Accueil Chronique de concert FUGAZI + Dicky Bird
Lundi 11 novembre 2019 : 11938 concerts, 25760 chroniques de concert, 5274 critiques d'album.

Chronique de Concert

FUGAZI + Dicky Bird

Moulin - Marseille 07 oct 99

Critique écrite le par

Groupe mythique enfin de retour à Marseille. J'ai eu quand même un peu peur en rentrant dans un Moulin qui m'a paru vide ... les organisateurs aussi ... mais comme d'habitude les gens sont arrivés tard, et n'ont pour la plupart pas assisté à la première partie (les méchants) et ont donc raté quelque chose. (sinon sachez le : les concerts au Moulin finissent à 23h30, donc ils commencent à l'heure eux)


Dicky Bird : première partie française, trio havrais mené par une chanteuse guitariste. Simple et efficace. Très efficace. Ca m'a même beaucoup plus. Plutôt statiques sur scène, il dégageaient beaucoup d'énergie en plus de décibels. Un peu à la manière de Kill The Thrill. Ils ont joué une grosse demi-heure et m'ont donné envie de les revoir ou de me procurer leur disque.


Fugazi : A leur entrée sur scène la salle était pleine, mais on avait quand même la place de circuler ... c'était donc plutôt agréable. Puis ils ont commencé à jouer, des morceaux essentiellement de leurs deux derniers albums m'a t il semblé. Et là les gens ont commencé à s'exciter. Un type à côté de moi s'est rafraîchi en se versant sa bière sur la tête, puis un mec a foncé dans le tas, suivi par tout le monde et ça a commencé à pogoter dans une région assez délimitée pour que ça ne soit pas trop chiant pour les autres. Pas de slams (c'est déjà ça).


Ils m'ont fait plaisir à voir, j'ai un peu mieux compris le rapprochement que certains avaient pu faire entre Sloy et eux. Le chant du chanteur aux cheveux clairs ressemble parfois à celui d'Armand (Sloy) et le look de l'autre chanteur à celui d'Armand (convergence évolutive ?) pas trop éloigné de celui de Jon Spencer non plus. Sur scène ils ne sont pas super extravertis sauf le chanteur brun qui a tendance à gesticuler pas mal. L'autre est plutôt statique, tout en tension contenue. Leur musique est variée, pleine de ruptures, de contre temps, de passages limite jazz ou presque a capella avec un voix gnangnan avant de re exploser. Le bassiste a chanté lui aussi. Au final un concert sympathique.


Dickybird : les dernières chroniques concerts

Dickybird + Doppler + Unlogistic + Shane Cough (Les Volcaniques de Mars 2004) par Pierre Andrieu
La Coopérative de Mai, Clermont-Ferrand, le 05/03/2004
Pour débuter cette soirée réservée aux amoureux transis de musique dure, le groupe havrais Dickybird a déversé un torrent de décibels dans les oreilles de ses fans. La survoltée chanteuse/guitariste du trio hardcore s'appuie toujours sur une rythmique monstrueusement efficace pour placer ses guitares tranchantes et ses hurlements déchirants en... La suite

Venus Coma + Enema + Dickybird par Yann
MJC mirabeau - Marseille, le 09/02/2001
Venus coma: pop mélodique-post rock d'une finesse incroyable (que John en prenne de la graine) la guitare acoustique, tres mélodique est soutenu par une deuxieme guitare (une strat) tres aérienne, trés discrète mais trés efficace. La section rythmique ne compte qu'une batterie mais là aussi les nuances dans le jeu et la pureté du son sont un régal.... La suite