Accueil Chronique de concert Graveyard
Samedi 15 décembre 2018 : 10713 concerts, 25298 chroniques de concert, 5236 critiques d'album.

Chronique de Concert

Graveyard

Graveyard en concert

La Maroquinerie - Paris 8 octobre 2018

Critique écrite le par



En pleine tournée pour défendre leur 5ème et dernier album en date "Peace" sorti il y a quelques mois, les Suédois de Graveyard étaient de passage à Paris à la Maroquinerie. Après une prestation intense et remarquée sous chapiteau au festival Download en juin dernier, on était heureux de les revoir 4 mois plus tard en salle. Au niveau du line-up 2018, on retrouve un petit nouveau à la batterie Oskar Bergenheim et pour le reste, on verra évidemment sur scène le pilier du groupe Joakim Nilsson au chant lead et à la guitare rythmique ainsi que Jonatan Ramm à la guitare soliste et pour finir le bassiste Truls Mörck qui apportera également sa contribution au chant.



Il est 21 heures 10, la lumière s'est réduite, quelques fumées arrivent de la scène et les musiciens débarquent sur les planches de la Maroquinerie en nous saluant de la main. La salle est pratiquement pleine et on doit être au moins 450 personnes à avoir fait le déplacement. Les fans sont en majorité des metalleux et des rockeurs et c'est le noir qui est la couleur prédominante des tenues vestimentaires. C'est donc un parfum à la Download/Hellfest qui va nous enivrer en ce lundi.



Le groupe démarre pied aux planchers avec "Walk On", extrait du nouvel album. On ressent d'entrée que cela ne va pas trainer ce soir mais que le concert va être dense et compact. Les musiciens sont bien en place et Joakim Nilsson est bien en voix. On adore son timbre grave et éraillé qui colle parfaitement à cette musique. C'est le pilier, le fondateur du groupe et il dégage une forte impression. Sans trop en faire, il se contente de jouer, de chanter avec trip et on pourrait dire qu'il envoie du bois. Leur son est relativement unique et Graveyard nous offre un panorama de style puisant dans la caverne rock/metal où l'on retrouverait Black Sabbath, Led Zeppelin et Janis Joplin. Avec eux, on voyage dans les ténèbres et la pénombre. Les morceaux s'enchainent les uns après les autres sans temps mort. On passe de moments intenses et puissants à d'autres plus calmes et prenants. Graveyard est assez captivant et on apprécie beaucoup leur côté stoner, folk, rock revival et tellement bluesy. Jonatan Ramm fait gicler des solos de gratte courts, incisifs et tout simplement parfaits.



Le bassiste aura l'occasion, quant a lui, de prendre le lead vocal sur deux morceaux et ce Truls Mörck apporte une très belle pierre à ce magnifique édifice. Pour finir, le batteur, Oskar Bergenheim, nous assène sur son petit kit de batterie des frappes lourdes, sèches qui nous font plaisir. Au niveau de la set-list, c'est évidemment le dernier album "Peace" qui sera à l'honneur mais on aura droit à plusieurs morceaux phares de leur discographie. Le public est en feu, ça bouge pas mal dans la petite fosse et l'ambiance est fun et naturellement bouillante et électrique. Après une heure passée à la vitesse de la lumière, le quatuor va revenir sur scène après 3/4 minutes de pause et il terminera le concert par un rappel de toute beauté. A 22 heures 30, le groupe nous quitte pour de bon devant un parterre en feu et très enthousiaste. Ce soir, Graveyard nous a totalement conquis par leur univers qui nous aura transportés vers un siècle d'antan et totalement authentique.



Remerciements à la Maroquinerie, à Julien et Isabelle tout particulièrement


La Maroquinerie - Paris : les dernières chroniques concerts

DeWolff + I Me Mine en concert

DeWolff + I Me Mine par Lebonair
La Maroquinerie - Paris, le 23/10/2018
L'excitant trio de revival rock survitaminé, bluesy et bien psyché DeWolff était de passage à Paris à la Maroquinerie le mardi 23 octobre. Dans le cadre de leur tournée européenne... La suite

The Posies (30th anniversary tour) en concert

The Posies (30th anniversary tour) par Lebonair
La Maroquinerie - Paris, le 09/10/2018
En avril 2016, on avait pu voir The Posies en live au Point Ephémère à Paris. A cette époque, le groupe démarrait sa tournée mondiale pour défendre son 8ème album studio,... La suite

Shame en concert

Shame par Ludmilla
La Maroquinerie, Paris, le 23/04/2018
Après avoir écouté l'album "Songs of Praise" (chronique à lire ici) au moins une centaine de fois depuis sa sortie en janvier, je suis bien excitée à l'idée de voir les petits... La suite

J.C Satàn (Release Party de l'album Centaur Desire) en concert

J.C Satàn (Release Party de l'album Centaur Desire) par Lebonair
La Maroquinerie - Paris, le 11/04/2018
On était très heureux de se rendre à La Maroquinerie en ce mercredi 11 avril afin de fêter la sortie du 5ème album d'un groupe qu'on aime énormément, J.C Satàn. Sorti le 3 mars... La suite