Accueil Chronique de concert Godspeed You! Black Emperor + Total Life
Jeudi 21 septembre 2017 : 14386 concerts, 24615 chroniques de concert, 5171 critiques d'album.

Chronique de Concert

Godspeed You! Black Emperor + Total Life

Godspeed You! Black Emperor +  Total Life en concert

Halle de la Villette, Espace Charlie Parker, Paris 14 janvier 2011

Critique écrite le 19 janvier 2011 par Clement Chevrier




" Envoie du son camarade ! " " Ta gueule ! "


Le retour aux affaires de Godspeed You! Black Emperor après une quasi-décennie de " hiatus " (comme sybillinement annoncé par le groupe montréalais) n'était rien moins qu'inespéré pour une génération se reconnaissant dans leur intransigeance musicale, politique, éthique et médiatique, et marquée par la puissante singularité de leurs disques et concerts. La nouvelle, communiquée d'une simple page web rédigée dans la prose caractéristique du collectif, a rendu à la lumière un public fidèle et habituellement discret sur un net musical dégorgeant de hipsters tant regrettables qu'élitistes.

La vitesse à laquelle les places du concert de Paris sont parties témoigne de l'attente de ce public, et l'on pouvait jurer n'apercevoir aucune mèche à l'horizon tandis que la salle se remplissait de trentenaires en no-look sombre, étonnamment calmes et sobres (pas la moindre éclaboussure de bière à déplorer aux avants-postes).

Total Life en première partie, derrière une table recouverte de pédales d'effets, ne laissera pas un souvenir impérissable : apparition et disparition d'éléments rythmiques convenus sur un mur de feedback plutôt pénible ; les deux hipsters (rares pourtant) devant moi oscillent, la salle baille et rêve à la mélodie que constamment Total Life lui refusera.





Un long entracte, un roadie christique s'affairant aux côtés de l'ingénieure du son juppée et bottée, procédant à d'ultimes vérifications pendant qu'une nappe de basse trouée d'erratiques piqûres de delay fait monter la tension précédant un si attendu retour, puis les musiciens de Godspeed You! Black Emperor s'installent peu à peu, nonchalamment, en arc-de-cercle, relayant le bourdon de basse d'un drone s'élevant en lentes volutes tel un orchestre s'accordant, retenant la montée, instaurant une lenteur remarquable prémisse à la projection répétée d'une pellicule grattée du mantra " hope ", et développant enfin une puissance sonore inespérée mais sans agressivité, un mur mais qui ne vous tombe pas dessus, une mise en condition impeccable, invitation au voyage, huit ans qui s'effacent d'un coup. On se remémore alors tout juste l'état de joie catharsique caractéristique de ses vieux concerts quand le groupe débute Storm, qui ouvrait Lift up your skinny fists like antennas to heaven.

Instantanément, on saisit l'ampleur et la qualité du son : les huit musiciens (la violoncelliste Norsola étant absente) déploient un " jouer-ensemble " magistral, nécessaire à leur line-up particulier (trois guitaristes, une violoniste, deux bassistes dont l'un optant parfois pour une contrebasse, et deux batteurs), une impressionnante complémentarité qui seule préserve la volonté de faire masse en empilant rythmes et mélodies marquantes du piège du fouillis. Les " paysages cinématographiques " systématiquement évoqués à propos de leur musique, cliché sans imagination recouvrant des morceaux très allongés, explorent timbres et ambiances pour un public hypnotisé par le fond de scène, défilé ininterrompu d'images projetées depuis trois antiques projecteurs à bobines, tant et si bien que nombre s'obstineront à tenter de médiocres prises de vues téléphoniques, triste nouveauté de cette décennie, à en regretter l'archaïque droit de fumer qui avait pour lui d'occuper les mains.

Détailler plus la musique elle-même serait rompre la magie que le groupe a su retrouver, une fois n'est pas coutume, en se reformant ; signalons toujours l'angoissante version du classique Rockets fall on rocket falls, la clôture du concert d'un terrassant Blaise Bailey Finnegan III, une part infime des fans se récitant à voix haute le sinistre sample vocal qui le ponctue, ou la mauvaise volonté manifeste de quantité de mélodies à quitter mon cerveau longtemps pourtant après la dernière note.

Certains esprits chagrins, rares parmi les présents, regretteront l'absence de nouveauté dans la set-list ou le départ sans rappel (malgré plus de deux heures de concert !), négligeant la pertinence renouvelée de cette tension permanente entre apocalypse et espoir qui traverse chaque note jouée par Godspeed You! Black Emperor et qui souvent, au moment de lire le journal ou d'écouter les informations, aide à se sentir moins mal.

Quant à l'échange peu amène entre l'un des rares pénibles kakis présents et une spectatrice mis ici en exergue, il signait la reconnaissance de ce si discret public pour l'élégante expression de la colère contemporaine des Montréalais, ou la distinction entre l'aveugle gueulante et le rugissement.


Liens : www.myspace.com/gybeconstellation, www.brainwashed.com/godspeed, www.facebook.com/pages/Godspeed-You-Black-Emperor.

Godspeed You! Black Emperor : les dernières chroniques concerts

Godspeed You! Black Emperor + Jackson Scott + Woods + Efterklang + Allah-Las (La Route du Rock collection été 2013) en concert

Godspeed You! Black Emperor + Jackson Scott + Woods + Efterklang + Allah-Las (La Route du Rock collection été 2013) par Pierre Andrieu
Fort de Saint-Père, Saint-Malo, le 16/08/2013
Après une très bonne entrée en matière avec la soirée du Jeudi 15 août 2013 (formidable Nick Cave & The Bad Seeds... ), la Route du Rock se poursuit le lendemain avec la... La suite

Godspeed You! Black Emperor + Colin Stetson en concert

Godspeed You! Black Emperor + Colin Stetson par Alexandre Costuche
Bikini, Toulouse, le 01/02/2011
Godspeed You! Black Emperor a délivré Mardi 1er Février 2011 sa troisème et dernière date française au Bikini de Toulouse. Trois précieuses dates très attendues par les fans venus... La suite

Godspeed You ! Black Emperor + Colin Stetson en concert

Godspeed You ! Black Emperor + Colin Stetson par Philippe
Espace Julien, Marseille, le 28/01/2011
Ooohhhh, mais quel ennui !! Une heure, j'ai tenu une putain d'heure et j'ai payé ma putain de place. Ca c'est juste pour éviter tous les procès d'intention genre, ferme ta... La suite

Godspeed You Black Emperor ! + (Smog) + Hangedup en concert

Godspeed You Black Emperor ! + (Smog) + Hangedup par Pierre Andrieu
La Coopérative de Mai, Clermont-Ferrand, le 15/05/2003
Cette soirée restera gravée dans la mémoire des personnes présentes dans la grande salle de la Coopérative de Mai ! Hangedup, (Smog) et Godspeed You Black Emperor ! ont offert au... La suite

Halle de la Villette, Espace Charlie Parker, Paris : les dernières chroniques concerts

Tribute to Fela Kuti featuring Seun Kuti, Egypt80, Tony Allen et Talib Kweli (Jazz à La Villette 2016) en concert

Tribute to Fela Kuti featuring Seun Kuti, Egypt80, Tony Allen et Talib Kweli (Jazz à La Villette 2016) par lol
Grande Halle de la Villette, Paris, le 08/09/2016
La grande halle de la Villette accueillait en quelque sorte l'aristocratie de l'Afrobeat afin de rendre hommage au monarque fondateur légendaire de ce courant musical : Fela... La suite

Pitchfork Music Festival Paris 2014 : Mogwai, Belle and Sebastian, Jose Gonzalez, Foxygen, The Notwist, St Vincent, The War On Drugs, Ought, Son Lux, Jon Hopkins, James Blake, D.D Dumbo, Future Islands, Tobias Jesso Jr., Caribou, Jungle, CHVRCHES...  en concert

Pitchfork Music Festival Paris 2014 : Mogwai, Belle and Sebastian, Jose Gonzalez, Foxygen, The Notwist, St Vincent, The War On Drugs, Ought, Son Lux, Jon Hopkins, James Blake, D.D Dumbo, Future Islands, Tobias Jesso Jr., Caribou, Jungle, CHVRCHES... par Pierre Andrieu
Grande Halle de La Villette, Paris, le 01/11/2014
Programmation foisonnante pour la quatrième édition du Pitchfork Music Festival les 30, 31 octobre et 1er novembre à Paris, à la Grande Halle de la Villette, avec une très... La suite

The Black Angels + Chocolat + Morgan Delt (Villette Sonique 2015) en concert

The Black Angels + Chocolat + Morgan Delt (Villette Sonique 2015) par Pierre Andrieu
Grande Halle de La Villette, Paris, le 25/05/2015
Avec en premières parties de choix, le psychédélisme floydien de Morgan Delt - idéal pour tripper en début de soirée avant le grand départ vers les cieux - et les... La suite

Battles (Villette Sonique 2015) en concert

Battles (Villette Sonique 2015) par Pierre Andrieu
Grande Halle de La Villette, Paris, le 23/05/2015
Concert bien puissant des revenants de Battles à Villette Sonique, avec un show best-of + inédits à la Grande Halle annonçant un retour plus ou moins imminent...... La suite