Accueil Chronique de concert Festival Voix du Gaou : Fatals Picards + Asian Dub Foundation
Samedi 22 février 2020 : 10768 concerts, 25928 chroniques de concert, 5287 critiques d'album.

Chronique de Concert

Festival Voix du Gaou : Fatals Picards + Asian Dub Foundation

Festival Voix du Gaou : Fatals Picards + Asian Dub Foundation en concert

Six Fours - Iles du Gaou 24 juillet 2009

Critique écrite le par


L'avantage d'arriver en avance sur les festivals c'est que des fois il est possible d'assister aux balances. Il est donc 17 heure lorsque nous nous rendons aux balances. Il fait 35 degrés à l'ombre, il n'y a pas d'ombre... Finalement, une fois les balances des Fatals Picards finies, nous trouvons refuge dans la pinède "Backstage" pour y interviewer le groupe. Quelques bières plus tard il est temps d'aller se placer pour le concert. Pas question de rater une seule seconde du show que donneront dans quelques heures les membres du groupe phare de la scène asian beat, Asian Dub Foundation. En attendant ce sont les Fatals Picards qui montent sur scène.



Verre de sky en main les quatre picards parisiens rentrent en scène. Paul le chanteur introduit le concert par un bref discours, "Ce soir concert interactif ! Toi public tu vas faire parti entière de notre concert. ". Le but est simple, s'amuser. Trois, quatre les cœurs de " Française des jeux" retentissent dans la pinède. Le public se prend vite au jeu, les premiers rangs sautillent, un peu plus loin ceux qui ne veulent pas rentrer dans les pogos reprennent les refrains le tout dans une ambiance bonne enfant drainée par les boutades et mises en scène des Fatals.



Entre chaque morceau, une petite histoire sert de préambule, une fois pour se moquer des bourgeois, une autre pour dénigrer Jenn, la chanteuse du groupe Superbus. L'humour, même s' il ne s'avère pas toujours très subtil n'en reste pas moins plaisant et amuse la quasi totalité de l'auditoire. Il ne fait nul doute que si la musique n'avait pas marché pour le quatuor, ils auraient pu faire carrière dans un one man show à quatre. Pour en revenir à la musique, ce qui fait avant tout le succès des Fatals Picards c'est d'avoir un son populaire qui séduit le plus grand nombre. Qu'il s'agisse de " l'histoire d'une meuf" ou de "seul et célibataire" tout le monde y trouve son compte. Entre deux chansons Paul se joue du public "Quoi? Tu ne connais pas le Ché ? Tu sais le mec qui vend plein de sacs, de serviettes... ".



Bien que les FP soient connus et réputés pour leur goût prononcé pour la déconnade certaines chansons ont un message qui va bien au delà du simple aspect humoristique. Compilé dans les 22 minutes pour les chansons de gauche, le groupe interprète "Canal Saint Martin" un émouvant titre racontant le combat des en faveur des sans abris. Ce côté engagé, les Fatals le développent depuis leur début, quelques années plus tard la notoriété en plus il est toujours agréable de voir les convictions du groupe intactes.



Changement radical de décor avec "Le jour de la mort de Johnny ", bien loin d'une ambiance d'enterrement et alors que le morceau a été interdit de diffusion la majorité de l'assemblée chantonne. Avec des solos de la mort qui tue, sur plateau, les musiciens ne semblent pas s'ennuyer non plus.Peu à peu la scène se transforme en club échangiste, le batteur devient chanteur le temps d'une chanson, le guitariste bassiste, le bassiste guitariste, le chanteur guitariste... Bref on a du mal à s'y retrouver. Finalement la formation revient à la normale pour le dernier morceau " Partenaire Particulier ".



" On devait faire un rappel mais on n' a pas le temps " du coup au lieu de faire mine de partir pour mieux revenir les Fatals Picards remercient leur équipe, l'orga du festival et tout naturellement le public avant d'entamer le dernier morceau. En tout cas il ne fait nul doute que les membres d'Asian Dub seront contents, les Fatals laissent derrière eux un public chaud comme la braise.



Histoire de ne pas faire tomber l'ambiance durant le changement de plateau un DJ s'installe. Malheureusement pour lui un de ses platines est cassée du coup c'est " à l'ancienne (à prononcer avec un accent du sud très appuyé)" qu'il décide d'opérer. Par conséquent le résultat et moyen. De l'autre côté de la scène, Laurent le guitariste des Fatals Picards va à la rencontre du public, de la mamie, au petit fils tout le monde vient congratuler le groupe pour sa bonne prestation. Du coup moi aussi j'ai envie de dire mon petit mot (même si j'ai déjà eu l'occasion de lui parler plus tôt dans dans la journée pour une interview). A peine le temps de glisser trois mots, que la pinède est plongé dans la pénombre.


Le concert tant attendu est sur le point de commencer, il faut dire qu'Asian Dub Foundation ce n'est pas rien d'ailleurs je suis étonné que le show se déroule sur la petite scène, surement que le groupe ne doit pas être assez "fédérateur". En tout pour l'occasion même les cigales se sont tues. Seule une lumière bleue éclaire le mixeur et le percussionniste du groupe. Dans le public, tout le monde s'attroupe pour être au plus prés. La tension est palpable soudain le reste du groupe arrive, les lumières nous éblouissent. C'est parti pour 1h30 de folie et c'est peu dire il y a tellement de mouvements de foule que la sécurité (un peu agressive) intervient à chaque morceau.


Les chansons s'enchainent, "Target Practice " qui est à mon sens l'un des meilleurs morceau du dernier album électrise littéralement le public. A l'inverse de " Speed of Light " plus calme et posée transportant le spectateur directement en Inde. Quoi qu'il en soit le concert commence sur les chapeaux de roues, un public conquis, des musiciens qui s'en donnent à cœur joie, bref pas d'ombre au tableau jusqu'au moment où... le noir total, coupure de courant. Les voisins en auraient ils marre du bruit ? Apriori ce sont seulement quelques fusibles, sur le plateau on ne comprend pas de suite, puis la déception laisse place à des sourires pendant que les roadies essayent de remettre la machine en marche. Finalement en un temps record le courant revient, dans le public c'est l'effervescence d'autant plus que ce sont les premières notes de " Flyover " qui sont jouées. ADF revient donc de plus belle.


Le temps d'une chanson le DJ lâche même ses platines pour s'adonner à un mélange de breakdance et danse traditionnelle hindou ce qui lui vaut des tonnerres d'applaudissements. Lorsqu'ils ne chantent pas ensemble, les deux MC se succèdent au micro, tous deux parlent au public, explique brièvement de quoi parlent les morceaux. Même si ce sont majoritairement des morceaux de Punkara, le dernier album, qui sont joués, ADF n'oublie pas de glisser quelques incontournables à l'image de " OIL ". Dans un français farouchement anglais le guitariste qui se déchaine depuis le début sur la petite scène s'exprime pour la première fois "Nous voulons votre pétrole ! ", ses yeux sortent presque de leur orbite, la langue tirée, il commence à bondir de partout, mécaniquement le public le suit. Pendant ce temps les 2 MC crient " WE WANT YOUR OIL ". Simultanément Pritpal Rajput (dit Cyber), l'immense percussionniste du gabarit d'un catcheur s'avance et martèle de toute ses forces son dohol (sorte de gros tambour, instrument typiquement indien).


Un fois le morceau fini, tout le monde se retire, automatiquement le public en redemande. Asian Dub ne se fait pas attendre. "Ce morceau est contre les fachistes de France, contre les fachistes d'Angleterre, contre les fachistes de l'Europe... ", bref contre les fachistes du monde entier, ce n'est une surprise pour personne Asian Dub Foundation est un groupe engagé et ne s'en cache pas, d'ailleurs difficile de le faire avec des textes parlant d'altermondialisme ou encore d'antifascisme comme c'est le cas avec le dernier morceau " Fortress Europe ". Respect du public oblige, le groupe remercie une dernière fois le public venu pas si nombreux que ça finalement et laisse place au DJ, qui, ayant retrouvé une platine ne joue plus "à l'ancienne".



Malgré la chaleur, les insupportables cigales, la coupure de courant, cette 7éme journée du festival des Voix du Gaou aura été un succès. Qu'il s'agisse du rock parodique des Fatals Picards ou du Rock, Bhangra, Ragga, Jungle, Drum&Bass, engagé, d'Asian Dub Foundation le public aura été conquis. Cependant pour mon deuxième concert ADF je constate avec stupeur quelque chose d'horrible, le temps passe vite dans leur concert, trop vite...





- Boby -

Myspace des Fatals Picards : www.myspace.com/fatalspicards
Myspace Asian Dub Foundation : www.myspace.com/asiandubfoundationuk

PHOTOS DU CONCERT DISPONIBLES : http://www.flickr.com/photos/boby_allin/sets/72157621735781409/

Les Voix du Gaou : les dernières chroniques concerts

Placebo + Dandy Warhols + LRM (Les Voix du Gaou 2014) en concert

Placebo + Dandy Warhols + LRM (Les Voix du Gaou 2014) par coco
Six Fours les Plages, le 17/07/2014
Encore une année ou le festival Les Voix du Gaou est à tomber. La programmation est géniale, les organisateurs sont supers et le lieu ... sans nom tellement c'est magnifique !... La suite

Fauve + Woodkid (Voix du Gaou) en concert

Fauve + Woodkid (Voix du Gaou) par Calie Coto
Six Fours les Plages, le 16/07/2014
Voilà, l'heure a bientôt sonné. La fosse commence à se remplir, les mots se perdent dans le vent, le soleil diffuse ses derniers rayons, le ciel s'embrase et se fond sur le bleu... La suite

Entretien avec le groupe Fauve à l'occasion du festival Les Voix du Gaou en concert

Entretien avec le groupe Fauve à l'occasion du festival Les Voix du Gaou par Caroline CAMPO
Six Fours les Plages, le 16/07/2014
" Ils ne savaient pas que c'était impossible, alors ils l'ont fait " MarK Twain Imaginez une plage posée délicatement dans un écrin de verdure, bercée par le chant des... La suite

Thirty Seconds To Mars + Superbus (Les Voix du Gaou 2013) en concert

Thirty Seconds To Mars + Superbus (Les Voix du Gaou 2013) par Yann B
Festival du Gaou, Six-Four, le 18/07/2013
Le festival du Gaou, j'adore ce festival. Chaque année est différente et pourtant si semblable à la précédente. Cette année encore, la programmation était forte, se sont croisés... La suite

Asian Dub Foundation : les dernières chroniques concerts

Asian Dub Foundation + Fowatile en concert

Asian Dub Foundation + Fowatile par ratwoman13
Cabaret Aléatoire - Marseille, le 04/04/2011
Concert annoncé à 21h, j'arrive à 20h40 et la première partie Fowatile a déjà commencée depuis 20 minutes, sur scène 4gars tous avec des lunettes de soleil enfin, celles du... La suite

Beat Assailant + Asian Dub Foundation + Syndicat du Rythme en concert

Beat Assailant + Asian Dub Foundation + Syndicat du Rythme par Julien 13RU
Fiesta des Suds - Marseille, le 24/10/2008
Apres l'excellent concert de Moussu T e Lei Jovents de la veille, nous sommes de retour, Bertrand Da Photographer et moi, à la Fiesta. Première surprise : beaucoup moins de monde... La suite

Les Fatals Picards : les dernières chroniques concerts

Les Fatals Picards + Frédéric Fromet en concert

Les Fatals Picards + Frédéric Fromet par Fred Boyer
l'Olympia, Paris, le 14/10/2017
Allez, cette fois, c'est ma dernière chronique d'un concert des Fatals Picards.. Troisième chronique en deux ans pour moi, à ce stade c'est plus de la critique, c'est carrément... La suite

Les Fatals Picards + Laids Crétins des Alpes en concert

Les Fatals Picards + Laids Crétins des Alpes par Fred Boyer
Vitrolles - Salle du Roucas, le 09/03/2017
Nous voilà donc encore repartis voir les Fatals Picards ! C'est un peu devenu une habitude pour nous, dès qu'ils passent dans le coin (et même au delà parfois), on se laisse... La suite

Fatals Picards + Deux en concert

Fatals Picards + Deux par Fred
Espace Julien, Marseille, le 20/11/2015
Une semaine pile après que l'impensable ait eu lieu. Du coup, la question de la semaine n'a pas été "le concert sera t'il bon?" mais plutôt "en tant que père de famille, est-il... La suite

Emzel Café + Barrio Populo + Avis de Batard + Les Fatals Picards en concert

Emzel Café + Barrio Populo + Avis de Batard + Les Fatals Picards par Roohakim
Festival Sors de Chez Toi - Saint-Etienne en Dévoluy, le 06/08/2010
Quoi faire ? Comme aurait dit il y a près de 30 ans Charlélie. Quoi faire quand on se trouve dans le Dévoluy (Alpes), qu'on rentre d'une belle promenade et qu'on a encore un peu... La suite

Six Fours - Iles du Gaou : les dernières chroniques concerts

Thee Oh Sees - The Soft Moon - Deap Vally - Fidlar - Carpenter Brut (Pointu Festival 2018) en concert

Thee Oh Sees - The Soft Moon - Deap Vally - Fidlar - Carpenter Brut (Pointu Festival 2018) par Phil2guy
Presqu'île du Gaou- Six-Fours-les-plages, le 07/07/2018
Le Pointu Festival est en train de devenir un de ces festivals d'été réellement incontournables qui contraste avec les grosses machines habituelles aux programmations... La suite

Pointu Festival 2017 :  Dinosaur Jr. - Slowdive - Ride - Ryan Adams - Kurt Vile - Hanni El Khatib - Red Fang - The Spitters en concert

Pointu Festival 2017 : Dinosaur Jr. - Slowdive - Ride - Ryan Adams - Kurt Vile - Hanni El Khatib - Red Fang - The Spitters par Phil2guy
Six-Fours-Les-Plages, Presqu'île du Gaou, le 08/07/2017
C'est la deuxième édition du Pointu Festival qui a lieu pendant deux jours sur le magnifique site de la presqu'île du Gaou à Six Fours-les Plages. L'affiche est réellement... La suite

Massive Attack + James Vincent Mc Morrow + Alifib (Les Voix Du Gaou 2014) en concert

Massive Attack + James Vincent Mc Morrow + Alifib (Les Voix Du Gaou 2014) par Julienk
Voix du Gaou, le 23/07/2014
Le festival Les Voix du Gaou se déroule dans un lieu magique, perché sur une butte. Au bord de l'eau, sous des pins, une immense scène dans un cadre surréaliste. Le soleil nous... La suite

Fauve + Woodkid (Voix du Gaou) en concert

Fauve + Woodkid (Voix du Gaou) par Calie Coto
Six Fours les Plages, le 16/07/2014
Voilà, l'heure a bientôt sonné. La fosse commence à se remplir, les mots se perdent dans le vent, le soleil diffuse ses derniers rayons, le ciel s'embrase et se fond sur le bleu... La suite