Accueil Chronique de concert Guerilla Poubelle + Lazybones (concert de soutien au Lollipop Music Store)
Vendredi 21 février 2020 : 10926 concerts, 25927 chroniques de concert, 5287 critiques d'album.

Chronique de Concert

Guerilla Poubelle + Lazybones (concert de soutien au Lollipop Music Store)

Guerilla Poubelle + Lazybones (concert de soutien au Lollipop Music Store) en concert

Poste à Galène - Marseille 24 avril 2011

Critique écrite le par

Lazybones by Pirlouiiiit 24042011

Dimanche soir, veille de lundi de Pâques, après une semaine de diette de live, je me dirige vers le Poste à Galène pour la soirée de soutien au Lollipop Music Store (victime d'un cambriolage)... du coup pour l'occas' je fais même le détour par le distributeur pour être sûr d'avoir les 10 euros de l'entrée, pour voir Guerilla Poubelle et les locaux de Lazybones. Ce concert programmé et annoncé un peu tard ne figure donc même pas sur la prog. officielle du Poste ; comme je le disais ci dessus on est en plein week-end pascal ; c'est un dimanche soir ; peut être la veille certains ont ils fêter la victoire de l'OM à la coupette de la Ligue ... bref ... les raisons ne manquent pas pour qu'il y ait peu de monde.

Guerilla Poubelle by Pirlouiiiit 24042011

Et lorsque j'arrive sur place à 20h15 (concert prévu à 20h30), en effet pas grand monde ... Je regarde donc les gens rentrer les uns après les autres, en petits groupes. Plutôt jeunes, ultra lookés, t-shirt Goeland avec les petites phrases qui vont bien (genre " soit pauvre et tais toi "), ou t-shirt faits mains, les bracelets en faux clous pour certains, deux belles crêtes à l'ancienne (bon quand l'un des deux a sorti son i-phone ça a un peu cassé le truc) ... mais bon après tout on est pas obligé d'être vraiment crasseux pour écouter du punk (ni de se déguiser d'ailleurs).


Lazybones by Pirlouiiiit 24042011

A 20h45 les 3 Lazybones montent sur scène. Entre Jean-Marie (basse / choeurs) et Michou (chant / guitare), un nouveau à la batterie (en tout cas c'est la première fois que je le vois avec eux) qui a remplacé le batteur historique (ex Sweet Children). Les gars de Massilia Burning vous auraient parlé de leur musique beaucoup mieux que moi (cf leurs précédents chroniques) , mais ils sont eux aussi absents ce soir.

Lazybones by Pirlouiiiit 24042011

En fond de scène à droite un panneau de l'asso guerilla au message explicite " Support your local punk scene ". En dessous Jean-Marie (qui a piqué le t-shirt de son père) bouge bien et martèle sa basse en donnant des coups de pieds dans le vide et beuglant dans un micro (qui ne m'a pas l'air très puissant); en comparaison Michel (avec sa barbe à la Georges Michael) est un peu statique; collé à son micro il ne s'en détache que pour fléchir ses genoux dans des poses rock n'roll ou pour aller s'appuyer contre le mur (à la Pascal Gasolheads). Entre les morceaux il fait ses yeux et son sourire de lover au public marseillais (ou à quelqu'un(e) en particulier).

Lazybones by Pirlouiiiit 24042011

En 45 minutes bien remplies ils nous feront 14 morceaux, la plupart assez speed avec quelques morceaux plus calmes au milieu comme cette chanson de marin (chanson à boire) interprété par Michel seul à la guitare. Globalement je n'ai pas été bluffé par leur set, un peu desservi par un son approximatif (disons que je n'entendais pas vraiment le chant) et un public qui attendra le dernier morceau pour commencer à s'agiter.

Guerilla Poubelle by Pirlouiiiit 24042011

En fait c'est surtout que après les bêtes de scène que sont les Guerilla Poubelle, forcement la comparaison ne joue pas en leur faveur. C'est d'ailleurs marrant que je me sois laissé surprendre une nouvelle fois. Car déjà la dernière fois, en 2007 ici même pour un concert qui affichait complet, même si je n'étais pas resté jusqu'au bout, j'avais été très agréablement surpris par ce groupe capable d'être moqueur sans être vexant, avec une répartie de folie.

Guerilla Poubelle by Pirlouiiiit 24042011

Cette fois il y avait un peu moins de monde je me suis donc calé au pied de la scène à gauche et suis resté jusqu'au bout. J'étais donc aux premières loges pour apprécier non seulement la gentillesse et l'intelligence de Till (que j'avais revu récemment au Lollipop Music Store au sein de Maladroit) et de ses deux acolytes, mais aussi leur énergie et plaisir non feints sur scène.

Guerilla Poubelle by Pirlouiiiit 24042011

J'adore les groupes qui ne se prennent pas au sérieux et qui pourtant assurent musicalement. Hyper entrainant, souriants, bondissants, ... - difficiles a prendre en photo - je ne comprends pas toutes les paroles, qui connus de la plupart des gens présents ce soir sont repris en choeurs. Ca pogotte bon enfant, ça finit même pas slammer ... Le groupe déconne pas mal sur scène, il n'y a aucun temps mort, même pendant qu'ils se raccordent.

Guerilla Poubelle by Pirlouiiiit 24042011

Il y a une réelle interaction entre le groupe et son public ... et c'est spontanément (pas comme avec
Iggy Pop par exemple) que le groupe finira par envahir la scène et prendre les micros alors que les musiciens finiront par jouer dans le public (sauf le batteur bien sûr), le tout sous le regard amusé dans gens du Poste à Galène. Cela faisait longtemps que je n'avais pas vu un concert aussi frais, spontané et naturel que celui ci.

Guerilla Poubelle by Pirlouiiiit 24042011

Quel dommage qu'il n'y ait pas eu plus de monde et surtout un peu de la génération des plus vieux. Peut être que si il y avait eu un 3ème groupe l'affiche genre Irritones à l'affiche cela aurait fait se déplacer les vieux rockeurs qu'on croise habituellement à Lollipop et qui doivent s'imaginer que Guerilla Poubelle n'est qu'un groupe de djeun's. Et ça aurait pu aussi montrer aux dits djeun's qu'il y a plusieurs groupes locaux tout aussi énervés que leurs idoles de ce soir qui jouent plusieurs fois par mois à Marseille dans de nombreuses salles de concert dont il ne doivent même pas connaître l'existence. Mais bon ... en concert comme dans la vie de tous les jours, il n'y a pas énormément de passerelles entre les générations ...

Guerilla Poubelle by Pirlouiiiit 24042011

En tout cas j'aurais passé (comme tous les gens présents ce soir) une super soirée, en compagnie de deux groupes généreux qui se bougent de façon concrète pour que survivent des lieux comme Lollipop. Doublement merci à eux et à bientôt !


Plus de photos par  Pirlouiiiit en cliquant ici
 
Bonus vidéo :


et une petite des Lazybones ici


> Réponse le 29 juillet 2011, par AnarchX

"deux belles crêtes à l'ancienne (bon quand l'un des deux a sorti son i-phone ça a un peu cassé le truc) ... mais bon après tout on est pas obligé d'être vraiment crasseux pour écouter du punk (ni de se déguiser d'ailleurs). " Je suis le gars à la crète rouge et j'ai trouver ta critique vraiment négative. Déjà de un ce n'est pas un déguisement le punk c'est une manière de vivre avec où sans crête ce n'est pas une obligation le look ne reste qu'une question de gout. Ensuite pour l'i phone c'est celui de l'autre créteux mais je réagis quand même, qui te dis qu'il la payé cher ? ou même payé tout court... Il y a mille façon d'avoir des objets sans claquer une fortune (Je fais beaucoup de recup et de DIY je sais de quoi je parle) Et ensuite quand tu dit que beaucoup des gens présents...  La suite | Réagir


Guerilla Poubelle : les dernières chroniques concerts

Guerilla Poubelle + Vulgaires Machins en concert

Guerilla Poubelle + Vulgaires Machins par Pirlouiiiit
Poste à Galène & Lollipop Music Store - Marseille, le 01/11/2007
J'espérais très sincèrement que quelqu'un allait faire une chronique de ce(s) (2) concert(s) où il y avait beaucoup de monde ; et un public plutôt jeune que je pensais être très... La suite

Fis(ch)er + Guerilla Poubelle + Burning Heads + Uncommonmenfrommars par Goa poubelle
Jas'Rod, Les Pennes Mirabeaux, le 01/05/2006
Une fois n'est pas coutume, je me rend seul, vers les Pennes Mirabeaux, et vers la salle Jas'Rod, pour ce soir, une soirée Punk... Un public clairsemé, assez jeune, mais pas tant que ça, avec pas mal de tête connu dans le milieux Marseillais du rock. Après une attente interminable (concert prévue a 19h30 et commencé a 21h...), c'est Fis(ch)er... La suite

Guérillla Poubelle + The pookies + ISP par Peace'n'lov'
lyon 69002 le marché gare, le 17/03/2006
C'est The Pookies qui ont commencé à chauffer la salle, c'était pas trop mal bien qu'un peu lassant (pareil pour ISP quii nous a servi un hardcore des plus communs). 23 h: enfin ce pour quoi je suis venu : Guérillla Poubelle, qui se sont fait attendre ! Ils ont assuré ! Avec des blagues cool et les talents artistiques de Jokoko, ils ont... La suite

Guerilla Poubelle + Lazybones + Marx Mallows + Howling Mad par Zhou
La Machine à Coudre, Marseille, le 26/11/2005
Live report initialement posté sur Massilia's Burning : http://massilia.burning.free.fr/ Quasiment un mois jour pour jour après leur passage au Korigan, les désormais plus que célèbre Guerilla Poubelle étaient de retour dans la région, leur troisième passage cette année déjà (ici et ici pour ceux que ça intéresse). Cette fois ça se passe dans la... La suite

Lazybones : les dernières chroniques concerts

The Interrupters + Lazy Bones + Winchester en concert

The Interrupters + Lazy Bones + Winchester par Elsa Mazzella
Poste à Galène Marseille, le 08/09/2016
Ce jeudi soir, une chaleur moite assomme encore Marseille mais je compte bien me réveiller avec le plateau 100% punk de ce concert au Poste à Galène. Avec mon quart d'heure... La suite

Mitch Bones (+ Lazybones + Not Pain Quotidien) en concert

Mitch Bones (+ Lazybones + Not Pain Quotidien) par Joshua
Lollipop Music Store, Marseille, le 23/05/2014
Moi j'aime décidément bien les concerts chez Lollipop, ça doit bien faire mon cinquième je pense. Déjà parce que c'est à peu près les seuls que je peux voir régulièrement, vu que... La suite

Festival Phocea Rocks - MaLin, Ashbay, Lazybones, Lo, Dj Sami en concert

Festival Phocea Rocks - MaLin, Ashbay, Lazybones, Lo, Dj Sami par Philippe
Le Lounge / Le Dan Racing, le 19/07/2013
Plus l'été devient très chaud, et plus la flemme a tendance à vous envahir. Et d'ailleurs, les avant-bras collent désagréablement aux bureaux, autant que les bonbons au papier.... La suite

Conger! Conger!, Lazybones, The Keith Richards Overdose en concert

Conger! Conger!, Lazybones, The Keith Richards Overdose par Philippe
Machine à Coudre, Marseille, le 15/01/2011
Première soirée de 2011 pour nous à la Machine à Coudre, un retour à la maison en somme, avec achat annuel de carte d'adhérent. Une bien belle affiche ce soir, qui a un avantage... La suite

Poste à Galène - Marseille : les dernières chroniques concerts

Venus en Mars + Marie-Flore en concert

Venus en Mars + Marie-Flore par Pirlouiiiit
Makeda, Marseille, le 16/01/2020
Pour être honnête ça partait mal ... rien ne me laissait penser que j'allais accrocher à la musique de cette Marie-Flore dont le portrait envahissait les rues du quartier depuis... La suite

The Bellrays + Lemon Cars en concert

The Bellrays + Lemon Cars par G Borgogno
Le Makéda, Marseille, le 19/10/2019
BELLRAYS Acte III. The Bellrays aiment Marseille. Qui le leur rend bien. C'était au moins leur troisième passage phocéen en groupe. Plus un Bob et Lisa, les deux "leaders",... La suite

Alexis Evans + Syndicat Du Chrome (Festival Tighten Up! #18) en concert

Alexis Evans + Syndicat Du Chrome (Festival Tighten Up! #18) par Sami
Makeda, Marseille, le 21/11/2019
Entre deux têtes d'affiche internationales du festival Tighten Up, de Puppetmastaz la veille au cabaret aléatoire à Pete Rock à la voute quelques jours après, c'est ce soir un... La suite

Release Party du livre Histoire du Rock à Marseille, Vol.2 avec De la Crau feat. Nicolas Dick + Screamin' Jungle + Oh Wee + Neurotic Swingers + Parade (Vendredi) / Elektrolux + Conger! Conger! + Cowboys from Outerspace + Venus as a Boy en concert

Release Party du livre Histoire du Rock à Marseille, Vol.2 avec De la Crau feat. Nicolas Dick + Screamin' Jungle + Oh Wee + Neurotic Swingers + Parade (Vendredi) / Elektrolux + Conger! Conger! + Cowboys from Outerspace + Venus as a Boy par odliz
Le Makeda, Marseille, le 30/11/2019
Deux mois après la Rue du Rock, Phocea Rocks remet le couvert, sauf que cette fois-ci, on laisse la sono branchée le temps d'un week-end dédié au rock immortel. Histoire de... La suite