Accueil Chronique de concert Faust + Nosfell & Médéric Collignon & Edward Perraud & Peter Corser (festival MIMI)
Dimanche 24 septembre 2017 : 14089 concerts, 24618 chroniques de concert, 5172 critiques d'album.

Chronique de Concert

Faust + Nosfell & Médéric Collignon & Edward Perraud & Peter Corser (festival MIMI)

Faust + Nosfell & Médéric Collignon & Edward Perraud & Peter Corser (festival MIMI) en concert

Festival MIMI - Marseille 7 Juillet 2010

Critique écrite le 09 juillet 2010 par Mystic Punk Pinguin

festival MIMI by Pirlouiiiit 07072010

Premier soir du Festival MIMI 2010. L'avantage d'un concert se déroulant dans le cadre enchanteur de l'Ile du Frioul, c'est que tu peux y aller à l'avance plonger une tête et décompresser du boulot. Sur le trajet, on croise diverses installations, organisées par Seconde Nature, des genre d'appeaux à E.T. dirigés vers les étoiles. A la sortie de l'eau, dernière montée jusqu'à l'Hopital Caroline, bien aménagé et investit cette année par moult stands associatifs écolos, commerce équitable, mode et zique. Et des tas de vieilles consoles de jeux disposées ici et là par le collectif Archeopterix.

Labyala Nosfell, Médéric Collignon, Peter Corser, Edward Perraud by Pirlouiiiit 07072010

25e édition de ce festival de musiques innovantes qui commence ce soir par la rencontre entre Nosfell, qui m'a toujours fasciné sur scène, et un trio de musiciens portés sur l'improvisation : le trompettiste et vocaliste Médéric Collignon, le batteur / percussionniste Edward Perraud et le saxophoniste Peter Corser. J'accroche pas au premier morceau, fouillis, pas en phase, trop délirant et m'inquiète pour la suite. Mais fausse alerte, en fait ils se cherchaient, et la complicité qui a en a découlé fut totalement jubilatoire.

Labyala Nosfell, Médéric Collignon, Peter Corser, Edward Perraud by Pirlouiiiit 07072010

On est passé d'une Cacophonie à une ChaosFolie, où la fantaisie de chacun rencontre celle des autres pour une création euphorisante. L'hyperactif Médéric Collignon focalise l'attention. Après un début presque calme à la trompette, il part dans une vocalise de basse carrément bloquant. Mime à l'appui, il envoie une putain de rythmique, saturation en prime. Bien meilleur que pas mal de musicos s'appuyant sur un véritable instrument, la performance est bloquante. Il ne cessera de surprendre, notamment lorsqu'il partira sur un son de gratte électrique, diablement noisy, terriblement efficace, arrivant même à produire le son du larsen. Au delà de la prouesse technique, c'est d'autant plus scotchant que l'énergie rock est bien présente.

Labyala Nosfell, Médéric Collignon, Peter Corser, Edward Perraud by Pirlouiiiit 07072010

Mais ce n'est qu'un des aspects de ce qui se passe sur scène, la talents des autres acteurs n'étant pas en reste. Nosfell est bien plus discret qu'à son habitude, pas d'histoire poético-absurde entre les morceaux, mais toujours ses fascinantes prouesses vocales, capable de passer d'un cri hystérique suraigu à un son de basse profond. Lors du concert, il titillera aussi une thérémine, balancera des balles de pingpong dans un bol népalais, torturera un clavier, électrifiera un ukulélé. Et il nous fera part de ses talents de danseurs, non pas torse nu au grand dam de ses amatrices mateuses, avec un assez bloquant enchaînement sur le thème de la chute.

Labyala Nosfell, Médéric Collignon, Peter Corser, Edward Perraud by Pirlouiiiit 07072010

Les deux autres musiciens sont plus en retrait mais n'en demeurent pas moins musicalement brillant. Peter Corser est peut-être celui qui sort le plus de sonorités "classiques" de son saxophones, de plages de mélodies dans ce déchaînement assez free, cela fait du bien. Un ton assez classieux, new-yorkais, ce qui ne l'empêchera pas de délirer avec une crécelle, un pipeau et pleins de gadgets, balançant des chants d'oiseaux maboules et autres incongruités.

Labyala Nosfell, Médéric Collignon, Peter Corser, Edward Perraud by Pirlouiiiit 07072010

Edward Perraud pose l'architecture de tout ça. Mais il n'est pas un métronome régulier comme on pourrait le penser, plutôt quelqu'un qui distille du chaos à petite dose. En effet le monsieur est assez fascinant à suivre, son frappé s'aventurant dans des directions que l'on imagine pas la seconde précédente, me perdant dans un ballet de baguettes un peu fou, que l'on pourrait presque penser aléatoire. Ce rôle central ne l'empêche pas de faire mumuse comme ses petits camarades, avec une balle, une chaîne, ses cymbales,...

Labyala Nosfell, Médéric Collignon, Peter Corser, Edward Perraud by Pirlouiiiit 07072010

Ceci dit, on pourrait penser que l'on a affaire ici qu'à la somme d'individualités douées. Il n'en est rien, si la magie opère c'est bien grâce à une complicité palpable qui produit un résultat jubilatoire. Les impulsions entraînent des enchaînements qui s'auto-alimentent dans un délire musical qui va enchanter le public. Nosfell et Collignon vont partir dans un dialogue de lutins qui va dégénérer en engueulade d'ogres, les voix se déforment, jouent. Au moment les deux caméléons vocaux vont s'amuser à faire tourner leur micro à la façon d'un lasso, entrainant un bourdonnement. Cela les fait bien marrer, moins le Pirlouiiiit lorsqu'un micro se détache et qu'il manque d'un cheveu de se le prendre en plein poire à pleine vitesse. Live in Marseille a manqué de peu le Darwin Award 2010 de la mort la plus stupide !
Le côté ludique est omniprésent à l'image de Médéric Collignon qui ne se lasse pas de trafiquer sa voix, partir dans des riffs ravageurs avec ses cordes vocales et terminer dans une agonie à base de pets et rots vocaux, régressifs et hilarant. D'autant que les trois autres le suivent dans son délire.

Labyala Nosfell, Médéric Collignon, Peter Corser, Edward Perraud by Pirlouiiiit 07072010

Cela se termine par un public debout qui applaudit à tout rompre, ravi de d'être fait prendre par la jubilation contagieuse de ce quartet.

Festival MIMI by Pirlouiiiit 07072010

Après une pause passée à déambuler dans le village associatif un verre de vin à la main, je retourne m'asseoir (le public est majoritairement dans des gradins) pour le concert de Faust. J'avoue ne pas connaître jusqu'à peu ce combo, considéré comme un des pionniers du krautrock, et du post-rock depuis les années 70's. A priori il a influencé moulon de groupes et est considéré comme culte.

Faust by Pirlouiiiit 07072010

Le concert débute avec Zeppi, batteur portant un pantalon déchiré et un large chapeau, un australien qui débite une leçon d'anglais, Philippe Petit qui surgit de derrière ses platines et Jean- Hervé Péron, leader/créateur/bassiste/chanteur du groupe avec sa bonne tête, barbu, d'anar des 70's, qui balance un enregistrement en français d'un truc scientifique tout en allant marteler des fûts, pieds nus. Un guitariste assez noisy et une claviériste les rejoignent.

Faust by Pirlouiiiit 07072010

Le son est fort, d'entrée. Habitué des concerts noise et punk dans des petites salles, cela ne me dérangera guère mais cela fera fuir une partie du public tout au long du set et alimentera les discussions dans la navette retour. Pour ma part, je serais plus gêné par les textes/envolées anarcho-poétiques en français que je trouve un peu surjouées et qui me feront décrocher de certains morceaux. Par contre musicalement, j'accroche. Cela me rappelle leurs héritiers de Gomm par un côté furibard, dissonant mais échappant à l'aspect oppressant du noise.

Faust by Pirlouiiiit 07072010

Clairement ils assurent, les déflagrations de gratte se mariant à merveille avec la basse plombée et les envolées du clavier. L'ambiance change souvent, on peut passer d'un morceau presque cabaret chantée par la demoiselle en anglais/allemand, à d'autres robotiques où est dit en boucle J'ai mal au dent et j'ai mal au pied aussi, moments ou le public s'échange des regards dubitatifs. Mais vite, l'attention est happée par des décharges sonicyouthiennes, soutenus pas des rythmes minimalistes et répétitifs mais pas aussi déstructuré que ce à quoi je m'attendais.

Faust by Pirlouiiiit 07072010

Philippe Petit, surexcité, torture ses platines (à priori une d'entre elles n'y résistera pas), se crispant sur ses disques, produisant scratch et stridences bien barrées. En plus de parfois marteler la table où il est installé, il aiguisera parfois un couteau derrière un micro, produisant un sont angoissant, effet amplifié par ses grimaces de psychopathes. Effet garanti !

Faust by Pirlouiiiit 07072010

Le set se termine par un morceau énorme, ultra énervé, dissonant, bruitiste, qui finalement va me faire oublier les moments où j'étais moins convaincu.

www.myspace.com/medericollignofficial
www.nosfell.com / www.myspace.com/nosfell
www.myspace.com/petercorser
www.myspace.com/perraudedward
www.myspace.com/faustpages

Vieux Port by Pirlouiiiit 07072010

Plus de photos par  Pirlouiiiit en cliquant ici
 
Bonus vidéo :


et une petite de Faust :



Festival MIMI : les dernières chroniques concerts

Festival MIMI : Saul Williams-The Brother Moves On en concert

Festival MIMI : Saul Williams-The Brother Moves On par Phil2guy
Hôpital Caroline-Marseille, le 10/07/2016
Le rythme du chroniqueur-festivalier est tout de même assez intense, il faut garder ses oreilles bien ouvertes et son cerveau en éveil avec tous les sons dont on s'imprègne (et... La suite

Festival MIMI-Rêve Général-Aksak Kaboul/Aquaserge en concert

Festival MIMI-Rêve Général-Aksak Kaboul/Aquaserge par Phil2guy
Marseille-Hôpital Caroline, le 09/07/2016
On embarque une nouvelle fois au Frioul pour la 3e soirée de cette édition du Festival MIMI 2016 qui a lieu à l'hôpital Caroline pour une " Nuit de l'Os qui Compte ", avec deux... La suite

Festival MIMI-Acuerdas-Los Piranas en concert

Festival MIMI-Acuerdas-Los Piranas par Phil2guy
Hôpital Caroline - Frioul - Marseille, le 07/07/2016
On embarque au Frioul pour la première soirée de cette session MIMI 2016 avec deux formations latines pour le moins atypiques Acuerdas est un projet qui réunit la chanteuse... La suite

Festival MIMI-:  Drame + AF Diaphra + DJ Pépé en concert

Festival MIMI-: Drame + AF Diaphra + DJ Pépé par Phil2guy
Toit Terrasse -La Friche Belle de Mai, le 01/07/2016
La première soirée de la session 2016 du Festival MIMI a lieu sur le toit terrasse de la Friche Belle de Mai, s'inscrivant également dans le cadre des soirées " On Air ", bref un... La suite

Edward Perraud : les dernières chroniques concerts

Jazz à La Tour 2/5 : Andy Emler MegaOctet + Das Kapital Plays Hanns Eisler + Jeanne Added & Yves Rousseau Duo en concert

Jazz à La Tour 2/5 : Andy Emler MegaOctet + Das Kapital Plays Hanns Eisler + Jeanne Added & Yves Rousseau Duo par Mcyavell
Château de la Tour d'Aigues, le 12/08/2010
Voici comment nous sommes accueillis devant le château : une mini-fanfare, le Trio Tout-Ut, nous fait joyeusement patienter avant le plateau de 19h00. Nous le retrouverons aussi... La suite

Nosfell : les dernières chroniques concerts

Nosfell (Le Son de Notre Canebière #4 - part 1) en concert

Nosfell (Le Son de Notre Canebière #4 - part 1) par Phil2guy
Place des Danaïdes- Marseille, le 30/04/2017
Comment tuer une fin de dimanche après-midi grisâtre de l'entre-deux tours des présidentielles ? En allant assister aux concerts gratuits organisés par la Meson dans le cadre des... La suite

Nosfell en concert

Nosfell par Pirlouiiiit
Poste à Galène, Marseille, le 24/05/2014
À la base je n'avais pas prévu (de venir à ce concert et puis finalement j'y suis allé, ni) de parler de ce concert laissant la tâche à quelqu'un qui a ait sans doute plus... La suite

Them Crooked Vultures + Nosfell en concert

Them Crooked Vultures + Nosfell par Coline Magaud
Le Zénith, Paris, le 08/06/2010
Nos amis de Them Crooked Vultures, découverts à Rock en Seine en août dernier, sont de retour à Paris pour nous faire profiter des chansons de leur premier album, qui a... La suite

Nosfell en concert

Nosfell par pirlouiiiit
Poste à Galène - Marseille, le 09/10/2009
4 fois (2004, 2005, 2007) que je vois l'animal (vu son comportement sur scène il me pardonnera cette comparaison) sur scène et 4 fois que je sors de là avec un mélange de... La suite

Festival MIMI - Marseille : les dernières chroniques concerts

Festival MIMI : Saul Williams-The Brother Moves On en concert

Festival MIMI : Saul Williams-The Brother Moves On par Phil2guy
Hôpital Caroline-Marseille, le 10/07/2016
Le rythme du chroniqueur-festivalier est tout de même assez intense, il faut garder ses oreilles bien ouvertes et son cerveau en éveil avec tous les sons dont on s'imprègne (et... La suite

Festival MIMI-Rêve Général-Aksak Kaboul/Aquaserge en concert

Festival MIMI-Rêve Général-Aksak Kaboul/Aquaserge par Phil2guy
Marseille-Hôpital Caroline, le 09/07/2016
On embarque une nouvelle fois au Frioul pour la 3e soirée de cette édition du Festival MIMI 2016 qui a lieu à l'hôpital Caroline pour une " Nuit de l'Os qui Compte ", avec deux... La suite

Festival MIMI-Acuerdas-Los Piranas en concert

Festival MIMI-Acuerdas-Los Piranas par Phil2guy
Hôpital Caroline - Frioul - Marseille, le 07/07/2016
On embarque au Frioul pour la première soirée de cette session MIMI 2016 avec deux formations latines pour le moins atypiques Acuerdas est un projet qui réunit la chanteuse... La suite

Festival MIMI 2015-Acid Mother Temple- Gunkanjima en concert

Festival MIMI 2015-Acid Mother Temple- Gunkanjima par Phil2guy
Iles du Frioul-Hôpital Caroline , le 05/07/2015
Soirée japonaise pour la dernière de cette édition 2015 du Festival Mimi avec Gunkanjima et les très attendus Acid Mother Temple On commence avec Gukanjima, une création... La suite