + Toots & the Maytals + Susheela Raman + Ben L'Oncle Soul + Oumou Sangare + Renegades Steel Band + Gogol Bordello + Gipsy Burek Orkestar + Jaqee + Axel Krygier + Madjo + Sophia Charai en concert

Festival du Bout du Monde : Louis Chedid + Toots & the Maytals + Susheela Raman + Ben L'Oncle Soul + Oumou Sangare + Renegades Steel Band + Gogol Bordello + Gipsy Burek Orkestar + Jaqee + Axel Krygier + Madjo + Sophia Charai par Flag
Presqu'île de Crozon, le 07/08/2011
Le Festival du Bout du Monde - Jour 3 Troisième et dernier jour du festival du Bout du Monde. Et là, c'est le scenario inverse de la veille que tout le monde redoute : la... La suite

PMs Better + Gush + Newton Faulkner + BB Brunes + Devendra Banhart+Gogol Bordello + ZZ Top + -M- + Peter Doherty + Pony Pony Run Run (Festival Musilac 2010) par Melanie V
Esplanade du lac/Aix les Bains, le 16/07/2010
15h30.30°C. Le festival Musilac peut enfin commencer. Les jeunes frenchies de PMS Better et Gush débutent l'échauffement du public. Mais le son pop rock anglais est très vite remplacé par celui de la guitare de Newton Faulkner. Ce chanteur surprend d'abord par ses longues dreadlocks, puis surtout par sa musique originale. Un son folk à l'énergie... La suite

Les Suds à Arles : Gogol Bordello + Justin Adams et Juldeh Camara en concert

Les Suds à Arles : Gogol Bordello + Justin Adams et Juldeh Camara par Boby
Théatre Antique - Arles, le 15/07/2010
Ce soir il y avait deux lieux antiques où il fallait être. Qu'il s'agisse d'Arles ou de Nîmes le spectacle s'annonçait d'emblée de qualité. Exit Beth Dito et ses Gossip, ce sera... La suite

The Hives + Justice + Blood Red Shoes + Vitalic + Gogol Bordello (Le Printemps de  Bourges 2008) en concert

The Hives + Justice + Blood Red Shoes + Vitalic + Gogol Bordello (Le Printemps de Bourges 2008) par Pierre Andrieu
Le Phénix, Bourges, le 19/04/2008
Enfin une soirée chaude et réussie au Phénix pour le Printemps de Bourges 2008 ! Avec une programmation infernale réunissant le meilleur du punk rock et des musiques... La suite

Justice : les dernières chroniques concerts

Justice (Festival de Nimes) en concert

Justice (Festival de Nimes) par Sylvain Cabaret
Arènes - Nîmes, le 19/07/2012
C'est bien lors du festival dans les Arènes de Nîmes, que Justice et sa bande de potes, actuellement en tournée mondiale, ont décidé de faire une halte. C'est toujours un grand... La suite

Paléo Festival 2012 :Warpaint + The Alaev Family + Dionysos + Buvette + Dominique A + Broukar + Other Lives + The Cure + Boy + Bon Iver + Justice + Francis Francis + Miles Kane + Christine en concert

Paléo Festival 2012 :Warpaint + The Alaev Family + Dionysos + Buvette + Dominique A + Broukar + Other Lives + The Cure + Boy + Bon Iver + Justice + Francis Francis + Miles Kane + Christine par Lionel Degiovanni
Nyon (Suisse), le 18/07/2012
Warpaint à 17h45 sous le Chapiteau : Ce quatuor essentiellement féminin investit la scène du Chapiteau pour envoyer leur rock new-wave, influencé de Nirvana. Un mélange... La suite

EUROCKEENNES 2012 - JOUR 2 : The Cure, Justice, Kavinsky, Miike Snow, Django Django, Electric Guest, Sallie Ford en concert

EUROCKEENNES 2012 - JOUR 2 : The Cure, Justice, Kavinsky, Miike Snow, Django Django, Electric Guest, Sallie Ford par Fredc
Presqu'île du Malsaucy, Belfort, le 30/06/2012
SAMEDI 30 JUIN 2012 Temps : Beau et chaud en début de journée, tempête en soirée. On a vu : Justice, Electric Guest et Sallie Ford au Bar du Boulot. SALLIE FORD -... La suite

Justice + Ed Banger All Star en concert

Justice + Ed Banger All Star par Coline Magaud
L'Olympia, Paris, le 04/02/2012
Une soirée qui pouvait s'annoncer des plus prometteuses et réjouissantes s'avère finalement relativement moyenne et ce malgré une prestation agréable du duo phare de la... La suite

Serj Tankian : les dernières chroniques concerts

Mademoiselle K + Deti Picasso + Punish Yourself + Fish! + Serj Tankian + NY Ska Jazz Ensemble + REM + Adam Green - Sziget Festival (jour 4) en concert

Mademoiselle K + Deti Picasso + Punish Yourself + Fish! + Serj Tankian + NY Ska Jazz Ensemble + REM + Adam Green - Sziget Festival (jour 4) par Pirlouiiiit
Óbuda Island, Budapest, Hungary , le 16/08/2008
Avant dernier jour du festival ... suprise aujourd'hui, alors que les 4 premiers jours nous avons crevé de chaud et que tout le monde se baladait en maillot sur le site,... La suite

Serj Tankian par François
Elysée montmartre, Paris, le 26/11/2007
Le chanteur de System of a down, tout de blanc vêtu, nous a fait passé une soirée des plus mémorables, il a d'ailleurs l'air plus a l'aise sur scène en solo plutôt qu'avec system ! Un charisme incroyable et une voix magnifique on suffit a faire tomber les 1200 personnes de l'Elysée Montmartre sous son charme... je le conseille a tous les fans de... La suite

System Of A Down : les dernières chroniques concerts

System of a Down en concert

System of a Down par Philippe
Halle Tony Garnier, Lyon, le 14/04/2015
Avec le recul je dois admettre que, une fois n'est pas coutume, je me suis un peu comporté en touriste à ce concert, même si SOAD est un des derniers grands groupes de metal que... La suite

System of a Down + And  You Will Know Us By The Trail Of Dead en concert

System of a Down + And You Will Know Us By The Trail Of Dead par VoodooPeople
Bercy - Paris, le 06/06/2011
Place en poche pour System of a Down à Paris Bercy depuis le 15 Décembre 2010, j'attendais ce jour avec grande impatience ! Arrivé devant Bercy vers 17h environ, une longue... La suite

Mademoiselle K + Deti Picasso + Punish Yourself + Fish! + Serj Tankian + NY Ska Jazz Ensemble + REM + Adam Green - Sziget Festival (jour 4) en concert

Mademoiselle K + Deti Picasso + Punish Yourself + Fish! + Serj Tankian + NY Ska Jazz Ensemble + REM + Adam Green - Sziget Festival (jour 4) par Pirlouiiiit
Óbuda Island, Budapest, Hungary , le 16/08/2008
Avant dernier jour du festival ... suprise aujourd'hui, alors que les 4 premiers jours nous avons crevé de chaud et que tout le monde se baladait en maillot sur le site,... La suite

Sytem of a down par rhiurayane
Nantes, le 01/06/2005
La salle de bercy était pratiquement pleine. C'était vraiment impressionant !!! La première partie j'ai pas aimé ... mais je connaissais déja et je savais à quoi m'attendre. A l'inverse de Lyon, la fosse était libre d'accès et heureusement ! J'y ai passé tous le concert. System a joué pendant 2 heures à peu près, très bon son, effet de lumière... La suite

Vitalic : les dernières chroniques concerts

Vitalic + French 79 en concert

Vitalic + French 79 par Marcing13
Docks des Suds, Marseille, le 25/02/2017
Vitalic est en tournée et il est de passage au Dock des Suds pour présenter son dernier album Voyager, un album que l'artiste considère plus disco que ces prédécesseurs. On va... La suite

IAM, FFF, Skip The Use, Vitalic, Anna Calvi, Von Pariahs, Thomas Fersen, Tagada Jones, Super Discount 3, Yodelice, Shantel, St Lo, The Skints, Triggerfinger, Blitz the Ambassador, Billy Hornett, Nasser, Kings of Nothing, The Seasons (Festival Au Pont Du Rock 2014) en concert

IAM, FFF, Skip The Use, Vitalic, Anna Calvi, Von Pariahs, Thomas Fersen, Tagada Jones, Super Discount 3, Yodelice, Shantel, St Lo, The Skints, Triggerfinger, Blitz the Ambassador, Billy Hornett, Nasser, Kings of Nothing, The Seasons (Festival Au Pont Du Rock 2014) par Benji
Malestroit, le 26/07/2014
Kings of Nothing Vendredi 25 juillet 2014, c'est le groupe de Malestroit Kings of Nothing qui nous accueille pour l'ouverture du festival Au Pont du Rock, 25ème du... La suite

Vitalic VTLZR + !!! (chk chk chk) + Rubin Steiner + Skip&Die + Team Ghost + The Vaccines (Printemps de Bourges 2013) en concert

Vitalic VTLZR + !!! (chk chk chk) + Rubin Steiner + Skip&Die + Team Ghost + The Vaccines (Printemps de Bourges 2013) par Pierre Andrieu
Le W et le Palais d'Auron, Bourges, le 27/04/2013
Samedi 27 Avril 2013, c'est le traditionnel rendez-vous de fin de Printemps de Bourges, la très courue Rock 'n Beat Party, qui permet de voir défiler en live sur les scènes... La suite

Spitzer + Vitalic en concert

Spitzer + Vitalic par Ysabel
Docks des Suds - Marseille, le 16/02/2013
Un Docks des Suds baigné dans la fumée et une lumière bleue électrique. Une salle pas encore pour cette soirée placée sous le signe de l'Electro et que j'imagine déjà plutôt Dance... La suite

Zénith de Strasbourg (Eckbolsheim) : les dernières chroniques concerts

Guns n' Roses en concert

Guns n' Roses par Mia67
Zénith de Strasbourg, le 11/06/2012
Les Guns ! Pour moi, un groupe mythique avec des chansons magnifiques donc autant dire que je me faisais un plaisir d'assister à leur concert à Strasbourg (déjà qu'il n'y a pas... La suite

Joan Baez en concert

Joan Baez par pascale
Strasbourg Zénith, le 25/03/2011
Place à 65 euros donc on est en droit d'avoir un concert de qualité... LE CONCERT commence à 20h15 et, surprise, se termine à 21h35, je vous laisse calculer !!! La voix est... La suite

Mylène Farmer en concert

Mylène Farmer par Zhealy
Zénith de Strasbourg, le 06/06/2009
Je suis allée aux concerts de Mylène Farmer les 5 et 6 juin au Zénith de Strasbourg. J'avais acheté une place pour le 5 Juin. C'est la première fois que j'allais à un concert de... La suite

YANNICK NOAH par Christiane
ZENITH ECKBOLSHEIM, le 25/01/2011
Le seul souci a été, que ayant deux billets offerts par mes enfants, "debout", nous sommes arrivés et avons été refoulés à la fosse, "bondée" d'après la sécurité. On nous demande de gagner les gradins, presque en limite haute et, pas de bol, le spectacle est flou ... Mais où sont les écrans géants, c'est intolérable. Heureusement que Yannick a... La suite