Accueil Chronique de concert Grand Corps Malade
Mardi 18 juin 2019 : 9632 concerts, 25522 chroniques de concert, 5258 critiques d'album.

Chronique de Concert

Grand Corps Malade

Grand Corps Malade en concert

Espace Julien - Marseille 02 février 2007

Critique écrite le par

Apres avoir raté le passage de Grand Corps Malade au Dock des Suds (concert dont j'avais lu le compte rendu détaillé de Philippe) je me faisais une joie d'assister a ce concert (initialement - il y a 6 mois - prévu au Dôme, puis transféré a l'Espace Julien). En arrivant la bas je trouve Philippe en train d'essayer de revendre deux places qu'on lui avait offert il y a un moment (entre temps il l'a déjà vu deux fois et préféré aller découvrir autre chose ce soir). Je ne lui tiens pas longtemps compagnie inquiet a l'idée de me trouver dans un Espace bondé et dont le bord de la scène me sera difficile d'accès. Quand j'arrive dedans, suprise ! pas grand monde.


Apres un bon moment d'attente ou je me dis que j'aurais eu le temps de prendre un dessert, les lumières s'éteignent et un grosse voix se fait entendre (celle de GCM) qui nous présente (des coulisses) sa première partie : un comique dont j'ai oublié le nom. Je ne m'étendrai pas dessus, mais autant j'ai trouvé l'idée d'un comique bonne, autant celui-ci ne m'a pas fait sourire du tout. J'ai même trouvé certaines de ces vannes de fort mauvais goût et surtout trop faciles.


Peu de temps après (l'autre avantage d'un comique par rapport a un groupe c'est qu'il n'y a pas besoin de refaire les réglages ou de déplacer les instruments), il fait de nouveau noir et c'est a contre jour que la silhouette désormais bien connue de Grand Corps Malade apparaît (a la Johnny).


Apres ce premier "morceau" les lumières se font vraiment sur la scène et on découvre un grand sourire avec comme un soupçon de timidité devant la réaction d'un public fan qui l'accueille chaleureusement. Sur scène il est accompagné de deux musiciens qui joueront et s'en iront régulièrement.


A gauche un pianiste, au fond un guitariste, tous les deux assez discret et a droite celui que GCM appellera le "poumon du spectacle", un percussionniste mystique assez exubérant (mais silencieux) dont j'ai oublié le pseudo. Ils habillent en effet les morceaux qui uniquement parlés pourraient devenir lassant et apporte en plus des distractions visuelles ; surtout le percussionniste, qui chez moi a eu un peu l'effet inverse (un peu trop de cinéma pour moi).


Pour ce qui est de Grand Corps Malade lui même j'ai été assez touché. Touchee par sa grosse voix, touché par sa sincérité, touché par ses sourires, touché par sa gentillesse, par sa modestie et par les messages qu'il fait passer, sur les handicapés, le regard des autres, le temps qui passe, bref la vie.


Par contre au niveau de la forme je n'ai pas vraiment accroché. Certes il y a des rimes et des pieds à ses textes, mais je les ai trouvés un peu faciles et prévisibles. Attention je serais bien incapable de faire la même chose mais j'ai vraiment trouvé sa poésie simple et naïve.


Par contre encore une fois le message passe et je le répète j'y adhère. Beaucoup aimé le "morceau" sur Saint Denis par exemple. Mais j'ai l'impression d'avoir en face de moi un gars qui pense a voix haute avec quelques petites feintes de temps en temps.


Du coup au bout de quelques morceaux j'ai commencé à trouver ça un peu long et répétitif. De plus musicalement les interventions des musiciens sont extrêmement discrètes (sauf le percussionniste). Je ne sais pas sur disque, mais sur scène ça n'apporte pas énormément, si ce n'est que ça fait un peu de mouvement.


J'ai découvert le slam a travers Vibrion et l'un de ses chanteurs Fred et c'est a des années lumières de ce que j'ai pu voir ici. Je comprends donc mieux la réaction parfois virulente d'amateurs de ce courant qui d'un coup voit leur discipline résumé a GCM.


D'ailleurs de ce coté la GCM ne prétend pas être la référence du genre. Il insiste sur le coté collectif des soirées slam, et sur le fait que ce qu'il fait ce soir est légèrement différent. Adapté (formaté) pour donner un spectacle (grand public). Il rendra hommage a son pianiste (lui aussi slammeur si j'ai bien compris) rencontré lors d'une de ces soirées slam justement, qui lui a proposé de mettre ses textes en musique, ce qui a donné naissance au disque que l'on connaît.


Cela dit après avoir entendu le fameux Mon tête, mon cœur et mes couilles, sympathique mais la encore plus amusant que impressionnant (d'ailleurs tout le monde rigole), je me suis mis en route vers le Balthazar dans l'espoir de revoir enfin les Dirteez !

Plus de photos ici

Bonus video :

> Réponse le 06 août 2007, par Reverine

C'est normal de ne pas ressentir ça comme une "bonne poésie", GCM n'est pas poète mais slameur, ça change tout ! Le slam, ça peut raconter, papoter, répéter, ce qui compte c'est la présentation, l'originalité et le rythme de débit. C'est fait pour qu'on y rit, qu'on y ressente, il est donc logique d'avoir un peu d'humour sinon le slam n'aurait pas envahi le monde entier en moins de 25 ans ! Et ici, on veut montrer la musique en état second, la voix doit attirer toute l'attention et si vous prêtez l'oreille à la musique, vous ratez le meilleur. Elle n'est là que pour la mise en atmosphère. Si vous voulez voir une vraie soirée slam, je crois qu'il y en a pas trop loin de Marseille, l'une à Cannes, tous les 3ème vendredi du mois au "Petit Carlton" et l'autre à Nice, tous les 1ers mercredi...  La suite | Réagir


Grand Corps Malade : les dernières chroniques concerts

Festival Paléo : Verveine + Grand corps malade + Murmures Barbares + Lisa Leblanc + Elton John + Klô Pelgag + La Rue Ketanou + Oy + The Parov Stelar band  en concert

Festival Paléo : Verveine + Grand corps malade + Murmures Barbares + Lisa Leblanc + Elton John + Klô Pelgag + La Rue Ketanou + Oy + The Parov Stelar band par Lionel Degiovanni
Nyons ( suisse ) , le 24/07/2014
Pour ce début de jeudi, nous assistons au showcase de Verveine. Cette jeune Veveysane a eu bien du mal à être à l'aise lors de ce show case. En effet, elle était toute... La suite

Les Francofolies de La Rochelle 2014 : Grand Corps Malade en concert

Les Francofolies de La Rochelle 2014 : Grand Corps Malade par Lebonair
La Coursive-Grand Théâtre, La Rochelle, le 13/07/2014
Juste après la prestation de La Maison Tellier à la Salle Bleue, je reste à la Coursive mais je file juste à côté au Grand théâtre pour ne rien rater de la prestation de... La suite

Grand Corps Malade + Sourire à la Vie en concert

Grand Corps Malade + Sourire à la Vie par Ysabel
Le Silo - Marseille, le 22/01/2014
Ce soir, Le Silo a revêtu sa configuration assise pour recevoir Grand Corps Malade, un artiste hors norme, tant par sa taille que par son talent. Nous prenons donc place sagement,... La suite

Grand Corps Malade en concert

Grand Corps Malade par audrey
Pasino (Aix en provence), le 21/01/2011
Ambiance slam au Pasino (Aix en provence) en ce début d'année avec Grand Corps Malade. Étant fan du premier album "midi 20" et ayant été plutôt déçue par le second "enfant de la... La suite

Espace Julien - Marseille : les dernières chroniques concerts

Alborosie + Marcus Gad en concert

Alborosie + Marcus Gad par Sami
Espace Julien, Marseille, le 07/04/2019
Ce dimanche de printemps fait la part belle au reggae avec un export du Molotov à qui on remerciera jamais assez la venue l'an dernier de l'exquise Hollie Cook à l'Espace Julien,... La suite

Ana Popovic en concert

Ana Popovic par Vincentluer
Espace Julien Marseille, le 04/04/2019
C'est mon troisième concert d'Ana Popovic à Marseille ce soir-même, Jeudi 4 Avril 2019 et mon cœur bat déjà très fort! La première fois remonte à l'année 2004 où je l'ai... La suite

Flavien Berger + Malik Djoudi + Muddy Monk (Festival Avec Le Temps) en concert

Flavien Berger + Malik Djoudi + Muddy Monk (Festival Avec Le Temps) par Sami
Espace Julien, Marseille, le 15/03/2019
Soirée sold out encore une fois pour le festival "Avec Le Temps", après les affiches à guichets fermés de la semaine (Clara Luciani mercredi, Bertrand Belin jeudi, raté avec... La suite

Pomme + Minuit + Clara Luciani (festival Avec le Temps) en concert

Pomme + Minuit + Clara Luciani (festival Avec le Temps) par Pirlouiiiit
Espace Julien, Marseille, le 13/03/2019
Quand j'ai vu que Pomme était programmée au festival Avec le Temps j'ai fait un bon ! Enfin ! J'ai donc bloqué la date sur mon agenda, celle-ci et celle de Bertrand Belin. Puis... La suite