Accueil Chronique de concert Motörhead + Lords Of Altamont + Koritni (Free Wheels 2010)
Vendredi 21 juillet 2017 : 11564 concerts, 24536 chroniques de concert, 5165 critiques d'album.

Chronique de Concert

Motörhead + Lords Of Altamont + Koritni (Free Wheels 2010)

Motörhead + Lords Of Altamont + Koritni (Free Wheels 2010) en concert

Courpière, Puy-de-Dôme 7 août 2010

Critique écrite le 10 août 2010 par Pierre Andrieu




Petit pèlerinage au Free Wheels Festival à Courpière dans le Puy-de-Dôme pour assister à la soirée où les mythiques rock 'n rollers de Motörhead officiaient en tête d'affiche de trois jours d'un programmation majoritairement orientée hair métal ultra daté (Twisted Sister) et blues très lourd (Popa Chubby)... Avec une dernière édition, à Cunlhat, datant de 2001 (qui ne nous avait pas laissé un souvenir impérissable : le dramatique Eagle Eye Cherry triomphant alors que Frank Black avait joué devant une foule hostile et que les Fun Lovin' Criminals avaient proposé un show spécial motards... ), on pensait que le Free Wheels était mort et enterré... Et bien non, il renait de ses cendres 9 ans plus tard, dans un champ de patates à Courpière, avec la même recette : des hordes sauvages de vieux bikers roulant des mécaniques (les Hell's Angels, qui organisent la manifestation, servent les bières, assurent la " sécurité "... et empochent la monnaie), des concours de t-shirts mouillés, des strip teases, des spectacles épate gogos (avec du feu ou des tronçonneuses en général) et au milieu des multiples stands de tatouages, de vêtements pour effrayer les grands mères, de pièces détachées et de couteaux (et " développement durable ", y'a pas comme stand ?) une grande scène avec... de la musique, pour faire un peu d'animation...



Vu l'ambiance assez morne pendant les concerts, on se dit que la musique n'est pas la principale passion des 10 000 spectateurs payants réunis à Courpière, ceux-ci préférant tourner en rond sur le site au guidon de leurs terribles engins, parler de leur dernière moto, de leur flambant neuf badge avec une croix gammée, un drapeau sudiste ou une inscription " white power ", de leurs vacances en famille à Val d'Isère ou de la rutilante carrosserie de cette blonde vulgaire aperçue dans les allées du Free Wheels. Quoi qu'il en soit, même si l'on est un peu considéré comme un sous homme ici dès qu'on ne possède pas une Harley Davidson et un blouson en cuir noir, l'atmosphère du samedi 7 août était plutôt bon enfant... Récit :





Lords Of Altamont, Dommage !

Après le traditionnel parcours du combattant pour garer sa voiture en évitant de se faire racketter de 5 euros, rejoindre le site à pied par un long chemin escarpé et traverser le très couru village Barnum, notre arrivée devant la scène se fait à 20h, pile à l'heure pour le début du set des Lords Of Altamont, un nom qui rappelle un bon souvenir aux Hell's Angels : un concert des Rolling Stones circa 1969 où leur ultra violence avait fait des ravages... Il fait encore jour, le son est ignoblissime - c'est une innommable bouillie sonore au début ! -, le public est clairsemé et se contrefout du concert (on remarque trois ou quatre applaudissements à la fin de chaque morceau) : on ne peut pas dire que les conditions soient idéales pour jouer ! Réduits à quatre musiciens, les Lords Of Altamont déroulent un set de 40 minutes avec des nouveaux titres et les incontournables (Cyclone !) de leur set. On est content de les voir mais on passe toute la durée du concert à se dire que c'était cent fois mieux dans le bar de l'Escapade il y a quelques années de ça, avec une ambiance de feu et un son audible... Dommage !






Koritni, Pouahhhhhhhhhhhh, quelle innommable purge !

Juste après le set des Lords Of Altamont, on constate avec effroi et en s'éloignant (y'a pas écrit " maso " là, hein !) que le groupe suivant, Koritni, est un des pires représentants du hard FM eighties : les solos aigus sont infects, la voix de crécelle du chanteur couineur est à vomir, tous les riffs sont piqués à AC/DC (très mal repris au cours du set d'ailleurs... ), c'est d'un risible total ! L'avantage c'est que tout le monde a l'air de s'en cogner... Quand le groupe quitte la scène, la réaction de l'assistance semble être la satisfaction distraite de voir déguerpir ces Australiens peu doués. Qui reviennent néanmoins pour un rappel non demandé, avec un affreux titre entre slow idiot et hard débile. Pouahhhhhhhhhhhh, quelle innommable purge !




Motörhead, " We are Motörhead and we play rock 'n roll ! "

Après un éprouvant spectacle pyrotechnique à base de chevaliers guerroyant devant des filles en petites tenues se faisant des gâteries (il faudra que ça s'arrête un jour ces spectacles quand même !), Motörhead arrive enfin vers 22h45... Lemmy Kilmister (traduction approximative : " monsieur tuerie " ? ) dit quelques mots gentils de sa voix de grand mère enrouée : " We are Mötorhead and we play rock 'n roll ! " et c'est parti pour un set oscillant entre les très bons moments de heavy metal punk et les dramatiques dérapages typiques du souvent affligeant métal circus : trop techniques notes de guitare dans les aigus par le guitariste chauffeur de salle, solo de guitare ridicule en plein milieu du show, double pédale effarante sur quelques titres et solo de batterie complètement hors jeu pendant le bien nommé In The Name Of Tragedy...



Clairement, le leader de Motörhead a, lui, toujours la grande classe, même s'il semble parfois en bout de course : son look de desperados revenu vivant de tous les combats, son chant rocailleux de vieux pirate lubrique et son jeu de basse surpuissant font toujours un effet remarquable alors qu'il est né en... 1945 ! Faites le compte... Un peu de régression hard rock avec Motörhead ça fait un putain de bien ! Et l'on se remémore nos chevauchées passées dans les volcans d'Auvergne avec une vieille Citroën AX boostée par un best of de Lemmy & co sur cassette repiquée. C'était une autre époque, mais 20 ans plus tard les titres de Motorhead - nos préférés ce soir : Killed By Death, Ace Of Spades, Overkill, Just 'Cos You Got The Power, Iron Fist - résonnent toujours comme des hymnes adolescents à la liberté de faire du boucan et de vivre en faisant un peu n'importe quoi... Les défauts évoqués plus haut passent de ce fait un peu au second plan : on oublie que le batteur, dont seuls les cheveux dépassent de l'énorme kit de batterie (Muppet Show ?), a souvent la main trop lourde et que le guitariste se complait maintes fois dans la démonstration...



On ne s'attardera pas non plus sur le manque de ressort du public, assez apathique, sur l'absence de titres comme Ramones, Motorhead, Orgasmatron ou Rock 'n roll... ou sur le fait que tout cela sent un peu la fin de tournée. On a revu Motörhead plutôt en bonne forme au Free Wheels (leur premier passage lors de ce festival nous avait fait fuir à cause des solos incessants), on a pris notre pied pendant un bonne moitié du set et Lemmy a conclu sa prestation en tenant en joue le public avec sa Rickenbacker, comme la légende le veut. On repart donc pendant le feu d'artifice tiré sur la colline et avant le " très attendu " strip tease final, rassasié, avec le refrain de Killed By Death en tête... et l'on se réveille le lendemain, ravi d'avoir passé sa soirée avec Lemmy, en sifflotant le même air.




Liens : www.freewheelsleretour.com, www.imotorhead.com/, www.myspace.com/motorhead, , www.lordsofaltamont.com, www.myspace.com/lordsofaltamont, www.myspace.com/koritni...


Photos par Flore-Anne Roth www.floreanneroth.com

Free Wheels : les dernières chroniques concerts

Frank Black And The Catholics + Fun Lovin' Criminals + Eagle Eye Cherry (Free Wheels 2001) par Pierre Andrieu
Free Wheels Cunlhat (63), le 17/08/2001
Le Free Wheels est un "Bike show-rock festival" qui a lieu depuis 14 ans dans un petit village auvergnat : Cunlhat. Il est organisé par les délicats Hell's Angels. Souvenez-vous, Altamont en 1969, le noir poignardé devant la scène où jouaient les Rolling Stones, c'était eux. Des gens charmants appréciés principalement en Auvergne pour les... La suite

Koritni : les dernières chroniques concerts

Hellfest 2012 : Steel Panther + Death Angel + Koritni + Uriah heep + Exodus + Sebastian Bach + Edguy + Enslaved + Entombed + Behemoth en concert

Hellfest 2012 : Steel Panther + Death Angel + Koritni + Uriah heep + Exodus + Sebastian Bach + Edguy + Enslaved + Entombed + Behemoth par Abigail Darktrisha
Hellfest@ Clisson, le 16/06/2012
Samedi 16 juin 2ème journée du Hellfest 2012. Après cette première journée pluvieuse et son final en apothéose, ce samedi débutera sous le signe du rock-glam et du thrash... La suite

Crucified Barbara + Quireboys + Koritni en concert

Crucified Barbara + Quireboys + Koritni par Gandalf
Usine - Istres, le 09/05/2009
Une affiche bien sympathique ce soir à l'Usine, regroupant deux groupes de "Sleaze rock" (enfin pour ma part cette dénomination ne veut trop rien dire...), en soutien du groupe de... La suite

Motörhead : les dernières chroniques concerts

Phil Campbell And The Bastard Sons + 4Links en concert

Phil Campbell And The Bastard Sons + 4Links par Jérôme Justine
La Coopérative de mai, Clermont-Ferrand, le 23/03/2017
Il y a parfois des reconversions difficiles. C'est le triste constat que nous allons vivre au concert de Phil Campbell ce jeudi 23 mars à la Coopérative de Mai. Il ne suffit pas... La suite

Nous avons décidément une chance incroyable (ou une petite épitaphe pour Lemmy & David)           <i>[Bowie / Motörhead]</i> en concert

Nous avons décidément une chance incroyable (ou une petite épitaphe pour Lemmy & David) [Bowie / Motörhead] par Philippe
11/01/2016
Nous avons décidément une chance incroyable ! Et d'ailleurs des milliards de gens pourraient, non, devraient nous envier, à s'en rouler par terre de dépit et de jalousie !...... La suite

Kill it Kid + Motörhead + The Animen + Skunk Anansie + The Coronas en concert

Kill it Kid + Motörhead + The Animen + Skunk Anansie + The Coronas par Mkhelif
Festival Caribana - Crans-sur-Nyon Suisse, le 05/06/2013
Première soirée de la 23ème édition du festival Caribana. Un festival à la programmation très éclectique : rock, pop, hip-hop. Situé dans le petit village de Crans-sur-Nyon, les... La suite

Motörhead + No One is Innocent en concert

Motörhead + No One is Innocent par Lebonair
Zénith, Paris, le 21/11/2011
J'avais déjà vu Motörhead il y a 5 ans pour leur premier passage dans cette salle du Zénith parisien. Un petit événement à l'époque car il faut quand même le rappeler, Lemmy... La suite

The Lords of Altamont : les dernières chroniques concerts

The Lords of Altamont  en concert

The Lords of Altamont par Gandalf
Poste à Galène, Marseille, le 15/04/2014
C'est par pur hasard, en empruntant le premier album des Lords Of Altamont à la bibliothèque municipale grâce à sa pochette qui m'a attiré l'oeil, que j'ai découvert ce groupe... La suite

The Lords of Altamont en concert

The Lords of Altamont par Philippe
Poste à Galène, Marseille, le 21/05/2012
La soirée avait (un peu) mal commencé : je n'étais pas à l'heure, alors que le groupe, si. Ces gens-là sont américains : C'est carré. Pas comme les français qui, parfois, se... La suite

Lords of Altamont en concert

Lords of Altamont par jorma76
Le Poste à Galène - Marseille, le 17/04/2011
Journée ensoleillée, l'OM qui gagne et un concert des Lords of Altamont au Poste à Galène. Joie et allégresse. On aurait presque envie de crier une ode au Printemps, tiens... La suite

Lords of Altamont + Lipstick Vibrators en concert

Lords of Altamont + Lipstick Vibrators par Odliz
l'Arsenal - Nogent le Rotrou, le 29/05/2009
Ça fait du bien de quitter Paris et sa faune de rockers-poseurs pour voir ailleurs ce qu'il s'y passe. Ailleurs, c'est Nogent le Rotrou, charmante bourgade d'Eure et Loire (en... La suite