Accueil Chronique de concert Flèche Love
Jeudi 2 avril 2020 : 10092 concerts, 25961 chroniques de concert, 5290 critiques d'album.

Chronique de Concert

Flèche Love

Flèche Love en concert

Club Transbo - Villeurbanne 21 décembre 2019

Critique écrite le par



En ce dernier week end avant les fêtes de fin d'année, samedi 21 décembre, l'association Mediatone propose un plateau exclusivement féminin avec trois artistes aux styles affirmés. On n'a malheureusement pas pu assister aux performances scéniques de Tracy De Sa et de Romane Santarelli. C'est seulement aux abords de 21h50 que l'on arrive au Transbordeur. Malgré l'heure tardive on tente le parking juxtaposé à la salle qui, à notre grande surprise, possède encore plusieurs places libres. On accède rapidement au Trans Club, on a juste le temps de constater qu'il n'y a pas foule que les lumières s'éteignent. Le public éparpillé dans la salle s'approche timidement de la scène et applaudit à l'entrée de Flèche Love et de ses deux musiciens.



Flèche Love, aka Amina Cadelli, est connue pour avoir été la chanteuse et parolière du collectif électro Kadebostany qu'elle quitte en 2015, qui a notamment écrit le fameux titre "Castle in the Snow". Désormais, seule aux commandes, elle s'accompagne de musiciens, ce soir ils sont deux, un batteur et une claviériste, cachés derrière un masque ne laissant paraître aucune émotion mais cela ajoute une touche supplémentaire à l'ambiance mystique qui régnera au fil des chansons.



Flèche Love possède une personnalité très affirmée et fait partie de cette nouvelle génération de personnes qui revendiquent une identité "Queer", c'est à dire qui se considèrent sans genre, ni masculin, ni féminin, mais qui se définissent comme étant être une créature à l'encontre des normes qui structurent le modèle social et qui refusent d'être étiquetés selon leur orientation sexuelle, leur identité ou leur genre.



Des convictions que la jeune chanteuse expose dans ses chansons. Engagée, Flèche Love explore les thèmes qui lui tiennent à cœur comme le féminisme ou l'environnement et met à l'honneur dans ses chansons des personnalités qu'elle admire et qui ont pris part à la cause féministe telles que Camille Claudel, Kurt Gödel, Andre Lord ou Reyhameh Jabbari. Nourrie de ses études en ethnologie et en sciences des religions, elle pioche également dans la mythologie grecque, japonaise, chamanisme ou soufisme pour nous emmener dans son univers mystique et spirituel empreint de bienveillance.



Des symboles et croyances que l'on peut admirer sur son corps couvert de tatouages esthétiques et surtout protecteurs, inspirés de nombreuses cultures, comme celui qui couvre sa gorge pour protéger sa voix. C'est donc dans un contexte de plénitude et de générosité que Flèche Love nous emmène ce soir. De sa voix suave, profonde et intense, elle envoûte la salle qui semble tomber littéralement sous son charme et celui de ses chorégraphies artistiques, magnétiques et esthétiques. Flèche Love nous offre un voyage entre orient et occident où la pop électro se mélangent avec le hip hop, la soul, le jazz ou les sonorités andalouses. Une musique puissante et novatrice aux influences tribales, hispaniques et orientales.



Tout au long de la soirée, Flèche Love interagit avec le public en nous donnant parfois la signification et la genèse de certaines chansons qu'elle nous interprète. Sa chanson "Umusuma", réalisée en collaboration avec Rone, a pour nom un mot japonais qui signifie le retour à la matrice. Une renaissance en quelque sorte. "Mantra", est une chanson composée de phrases qu'elle se répétait pour se sentir mieux et elle espère que cette dernière nous apportera aussi le bien être qu'elle éprouve. Selon elle, on a tous un potentiel auquel on doit croire.



Les explications continuent avec le titre "Sisters", qui parle de la solidarité entre les êtres humains et plus particulièrement entre femmes, "We Are Sisters" ou la chanson "True Love", qui évoquent la spiritualité et l'amour inconditionnel. En anglais, en espagnol, en français ou en arabe, Flèche Love nous subjugue. Elle arrive à nous transmettre sa bienveillance. Elle partage ses chansons avec beaucoup de ferveur et d'enthousiasme. Elle vit pleinement ses chansons et semble avoir réussi à transmettre à une bonne partie du public sa conviction qui consiste à penser que nous avons tous un potentiel en nous et que nous sommes tous "Sisters" solidaires. Flèche Love, une artiste attachante, envoûtante, paradoxale, pleine de surprise et généreuse à découvrir en concert ou en écoutant son sublime album "Naga Part.1".


Club Transbo - Villeurbanne : les dernières chroniques concerts

Temples + Raoul Vignal + Pom Poko + Marble Arch + Lebanon Hanover (Festival Transfer 2019) en concert

Temples + Raoul Vignal + Pom Poko + Marble Arch + Lebanon Hanover (Festival Transfer 2019) par Kx Santos
Transbordeur, Lyon, le 08/03/2019
Deuxième jour, ce vendredi 8 Mars, au Transbordeur, pour la troisième édition du Festival Transfer. La soirée démarre aux alentours de 20h et se poursuivra assez tardivement... La suite

Beak>, Toy, Ditz, Lice, Off Models, She Past Away, Drahla (Festival Transfer 2019) en concert

Beak>, Toy, Ditz, Lice, Off Models, She Past Away, Drahla (Festival Transfer 2019) par Dissy
Transbordeur - Villeurbanne, le 09/03/2019
Quoi de mieux qu'un festival de musique indé pour faire passer un week-end hivernal un peu trop maussade. Le Festival Transfer revient cette année pour une troisième édition,... La suite

Rendez-Vous + Balladur en concert

Rendez-Vous + Balladur par Cathy Ville
Le Transbordeur - Villeurbanne, le 13/02/2019
Gros dilemme en ce mercredi 13 février : deux excellents concerts dans deux styles différents se déroulant à Lyon, j'ai dû faire un choix difficile entre Brendan Perry au Ninkasi... La suite

Jeanne Added + Laake (Festival Riddim Collision 2018) en concert

Jeanne Added + Laake (Festival Riddim Collision 2018) par Cathy VILLE
Le Transbordeur - Villeurbanne, le 24/11/2018
Comme chaque année, le festival Riddim Collision se déroule dans divers lieux de Lyon et propose une programmation originale et variée. Cette année nous nous arrêterons sur la... La suite