Accueil Chronique de concert Gacha Empega + Trio Agnel Rueff (5ème Festival Airs Libres)
Jeudi 20 février 2020 : 10842 concerts, 25925 chroniques de concert, 5287 critiques d'album.

Chronique de Concert

Gacha Empega + Trio Agnel Rueff (5ème Festival Airs Libres)

Gacha Empega +  Trio Agnel Rueff (5ème Festival Airs Libres) en concert

Théâtre de la Minoterie - Marseille 09 juin 2007

Critique écrite le par

Première fois que je mets les pieds au Théâtre de la Minoterie ... pourtant j'avais entendu parler du lieu depuis longtemps ... bref pas de quoi être fier. Je passe rapidement sur le lieu que je vous invite à découvrir vous-même, pour me rendre directement dans la salle se spectacle a l'étage.


Cette dernière soirée du 5eme festival des Airs Libres (a ne pas confondre avec le festival électro homonyme) est en deux partie. Nous commençons la soirée avec le Trio Agnel / Rueff composé de Henri Agnel aux, Idriss Agnel (son fils) aux percussions et David Rueff au(x) saxophone(s).


Cela fait maintenant un moment que je les ai vu ... du coup mes souvenirs sont moins précis que si je venais juste de la voir ... jazz, world, entre les deux ... à droite David Rueff avec plusieurs saxophones de différentes tailles, a gauche Henri Agnel avec sa guitare et son oud, d'autres instruments plus anciens (cistre ?) ...


et au centre Idriss Agnel avec ses cymbales, tablas et son pot (qui m'a du coup rappelé Gustave Parking et son sketch sur "l'art comptant pour un") ... Pendant une petite heure mais qui m'a semblée plus longue en raison de ma fatigue et de l'incroyable chaleur qui régnait dans la pièce ils nous ont présenté leur création, ponctuant les morceaux de blagues ou d'anecdotes sur ces derniers.


Chose amusante, en même temps que le billet d'entrée ils nous ont offert un DVD sur la création de ce soir justement, rencontre, répétition etc ... DVD que j'avoue ne pas encore avoir eu le temps de regarder. Mais l'idée était bonne.


Puis après un entracte histoire d'enlever le matériel des premiers pour ne laisser que les pieds de micros des suivants, ce fut au tour de Gacha Empega i.e. Manu Théron et Sam Karpienia ...



La premiere fois que j'ai entendu Gacha Empega c'était il y a bientôt 10 ans sur la Plaine ou ils jouaient en compagnie de Massilia Sound Systemet puis un mois après, sur l'ile du Château d'If dans le bar ... A l'époque Gacha Empega était composé de 3 membres ...



... les deux de ce soir et une fille Barbara Ugo ... En fait a l'époque ils avaient déjà deux ans d'existence et étaient train d'arrêter ... Juste le temps de sortir un album et de devenir mythiques. En effet après quelques tournées ils ont arrêté et Manu Théron a fondé Lo Cor de la Plana, et Sam Karpienia peu de temps après : Dupain.



Je ne sais pas ce qui les a poussé à se reformer a l'heure ou les deux gaillards fourmillent de projets comme Carpienia pour Manu ou Troba Nova pour les deux ... mais toujours est il que ce soir c'était leur deuxième concert (après celui de la reformation - a deux) a l'Intermédiaire ...



Ils ont donc réadapter leur répertoire pour leurs deux voix, simplement accompagnées de tambourins. Le résultat est assez proche de ce qu'ils ont fait avec Troba Nova sauf que les textes ne sont pas pris que chez les troubadours provençaux du Moyen Age, en plus minimaliste sur la forme.



Chose curieuse même si on ne comprend que très peu (voir pas) le provençal, on ne s'ennuie pas une seconde. Cela est bien évidemment du a la personnalité des deux artistes. A gauche Manu qui fait un peu le prof d'histoire et qui nous apprend pas mal de choses et de l'autre Sam qui fait le con ou "souligne" (voire traduit) les propos de Manu. Je me souviens d'avoir éclaté de rire a plusieurs reprises.



Les intermèdes entre les chansons sont aussi l'occasion de faire une pu de politique, notamment via ce livre dont j'ai malheureusement oublié la référence mais qui est en gros un recueil de toutes les bêtises / horreurs qu'on pu dire nos hommes politiques locaux qui dirigent actuellement notre ville, au cours des 10 derniers années. Parfois très drôle aussi, mais du coup inquiétant.


Je suis sorti de là avec le sourire et avec l'impression de connaitre un peu mieux encore Marseille. Apres d'un coup de metro nous nous sommes rendu a la Fete du Soleil a Noailles pour retrouver sur la Place Delacroix notre cher RPZ, le futur grand du hip hop marseillais !

Bonus vidéo :

et une petite du Trio Agnel Rueff ici


Gacha Empega : les dernières chroniques concerts

Gacha Empega (Sam Karpienia, Manu Theron, Gildas Etevenard) en concert

Gacha Empega (Sam Karpienia, Manu Theron, Gildas Etevenard) par Philippe
La Meson, Marseille, le 18/11/2007
Trois jours de résidence du père Karpienia dans une petite salle sympa (et trop peu fréquentée de nous, même si on y avait vu le joli Didebeuliou en concert), voilà qui ne se... La suite

Gacha Empega + Massilia Sound System (Fête du Plateau) par Hum !
Espace Julien - Marseille, le 11/09/1998
La fête du Plateau devait avoir lieu. Malgré l'abondante pluie (pour ne pas dire le déluge) qui a eu lieu l'après-midi, les concerts ont pu avoir lieu. Ils ont juste été reportés à l'intérieur (Espace Julien). Pour fêter les 10 ans de Taktik (hebdomadaire culturel gratuit) c'est tout naturellement que Gacha Empega et Massilia Sound System sont... La suite

Gacha Empega, les Balayeurs du désert (La pêche aux Ifs) par Hum !
Chateau d'If (Marseille), le 03/10/1998
Il s'agissait en fait d'une manifestation organisé par la troupe de théatre de rue du GENERIK VAPEUR. Ils ont ainsi amené un public nombreux (je suis toujours incapable de quantifier une foule) au Chateau d'If par bateau. Là bas, les GACHA EMPEGA nous ont tenu chaud dans le café de l'île avec leurs polyphonies marseillaises toujours aussi... La suite