Accueil Chronique de concert Gojira + Lofofora + NSBS + Tripod + Sikh + Eths + Blazing War Machine (Open Fest 2)
Mardi 17 septembre 2019 : 14287 concerts, 25676 chroniques de concert, 5264 critiques d'album.

Chronique de Concert

Gojira + Lofofora + NSBS + Tripod + Sikh + Eths + Blazing War Machine (Open Fest 2)

Salle des fêtes, Vitrolles 19 Novembre 2005

Critique écrite le par

Live report initialement posté sur Massilia's Burning : http://massilia.burning.free.fr/

Soirée marathon qui s'annonce, pas moins de 8 groupes pour cette deuxième édition de l'Open Fest! On arrive bien évidemment à la bourre à cause de l'autre porteur de bob, résolument déterminé à aller voir sa mi-temps au Vélodrome, conséquence on loupe Citizen, et on arrive en plein set de NSBS...

None Shall Be Saved donc, qui officie désormais avec un guitariste de moins, a réalisé une très bonne prestation, du moins sur les vingt dernières minutes que j'ai pu voir... Pas de blabla inutile du Roger Miret local (comprenne qui pourra...), un set droit au but et diablement efficace, dans une salle vraiment remplie, excellent feeling, un très bon set !

La pause arrive, on fait un tour, on dit bonjour à tout le monde, et Blazing War Machine commence. C'était le groupe pour chevelus de la soirée, du black sympho' très carré, très structuré, le rythme batterie est démoniaque, et le chanteur fait varier les genres, entre la voix tantôt death, tantôt black extrême, voire, donc, symphonique (façon Dimmu). Une bonne partie du public a répondu présent, l'assistance des premiers rangs était bardée des piques et de cuir, ciel on se serait cru au Fury (mouahaha) !

[ Zhou ] Vand trop blasé de l'absence d'Arkangel n'a pas vu le set de Sikh, c'est donc a moi que reviens l'honneur de donner un avis dessus ... et bien ... bah je l'ai pas vu non plus que c'est pas du tout, mais alors pas du tout mon trip ce genre de métal. Un ou deux morceaux par curiosité puis rapatriment vers le bar. Sorry. [ Fin ]

Voilà les têtes d'affiche qui attaquent, avec pour ouvrir le bal Tripod ! Les membres du Coriace ont livré un set puissant, du neo bien bourrin sans être brouillon, une réelle présence sur scène, on les sent contents de jouer à la maison, tout a été impeccable, leurs titres dôtés d'une chouette originalité ravissent l'ensemble du public, et la bonne ambiance que les gars dégagent se réflète partout, le pogo sera le plus "sain" de toute la soirée, sans pour autant être le moins violent, vraiment une agréable surprise ! Je ne les avais plus revus depuis Mass Hysteria au Moulin (au moins 4 ans...), ben dorénavant je retournerai volontiers les voir !

Attention, c'est ici que la moyenne d'âge baisse considérablement ! Eths s'annonce, et le premier tiers de la fosse tourne entre 14 et 17 ans ! Les teens sont sur les épaules des grands, y'a plus de t-shirts "Eths" que tous les autres t-shirts de groupes présents réunis, c'est plus noir qu'à un concert de Mayhem, bref, autant le dire, même si Eths se plantent ce soir, pas grand monde s'en rendra compte, puisque le public est déjà archi-acquis... Ma foi on va pas faire les mauvaises langues, le groupe a assuré, ça bougeait bien, Candice endure désormais impeccablement ses hurlements, elle se permet même de sauter et de danser, alors qu'avant c'était plutôt les déhanchements, affriolants mais surtout peu usants... Le bassiste aussi ne se ménage pas, et les deux guitaristes ne sont pas en reste, un rien plus statiques, mais pour autant pas cloués au sol... Les titres défilent, des trois albums, un joli mélange, les fans sont hystériques (et je pèse mes mots), je suis pas sûr qu'à un concert de Lorie les gamines de 10 ans soient pas moins survoltées (c'est flâtteur hein ? Je tiens à préciser, enfin pour le groupe quoi...). Le groupe termine, l'ambiance retombe, je me prépare pour la session finale, enfin on va voir les deux mastodons de la soirée !

Zhou et moi avions vu Lofofora pour la dernière fois au Fury, où ils avaient balancé quasi-exclusivement des titres de leur dernier album "Les choses qui nous dérangent" (ça n'en restait pas moins terrible, j'avais à l'époque raté Behemoth pour les voir, vous imaginez la taille du sacrifice ?). Ce coup-ci c'est un peu pareil, y'a une marée métalleuse face à eux, Reuno résumera d'ailleurs très bien la chose : ce soir c'est Lofo' dans le rôle du groupe keupon ! Les morceaux se suivent et ne se ressemblent pas, le groupe recquiert toute l'attention du public; un concert de Lofofora réside essentiellement dans l'échange spectateurs/membres du groupe... Reuno a la grande classe, comme d'hab' il balance entre les titres ses discours haineux et révoltés face à la merde de tous les jours, sans jamais tomber dans le discours démago' spécial teenages,... Mention spéciale pour Le fond et la forme et Auto-pilote, deux vraies merveilles, où l'on prend réellement conscience qu'en plus d'être un gueulard de première ce mec-là manie la plume comme personne... Comme d'habitude le groupe a tout dévasté, il a déclenché la furie dans les pogos sur Carapace, il a fait bouger la salle entière, et a sû marquer les esprits à son habitude...

Pas mal de monde est parti, cependant pour la première fois à un concert donné dans la grande salle de Vitrolles, plus de la moitié des gens sont restés pour la dernière partie, celle qui succède à la méga-tête d'affiche !

Faut dire que Gojira rallient actuellement tous les suffrages. Considéré (à juste titre) comme LE groupe de metal français, ces gars ont réussi à se créer leur propre genre, aux frontières du death sans le côté lourd du style, avec des rythmiques et des cassures d'anthologie... Bref ils sont ovationnés lorsqu'ils montent sur scène, forts de présenter leur nouvelle bombe "From Mars to Sirius" ! Et là, c'est la claque. C'est joué fort, c'est plus technique que tout c'qui se fait actuellement, les rythmes sont imprévisibles et destabilisent diablement bien les néophytes, les gars sont sidérants, je n'arrive toujours pas à comprendre comment ils respectent un timing si parfait, même Slayer m'a moins impressionné à ce niveau-là ! Y'a des coupures d'un durée batarde, mais ils repartent toujours d'une synchronisation démente, c'est pas possible ces gars viennent d'une autre planète... Bonheur ultime pour moi, ils envoient Clone en troisième titre, déluge de puissance, feeling monstre, à l'heure qu'il est mes cervicales sont en miettes, je n'ai plus de voix... Tout ça sur un titre, balèze quand même ! Un superbe rappel, puis vient l'heure de s'en aller, définitivement démonté par la prestation délirante qu'ils nous ont offerte !

On récupère la Vandmobile (qui décidera de ne plus avoir de feux de croisière, rock'n'roll attitude, tout en pleins phares, be punk !... Ah tiens le voyant "plus d'essence" s'allume, la loi des séries vous connaissez ?), et on rentre à Marseille avec Gas et Zhou qui deviennent croyants chaque fois que je tente de restaurer les feux normaux !

Bref une chouette soirée au final, sûr que 26€ sur place c'était pas donné, mais bon allez, une affiche de cette qualité est tout de même rare, ça mérite bien un excès de temps à autres...

Blazing War Machine : les dernières chroniques concerts

Blazing War Machine + Psychobsession en concert

Blazing War Machine + Psychobsession par sodis xiii
Poste à Galène, Marseille, le 04/03/2016
Si ces derniers temps, j'ai plutôt assisté à des concerts de plus grande envergure, style Machine Head, Ghost ou Sabaton, ce soir j'ai décidé de me rendre au Poste à Galène où... La suite

Blazing War Machine en concert

Blazing War Machine par Ratwoman13
Le Poste à Galène - Marseille, le 30/09/2011
Pendant que certains sont à Marsatac gros festival impersonnel, le poste passe Blazing War Machine suivi d'un set dj métal pour une soirée d'enfer au sens propre et figuré. Vers... La suite

Gojira + Trepalium + Blazing War Machine en concert

Gojira + Trepalium + Blazing War Machine par Boby
Espace Julien - Marseille, le 05/02/2009
Il ne faisait pas un temps à laisser un chien dehors jeudi soir cependant il est bien connu que la fidélité et la servitude des métaleux est à toute épreuve. Une fois de plus ils... La suite

Blazing War Machine, Destinity en concert

Blazing War Machine, Destinity par Philippe
Le Poste à Galène, Marseille, le 05/01/2007
Photos par Philippe Une petite envie de me faire du mal m'a poussé ce soir-là vers le Poste à Galène, où j'avais pourtant déjà subi un Brain Dead Festival hautement domageable... La suite

Eths : les dernières chroniques concerts

Eths // Aqme // Babylon Pression en concert

Eths // Aqme // Babylon Pression par Zulone
Marseille - Le Moulin, le 08/04/2017
Ce soir tous les enfants du Collectif Coriace et de la Team Nowhere sont réunis ! Ça fait un paquet d'année que l'on a plus eu un line-up de cet ordre : Babylon-Pression, Aqme et... La suite

AqME + Black Bomb A + Eths en concert

AqME + Black Bomb A + Eths par Ylxao
Ninkasi Kao - Lyon, le 10/04/2013
20h : Alors que j'arrive devant le Ninkasi, une queue s'est déjà constituée pour ne pas manquer une miette du concert. Une demi-heure s'écoule. Les portes s'ouvrent, on entre tous.... La suite

Marseille au Moulin : Mascaara + Dagoba + ETHS en concert

Marseille au Moulin : Mascaara + Dagoba + ETHS par Vivi
Le Moulin - Marseille, le 04/10/2012
Il y a des soirées qui s'annoncent spéciales, ne serait ce que par la mention " le Moulin " sur le billet. J'ai trouvé cette idée de soirées à thème spéciales Marseille pour la... La suite

Eths en concert

Eths par Philippe
Espace Julien, Marseille, le 20/02/2009
Bon, eh bien je suis arrivé à 22 h 40 (après un petit resto thai) et il s'est avéré qu'à cette heure-là, contrairement à une salle de concert "normale", j'ai bien failli rater tout... La suite

Gojira : les dernières chroniques concerts

Hellfest et Knotfest 2019 : Slayer, Slipknot, Gojira, Slash, Daughters, Phil Anselmo & The Illegals, Uncle Acid and the Deadbeats, Kvelertak, All Them Witches, Behemoth, Amon Amarth, Kiss, Rob Zombie, Sabaton, Kvelertak, Sisters of Mercy... en concert

Hellfest et Knotfest 2019 : Slayer, Slipknot, Gojira, Slash, Daughters, Phil Anselmo & The Illegals, Uncle Acid and the Deadbeats, Kvelertak, All Them Witches, Behemoth, Amon Amarth, Kiss, Rob Zombie, Sabaton, Kvelertak, Sisters of Mercy... par Eric Freydefont
Clisson, le 23/06/2019
55 000 pass 3 jours pour le Hellfest 2019 écoulés en 2 heures ! Ce n'est pas rien, d'autant que la majeure partie de la programmation était inconnue au moment du fait. C'est... La suite

Hellfest et Knotfest 2019 : Kiss, Slayer, Slipknot, Tool, Rob Zombie, Dropkick Murphys, Slash, Gojira, Sick Of It All, Sabaton, Dagoba, Kvelertak, Sisters of Mercy, Mass Hysteria... en concert

Hellfest et Knotfest 2019 : Kiss, Slayer, Slipknot, Tool, Rob Zombie, Dropkick Murphys, Slash, Gojira, Sick Of It All, Sabaton, Dagoba, Kvelertak, Sisters of Mercy, Mass Hysteria... par Pipoulem
Clisson, le 23/06/2019
Retour sur le plus gros festival metal de France, le Hellfest. Habituellement le festival se déroule sur trois jours vendredi/samedi/dimanche. Mais cette année nous avons... La suite

Gojira en concert

Gojira par Lebonair
Olympia, Paris, le 01/04/2017
Le groupe de metal français Gojira est passé deux fois à l'Olympia à Paris les 1er et 2 avril dernier et cerise sur le gâteau, celui de ce soir affichait complet et le second... La suite

Hellfest 2016 3ème jour (Tarja, Gojira, Bling Guardian, Slayer, Amon Amarth, Megadeth, Ghost, Black Sabbath, King Diamond) en concert

Hellfest 2016 3ème jour (Tarja, Gojira, Bling Guardian, Slayer, Amon Amarth, Megadeth, Ghost, Black Sabbath, King Diamond) par Abigail Darktrisha
Clisson, le 19/06/2016
TARJA 15h50-16h40 En ce 3ème et dernier jour c'est un peu plus tard dans la journée que débutera pour nous les festivités avec le métal symphonique Finlandais de Tarja... La suite

Lofofora : les dernières chroniques concerts

(mon) Download Festival 2016 : Lofofora, Strange Bones, Trivium, New Years Day, Children of Bodom, Sabaton, Rival Sons, Volbeat, Last Train, Megadeth, Rammstein en concert

(mon) Download Festival 2016 : Lofofora, Strange Bones, Trivium, New Years Day, Children of Bodom, Sabaton, Rival Sons, Volbeat, Last Train, Megadeth, Rammstein par Philippe
Hippodrome de Longchamp, Paris, le 12/06/2016
Arrivée en France du Download Festival, le gros machin metal de Live Nation, donc ? Personne n'est dupe, ce n'est pas de la philanthropie, l'idée est évidemment d'aller empiéter... La suite

Lofofora + the Horny Bitches en concert

Lofofora + the Horny Bitches par sodis xiii
le Moulin, Marseille, le 08/10/2015
Novice dans le monde de la chronique, j'ai choisi pour ma première pige, une bonne soirée punk-métal avec à l'affiche les Horny Bitches, un quatuor féminin qui nous vient de... La suite

None Shall Be Saved : les dernières chroniques concerts

Sonny Red + None Shall Be Saved + Kumshot Diesel - Brain Dead Festival en concert

Sonny Red + None Shall Be Saved + Kumshot Diesel - Brain Dead Festival par Philippe
Poste à Galène, Marseille, le 13/04/2005
Ce soir au PàG, l'association LiveinMarseille - en ma personne - s'aventure dans une galaxie d'elle méconnue : celle du trash metal provençal. Galaxie dont l'épicentre est certes... La suite

Chaos Fest : Dagoba + Aabsinthe + Fatal + None Shall Be Saved ... par Gandalf le Barbare
Espace Julien - Marseille, le 28/09/2007
Et une autre édition, une, pour le Chaos Fest marseillais ! La 5ème (première en 2003 au Trolley bus), ca commence à compter ! Toujours tourné vers extrême français sous un peu toutes ses formes, avec quelques expos peinture, un tatoueur, et sur deux jours... Une bonne ambiance qui permet de retrouver des têtes connues du milieu Métal local depuis... La suite

None Shall Be Saved + I Want It Now + Irisia + Time Out + Shootgun Suicide par Zhou
Olympic Bar - Marseille, le 21/06/2006
Live report initialement posté sur Massilia's Burning : http://massilia.burning.free.fr/ Ce soir c'est la fête, oui oui la fête de la musique, l'occasion d'aller traîner en ville, flâner d'un concert à un autre. Ce genre de chose. Bon nous on est des feignasses donc on a décidé de ne pas bouger. Après concertation au sommet c'est donc vers un... La suite

Settle the Score + None Shall Be Saved par Zhou
La Machine à Coudre, Marseille, le 07/03/2006
Live report initialement posté sur Massilia's Burning : http://massilia.burning.free.fr/ Un petit concert de hardcore à la Machine à Coudre en pleine semaine ça ne se refuse pas. Quand j'arrive la salle est plutôt bien remplie pour un mardi soir, disons que ça représentera plus ou moins les 3/4 de la salle du haut. En première partie on... La suite

Tripod : les dernières chroniques concerts

Bird in Shell + Atttendez + Flying Teapots + the Leeds + Tripod + Monsieur Snuss (sélections PACA du Printemps de Bourges) en concert

Bird in Shell + Atttendez + Flying Teapots + the Leeds + Tripod + Monsieur Snuss (sélections PACA du Printemps de Bourges) par Hum !
Espace Julien - Marseille, le 29/10/1999
Très bonne idée de la part du Sous Marin qui supervisait l'évènement que de rendre ce concert accessible à tous car gratuit dans une des belles salles de Marseille : l'Espace... La suite

Babylon Pression + HeadCharger + Tripod par Ratwoman13
Escale St Michel aubagne, le 17/02/2007
Tout d'abord l'ambiance de la salle, le public venu nombreux, à l'air motivé pour passer une bonne soirée, malgré leur jeunesse voir qu'ils ne sont même pas majeur, certains sont même accompagné de leurs parents (chapeau bas aux parents pour leur courage!!). Suite à une annonce du régisseur de salle finalement le chanteur de Fischer est malade... La suite

Tripod + Sonny Red + Caedes par simonelux
Le Poste à Galène, le 05/05/2006
Retard minimal obligatoire, nous arrivons pour la toute fin du set de Caedes, qui remplace au pied levé les Headchargers... no comment, par conséquent... L'ambiance est plutôt souple, la salle guère pleine, le public marseillais a décidément du mal a supporter la scène locale, pourtant si riche. La preuve absolue, avec le set décoiffant de... La suite

plug®, Tripod, Dôeï,.... par Anonymous Beer Kille
Parc du Bruchet - Meylan, le 19/06/2004
C'était un soir où il commençait à pleuvoir. Les concerts on commencé assez tôt mais rien de surprenant. Le groupe Dôeï est alors apparu lançant le meilleur de son dub sur cette jolie scène située face à la montagne (comme l'a souligné Tripod). Le plus marquant de la soirée à été plug®. Juste au moment ou la pluie a stoppé le combo est apparu,... La suite