Accueil Chronique de concert La Guinguette ensablee 2019
Mercredi 22 janvier 2020 : 11488 concerts, 25886 chroniques de concert, 5284 critiques d'album.

Chronique de Concert

La Guinguette ensablee 2019

La Guinguette ensablee 2019 en concert

La Guinguette ensablee Saint Hilaire de Riez 28 Juin 2019

Critique écrite le par


Créer un lieu de vie culturelle et éphémère à destination de tous et toutes, petits et grands, voici la folle idée de deux amis Thibault et Erwan, ou encore Cap'taine Erwan et TibTib. Soutenus par une joyeuse équipe de bénévoles, ils décident de créer une association Les Amis de la Guinguette pour cadrer le projet et créer ainsi La Guinguette Ensablée. Situé à Saint Hilaire de riez, avenue de la Faye, sur un terrain privé loué pour cette période, cet endroit va vivre pendant 24 jours au rythme des musiciens, des comédiens, des conteurs, des artistes encouragés par les visiteurs, touristes et locaux qui vont se faire de plus en plus nombreux au fil des rendez-vous quotidiens de 18h à 23h.


A savoir, que lorsque vous arrivez sur ce terrain, il est presque nu : à disposition, une cuisine, une plonge, une salle pour les stocks, quelques mobil 'homes pour l'accueil des artistes et du sable, beaucoup de sable, énormément de sable. Une organisation essentielle s'est mise en place naturellement pour l'aménagement de ce lieu. La genèse de La Guinguette Ensablée commence. Tout a été pensé et fabriqué par les cerveaux en ébullition et les mains adroites de certains bénévoles, de la palissade, aux toilettes sèches en passant par le plancher sous le chapiteau et la scène où les artistes se succéderont à partir du 28 juin. Les derniers jours, les Guinguettois, nom autoproclamés des bénévoles, mettent les bouchées doubles sous une chaleur exceptionnelle. Il faut visser, clouer, peindre, assembler pour être opérationnel le jour de l'ouverture.
Une peintre gillocrucienne, S-Leen a donné une seconde vie à du matériel nécessaire à l'accueil. Baloo de La Bricoterie a contribué à la mise à disposition d'objets de décoration accentuant le côté Guinguette et vintage. Chacun apporte sa patte, donnant de son temps et de son énergie, en jonglant avec ses impératifs familiaux et professionnels dans une ambiance chaleureuse et bienveillante.


Le jour J arrive, c'est le 28 juin, il est 18h : ouverture officielle ! Les bénévoles sont dans les starting blocks. A l'entrée sur la droite, il y a un bus jaune, sur lequel une fresque géante a été réalisée par Krab Oner, artiste résidant dans le secteur qui a repris le visuel créé en amont par l'infographiste Marie Brelet.


Les jeux en bois mis à disposition par Kur2Jeu, tel que les petits chevaux et les dames chinoises, trouvent vite du succès auprès des familles mais pas que. Certains soirs, des amis se sont lancés dans des parties à répétition du jeu géant des dames. J'ai aussi tout particulièrement apprécié pouvoir me confronter au palet vendéen géant certaines fins d'après-midi tout comme me poser dans les fauteuils club pour siroter une boisson fraîche sous une boule à facette en plein air.


Un lieu qui se veut très familial. Chaque soir ou je fus présente, j'ai pu observer les enfants en pleine action. Certains sont occupés par les jeux de sociétés, lisent des livres, jouent dans le sable et d'autres se dépensent lors de parties de foot ensablées parfois accompagnés des adultes.


Chaque semaine des tournois de foot étaient organisés, avec de vrais maillots de foot numérotés et nommés par de célèbres joueurs.
Le jeune public a pu profiter largement du chapiteau également lors des soirée contes de Jacques Combe.


Des vocations ont vu le jour chez la jeune génération ; chanteurs(ses) notamment le Vendredi 28 Juin où le duo DavGan a partagé la scène avec des petits artistes qui ont interprété A nos souvenirs de Trois Cafés Gourmands. Les enfants ont également donné du rythme sur les sons des différents groupes et Dj présents tout au long de ces 3 semaines. Veuillez me croire, ils en redemandent.


Chaque soir où je venais avec ma fille de 5 ans, elle ne voulait pas quitter La Guinguette Ensablée, tout comme ses copains et copines rencontrés lors des soirées, et surtout elle était en admiration devant Erwan et sa casquette de marin, tout comme d'autres enfants. Ceci lui a valu le surnom de Cap'tain Erwan.
Lors de ces 24 jours, il y eu un pêle-mêle d'artistes qui se produisaient au chapeau comptant sur la générosité du public.


L'accueil est une chose primordiale et doit être faite aux couleurs de l'association. Le dynamique et spontané Toto Seb se charge donc des artistes, des intervenants, exposants et à la technique lumière. Son rôle est important car il a su mettre les gens à l'aise, être présent pour leurs demandes et il courait partout pour assurer le bien-être de tous. Ses grandes phrases sont devenues maintenant des punchlines au sein des Guinguettois On m'voit, Onm'voit plus  J'suis là, j'suis plus là.


Pour le côté  Art de rue , j'ai été bluffé par les 3 jeunes hommes du COOLECTIF. Félix, Paul-Emmanuel et Joseph jongleurs de balles, quilles et briques nous ont offerts à deux reprises un fantastique spectacle tout en humour, poésie et chorégraphie bien synchro.


Il y eu également les tours de magie de table en table réalisé par Jordan qui ont surpris petits et grands à tour de cartes à jouer et de passe-passe avec des balles.


Les locaux et touristes ont assisté également au spectacle de Clown et Vie, collectif au grand cœur qui assure des passages dans les structures de soins pour enfants et adultes afin de redonner le sourire et diffuser de la bonne humeur.


La démonstration de capoeira du 13 juillet par Ginga Alegria Litoral fut spectaculaire, de par les figures sportives et aériennes de ces hommes et femmes, mais aussi par la musique et chants joués avec des instruments traditionnels du Brésil.
Félix et Jordan, deux magiciens nous ont offert un spectacle de Magie Nouvelle. Tout d'abord un show sous la Guinguette, puis ils ont invité les spectateurs à les rejoindre dans le bus pour présenter d'autres tours de magie.


J'ai assisté aux déambulations et au spectacle quelque peu farfelu et improvisé de la Compagnie Papantin le dernier soir.


IL y a de l'art, mais il y eut également des soirées historiques et débats, des soirées relaxation, la Sardinade de la SNSM. Et oui, il s'y diffuse beaucoup de choses différentes à La Guinguette Ensablée.


Pour le versant artiste-peintre, Maadi, a investi le bus avec ses toiles poétiques, pleines de sens, aux interprétations très personnelles qui pouvaient être faites par chacun. Boud'CHa et Marine, Scénographie Cuir ainsi que Maud Guyon avec Mes petits papiers-Origami, sont des artistes aux doigts de fées, car leurs petits objets magnifiques donnaient un nouveau cachet à La Guinguette Ensablée lors de leurs présentations.


Avec cette chaleur, les visiteurs ont soif, très soif. L'équipage bénévole drivé avec une réelle bienveillance par le Cap'tain Erwan et TibTib, s'affaire au mieux pour servir une palette de boissons artisanales ainsi que les petits gâteaux et assiettes apéro confectionné par Colette et Christian.


Virgile et Jean-Luc veillent, ensemble ou à tour de rôles, sur les nouveaux bénévoles, se montrant disponibles et répondant à tout moment à leurs questions. Les derniers soirs nous avons aussi pu déguster des succulents granités citron basilic confectionnés par Pauline, une Guinguettoise. Quelle fabuleuse et délicieuse idée rafraîchissante très appréciée de beaucoup de personnes !


Pour les grandes faims, quasiment chaque soir, différents foodtrucks permettaient d'apprécier des plats qui faisaient voyager. Prenez votre passeport ; du poulet massala, rougaïl de saucisses, galettes bretonnes, spaetzles, samoussas, makis et j'en oublie, un véritable périple de découvertes gustatives, tantôt épicés, tantôt sucrés, tantôt surprenantes, mais toujours délicieuses.


En parlant de découvertes, j'ai eu la chance de découvrir ou redécouvrir des musiciens, chanteurs et artistes aux influences diverses et variées. Tout d'abord je fus interloqué par le duo Davgan le soir de l'ouverture. Les deux partenaires à la scène comme dans la vie prenaient beaucoup de temps à accorder leurs instruments. Je trouvais ça assez long, et je n'étais pas la seule. J'ai su par la suite en discutant avec Morgane la raison de cette longueur. Les cordes des instruments étaient neuves d'où la difficulté d'accorder correctement rapidement. Leur prestation a été sublime, de nombreuses reprises jouées avec leur touche artistique, passant du blues, rock à la musique irlandaise avec la célèbre chanson Irish Rover chantée dans tous les pubs irlandais où l'on tape dans les mains et on tape des pieds.


Cet instant a permis au plancher de la Guinguette de vibrer fortement pour la première fois sous les pieds des visiteurs.


Le plancher a également vibré lors du Bal Trad avec La Boîte à Sion. Les danses intergénérationnelles ont enflammé la Guinguette ce soir-là.


Suivi de Boris Viande, artiste surprenant aussi doué à l'accordéon qu'à la trompette. Pour continuer le roadtrip de la musique, ces trois formations découvertes à La Guinguette Ensablée ont fait circuler des énergies bouillonnantes et effervescentes auprès de beaucoup de personnes.


Tout d'abord il y eu Los Cumbia Brothers. Deux DJ venant de Marseille, venus nous faire bailar y gozar (danser et kiffer) ont ambiancé la soirée du 13 juillet.


Rumbo Tumba est un artiste sensationnel et d'une belle sensibilité. L'argentin est un homme-orchestre, qui mélange ses instruments, mini cajon, guitare à 12 cordes, flûte de pan et d'autres, à des beats différents ; hip-hop et dub. Et tout cela en temps réel grâce à sa machine à Loops.


Je fus également comblée dans ce roadtrip de la musique par DJ Pinchado. Vêtu de couleur flashy, les cheveux en bataille, des lunettes gros verres, il paraît tout timide et discret lorsqu'il arrive derrière son ordinateur.


Ses habits sont, selon moi, un déguisement qui permet, comme à d'autres artistes de se lâcher lors de leurs sets et de laisser une certaine timidité de côté. Musique dub-electro aux sonorités sud-américaine, le public répond avec un bel enthousiasme à DJ Pinchado, en se dandinant sous le chapiteau de La Guinguette Ensablée.
J'étais enchantée ou plutôt ré-enchantée par Dia Metiss, afro rock épicé, que j'avais pu voir aux Rastas du Cœur en juin au Saint-Hilaire-de-Riez. Claudia chanteuse guitariste au charme et charisme chaleureux, est accompagné d'un percussionniste et d'un bassiste. Cette jeune femme fait défiler ses doigts gracieusement sur la guitare et envoi de magnifiques sonorités vocales parfois douces, parfois puissantes. Le trio a décidé de jouer devant le bus coloré, les pieds dans le sable. Une bien belle idée.


Matjé, artiste local, est aussi venu soutenir les belles initiatives de La Guinguette Ensablée. Seul sur scène avec sa guitare et ses boites à rythmes et à loops, il a fait danser et chanter le public guinguettois. Matjé peut se produire seul, mais également avec d'autres musiciens pour l'avoir déjà vu quelque fois en concert.


C'est d'ailleurs le lendemain soir que nous retrouverons son acolyte accordéoniste qui joue aussi dans le Collectif La Smala, très pêchu, avec une énergie détonante.
Tous ces instants vécus au sein de La Guinguette Ensablée défilèrent à une vitesse impressionnante. Lorsque j'arrivais dans ce lieu, le temps était suspendu. Je me laissais surprendre par le " 23h " heure de fermeture qui arrivait toujours trop vite, bien trop vite. Le " 23h " venait toujours accompagné de deux amis, la célèbre Carioca (La Cité de la Peur) et The End (The Doors), ce qui me permettait de déglutir plus facilement la pilule de fermeture.


Arrive la date redoutée de beaucoup de personnes, bénévoles comme visiteurs. Le dimanche 21 Juillet est la soirée de fermeture. Lorsque j'arrive en fin d'après-midi, je croise certains bénévoles. Certains ne réalisent pas la réalité de la fin de cette aventure et certains ont les yeux qui brillent, sont émus par cette dernière soirée. L'occasion de faire des petits bilans informels le long de cette soirée, sur les belles rencontres et les merveilleux instants partagés.


Pour terminer cette saison guinguettoise avec brio, la fanfare ShotBrassTower assure l'ouverture du bal ! Un sacré bal qui se prolongera jusqu'à tard avec DJ Click, musique aux sonorités oriental, indienne, sud-américaine posée sur des sons électro, dub, jungle. Un savant mélange qui a permis à tout le monde de se lâcher... Jusqu'à tard dans la nuit cette fois.


Attention vous êtes photographiés !!! Artistes, visiteurs, guinguettois, pour immortaliser chaque instant, Pascale et Bertrand, capturaient parfaitement les moments de vie de ce lieu éphémère. Ces deux artistes photographes-reporters dotés d'une discrétion sans faille, qualité primordiale, pour saisir ces instants de vie le plus naturellement possible, furent présents bénévolement chaque soir ensemble ou à tour de rôle.
J'aurais encore tellement de choses à raconter sur cette aventure humaine et culturelle. Elle a fédéré une équipe d'une trentaine de personnes bénévoles, aux personnalités, compétences et background différents. Je pense que ceci est une réelle force. Mais aussi, cette aventure a fidélisé des locaux et touristes qui ont bénéficié du cadre idyllique au milieu des dunes. Seulement beaucoup ont vu le côté pimpant de La Guinguette Ensablée. Tout le travail en amont et en aval est juste énorme. Et oui, en tant que bénévole, il faut être sur tous les fronts avant/pendant/après en tenant compte aussi de sa vie de famille et professionnelle. Un très petit groupe d'irréductibles Guinguettois ont abattu un travail titanesque les jours suivants la clôture de l'événement, puisqu'il y avait une échéance à respecter et tout cela sous une chaleur accablante, sans parler de la fatigue accumulée au long de ces semaines. Aussi pour cet événement je souhaite mettre l'accent sur la volonté d'autonomie financière, aucune subvention de quelconque entreprise, institution ou collectivité n'a été injecté.


Le devenir de cette Guinguette Ephémère quel est-il ? Probablement une deuxième édition, cela paraît évident, les visiteurs sont en demande et les bénévoles plus que motivés pour refaire vivre ce projet éphémère mais qui reste bien gravé dans la tête et le cœur de tous. Restez connectés, via la page FB de La Guinguette ensablée si vous souhaitez des nouvelles pour une éventuelle 2ème édition.

Dj Click : les dernières chroniques concerts

Susheela Raman + U-Brown + Hip Jazz Trio + DJ Click + Gari Greu (Fête du Panier) en concert

Susheela Raman + U-Brown + Hip Jazz Trio + DJ Click + Gari Greu (Fête du Panier) par pirlouiiiit
Place des Pistoles, Roll'Studio, place du Refuge (Panier), M, le 16/06/2012
Cette année encore nous avons de la chance, la fête du Panier ne tombe pas en même temps que la fête de la musique. Donc après le Festival du Soleil (qui pourrait aussi s'appeler... La suite

Watcha Clan + Dj Click + Shazalakazoo en concert

Watcha Clan + Dj Click + Shazalakazoo par Mai-lan
Cabaret Aléatoire - Marseille, le 23/09/2011
Wooouhooou !!!! Ma chronique sur le concert de DJ Click - Watcha Clan - Shazalakazoo du vendredi 23 septembre 2011 au Cabaret Aléatoire pourrait s'arrêter là mais je... La suite

TTC, DJ Orgasmic, DJ Click, DJ Dolores par miss zou
Cabaret aléatoire - Marseille, le 19/01/2007
Alors voilà ... typique ... vous dites nonchalamment, comme ça, au détour d'une phrase, que vous allez voir TTC en concert à la Friche et là, pour peu que vos amis soient des psychorigides du rap et du hip hop, c'est le début de la fin !! Vous avez gagné le droit de participer à une discussion stérile du genre faux débat, avec des arguments... La suite