Accueil Chronique de concert Festival Strie Dent : Dupek + Masakari + Le Club des Gens Speciaux
Samedi 19 octobre 2019 : 13484 concerts, 25724 chroniques de concert, 5269 critiques d'album.

Chronique de Concert

Festival Strie Dent : Dupek + Masakari + Le Club des Gens Speciaux

Festival Strie Dent : Dupek + Masakari + Le Club des Gens Speciaux en concert

Embobineuse - Marseille 6 Juin 2010

Critique écrite le par

Je passe sur les circonstances qui me font embarquer du monde pour la traversée de la Belle de Mai à bord de mon bolide borgne, et la il est très tôt, par contre, et le temps est interminable devant l'Embobineuse (l'Embobinoize). L'affiche de ce soir (Dupek, le Club des Gens Spéciaux et Masakari), c'est un peu le clou de ce Festival très strident, et même à bout de souffle et à la limite du total épuisement terrible, hors de question que je rate ça!
Je sais pas pour vous, mais pour moi, il est inimaginable d'assister à un concert du fond de la salle. Ca se passe DEVANT !
Ou ça se passe pas. Malgré cette profonde philosophie, je commet encore une fois l'erreur de me pointer à un concert hardcore en talons hauts, bien pour marcher et danser, mais qui rendent hasardeuse voire périlleuse toute autre démarche, surtout dans le style de danse hardcore-pogo. Tant pis! fuck la vie et la prudence.
D'ailleurs, pour les deux premiers groupes, c'est pas encore franchement la furie dans la salle. Tiens, d'ailleurs, un mot sur ces groupes là, tout de même. Dupek, qui a l'honneur de débuter les hostilités, c'est trois mecs au crane tout lisse, batterie/chant, basse et guitare, qui délivrent un truc à cheval entre la noise et du mélodique très doux. Curieux mélange, qui permet de danser et de rêvasser, aussi. Très expérimental. Le bassiste tire souvent la langue et ils aiment bien faire des grimaces.

Le Club des Gens Spéciaux, c'est deux batteurs à cheval sur une double batterie, ou deux demi batteur sur une batterie multipliée qui s'amusent à faire jouer un guitariste et un bassiste qui font les fous pendant plus de vingt minutes, peut être même beaucoup plus et font une sorte de krautrock violent et progressif , enfin ce style et j'attends toujours que le chanteur arrive et c'est déjà fini parce qu'il n'y a qu'un seul titre (!)

Il fait chaud, tout de même et du coup, on va boire un tout petit peu au long comptoir stylé de l'Embob, histoire de faire le plein d'impressions des autres spectateurs. La salle est plus qu'honnêtement remplie, et des stands proposent des produits dérivés, saucissons, beurre de cacahouette, heu! non! plutôt des disques et des affiches, stickers, tee shirt, même un disque gratos et j'oublie de le prendre en passant, tant pis!

Masakari va commencer. Ils se refont un petit soundcheck, tout le monde trépigne d'impatience. Ca va être sauvage.
Et c'est sauvage! un pogo débute dès le premier titre, et tout le monde part en live, je me paie une gamelle, traitrise de mes talons hauts, pas grave, on se relève et Rhaaa! c'est des furieux! Bon sang! ça envoie!
Le chanteur pilonne le devant de scène et harangue le public, se jette sur nous, tombe lui aussi, je me ramasse un coup de boule, évite des coups de pieds, c'est fabuleux, cette unité qu'on peut trouver lorsque le son vous tombe parfaitement dans les oreilles et le cortex cérébral, et vous envahit, nous envahit tous ensemble, des moments ou chacun est une part d'une entité qui bouge et vibre et remue. Le feu à l'enfer. Du parfait hardcore qui vous incite à l'intensité, qui vous fait vivre chaque seconde pleine, cosmique. Après plusieurs rappels, ils nous abandonnent, encore tremblants sous l'orage métallique qui vient de nous passer dessus. Voila un festival, un soir, ou la vie n'est pas vaine, le temps ne passe plus, il est au présent, et c'est bien parce que j'ai charge d'âmes, ce soir, que je m'arrache à la compagnie de ces gens à la jeunesse sonique.

Comment vous dire autrement que ce festival a été une tuerie, qu'on peut applaudir très fort -standing ovation!- l'initiative, et remercier profondément tous ces gens, groupes y compris, bien sûr.

Festival Strie-Dents : les dernières chroniques concerts

Feromil + 25 + Pord + Quasiviri + le Mal des Ardents (festival Strie-Dent VI) en concert

Feromil + 25 + Pord + Quasiviri + le Mal des Ardents (festival Strie-Dent VI) par pirlouiiiit
Embobineuse, Marseille, le 02/05/2014
La soirée étant longue je profite des pauses entre les morceaux pour commencer cette chronique. Eu un peu de mal a me motiver pour venir à l'embobineuse. D'une part parce que... La suite

Festival Strie Dent : Conger! Conger! + Pord + Nitwits en concert

Festival Strie Dent : Conger! Conger! + Pord + Nitwits par Senti
Enthröpy - Marseille, le 05/06/2010
Strie Dent. Le contact du fer glacé sur l'émail tiède. Un truc qui ne t'arrive pas tous les jours et que tu n'oublies pas. C'est un peu ce que j'attends de cette soirée à... La suite

Festival Strie Dent : Antiforfora + Yokozuna + Cherry But No Cake + Conger! Conger! + Pord + Nitwits en concert

Festival Strie Dent : Antiforfora + Yokozuna + Cherry But No Cake + Conger! Conger! + Pord + Nitwits par Missjwl333
Enthröpy - Marseille, le 05/06/2010
Strie Dent Festival : 3 soirs Experimental Punk Noise Alternatif Hardcore!!!! Par L Embobineuse, Enthropy, Assos Y Song et Katatak Vendredi 4 juin, Enthropy 21h : Antiforfora... La suite

Rosvita (Festival Strie-Dents) en concert

Rosvita (Festival Strie-Dents) par Mystic Punk Pinguin
Le Baby - Marseille, le 02/07/2009
Dernier jour du Festival Strie-Dents, organisé par l'équipe du label Katatak et qui a mit la musique noise à l'honneur pendant 3 jours à Marseille. Juillet, c'est toujours... La suite

Dupek : les dernières chroniques concerts

Dupek en concert

Dupek par Mystic Punk Pinguin
Le Lounge - Marseille, le 11/10/2009
Katatak a eut la bonne idée de programmer à 19h son concert du dimanche soir, une bonne idée de se dire qu'à 22h c'est fini. A priori cela n'a pas séduit plus que d'habitude vu la... La suite

Embobineuse - Marseille : les dernières chroniques concerts

x25x + Action Beat + Sister Iodine en concert

x25x + Action Beat + Sister Iodine par pirlouiiiit
Embobineuse, Marseille, le 06/04/2018
Après le très chouette premier set de la rencontre au sommet entre Stéphane Belmondo et Henri Florens au JAM me voici d'un coup de vélo à l'Embobineuse ... Si au JAM je faisais... La suite

G.W. Sok + Kanipchen-Fit en concert

G.W. Sok + Kanipchen-Fit par pirlouiiiit
Embobineuse, Marseille, le 16/03/2018
Dès que le sympathique concert de West of the Moon s'est terminé j'ai repris mon vélo et me suis mis en route vers la Belle de Mai, direction l'Embobineuse où devait être sur le... La suite

Grrzzz, Lydia Lunch, Weasel Walter (Brutal Measures) en concert

Grrzzz, Lydia Lunch, Weasel Walter (Brutal Measures) par Agent Massy
L'embobineuse, Marseille, le 22/02/2018
Brutal Measures : Lydia Lunch & Weasel Walter + Grrzzz Grrzzz Un duo, marqué par la vie. Les marques du temps, et on peut aussi fantasmer les marques de la vie reçue en... La suite

Big Satan en concert

Big Satan par pirlouiiiit
Embobineuse, Marseille, le 17/02/2018
Rien de tel après deux grosses semaines de boulot bien chargées que de se prévoir une belle soirée de concert pour se changer les idées (et du même coup prendre du retard de... La suite