Accueil Chronique de concert Go-Kartel + Tigers and Monkeys
Samedi 20 octobre 2018 : 13902 concerts, 25206 chroniques de concert, 5229 critiques d'album.

Chronique de Concert

Go-Kartel + Tigers and Monkeys

Go-Kartel + Tigers and Monkeys en concert

HIFI Bar, New York 17 août 2106

Critique écrite le par

Time-Out by Pirlouiiiit 17082016

Dernier concert de notre séjour New yorkais. Celui là non plus n'est pas annoncé dans Time Out (qui par contre annonce Saul Williams en concert gratuit dans un des parcs), Village Voice, ou même Brooklyn Vegan (pourtant il me semble que les Tigers & monkeys auraient eu leur place sur ce blog) ... Bref, si je suis là c'est une nouvelle fois grâce à Nancy et dAve, qui eux sont surtout intéressés par Go Kartel. En fait maintenant je me rappelle que dAve m'a dit que ces derniers ont enregistré leur disque dans le studio où je suis allé voir Frozen Falls la veille.

New York by Pirlouiiiit 17082016

Après une journée à été un peu différente pour moi puisque pour la première fois depuis plusieurs semaines je suis allé bossé et donc j'ai mis des chaussures (je ne sais pas ce qui est plus dur entre les deux), et j'abandonne Svet et Alice du côté de Battery Park devant le 35th Annual Battery Dance Festival (d'où on a un belle vue de la Freedom Tower), me voici sur Avenue A à la recherche du HIFI. En récupérant un peu de liquide au distributeur je découvre que non seulement on peut choper du wifi dans pas mal de station de metro et dans les grandes enseignes mais aussi au niveau des distributeurs.

HIFI Club by Pirlouiiiit 17082016

Je croyais être déjà venu à Hifi mais en fait non, je confondais avec Lit. Le Hifi Bar (169 Avenue A - voir site) n'est autre que le nouveau nom du Brownies (que je n'ai pas eu la chance de connaitre). En gros les patrons du lieu (Mike Stuto et Laura McCarthy) ont eu envie de changer de rythme. Après changé de nom et n'avoir été "que" bar pendant quelques temps, ils sont petit à petit revenus aux lives. Du stand up, des lectures et aussi des concerts comme ce soir).

the Go-Kartel by Pirlouiiiit 17082916

J'arrive - comme toujours - un peu plus tard que prévu. Pas de guichet, concert gratuit au "chapeau" à la fin de chaque groupe, bar sur la droite, scène dans le prolongement de celui ci, quelques canapés et tables pour certains, les autres sont debout. Pour en finir avec la description du lieu, il y à en fait encore un peu plus loin une deuxième plus petite salle avec un bar aussi (comme elle était séparée par un rideau j'ai d'abord cru sur c'était les loges). Le premier groupe Go Kartel a déjà attaqué depuis un moment. Trio guitare basse batterie classique on va dire jusqu'à ce que le chanteur troque sa guitare pour un accordéon et ce mette à en jouer de façon plutôt originale ...

the Go-Kartel by Pirlouiiiit 17082916

En effet il l'utilise à la verticale se contentant de tenir le haut et de sautiller sur place pour faire rentrer et sortir de l'air pour qu'il sonne. Les morceaux suivants il en jouera aussi de façon plus académique. Ca peut paraitre un peu anecdotique mais cela montre quand même une certaine originalité que le retrouve finalement dans leurs compositions. C'est aussi ce qui me fera rentrer plus facilement dans leur univers. Univers plutôt pop je dirais ; j'ai pensé en vrac à Ted Leo, aux Robbers on Hight Streets, à Kevin Rowland (celui qui jouait avec les Dexy Midnight Runners, à Cure quand il chantera dans le micro de son accordéon, aux Smiths (en ralenti), à Gogol Bordello (à cause de l'accordéon). Pour compléter les références je me dois de citer Tom Petty que je connais mal mais dont le gars à côté de moi parlais (je n'ai pas entendu si il disait que ça lui faisait penser à Tom Petty ou si le morceau à ce moment là était une reprise de Tom Petty).

the Go-Kartel by Pirlouiiiit 17082916

Pas de temps mort pendant le concert, un public très respectif (d'ailleurs je me demande si beaucoup n'étaient pas venus spécialement pour eux) et un musique beaucoup plus originale que ce à quoi je m'attendais et ai cru en entrant. Bonne communication avec le public justement "le morceau qui suit est le premier que nous ayons joué ensemble, cela nous pris 6 ans pour y arriver alors j'espère que le résultat est correct maintenant". Pas mal de morceaux sautillants. Le public en redemandera, je laisserai la place aux danseurs pour écouter le morceau depuis le bar où (sans bouchons) le son était un peu trop fort à mon goût.

HIFI Club by Pirlouiiiit 17082016

Je profiterai de la pause pour boire une Brooklyn Lager, discuter un peu avec dAve, Jude et Luke et parcourir le lieu : ses nombreuses pochettes sur les murs (dis moi ce que tu écoutes je te dirais qui tu es) dont une des Figgs que je n'ai finalement encore jamais eu l'occasion de voir, son jukebox mp3 (un des premiers de NY parait il) ... et puis j'ai remis mes bouchons lorsque la musique live a repris.

Tigers and Monkeys by Pirlouiiiit 17082016

C'est maintenant le tour de Tigers and Monkeys, qui n'est donc plus si jeune si l'on considère que je les ai déjà vus (avec Ted Leo and the Pharmacists sur la scène du East River Park, il y a maintenant 13 ans ! Si sur les photos le groupe n'a pas l'air d'avoir changé de line-up en réalité si : en dehors de la chanteuse, du bassiste et peut être de la choriste je ne reconnais personne ....

Tigers and Monkeys by Pirlouiiiit 17082016

Lorsqu'elle présentera les musiciens qui l'accompagnent, Shonali nous dira que le batteur est nouveau. Comme le groupe précédent le groupe par sa chanteuse ici dégage tout de suite quelque chose de sympathique. Elle commencera à plaisanter sur le volume de ses cheveux nous prévenant qu'ils risquaient de doubler de volume d'ici la fin du set. Là aussi ça joue (un peu trop) fort, même avec les bouchons ça passe. Le public un peu moindre me parait un peu moins excité que tout à l'heure (cela devait être du à la table au pied de la scène qui s'est vidée).

Tigers and Monkeys by Pirlouiiiit 17082016

Même si il y a une bonne énergie (quasi punk sur la fin) je ne remarque pas de morceau qui sorte véritablement du lot. A leur décharge je dois avoué que je ne suis pas aussi attentif que pour les premiers car je fais des aller-retour avec la porte d'entrée pour voir si Svet et Alice qui doivent passer me chercher ne sont pas là (et vu le volume sonore hors de question qu'elles rentrent vu que j'ai oublié le casque de Alice). Sur scène une partie du spectacle est assurée par la percussionniste danseuse qui par son engagement me rappelle celui de Auctyon (pas forcement indispensable musicalement mais très important en live)

Tigers and Monkeys by Pirlouiiiit 17082016

Intrigué par la façon dont Shonali présentera Jason le bassiste (une longue liste qui incluait "magicien" et "star de youtube") je suis allé cherché plus d'info sur lui et suis en effet tombé sur ceci et cela. Mais ce soir point de tour ni de conseil culinaire (il y a eu quand même cette recurring joke sur uber mais je n'ai pas vraiment compris), que de la basse ! Vers la fin ils inviteront un musicien présent dans le public pour une bien sympathique reprise de Rebel Rebel de Bowie, pour laquelle l'invité (dont j'ai raté le nom mais qui fait visiblement parti d'une groupe dont la chanteuse est très fan) prendra la guitare.

HIFI Club by Pirlouiiiit 17082016

Un rappel plus tard ils quitteront la scène et je finirai par sortir, trouvant Svet, Alice en train de déguster un gaspacho en terrasse au restau à côté (NY la ville qui ne dort jamais). Je les rejoindrai avec plaisir. Bien content de la soirée (j'aurai d'autre occasion de revoir Saul Williams). Une fois encore je n'aurai pas réussi à aller à Stone, au Poisson Rouge, Rough Trade (juste au magasin), je ne serai pas retourné au Sidewalk Café, à Cakeshop, Piano's, Pete's Candy Store (est ce que ça existe encore ou comme Southpaw cela a été transformé en crèche ?) ... mais je suis quand même bien content des 7 lives que j' aurais vus !. Le reste ce sera pour une prochain séjour ;-)

Plus de photos (et vidéos) par
Pirlouiiiit par ici

Bonus video :
the Go-Kartel by Pirlouiiiit 17082916 - 85