Accueil Chronique de concert Festival Woodstower : Zahra Hindi + Herman dune + Tricky + Peaches + André Duracell
Mardi 17 septembre 2019 : 14278 concerts, 25674 chroniques de concert, 5264 critiques d'album.

Chronique de Concert

Festival Woodstower : Zahra Hindi + Herman dune + Tricky + Peaches + André Duracell

Festival Woodstower : Zahra Hindi + Herman dune + Tricky + Peaches + André Duracell en concert

Grand parc Miribel Jonage- Lyon 28 aout 2009

Critique écrite le par

Après une nuit glaciale dans la toundra lyonnaise, une heure de galère pour trouver la navette pour Lyon et une petite balade dans le village artisanal, nous voilà de retour au Woodstower Festival. Pour ce deuxième jour, le moins qu'on puisse dire c'est que les organisateurs ont mis le paquet, Tricky, Peaches, et même des petits fours à l'espace pro accompagnés de ponch.

Arrivés en retard pour pouvoir apprécier le quatuor composant Max Tundr, nous nous rattrapons finalement sur Hindi Zahra, jeune chanteuse aux influences orientales. Ambiance minimaliste et intimiste, c'est sur un simple "Bonjour" que tout commence. Il faut avouer que dés la première chanson, la mélancolieuse voix d'Hindi envoute l'assemblée. A la frontière du psychédélisme, les danses entreprises par la jeune demoiselle convertissent les derniers incertains.



La jeune chanteuse peut se féliciter d'avoir attiré un public nombreux, pas spécialement démonstratif mais en tout cas réceptif. Les morceaux se succèdent, bien qu'un peu répétitifs ces derniers ne manquent pas d'installer une ambiance zen et relaxante.



Dans un tout autre registre, c'est Herman Dune seul qui prend le relais sur l'immense scène du lac, qui, pour le coup, parait bien vide. Pas de fioriture, tout juste quelques spots lumineux. Herman se tient seul avec sa guitare face à quelques milliers de spectateurs. J'avoue que j'étais curieux de découvrir le personnage mais j'ai rapidement été déçu, pas que le spectacle était mauvais mais plutôt que l'ambiance ne décollait pas, Herman peinait à faire partager son univers. Néanmoins je suis convaincu que ce dernier doit être parfait dans une salle plus intime qu'une grande scène de festival.



Finalement ce n'est que lorsque le deuxième frère Dune ainsi qu'un autre membre du groupe rejoignent le plateau que le spectacle décolle enfin. En l'espace d'une chanson l'ambiance change considérablement, le public commence à se déhancher, taper dans les mains, bouger la tête et même parfois reprendre les refrains. Ce regain de puissance est il suffisant pour faire oublier un début longuet ? Il semblerait bien puisque ma mémoire n'en retient vraiment que les derniers morceaux. Une chance pour Herman Dune.

Pendant que les road's s'activent pour le changement de plateau, c'est en plein milieux du festival que André Duracell, plus remonté qu'une pile se déchaine sur sa batterie. Du haut de sa mini tourelle, qui d'ailleurs fait un peu penser à celle d'Angus Young, Andrew dit André reprend et remixe des sons de jeux vintage mais aussi du Bach. En résumé un univers bien enflammé que nous propose là l'allumé André. Rien de tel avant de passer à Tricky.

Serait ce vraiment utile de présenter Tricky ? Tête d'affiche de cette seconde et dernière soirée du Woodstower, le prince du Trip Hop comme on aime à l'appeler est depuis le début de l'été présent sur bon nombre de festivals à l'image des Eurockéennes. Pour en revenir au spectacle c'est dans la pénombre la plus total que Tricky arrive sur scène. Dans le jeu d'ombre son perfecto et ses petites dread se dessinent




Après une longue introduction musicale la voix retentit dans la plaine lyonnaise. A ce moment je me demande si le régisseur son est présent ou tout simplement sourd, l'instrumental étant très fort la voix de Tricky peine à s'imposer, fort heureusement après quatre cinq chansons le tir est rectifié. Pour avoir longuement écouté l'artiste sur support CD je le trouvais plaisant mais en live il faut avouer qu'il est surprenant. Pas une minute de répit, lorsqu'il n'est pas derrière son micro à faire bouger la tête si se retrouve entrain de slamer dans le public. Beaucoup de morceau du dernier album sont joués comme "Excess" ou "Girls". En plus de fournir un spectacle de qualité Tricky n'en oublie pas pour autant son public avec lequel il s'entretient souvent. C'est donc un grand plaisir que de voir un artiste si soucieux de son spectacle mais aussi de son public, on est bien loin des artistes qui prennent les spectateurs pour des vaches à lait.



J'aurais tendance à dire que Tricky incarne parfaitement la philosophie que la musique devrait respecter, celle d'être vectrice d'échanges, simplicité et respect. La musique est tellement entrainante que rapidement la froideur qui commençait à s'installer déguerpie aussi tôt. Tricky qui au début torse nu me donnait des frissons me donne maintenant envie de tomber le polo malgré la grippe A qui n'est pas très loin. Le public est vraiment subjugué, comment ne pas l'être ? L'univers que nous fait explorer le groupe est tout simplement merveilleux cependant toutes les bonnes choses ont une fin on nous le dit assez souvent et c'est pourquoi une fois de plus ce célèbre proverbe se vérifie puisqu'après de chaleureux remerciements Tricky quitte la scène.

C'est bien connu, Duracell dure deux fois plus que les autres piles alcalines. Ainsi il n'est pas vraiment étonnant de retrouver une seconde fois André et sa batterie sur la mini tourelle juste avant Peaches.



Pour être franc je ne connaissais pas du tout Peaches (Oui je sais, honte à moi) du coup en voyant l'accoutrement des quelques férus de la canadienne je m'attendais à tout. A tout ? Enfin presque, j'avoue que je fuis surpris lorsqu'en introduction ce fut le générique de l'Agence Tout Risque entama ce set des plus intéressants. Sur le plateau on distingue deux hurluberlus se déambuler. Soudain une espèce de pèche rose débarque, micro en main, il ne fait aucun doute, il s'agit bel et bien de Peaches
Accompagné d'un pianiste, d'un batteur c'est surtout Safy, la guitariste qui retient l'attention du plus grand nombre, son porte jarretelle doit y être certainement pour quelque chose. Au deuxième morceau le masque tombe, le costume aussi, l'enrobage pêche laisse place à un costume qui rendrait jaloux un arlequin. Le spectacle est réglé à la minute prêt du coup le manque de spontanéité est quelque peu regretté. Mais lorsque que la jeune vieille canadienne se jette sur scène tout est calculé.



Néanmoins la mise en scène est agréable et plutôt amusante, peignoir, piercing au clitoris qui éclaire la scène, si Tricky est le prince du Trip Hop il ne fait aucun doute que Peaches et la reine de l'électrotrash. On en revient même à se demander si ce personnage tout droit sorti de l'émission Tracks est vraiment canadienne. Il faut dire qu'il y a un fossé entre Céline Dion et cette dernière. Même si elle ne fait pas l'unanimité, Peaches est pour moi la grande découverte de ce festival, un seul regret ; ne pas l'avoir connue plus tôt.



Ces deux jours au Woodstower sont un peu comme un gros bol d'air avant la dure reprise. Allant de découvertes en découvertes c'est vraiment avec le sourire jusqu'aux oreilles que je retourne dans ma petite campagne provençale. En tout cas si le festival pérennise son désire de fournir une programmation toujours autant éclectique il est sure qu'en 2010 je serai de la partie !


Festival Woodstower : les dernières chroniques concerts

Festival Woodstower 2019 : Nekfeu, Blade, Remy, Etienne de Crecy...  en concert

Festival Woodstower 2019 : Nekfeu, Blade, Remy, Etienne de Crecy... par AgatheNight
Miribel , le 29/08/2019
Depuis 21 ans, le festival Woodstower nous dévoile ses artistes les plus sensoriels. Cette année, il ouvre ses portes ce jeudi 29  août et nous plonge au coeur d'une atmosphère... La suite

Festival Woods Tower Day 01 :  Dub Inc, Sporto Kantes, Mardi Gras Brass Band, Dadi & Charlie... en concert

Festival Woods Tower Day 01 : Dub Inc, Sporto Kantes, Mardi Gras Brass Band, Dadi & Charlie... par Boby
Parc de Miribel - Lyon, le 28/08/2009
Il ne fait aucun doute que si j'avais eu de l'argent, je me serai rué comme les quelques 97000 festivaliers au Rock en Seine pour apprécier une programmation banale,... La suite

Festival Woodstower : Asian Dub Foundation + Les Fatals Picards + Nosfell + Siméo + Jamie Lidell + Carmen Maria Vega par mathieu
Miribel Jonage, le 31/08/2007
Petit resumé du premier jour du festival Woodstower à côté de Lyon, qui accueillait quelques bons groupes. Je suis arrivé et SIMEO avait deja commencé. Je m'attendais a de la pure chanson française et bien j'ai plutôt été agréablement surpris puisque c'est plutôt electro, evidemment un peu de chanson quand même mais j'ai vraiment apprecié son... La suite

Duracell : les dernières chroniques concerts

Duracell par Patmu
Embobineuse - Marseille, le 30/01/2006
Un batteur apocalyptique dans la pure lignée grind-core jouant-déclenchant-bouclant? Des samples sortis tout droit de jeux vidéos lorgnants parfois du coté de trans-am (?) mais sous amphèts. Pause obligatoire tous les 2 morceaux, et nous l'excusons.Un putain de concert!...A ne rater sous aucun prétexte. Cher Patmu, s'il te plait ne t'arrete pas... La suite

Herman Dune : les dernières chroniques concerts

Herman Dune + This is The Kit en concert

Herman Dune + This is The Kit par Julyzz
Le Divan du Monde, Paris, le 19/02/2013
Le Divan du Monde est complet ce soir pour accueillir Herman Dune qui remplit l'Olympia habituellement. C'est This is The Kit qui rentre sur scène, ou plutôt Kate Stables... La suite

Herman Dune + Dick Turner en concert

Herman Dune + Dick Turner par mai-lan
Poste à Galène - Marseille, le 05/04/2012
C'était jeudi 5 avril au Poste à Galène. Pour les envies folles de folk, il y avait Herman Dune à l'affiche, çà tombait plutôt bien. Arrivée un peu en avance, dans une salle... La suite

Festival Want : Nevchehirlan + Herman Düne + The Bellrays + Stupeflip en concert

Festival Want : Nevchehirlan + Herman Düne + The Bellrays + Stupeflip par stephane
Etang des Aulnes - Saint-Martin de Crau, le 09/07/2011
Nevchehirlan, Herman Düne, The Bellrays, Stupeflip. Comme première affiche pour un festival qui démarre, on peut déjà se féliciter d'une programmation de qualité et varié. Quant, à... La suite

Herman Dune + Da Brasilians + Turner Cody + Stranded Horse (Festival Mo'Fo 2011)  en concert

Herman Dune + Da Brasilians + Turner Cody + Stranded Horse (Festival Mo'Fo 2011) par Pierre Andrieu
Mains d'Oeuvres, Saint-Ouen, le 30/01/2011
Après deux premières levées de fort bon aloi avec Heavy Trash, Cheveu, Crane Angels, Eldia, Yaya Tova, The Fishermen 3 et Oh! Tiger Mountain, le 28 janvier, puis The... La suite

Hindi Zahra : les dernières chroniques concerts

(mon) Art Rock 2011 1-2 : Hindi Zahra, Staff Benda Bilili, Jon Spencer Blues Explosion, The Hives en concert

(mon) Art Rock 2011 1-2 : Hindi Zahra, Staff Benda Bilili, Jon Spencer Blues Explosion, The Hives par Philippe
Place Poulain Corbion, Saint Brieuc, le 10/06/2011
Retour heureux sur la place Poulain Corbion, Saint-Brieuc Côtes d'Armor, très très loin de chez nous (latitude, température et climats y compris !), au Festival Art Rock que nous... La suite

Smod + Hindi Zahra en concert

Smod + Hindi Zahra par Mylo
Les Passagers du Zinc - Avignon, le 20/11/2010
Pluie torrentielle ce samedi soir. Difficile de rouler vers Avignon, l'autoroute est noyée par endroits, j'arrive juste à l'ouverture des portes des Passagers du zinc. Ils... La suite

Arno + Hindi Zahra + Moussu T e lei Jovents + GiedRé en concert

Arno + Hindi Zahra + Moussu T e lei Jovents + GiedRé par Boby
Fiesta des Suds - Marseille, le 16/10/2010
123856 et demi selon l'organisation, 6321 selon la police, il ne s'agit pas de l'effectif gréviste présent au vieux port mais bien du taux de fréquentation de la Fiesta des Suds.... La suite

Festival du Bout du Monde : Ibrahim Maalouf + Olivia Ruiz + la Fanfare du Belgistan + Gotan project +  Fool's gold + Novalima + Omar Pene + Mahmoud Ahmed & Alèmayèhu Eshèté & Badume's Band + Tony Allen + Charlie Winston + Donovan Band + La Pegatina  tran express + Hugues Aufray + The Aggrolites + Khaled + Hindi Zahra + Kal + Alpha Blondy en concert

Festival du Bout du Monde : Ibrahim Maalouf + Olivia Ruiz + la Fanfare du Belgistan + Gotan project + Fool's gold + Novalima + Omar Pene + Mahmoud Ahmed & Alèmayèhu Eshèté & Badume's Band + Tony Allen + Charlie Winston + Donovan Band + La Pegatina tran express + Hugues Aufray + The Aggrolites + Khaled + Hindi Zahra + Kal + Alpha Blondy par Lionel Degiovanni
Presqu'ile du crozon, le 07/08/2010
Et me voilà début aout, à partir pour un périple breton !! Donc je pars le matin très tôt, pour mes 12h de route ! Hé oui, la Bretagne, pour nous "gars du sud" c'est à... La suite

Peaches : les dernières chroniques concerts

The Kills + Peaches + Papercuts + Camera Obscura + ST Vincent  + Forest Fire (La Route du Rock 2009)  en concert

The Kills + Peaches + Papercuts + Camera Obscura + ST Vincent + Forest Fire (La Route du Rock 2009) par Pierre Andrieu
Fort de Saint-Père, Saint-Malo, le 15/08/2009
Une bonne nuit de sommeil n'est pas de trop pour se remettre des délicieux excès sonores de la première journée de la Route du Rock 2009... Après ce passage obligé, l'on se... La suite

Peaches + Matthew Herbert (Marsatac 2006) en concert

Peaches + Matthew Herbert (Marsatac 2006) par RocknRoll_Tartiflett
J4 - Marseille, le 29/09/2006
Ma soirée commençait grave sous le signe de "c'est quoi cette soirée de merde" / "je suis trop vieux pour ces conneries" : - d'abord je rate Mogwai, puisque j'ai boulonné... La suite

(mon) Marsatac 2006 : Mogwaï, 2 Lone Swordsmen, Jahcoozi, Funkstörung, The Rapture, Vitalic, Peaches, Matthew Herbert, The Hacker en concert

(mon) Marsatac 2006 : Mogwaï, 2 Lone Swordsmen, Jahcoozi, Funkstörung, The Rapture, Vitalic, Peaches, Matthew Herbert, The Hacker par Philippe
Esplanade St Jean J4, Marseille, le 28/09/2006
Troisième édition du festival Marsatac sur le J4, et pour la première fois ils ont fait exprès d'être ici ! Ca se sent de suite : aménagement beaucoup plus réfléchi et convivial... La suite

Iggy & The Stooges + Peaches en concert

Iggy & The Stooges + Peaches par Pierre Andrieu
Le Zénith, Paris, le 08/07/2004
Well, it's 2004 and it's okay all across the Stooges world... Quand Iggy "Stooge" Pop est heureux d'être sur scène avec ses amis, on le sait très vite ! La reformation des... La suite

Tricky : les dernières chroniques concerts

Tricky + Miosine en concert

Tricky + Miosine par Sami
Espace Julien, Marseille, le 10/02/2015
Eh bien une fois n'est pas coutume on aura ce soir plus envie de dire du bien de la première partie que de la tête d'affiche.Miosine, talent local qui m'était jusque là inconnu,... La suite

Tricky + Miosine en concert

Tricky + Miosine par Marcing13
Espace Julien, Marseille, le 10/02/2015
Allez, j'inaugure ! Mais puisqu'il faut se lancer, je mets mon 1er 2 étoiles très bien payé pour le concert de ce soir. C'est dur me diriez-vous ! Je vous répondrez : "y... La suite

Tricky + Stalk en concert

Tricky + Stalk par Pierre Andrieu
La Coopérative de Mai, Clermont-Ferrand, le 15/12/2013
Belle affiche de fin d'année à la Coopé, à Clermont-Fd, le 15 décembre 2013 avec le très culte trip hop / rock de Tricky, en tête d'affiche attendue de pied ferme par un nombreux... La suite

Tricky en concert

Tricky par SBSam
Le Transbordeur, Lyon, le 12/12/2013
Chaude ambiance au Transbordeur, à Lyon, par une nuit froide et brumeuse. On n'a jamais vu le visage de Tricky, éclairé par l'arrière, ni celui de ses charmantes musiciennes... La suite

Grand parc Miribel Jonage- Lyon : les dernières chroniques concerts

Festival Woodstower 2019 : Nekfeu, Blade, Remy, Etienne de Crecy...  en concert

Festival Woodstower 2019 : Nekfeu, Blade, Remy, Etienne de Crecy... par AgatheNight
Miribel , le 29/08/2019
Depuis 21 ans, le festival Woodstower nous dévoile ses artistes les plus sensoriels. Cette année, il ouvre ses portes ce jeudi 29  août et nous plonge au coeur d'une atmosphère... La suite

Festival Woods Tower Day 01 :  Dub Inc, Sporto Kantes, Mardi Gras Brass Band, Dadi & Charlie... en concert

Festival Woods Tower Day 01 : Dub Inc, Sporto Kantes, Mardi Gras Brass Band, Dadi & Charlie... par Boby
Parc de Miribel - Lyon, le 28/08/2009
Il ne fait aucun doute que si j'avais eu de l'argent, je me serai rué comme les quelques 97000 festivaliers au Rock en Seine pour apprécier une programmation banale,... La suite