Accueil Chronique de concert Guerilla Poubelle + Vulgaires Machins
Samedi 28 mars 2020 : 10032 concerts, 25960 chroniques de concert, 5290 critiques d'album.

Chronique de Concert

Guerilla Poubelle + Vulgaires Machins

Guerilla Poubelle + Vulgaires Machins en concert

Poste à Galène & Lollipop Music Store - Marseille 01 novembre 2007

Critique écrite le par

J'espérais très sincèrement que quelqu'un allait faire une chronique de ce(s) (2) concert(s) où il y avait beaucoup de monde ; et un public plutôt jeune que je pensais être très branché internet. Mais en dehors de deux commentaires de "celui à la longue chaussette sur la gauche" (voir ici), aucun retour sur Concertandco de cette soirée.


Soirée qui commence donc par un showcase acoustique au Lollipop Music Store, pour faire plaisir à Paul qui, avant de rejoindre Stéphane à Marseille, avait un magasin à Paris dont le chanteur de Guerilla Poubelle était visiblement un habitué. Je profite de ce showcase pour découvrir le "groupe" et je dois dire qu'après la demi douzaine de chansons interprétées je restais assez dubitatif.


Seul entre les bacs de disques, le chanteur armé d'une guitare et d'un ampli a eu un peu de mal, oubliant les paroles, parfois même les mélodies, ne sachant plus quel morceau jouer ... En fait il avait l'air assez impressionné de se retrouver dans cette configuration et sans ses collègues (présents dans le public). Mais il a joué le jeu à fond, faisant part de son stress, dialoguant avec les fans et promettant qu'on ne l'y reprendrait plus.


Si musicalement le talent / le son de Guerilla Poubelle n'en est pas forcement ressenti grandi, j'ai quand même pu commencer à me faire une idée des textes, et de la sincérité / authenticité du groupe. J'ai compris qu'il ne s'agissait là ni d'un autre Deportivo ou encore moins Naast mais d'un vrai groupe qui écrit, chante et joue avec ses tripes, et plutôt pas mal.


Je reviens donc le soir pour m'assurer que en groupe c'est un peu plus carré. J'arrive un peu tard, rate donc les locaux (Mempenti que je n'ai donc encore jamais vu) et tombe sur la fin du set des Vulgaires Machins groupe franco-canadien assez énergique. Un chanteur-guitariste, un bassiste, un batteur et une guitariste-clavier-chanteuse. Il fait une chaleur à crever dans la salle, mes lentilles (d'appareil photo) sont complètement embuées.


Pas le temps de me faire une idée bien précise du groupe, mais ça joue avec énergie. Le public répond, danse, sue et a l'air de passer un bon moment. Un peu crevé et pas suffisamment fan je m'éloigne un peu du bord de la scène et vais respirer dehors ... quand je re entre Guerilla Poubelle a attaqué et là c'est une autre ambiance que au Lollipop quelques heures plus tôt.


Ils sont trois sur scène ; en plus du chanteur - guitariste de tout à l'heure il y a un grand bassiste et un batteur assez concentré (et moins souriant que les deux autres). Il s'avère qu'il est tout nouveau dans le groupe. Techniquement irréprochable il ne lui reste plus qu'à donner un peu plus l'impression qu'il s'amuse et ce sera parfait.


La musique de Guerilla Poubelle est direct et sans fioriture, à l'image de leur "jeu de lumières" minimaliste (tout blanc sans effets). Ca joue vite, ça beugle, ça braille, ça parle de révolte, d'anarchie, d'adolescence etc ... et très vite l'impression que j'avais eu à Lollipop se confirme. Je trouve les textes rudement bien écrits ; même si sur des sujets qui peuvent paraître un peu grossiers ou faciles par moments.


J'aime beaucoup la réparti du chanteur et du bassiste ... lorsque le public commence à chambrer genre "bouh les parisiens", le chanteur demande innocemment si dans la salle il y a des gens qui pensent que c'est important de quel endroit on vient ou de quel couleur on est ... (ça calme tout le monde) et lui de conclure marseillais parisien mon cul, on s'en fout et hop il se met à jouer, et le public à danser


Et un peu plus tard apres qu'un abruti ait envoyé un verre plein d'eau sur la scène, c'est au bassiste de rappeler qu'en 6 ème on apprend que l'eau et l'électricité ne marchent pas bien ensemble et que sur scène il y a plein de fils électriques, qu'il fait chaud dans la salle et donc que la prochaine fois le verre d'eau, il vaut mieux le boire.

Je ne suis pas resté très très longtemps mais je dois avouer qu'ils m'ont fait très bonne impression ! En rentrant chez moi j'ai croisé un rien amusé des parents endormis dans leur voiture un peu plus bas dans le rue attendant la fin du concert pour recuperer leurs enfants ...


Plus de photos de cette soirée ici

Bonus vidéo :

Plus deux petites de Guerilla Poubelle ici et


Guerilla Poubelle : les dernières chroniques concerts

Guerilla Poubelle + Lazybones (concert de soutien au Lollipop Music Store) en concert

Guerilla Poubelle + Lazybones (concert de soutien au Lollipop Music Store) par Pirlouiiiit
Poste à Galène - Marseille, le 24/04/2011
Dimanche soir, veille de lundi de Pâques, après une semaine de diette de live, je me dirige vers le Poste à Galène pour la soirée de soutien au Lollipop Music Store (victime d'un... La suite

Fis(ch)er + Guerilla Poubelle + Burning Heads + Uncommonmenfrommars par Goa poubelle
Jas'Rod, Les Pennes Mirabeaux, le 01/05/2006
Une fois n'est pas coutume, je me rend seul, vers les Pennes Mirabeaux, et vers la salle Jas'Rod, pour ce soir, une soirée Punk... Un public clairsemé, assez jeune, mais pas tant que ça, avec pas mal de tête connu dans le milieux Marseillais du rock. Après une attente interminable (concert prévue a 19h30 et commencé a 21h...), c'est Fis(ch)er... La suite

Guérillla Poubelle + The pookies + ISP par Peace'n'lov'
lyon 69002 le marché gare, le 17/03/2006
C'est The Pookies qui ont commencé à chauffer la salle, c'était pas trop mal bien qu'un peu lassant (pareil pour ISP quii nous a servi un hardcore des plus communs). 23 h: enfin ce pour quoi je suis venu : Guérillla Poubelle, qui se sont fait attendre ! Ils ont assuré ! Avec des blagues cool et les talents artistiques de Jokoko, ils ont... La suite

Guerilla Poubelle + Lazybones + Marx Mallows + Howling Mad par Zhou
La Machine à Coudre, Marseille, le 26/11/2005
Live report initialement posté sur Massilia's Burning : http://massilia.burning.free.fr/ Quasiment un mois jour pour jour après leur passage au Korigan, les désormais plus que célèbre Guerilla Poubelle étaient de retour dans la région, leur troisième passage cette année déjà (ici et ici pour ceux que ça intéresse). Cette fois ça se passe dans la... La suite

Vulgaires Machins : les dernières chroniques concerts

Vulgaires Machins + La Ruda par Goaruda
Oméga Live, Toulon, le 30/10/2004
Rien de tel après avoir passé la journée à glander, tranquille à la Madrague, sous la pluie de "Bretagne", un petit pastis, puis ; tiens et si ce soir nous allons voir La Ruda qui passe à Toulon ? Et donc nous nous retrouvons à 8 devant le Zenith, vers 20h45 (putain c'est la 1ere fois que nous arrivons aussi tôt !!!) et juste je rentre, un... La suite

Poste à Galène & Lollipop Music Store - Marseille : les dernières chroniques concerts

Gontard - Splash Macadam en concert

Gontard - Splash Macadam par Lb Photographie
Le Makeda - Marseille, le 12/02/2020
Splash Macadam. Bis Repetita. Y aura t'il quelque chose à ajouter à une chronique écrite il y a moins d'un mois sur un groupe vu en novembre ? Pas de promo d'album en vue, pas... La suite

Venus en Mars + Marie-Flore en concert

Venus en Mars + Marie-Flore par Pirlouiiiit
Makeda, Marseille, le 16/01/2020
Pour être honnête ça partait mal ... rien ne me laissait penser que j'allais accrocher à la musique de cette Marie-Flore dont le portrait envahissait les rues du quartier depuis... La suite

The Bellrays + Lemon Cars en concert

The Bellrays + Lemon Cars par G Borgogno
Le Makéda, Marseille, le 19/10/2019
BELLRAYS Acte III. The Bellrays aiment Marseille. Qui le leur rend bien. C'était au moins leur troisième passage phocéen en groupe. Plus un Bob et Lisa, les deux "leaders",... La suite

Alexis Evans + Syndicat Du Chrome (Festival Tighten Up! #18) en concert

Alexis Evans + Syndicat Du Chrome (Festival Tighten Up! #18) par Sami
Makeda, Marseille, le 21/11/2019
Entre deux têtes d'affiche internationales du festival Tighten Up, de Puppetmastaz la veille au cabaret aléatoire à Pete Rock à la voute quelques jours après, c'est ce soir un... La suite