Accueil Chronique de concert Gérald de Palmas + Arno Santamaria
Lundi 16 septembre 2019 : 14157 concerts, 25674 chroniques de concert, 5264 critiques d'album.

Chronique de Concert

Gérald de Palmas + Arno Santamaria

Gérald de Palmas + Arno Santamaria en concert

Pasino - Aix en Provence 21 Mars 2014

Critique écrite le par

Le Pasino est annoncé complet, pour ce rendez-vous avec Gérald De Palmas qui semble annuel. Et, petite surprise de dernière minute : La première partie n'était pas prévue, mais elle est ajoutée au dernier moment ... Du coup les horaires en sont tout chamboulés ! Mais c'est pas grave, moi j'aime bien quand c'est un peu Rock n'Roll ;)



Arno Santamaria arrive donc sur scène, seul avec sa guitare, sous une douche de lumière et nous lance : " Je suis la première partie ! " Cette session acoustique à la guitare va pourtant avoir un rendu très Rock. Sa voix est chaude, basse, et elle se brise par moment sur ses cris, pour se faire toute douce l'instant d'après. Un premier morceau très prenant dans tous les cas, malgré le va et viens des derniers arrivants.

Il nous annonce alors Mademoiselle Claire, extrait de son prochain album. Son timbre légèrement écorché est vraiment très séduisant, avec un style qui pourrait s'approcher d'un Stephan Eicher. Et, définitivement bien Rock le garçon.



" Ça va ? " Ses tentatives de communication avec le public tombent un peu à plat pour le moment. Mais absolument pas de son fait ... Plutôt de celui d'un public pas trop chaleureux (et un peu moqueur je trouve). Pas grave, il tient bon et il a bien raison ! Son premier album date de 2009 et la prochaine chanson en vient. Ce sera Elles Touchent, pour nous parler de nos mains à tous. De très jolies paroles, emplies de poésie et participatives. Mais la participation est encore timide et son allusion sarcastique à Marine " n'y fait rien (ce n'est d'ailleurs pas forcément une bonne idée : on est à Aix et au Pasino l'ami ;) !)



Il donne tout ce qu'il a : De la voix et une énergie folle, à s'échiner ainsi sur sa guitare. Il finit même par dérider la salle lorsqu'il nous demande d'aller liker sa page Facebook : " Vu que j'ai beaucoup de temps, c'est moi qui répond ! " Et, sur ce, il nous en propose une petite en anglais, " Pour faire comme Gérald " ... Elle s'appelle Rien A Dire, " Ce qui résume tout ce que je connais en anglais ! " Effectivement, cette chanson drolatique est une succession à la " Brian is in the kitchen " qui réussit tout de même à faire rire ce public frileux, le déride un peu et l'entraine à enfin frapper dans ses mains. Moi je l'aime vraiment de plus en plus cet homme, et pis c'est tout !!



Après l'humour, la tendresse, et une chanson pour toutes les mamans, " Celles d'aujourd'hui, celles de demain et celles d'hier ". Avec Ma Mère, que sa guitare porte avec grâce, sa voix s'embrume un peu. Un texte encore une fois fort bien tourné et qui se termine sur juste sa silhouette qui se dessine dans une brume toute bleue...

" On ne va pas se quitter là-dessus ! " Maintenant, c'est Debout, dont je suis fière. je suis très fière d'être debout ". Et il y a de quoi en être fière, en effet. Un p'tit bonhomme tout seul avec sa guitare, qui parvient à remplir l'espace comme ça, l'air de rien ... Et bien, ce n'est pas donné à tout le monde et ce fût fort bien fait !



Arno Santamaria : Chant & Guitare

Setlist
1 - Demain (N'est Pas Encore Arrivé)
2 - Mademoiselle Claire
3 - Elles Touchent
4 - Rien A Dire
5 - Ma Mère
6 - Debout (Je Me Sens Bien)

***************************************************************************

Départ de Arno Santamaria. Le public pépie d'impatience et moi j'en profite pour regarder d'un peu plus près le décor, qui est déjà en place et visible... De grandes fenêtres à petits carreaux, des murs de briques blanches, d'énormes plafonniers aux lumières qui tremblent un peu ... Une sorte d'univers indus. Très urbain même devrais-je dire, pour paraphraser mon photographe préféré ;)



Ils entrent en scène. Le noir et blanc est de rigueur pour ce qui est du dress code et la première commence... En anglais (Arno nous l'avais bien dit !) Deux guitares, une basse et une jolie batterie (toute bleue) : Voilà une bien belle configuration Rock pour notre Gérald préféré, avec toutes ces cordes qui sonnent déjà allègrement. Après, ce n'est pas forcément sur ce style de musique que, pour moi, sa voix est la plus mise en valeur (mais ce n'est qu'une question de patience).



Dans la salle, c'est l'engouement le plus total. Sur chaque intro, ça clappe bon train et comment faire autrement ?! Toutes ses chansons sont rhabillées de belles couleurs Rock ... Le maître mot ce soir semble-t-il ! Quant au décor, ainsi éclairé de l'intérieur, il est juste superbe. Alors une telle alchimie ne peut donner qu'une chose : Un public plus qu'expressif pendant et entre les morceaux.

Il échange aussi tout le temps avec la salle, blaguant sur le manque de soleil et la pollution. Et puis le Set reprend, avec encore de très beaux jeux de lumière sur cette scène toute en largeur. Sa voix qui se lâche sur les couplets, toute en chaude sensualité (oui, oui, ça y est, elle est bien là !), et qui nous chante L'Etranger ... Moi, j'adore !!



Introduction particulière pour une chanson elle aussi un peu particulière. Marlowe, ou une pensée pour un fiston de 17 ans parti faire ses études à Montréal et qui ne doute de rien, comme tous les gamins de son âge (et je confirme !) La salle, de son côté, commence à bien se lever et manifeste son émoi au seul énoncé des titres du nouvel album. Comme pour Jenny : " J'ai réécris les couplets en français et le refrain, en Serbe ! Non, je l'ai laissé en anglais ;) " Une belle ballade Rock, qui est reprise de-ci de-là par de jolies voix de filles.

A chaque changement de lumières, ce décor me plait de plus en plus. Gérald joue des rythmes, des souffles... Le public est hyper réactif, n'attendant qu'un signe pour s'emballer. Et maintenant, en fait, et bien tout le monde est debout !



Il prend, encore une fois, le temps de partager avec ce public si heureux d'être là ce soir. Ça plaisante sur sa jeunesse passée à Aix-en-Provence (jusqu'à l'âge de 9 ans). Il brille par son naturel et sa simplicité. Et, cerise sur le gâteau : Alors qu'il chante Dans Une Larme, avec de magnifiques lumières subaquatiques, un mec au gabarit de catcheur (le genre qu'on fait pas chier) traverse toute la salle d'un pas assuré, se plante devant lui et prend une photo pour sa belle. Gérald reste médusé et lui lance un " Mortel ! Costaud le Monsieur. Pas le genre à qui tu dis va t'asseoir !! " Quant à la dulcinée, elle récupère son photographe d'un soir morte de rire ;)

What's Done Is Done, un texte de Eagle-Eye Cherry. Un duo même à la base, mais comme il n'est pas là ce soir : " Il est en Suède et marié avec une suédoise " - " Chouette ! " lui répond son guitariste (qui parle le suédois Ikea). Bref, après cette intro plus que rigolote, il est décidé que ce sera le bassiste Edouard Coquard qui va prendre la place. Ils se répondent l'un l'autre, avec un solo de guitare d'enfer de Pascal Betremieux (qui se fait un peu taquiner au passage). La chaleur monte. Tout le monde se lève à nouveau. On danse même un peu partout.



Il alterne ainsi les morceaux qui nous font lever et ceux qui donnent juste envie de se laisser porter par sa voix. " Et maintenant, c'est le moment de chanter ! " Mais allons-y, avec le plus grand des plaisirs, surtout J'en Rêve Encore. On est tous debout, plus dans la communion que dans l'euphorie ... Mais ça, c'était avant ! Avant la reprise sur les chapeaux de roues de la fin, face à face avec son guitariste. Alors on continue comme ça, sur la même lancée. Motivés pour rester debout jusqu'à la fin ... Aller le Pasino : On y croit ! Et maintenant sur scène, c'est dos à dos les garçons !!

Mais non, trop sage ce public. Il reprend bien gentiment sa place. Et, encore une fois, c'est la guitare qui donne une très belle couleur à ces morceaux qu'on croyait connaitre pas cœur, leur donnant une belle résonance un peu US. A chaque coup, ça fait mouche. Juste quelques notes suffisent pour que tout le monde se retrouve emporté Sur La Route, avec ses guitares sonnantes et trébuchantes. Alors, après une bonne petite cession chant rien que pour nous, c'est une autre à la guitare qui suit, rien que pour nous aussi, avec un bonus : " On la met sur tous les tons ! ". Et là encore, même si on les connait parfaitement ces chansons, il réussit à nous surprendre, pour que tout ce Set soit dans une même harmonie et sur le même ton. Quant au plaisir qu'ils prennent sur scène, il n'a d'égal que celui que prend la salle.



Et on ne l'arrête plus ! Au Paradis est au top du top interprétée comme ça, pour terminer le Set. Qui oserait encore dire que De Palmas c'est plan-plan ?!? Après être sorti sous un tonnerre d'applaudissements, lui revient très vite ... " Merci beaucoup ! On continue un peu alors ". Il est seul avec sa guitare. C'est un joli moment, juste lui et nous, pour chanter dans un mouvement très complice. Et quand, au milieu de Au Bord De L'Eau, une fille crie " J'arrive ! ", il ne peut s'empêcher de rire.

Tous les musiciens viennent le rejoindre pour la dernière (pourtant, je pense qu'on pourrait continuer comme ça encore un sacré moment). Et il vrai que c'est bien beau ma foi un Pasino debout. " On va chanter comme si on était conscient qu'on a qu'Une Seule Vie... " Juste avant d'avoir droit à un petit merci à tout, tout le monde ... Même à nous :) !



Gérald De Palmas : Chant & Guitare
Pascal Betremieux : Guitare
Edouard Coquard : Basse
Julien Audigier : Batterie

Setlist
1 - Better Like This
2 - Tomber
3 - L'Etranger
4 - Marlowe
5 - Jenny
6 - Elle Habite Ici
7 - Dans Une Larme
8 - What's Done Is Done
9 - Je Me Souviens
10 - J'en Rêve Encore
11 - Serait-il ?
12 - Mon Cœur Ne Bat Plus
13 - Elle Danse Seule
14 - Sur La Route
15 - Regarde Moi Bien En Face
16 - Au Paradis
––––––––––––––––
17 - Au Bord De L'eau
18 - Une Seule Vie

Chronique réalisée par l'équipe de Concerts en Boîte

De Palmas : les dernières chroniques concerts

Gérald de Palmas + Pep's en concert

Gérald de Palmas + Pep's par Ysabel
Pasino - Aix en Provence, le 20/04/2012
Le Pasino d'Aix est annoncé complet pour cette soirée Gérald De Palmas & Pep's, qui va assurer la première partie. La scène est déjà installée, rideau ouvert, avec une belle... La suite

Gerald De Palmas en concert

Gerald De Palmas par nozegrab
Le Dôme - Marseille, le 27/03/2010
J'avais envie d'un concert, alors je cherche un peu qu'est ce qui a de bon! Puis je trouve De Palmas à Marseille. Même qui vit à Gap, j'ai de la famille sur Marseille donc j'ai pu... La suite

Gerald De Palmas par Thierry8334
TOULON zénith oméga, le 26/03/2010
Pour que je parvienne à "rentrer" dans le concert, il aurait fallu que les 2H soient proposées avec la même intensité que les 10 dernières minutes du spectacle. Les seules qui m'ont presque donné envie de me lever de mon siège. Les 4 premières chansons donnent malheureusement le ton, les extraits du dernier album ne fonctionnent pas en Live et on... La suite

Gerald de palmas par sylevain
amneville, le 17/03/2010
concert inoubliable avec un grand artiste ! de la sincérité , de la bonne musique , une bonne ambiance avec quelques groupies.. un vrai concert , merci . La suite

Pasino - Aix en Provence : les dernières chroniques concerts

Rose + Margaux Avril en concert

Rose + Margaux Avril par Ysabel
Pasino - Aix en Provence, le 11/10/2013
Un concert au Pasino d'Aix, y'a pas à dire, c'est l'occasion parfaite pour passer un très bon moment. Et, ce soir encore, il ne va pas faire mentir sa réputation ... Un petit dîner... La suite

Pink Martini en concert

Pink Martini par Ysabel
Pasino - Aix en Provence, le 19/04/2013
La scène du Pasino est hyper optimisée niveau occupation de l'espace, avec déjà tous les instruments en place (sans doute la raison de l'absence de première partie ... certainement... La suite

Benjamin Biolay + Mathis Gardel en concert

Benjamin Biolay + Mathis Gardel par Ysabel
Pasino - Aix en Provence, le 18/04/2013
Un début de soirée pas comme les autres au Pasino avec pour commencer, ce soir n'est pas coutume, un petit dîner sushis dans la galerie du casino ... Le top et ce n'est qu'un début... La suite

Mathis Gardel + Benjamin Biolay en concert

Mathis Gardel + Benjamin Biolay par flag
Pasino - Aix en Provence, le 18/04/2013
Un concert assis, les gens placés comme au cinéma ou au théâtre, cela donne un petit côté solennel qui sied bien à la salle presque sans vie du Pasino d'Aix en Provence. Le... La suite