Accueil Chronique de concert Festival Nuit d'Hiver #12- Fuego-Le Réveil des Tropiques-France
Samedi 21 septembre 2019 : 14429 concerts, 25681 chroniques de concert, 5264 critiques d'album.

Chronique de Concert

Festival Nuit d'Hiver #12- Fuego-Le Réveil des Tropiques-France

Festival Nuit d'Hiver #12- Fuego-Le Réveil des Tropiques-France en concert

L'Embobineuse-Marseille 13 Décembre 2014

Critique écrite le par


Le Festival des Nuits d'Hiver organisé par le GRIM est à Marseille un des événements attendus de l'année pour les amateurs de musique expérimentales ou hors norme. Pour cette soirée de cette 12 édition, les festivités ont lieu à l'Embobineuse, pour une affiche plus " rock " , pourrait-on dire, après les soirées précédentes consacrées à Moondog et Steve Reich, bien qu'un trio electro argentino-espagnol Fuegova jouer dans un premier temps.


Fuego pratique donc une electronica abstraite assez proche les premières productions du label Warp. Leurs longues plages sonores belles et austères m'évoquent également le krautrock tendance electro de Cluster. Un des musiciens triture une armada de synthés analogiques posés à même le sol. Son comparse préposé aux machines et aux samples produit de temps à autres des sons d'infra basse grâce à des percussions électroniques qui donnent ainsi une couleur dub à la musique de Fuego.


Les beats sont lents et obsédants et résonnent comme des battements cardiaques. Les motifs electros minimalistes qui constituent l'ossature de leurs titres sont traversés par toutes sortes de drones ou de grésillements. Le troisième membre du groupe est une vidéaste qui passe devant la webcam de son laptop des feuilles de papier colorés et ces images ainsi créées dans l'instant sont projetées sur un grand écran au fond de la scène.


Un visuel minimaliste qui s'accorde très bien avec ce que l'on entend. Le résultat donne finalement une musique belle, organique et dépouillée, très cinématographique et propice à l'introspection ou à la rêverie. D'ailleurs, les premiers rangs, dont je fais partie, s'assoient afin de se laisser davantage envelopper par cette musique qui exerce un réel pouvoir de fascination.


Le Réveil des Tropiques réunit quelques activistes de la scène post rock française, issus de groupes comme Oiseau-Tempête ou Ulan Bator, et a déjà produit un disque franchement réussi. Les musiciens, privés de leur bassiste, ne sont que quatre ce soir. Le Réveil des Tropiques emprunte aussi bien au motifs complexes du post rock pour les compositions qu'au stridences du noise pour les guitares et au krautrock pour les beats métronomique et obsédants du batteur.


Leur son peut évoquer aussi les Sonic Youth des origines. Les titres font alterner moments d'intensité et accalmie et sont ponctués de cris produits par les guitaristes ou par des motifs très free joués au sax ou à la trompette. Les effets électroniques sont discrets et les musiciens s'adonnent visiblement à l'improvisation. Le Réveil des Tropiques sait installer un climat sombre et hallucinatoire renforcé par les fumigènes qui jaillissent de la scène tout au long du set.


Le dernier titre est beaucoup plus calme, tout en arpèges de guitares acides dans l'esprit du Pink Floyd du début des 70's. Une bonne prestation mais pas aussi renversante que ce que j'attendais malgré tout, et cela dû à une certaine uniformité.


On va changer totalement de démarche avec le minimalisme de France, trio constitué d'un bassiste, d'un batteur et d'un musicien à la vielle à roue. Cet instrument est branché à diverses pédales d'effets et produit une espèce de drone continu, dont on peut percevoir les infimes variations harmoniques. France va jouer seulement un long morceau d'une bonne heure. La bassiste joue inlassablement la même note durant tout le concert et le batteur ne lâche plus le rythme qu'il a installé dès le début du set.


Cette démarche radicale n'est pas sans rappeler Outside the dream syndicate la composition du violoniste Tony Conrad, sur laquelle il tient une seule note au violon pendant que les krautrockers de Faust, qui l'accompagnent, assurent une rythmique minimaliste à souhait. Le bassiste et le joueur de vielle à roue sont près la scène, mêlés au public tandis que le batteur est placé à l'avant de celle-ci. Il y a donc de leur part une volonté d'installer une certaine proximité et connivence avec le public. Et soit on se laisse submerger et on se laisse alors aller à une sorte de transe (c'est l'effet recherché et le public marche plutôt à fond), soit on reste plus ou moins hermétique (comme je le fus à des moments) et on peut trouver le temps long.


Je suis resté un peu perplexe au début mais, rôle de chroniqueur oblige, je me suis quand même efforcé de rentrer dans leur trip et ça a fini par prendre (même si j'ai ressenti un certain soulagement quand ça s'est arrêté). Quoiqu'il en soit, cette soirée a eu son bon lot de surprises et de moments extatiques et a montré une fois de plus que le Festival des Nuits d'Hiver est un rendez-vous incontournable et indispensable pour tout mélomane curieux et exigeant.

Nuit d'Hiver : les dernières chroniques concerts

Sourdure + Faune (festival Nuits d'Hiver NH#12)  en concert

Sourdure + Faune (festival Nuits d'Hiver NH#12) par pirlouiiiit
Temple Grignan, Marseille, le 12/12/2014
Impossible de rater le passage à l'Eolienne de Pauline Croze que je n'avais jamais vu contrairement à l'autre Croze (Anaïs), du coup même si j'avais prévu de passer au temple... La suite

Elisabeth Harnik, Isabelle Duthoit et Emmanuel Cremer (festival Nuit d'Hiver #11) en concert

Elisabeth Harnik, Isabelle Duthoit et Emmanuel Cremer (festival Nuit d'Hiver #11) par Pirlouiiiit
Espace Montevideo, GRIM, Marseille, le 14/12/2013
Longtemps hésité à venir ... Si bien que lorsque j'arrive le public du grim est malheureusement en train de saluer la sortie du duo Philippe Petit - Audrey Chen ... Je me faufile... La suite

Subspecies + Le Cabaret Contemporain & Etienne Jaumet (Nuit d'Hiver) en concert

Subspecies + Le Cabaret Contemporain & Etienne Jaumet (Nuit d'Hiver) par Phil2guy
Salle Seita (La Friche Belle de Mai) - Marseille, le 13/12/2012
Pour cette dixième édition du Festival Nuit d'Hiver, le GRIM rend hommage au compositeur John Cage, disparu il y a vingt ans et qui aurait eu cent ans cette année. L'ensemble... La suite

Seabuckthorn + Moondawn (Nuit d'Hiver #9) en concert

Seabuckthorn + Moondawn (Nuit d'Hiver #9) par Pirlouiiiit
Espace Montévidéo - Marseille, le 20/12/2011
Avant dernière date de la 9ème édition du festival Nuit d'Hiver avec au programme de ce soir la fin de residence de Moondawn (la moitié chantante de Eastern Committee) que je... La suite

France : les dernières chroniques concerts

Lee Scratch Perry & Adrian Sherwood, France, Zu, Toad, Foudre, Harshlove, Borja Flames, Arno De Cea and the Clockwork Wizards, Fleuves Noirs, Conduit, Maria Violenza, Powerdove, Rouge Gorge, Clouds, Techno Thriller (Festival Visions 2019) en concert

Lee Scratch Perry & Adrian Sherwood, France, Zu, Toad, Foudre, Harshlove, Borja Flames, Arno De Cea and the Clockwork Wizards, Fleuves Noirs, Conduit, Maria Violenza, Powerdove, Rouge Gorge, Clouds, Techno Thriller (Festival Visions 2019) par Pierre Andrieu
Fort de Bertheaume, Plougonvelin, le 04/08/2019
Et la palme du festival le plus cool de la Terre est attribuée cette année à... Visions#7.77 - Ramène ton écocup édition ! Il s'agit de la version 2019 du déjà mythique... La suite

Imarhan, Dralms, DeWolff, France, Steve 'n' Seagulls, Grand Cannon, Kaviar Special, Vintage Trouble, Totorro, The Dizzy Brains, 3SOMESISTERS, Queen Kwong (Transmusicales de Rennes 2015) en concert

Imarhan, Dralms, DeWolff, France, Steve 'n' Seagulls, Grand Cannon, Kaviar Special, Vintage Trouble, Totorro, The Dizzy Brains, 3SOMESISTERS, Queen Kwong (Transmusicales de Rennes 2015) par Pierre Andrieu
Parc Expo, Rennes, le 05/12/2015
Le très ouvert d'esprit programmateur des Trans Musicales de Rennes, Jean-Louis Brossard, étant toujours à l'affût des nouveautés issues de la planète entière, c'est toujours... La suite

L'Embobineuse-Marseille : les dernières chroniques concerts

x25x + Action Beat + Sister Iodine en concert

x25x + Action Beat + Sister Iodine par pirlouiiiit
Embobineuse, Marseille, le 06/04/2018
Après le très chouette premier set de la rencontre au sommet entre Stéphane Belmondo et Henri Florens au JAM me voici d'un coup de vélo à l'Embobineuse ... Si au JAM je faisais... La suite

G.W. Sok + Kanipchen-Fit en concert

G.W. Sok + Kanipchen-Fit par pirlouiiiit
Embobineuse, Marseille, le 16/03/2018
Dès que le sympathique concert de West of the Moon s'est terminé j'ai repris mon vélo et me suis mis en route vers la Belle de Mai, direction l'Embobineuse où devait être sur le... La suite

Grrzzz, Lydia Lunch, Weasel Walter (Brutal Measures) en concert

Grrzzz, Lydia Lunch, Weasel Walter (Brutal Measures) par Agent Massy
L'embobineuse, Marseille, le 22/02/2018
Brutal Measures : Lydia Lunch & Weasel Walter + Grrzzz Grrzzz Un duo, marqué par la vie. Les marques du temps, et on peut aussi fantasmer les marques de la vie reçue en... La suite

Big Satan en concert

Big Satan par pirlouiiiit
Embobineuse, Marseille, le 17/02/2018
Rien de tel après deux grosses semaines de boulot bien chargées que de se prévoir une belle soirée de concert pour se changer les idées (et du même coup prendre du retard de... La suite