Accueil Chronique de concert Festival de Nimes : Mika + Yelle
Lundi 9 décembre 2019 : 10160 concerts, 25834 chroniques de concert, 5280 critiques d'album.

Chronique de Concert

Festival de Nimes : Mika + Yelle

Arènes - Nimes 21 juillet 2008

Critique écrite le par

Dernière chance pour moi de voir le phénomène Mika en live lors de cette ultime date francaise, avant un peu de repos et la sortie d'un prochain album. Autant dire que j'allais pas rater ca cette fois, et juger sur pièces de la qualité scénique du bonhomme que l'on m'avait si souvent vantée. Dans les formidables Arènes de Nimes qui plus est, contexte idéal.

Lorsque je me pointe vers vingt heures, une première première partie est en train de jouer, apparement un groupe du cru, francais en tous cas, répondant au nom approchant de Layne ou Lain, je sais pas, et délivrant un genre de brit pop au chant un peu lancinant et trainant, pas désagréable du tout. Les zicos envoient bien, une chance pour eux de jouer devant des Arènes sold out depuis des mois. Pas encore la folie à l'applaudimètre, mais ils repartent avec un succés d'estime sympa pour eux.

La suite, c'est quarante (longues) minutes d'attente pour une blague... Alors je sais pas s'il y a des fans de Yelle dans les parages, mais comment décrire le plus poliment possible cette Lio du pauvre ?
Quand elle se ramène avec un mec aux machines, et un autre derrière une batterie simpliste, en tenue de fitness ou presque, gigotant partout, je me demande à quoi j'ai droit... (Je ne connaissais pas par avance, je tiens à le préciser). Au bout de cinq minutes, je me demande si c'est une blague. Au bout de quinze minutes je me dis que je dois etre trop vieux pour comprendre cette blague. Au bout de trente minutes, quand la moitié de l'auditorium commence à siffler, je me dis qu je ne suis pas le seul à ne pas piger la farce... Au bout de cinquante (trés longues) minutes Yelle se barre enfin !
Ca faisait un moment que j'avais pas vu une première partie se faire siffler, et encore plus longtemps que j'avais pas crié à un groupe de dégager, mais là c'etait un peu trop. Honnêtement, même si c'est Mika qui l'a choisit apparement pour ouvrir, elle n'a rien à foutre dans ces Arènes !
Musicalement ce sont des paroles assez mysogines à l'encontre des hommes, pour le peu que j'ai compris, sur des sons technoides. Pour cacher la faiblesse de la chose, le son etait très fort, et surtout empli d'ultra basses qui faisaient mal carrément ! Obligé de mettre les bouchons pour Yelle alors que je les mets rarement dans le Metal ou le rock... En allant chercher un verre au bar, un serveur disait que normalement ils devraient baisser, parce que ca tremblait pas mal niveau gradins.
Alors ce brin de fille qui remue partout a de l'energie et à l'air de se faire plaisir certes, elle réussit tout de même à faire danser et sauter une partie du public, mais cinquante minutes, c'etait une vraie torture...

Du coup, il faut attendre encore plus de trente minutes pour enfin avoir le headliner. Mais comme à chaque fois, l'audience ici est fantastique. Et plus que jamais les gens vont mettre une ambiance du tonnerre. En attendant l'artiste, ca va chanter les titres qui nous sont mis dans l'attente. Pour une fois, j'ai imaginé ce qu'aurait donné un live de Edith Piaf dans ce cadre... Lorsqu'ils ont mis "Milord" après le départ de Yelle, toutes les Arènes reprenaient en choeur le refrain, c'etait beau. Encore pire quand il y a eu "Sweet dreams". Et le plus fun, c'etait ces jeux de bras dans les gradins. Tout un coté balançait les bras d'une certaine manière, en face ils refaisaient pareil, tout le monde s'applaudissait, puis un coté faisait un autre mouvement, repris à l'opposé, et ainsi de suite, plus la ola habituelle, bref l'attente est vite passée en voyant ca de la fosse, vraiment un grand bravo à l'assistance et à l'ambiance en général, festive au possible.

A 22h35 tout s'eteint, et le phénomène se pointe sur les planches aux notes de son méga tube "Relax". Inutile de dire que c'est la folie furieuse dans la nuit nîmoise, tout le monde debout hurlant "Relax, take it ea-ea-syyyyyyyyyyyyyyyyyy" :). Le guitariste est grimé en clown des pieds au visage, la batteuse (quelle cogneuse !) est en orange fluo, les deux choristes sont en vert pailleté, y a des fleurs sur les pieds de micro, bref c'est un déferlement de couleurs chatoyantes. Et ca symbolise bien le monde de Mika. En fait ce mec c'est un gamin. Mais un gamin génial. Un gamin génial qui fait à peu près ce qu'il veut de sa voix ("Stuck in the middle", "Happy ending", "Grace Kelly"...), et qui nous entraine dans son monde acidulé, fait de marionettes géantes, d'une big girl gonflable, de peluches, de gros ballons multicolores et de bonbons balancés dans la foule...
On est un peu sur une autre planète. Mais ce qui pourrait dangereusement sombrer dans le ridicule, cadre parfaitement avec l'artiste et son energie communicative.
On m'avait raconté que c'etait une bête de scène, que j'attendais beaucoup. Bon, c'est pas Freddie Mercury, ou même le chanteur de Dionysos, mais oui en effet il assure vraiment. Il alterne pas mal de parties de piano mi-debout mi-assis, et une frénésie à arpenter la scène. Il gigote de longue. Et il emmène avec lui un public tout acquis à sa cause. C'est très plaisant à voir de l'exterieur, comme spectacle interactif.

Mais ce n'est pas qu'un show, c'est aussi une prouesse vocale, ainsi qu'une véritable qualité musicale. Outre "Relax", "Love today" est un monument de pop, "Grace Kelly" est surpenante, et "Stuck in the middle" envoie le bois comme il faut. A coté de ça, quelques balades calment un peu le jeu (mais je préfère quand ca booste chez lui), il nous reprend "Oh Champs Elysée" de Dassin en accoustique avec ses zicos aux voix (deuxième fois quils la font, après les Francofolies), il nous atomise avec une super cover de "Just can't get enough" de Depeche Mode, il revient au piano seul en rappel pour chanter "Grace Kelly" en francais, sur "Lollipop" c'est un déluge de confettis, alors que les zicos sont dans des costumes de peluches, pendant le break de "Love today" il nous démontre ses talents aux percus, dans un duel avec la batteuse, sur "Happy ending" il pousse son talent vocal au maximum, bref on ne s'ennuit pas tout du long de l'heure vingt passée en sa compagnie. Ce temps de jeu pourrait paraitre court, mais il ne faut pas oublier qu'il n'a toujours qu'un album à son actif, et non pas vingt ans de carrière (mais non je ne vise pas Police, pourquoi dites vous ca fidèles lecteurs :p).
Enfin, le fait qu'il s'exprime en francais naturellement est un plus ici, l'interactivité en est décuplée. Son allant, son energie, son coté enfantin qui n'en a que faire de ce qu'on dit, ses remerciements sincères, son plaisir total de partager ce qu'il aime faire, tout ca m'a enormément plu, et m'a convaincu que c'etait loin d'être une etoile filante dans le paysage musical actuel.

Une dernière chose pour les familles qui emmènent leurs enfants dans de grands concerts comme celui là. C'est génial de voir les bambins danser, sauter, ou sur les epaules des parents. Mais bordel de gnou PROTEGEZ LEURS LES OREILLES !!!! Même si pour Mika ce n'etait pas casse-oreilles, pour de jeunes tympans ca reste fort. Alors ne les handicapez pas pour le futur, qu'ils continuent à entendre de la bonne musique ;)




Setlist :

Relax
Big Girl
My Interpretation
Billy Brown
Holy Johnny
Any Other World
Ring Ring
Stuck In The Middle
Just Can't Get Enough
Happy Ending
Love Today
Grace Kelly
Lollipop

Rappel

Grace Kelly en francais
Relax

HAPPY GANDALF

> Réponse le 24 juillet 2008, par Lotte

Je suis entièrement d'accord avec cette très bonne critique. Concert magnifique, prestation scénique et vocale de l'artiste hors du commun, ambiance générale de folie... Un grand moment de Bonheur ;o)  Réagir

> Réponse le 01 août 2008, par Thibault

[Zénith à MONTPELLIER - novembre 2007] Apparemment même programme qu'à Montpellier, seulement Yelle y a été appréciée comme artiste et non comme une farce. C'était pêchu, elle se défonçait sur scène, le mix, la batterie, et son énergie, c'était détonnant. A cette époque-là, rappelons-le, elle apparaissait seulement au public grâce au buzz sur le net et à l'aide de MIKA, autant dire alors qu'hormis une chanson , on ne connaissait rien d'elle et pourtant le Zénith était en ébullition. Ce qui a par contre été fortement sifflé à Montpellier c'est l'attente avant que MIKA apparaisse, quasiment une heure après que Yelle ait quitté la scène. Si farce, il y a eut, elle était bien là! Après sa prestation fût fabuleuse, heureusement... il avait de quoi se faire pardonner.  Réagir


Festival de Nîmes : les dernières chroniques concerts

Mark Knopfler (Festival de Nîmes 2019) en concert

Mark Knopfler (Festival de Nîmes 2019) par Billduvaucluse
Festival de Nîmes, le 15/07/2019
Un très bon concert de deux heures. Peu de titres de Dire Straits, mais joués à la perfection. Sinon, le reste de la setlist était constituée par des morceaux de ses albums solos... La suite

 Status Quo + ZZTOP (Festival de Nîmes 2019) en concert

Status Quo + ZZTOP (Festival de Nîmes 2019) par G Borgogno
Arènes de Nîmes, le 04/07/2019
Status Quo / ZZTOP. Je m'étais RE-mis à écouter ZZTOP ces temps-ci.. Et leurs opus jusqu'à "Eliminator" sont, sommes toutes, des plus corrects. Mieux, ce sont de juteux... La suite

Shaka Ponk + Vitalic + Greg Delon (Festival de Nîmes) en concert

Shaka Ponk + Vitalic + Greg Delon (Festival de Nîmes) par Aulie
Arènes de Nîmes , le 22/07/2018
Dimanche 22 juillet 2018, direction le festival des arènes de Nîmes pour la soirée de clôture du festival avec, en tête d'affiche le groupe Shaka Ponk et Vitalic, et en première... La suite

Sting et Shaggy + James Walsh (Festival de Nîmes 2018) en concert

Sting et Shaggy + James Walsh (Festival de Nîmes 2018) par Kris Tian
Arènes de Nimes, le 17/07/2018
Sting et Shaggy sur la même scène avec un album en commun ? Improbable ? Ben en fait non et tant mieux car les styles se marient bien et annoncent une très bonne soirée. Je... La suite

Mika : les dernières chroniques concerts

Queen + Adam Lambert, Mika, Fergie en concert

Queen + Adam Lambert, Mika, Fergie par Fred B
Rock in Rio - Lisbonne , le 20/05/2016
Deuxième jour au festival, nous commençons à avoir nos marques. Nous savons maintenant que la tête d'affiche ne commence pas avant minuit, et que pour arriver en forme au bout du... La suite

Les Nuits d'Istres : Mika en concert

Les Nuits d'Istres : Mika par Ysabel
Pavillon de Grignan - Istres, le 09/07/2013
Lorsque nous arrivons dans les gradins du Pavillon Grignan pour le concert de Mika, ce qui me surprend tout de suite c'est la drôle de scène qui nous attend. Comment dire ...? On... La suite

Festival Aluna 2013 : -M-, Tryo, Cali, Olivia Ruiz, Mika, Christophe Maé, BB Brunes, Lilly Wood And The Prick, Breakbot, Colours in the Street, Olivia Dorato, Gribz, La Ruelle en chantier, Camping de Luxe en concert

Festival Aluna 2013 : -M-, Tryo, Cali, Olivia Ruiz, Mika, Christophe Maé, BB Brunes, Lilly Wood And The Prick, Breakbot, Colours in the Street, Olivia Dorato, Gribz, La Ruelle en chantier, Camping de Luxe par Lionel Degiovanni
Ruoms, le 15/06/2013
Le festival Aluna se veut un savant mélange entre programmation d'artistes locaux et artistes à la hauteur nationale, et même internationale. Cette année est la 6ième édition et... La suite

Mika + Sophie Delila en concert

Mika + Sophie Delila par Nonam
Le Silo - Marseille, le 18/11/2012
A peine entrée sur scène, et acclamée par la salle, Sophie Delila nous présente ses chansons, notamment son tube What do i do, morceau guitare, piano, chant. Photo : Pixxxo... La suite

Yelle : les dernières chroniques concerts

Yelle en concert

Yelle par Pirlouiiiit
Poste a Galene - Marseille, le 16/11/2007
L'autre soir après un nième restaurant avec mes futurs beaux parents nous avons décidé d'aller jeter une oreille du cote du Poste a Galène voir la fameuse Yelle ... enfin... La suite

YELLE par Lucie
Le Bataclan à Paris, le 23/05/2008
Franchement, ce concert reste pour moi le meilleur, je ne me suis jamais autant amusé, mon ami qui m'a accompagné n'était pas très enchanté d'y aller et pourtant en ressortant il m'a dit " C'est déjà fini, mince, j'ai adoré !" alors vous voyez ! YELLE, merci pour tout ce bonheur et merci aussi d'avoir invité Alain Chamfort, c'était très sympa.... La suite

yelle par gwen
Espace culturel de Niort, le 08/03/2008
C'était génial ! une ambiance de folie et un public survolté ! Yelle était vraiment au top de sa forme sa c'est clair et net et précis ! A la fin, elle nous a même accorder du temps pour les dédicaces !! elle est très gentille et joyeuse ! La suite

Yelle par Camille
Le normandy à St-lô, le 07/03/2008
Ce concert de Yelle était trop génial ! il y avait une super ambiance ! allez la voir ça vaut le coup ! moi je dis BRAVO YELLE !! La suite

Arènes - Nimes : les dernières chroniques concerts

 Status Quo + ZZTOP (Festival de Nîmes 2019) en concert

Status Quo + ZZTOP (Festival de Nîmes 2019) par G Borgogno
Arènes de Nîmes, le 04/07/2019
Status Quo / ZZTOP. Je m'étais RE-mis à écouter ZZTOP ces temps-ci.. Et leurs opus jusqu'à "Eliminator" sont, sommes toutes, des plus corrects. Mieux, ce sont de juteux... La suite

Mark Knopfler (Festival de Nîmes 2019) en concert

Mark Knopfler (Festival de Nîmes 2019) par Billduvaucluse
Festival de Nîmes, le 15/07/2019
Un très bon concert de deux heures. Peu de titres de Dire Straits, mais joués à la perfection. Sinon, le reste de la setlist était constituée par des morceaux de ses albums solos... La suite

Slash featuring Myles Kennedy and the Conspirators + Rival Sons en concert

Slash featuring Myles Kennedy and the Conspirators + Rival Sons par exxo7
Les Arènes de Nîmes, le 03/07/2019
C'est toujours un bonheur immense que de se retrouver dans les arènes de Nîmes... Ce lieu aura toujours quelque chose qui me fascine. Ce soir c'est pour voir et écouter Slash... La suite

Elton John (Farewell Yellow Brick Road Tour) en concert

Elton John (Farewell Yellow Brick Road Tour) par Fred Boyer
Arènes de Nimes, le 23/06/2019
J'ai des questionnements sur le temps qui passe auxquels j'ai du mal à trouver des réponses. Par exemple, je me demandais l'autre jour à quel moment il est devenu acceptable de... La suite