Accueil Chronique de concert Festival de Robion : Sarah Blasko + Yasmina
Mercredi 1er avril 2020 : 10104 concerts, 25961 chroniques de concert, 5290 critiques d'album.

Chronique de Concert

Festival de Robion : Sarah Blasko + Yasmina

Festival de Robion : Sarah Blasko + Yasmina en concert

Théâtre de Verdure - Robion 17 juillet 2010

Critique écrite le par

Flap flap, je vais voir Sarah Blasko, flap flap.


L'écrin est à la hauteur. C'est ici que surgit de terre le Luberon. Le Théâtre de Verdure de Robion est au pied-même de la falaise où naît ce massif cher à mon coeur qui s'efface à Apt avant de rejaillir vers l'est. Cette soirée va lui ressembler.


Il inspire le premier groupe, auteur d'une première partie euphorisante. Ce quatuor originaire de Lyon emmené par Yasmina, frêle féline nus pieds, débute par une pièce chantée en anglais assez anidifrancoesque où contrebassiste et guitariste grattouillent leurs cordes en alternance en amont et en aval de l'accord. On sera par la suite davantage dans l'esprit de l'étiquette originelle de ce festival "Musique du Monde".


Les pieds nus ont fait école sauf pour le contrebassiste, dissident, en tongues. Les mains sont nues la plupart du temps aussi pour le percussionniste plus attiré par son djembé que par ses caisses et cymbales.
Moment chargé d'émotion lorsqu'elle nous raconte le parcours de ses parents, mère oranaise, père kabyle et leur voyage vers Lyon en intro d'un merveilleux Lâchez Les Lyons.


Sept titres seulement mais sept très agréables voyages à travers la planète (sonorités africaines ou indiennes) ou dans le temps (2043). Talent des solistes, enthousiasme, qualité de l'écriture, présence scénique, grâce et voix prenante de Yasmina nous font passer une heure trop courte.


Benoît Richou : guitare / Yasmina : chant / Brice Berrerd : contrebasse / Reno Burdin : percussions

Setlist :
I Can Tell You / En Coin / Lâchez les Lyons / Catégorique / 2043 / Rainbow / Tatareh

Le rappel s'appelle Rien. Ici se termine le Petit Luberon. Le point culminant, son Mourre de Cairas à lui, en aura été Rainbow, entraînant morceau que Yasmina n'aura aucune peine à faire fredonner au public.

Bonus video : En Coin



Nous sommes à mi-chemin. Ici s'ouvre la Combe de Lourmarin. Un des organisateurs profite de l'accalmie pour adresser ses remerciements aux partenaires (la Ville de Robion, le CR, le CE), au Grenier à Sons de Cavaillon, salle partenaire, à la Roumanière, centre d'aide par le travail, symbole de l'humanisme et de la fraternité qui animent ce village.

Flap flap, j'ai parlé avec Sarah Blasko.

Samedi 17 juillet 2010, 21h45

La sublime contrebasse Yamaha qui trône sur la scène va bientôt être le cadet de mes intérêts. Car ELLE arrive. Sarah Blasko est Australienne. Elle aussi adore le Luberon. Elle nous le dit en préambule. Juste d'avant d'attaquer Down On Love, un des douze titres de son dernier opus, As Day Follows Night élu meilleur album de l'année 2009 aux ARIA, victoires de la musique là-bas.


Je le trouvais pourtant moins peaufiné que ses deux premiers, les divins The Overture And The Underscore (2004) et What The Sea Wants, The Sea Will Have (2006). Ce set va me faire changer d'avis. Tous les titres joués (à l'exception de deux reprises) en sont extraits.
Elle nous emmène en bal(l)ade(s) plus ou moins douces : Down On Love, Over And Over, Sleeper Awake, I Never Knew, Is My Baby Yours, Night And Day. Et c'est beau comme les villages du Grand Luberon, Saignon et son rocher, Cucuron et ses toitures, Vitrolles et ses vignes, Viens et ses ruelles, Montfuron et ses peintres...


Les sentiers qui les relient sont boisés et accidentés. Sarah y sautille (No Turning Back), y joue au pantin désarticulé (Bird On A Wire). Si elle est comparable en disque à Lisa Ekdahl en raison de la similitude de leurs voix, l'aura qu'elle dégage est tout autre !

Cette voix, elle la partage entre deux micros. Celui de gauche pour chanter, celui de droite pour les exquis "Oooh oooh oooh" qui ponctuent souvent ses chansons.


Elle s'émeut des pleurs d'un petit garcon suite à une chute en dansant puis invite les enfants à danser sur scène ce qu'aucun ne fera (Ah, si j'avais eu 6 ans !). Elle nous parle de ses goûts cinématographiques : Annie Hall est un de ses films préférés alors elle reprend Seems Like Old Times que Diane Keaton y chantait ; Xanadu est un film "vraiment mauvais" mais Olivia Newton-John est sa compatriote, alors elle nous offre une adaptation du morceau titre en compagnie du seul David aux claviers.

All I Want survient pratiquement à la fin. Flap flap. Un bijou. Nous sommes au Mourre Nègre, point culminant du Grand Luberon. D'ailleurs, une petite brise vient de souffler. Sarah se frotte les épaules. "It's cool !"

C'est le mot. Je nage dans le bonheur malgré le fait que mes deux titres préférés ont été passés sous silence : la bien nommée Amazing Things (2ème album) et Don't U Eva (1er album).

Setlist :
Down On Love / Bird On A Wire / Hold On My Heart / Lost And Defeated / Over And Over / We Won't Run / Sleeper Awake / I Never Knew / Stand By Me / Seems Like Old Times / Xanadu / Is My Baby Yours / All I Want / No Turning Back

Rappel :
Night And Day

Bonus video : All I Want



Interviews à venir de Yasmina et Sarah Blasko (flap flap).

Sarah Blasko : les dernières chroniques concerts

Stolen Sweet Hearts + Sarah Blasko + Eiffel + Maccabees + Coeur de Pirate + White Lies + Wax Tailor + Indochine + Luke (Festival Musilac 2010) en concert

Stolen Sweet Hearts + Sarah Blasko + Eiffel + Maccabees + Coeur de Pirate + White Lies + Wax Tailor + Indochine + Luke (Festival Musilac 2010) par Melanie V
Esplanade du lac/Aix les Bains, le 18/07/2010
Il est 14h, les barrières bloquent l'accès aux scènes, mais les indofans sont au rendez-vous. Ils chantent déjà sur les tubes des balances du groupe. Nous sommes de retour à... La suite

Yasmina : les dernières chroniques concerts

Interview de Yasmina (à l'occasion de sa participation au Festival de Robion) en concert

Interview de Yasmina (à l'occasion de sa participation au Festival de Robion) par Mcyavell
Théâtre de Verdure - Robion, le 17/07/2010
Il est des rencontres comme celles-ci. Vous vous déplacez pour un artiste, vous en découvrez un autre. En préambule de Sarah Blasko, un quatuor lyonnais a conquis le public... La suite

Théâtre de Verdure - Robion : les dernières chroniques concerts

Interview de Yasmina (à l'occasion de sa participation au Festival de Robion) en concert

Interview de Yasmina (à l'occasion de sa participation au Festival de Robion) par Mcyavell
Théâtre de Verdure - Robion, le 17/07/2010
Il est des rencontres comme celles-ci. Vous vous déplacez pour un artiste, vous en découvrez un autre. En préambule de Sarah Blasko, un quatuor lyonnais a conquis le public... La suite