Accueil Chronique de concert Hannah / The Do / CocoRosie
Mercredi 18 septembre 2019 : 14411 concerts, 25679 chroniques de concert, 5264 critiques d'album.

Chronique de Concert

Hannah / The Do / CocoRosie

Hannah / The Do / CocoRosie en concert

Théâtre de Verdure, Nice 19 Juillet 2011

Critique écrite le par

19 juillet 2011 - Hannah, The Dø, Cocorosie @ Théâtre de Verdure (Nice).

The Do - Table ronde.

En fond sonore, une pluie torrentielle bercera la très chouette entrevue que les membres de The Dø nous accorderont. Dan Levy et Olivia Merilahti, tous deux d'une beauté froide et déroutante, s'installent et nous interrogent du regard, prêts à baisser la garde et à se plier au jeu des questions-réponses avec beaucoup d'humilité et d'entrain.

Autour de cette table (pas tout à fait) ronde, il nous sera dévoilé que The Dø ne se repose pas sur ses lauriers, et qu'une version live de leur deuxième album (Both Ways Open Jaws) a été enregistrée au fil de leur tournée. "C'était une idée osée. Le résultat est étonnant, on espère que ça plaira." A la sempiternelle tentative de catégorisation de leur style musical, Dan répondra sobrement que ce n'est certainement pas à eux de le définir, ce à quoi on peut largement entremêler leurs influences ; la plus probante restant l'évocation de leur "période lynchienne", que l'on retrouve effectivement après visionnage de vidéos, notamment le clip de Too insistent.

Dan pointera aussi du doigt l'ajout de trois musiciens sur scène depuis la dernière tournée (guitariste additionnel, cuivre et percussionniste), un enrichissement aussi bien visuel que dynamique dont l'assemblage laisse présager une prestation spontanée mais bel et bien aboutie. Olivia dévoilera une parcelle de leur univers visuel scénique, en précisant que leurs lumières sont maintenant en accord total avec leur son. Mais personne ne semble avoir envie de spoiler ce qu'est The Dø live. "Vous verrez ce soir !"
Ils partageront généreusement quelques anecdotes de tournées, depuis les parties de pétanque jusqu'à la rencontre incongrue du groupe Arcade Fire ; venus les féliciter pour leur set au festival Les Eurockéennes. "On a halluciné, on ne savait pas quoi dire !".


Hannah - "Fated to pretend."


Le Théâtre de Verdure est paisible et détendu lorsque les deux niçois de Hannah apparaissent sur scène, à la suite d'une longue complainte entre ésotérisme et mélopée, constituée d'appels à Antoine Doinel (personnage atypique et récurrent apparaissant dans les films de François Truffaut).



Un duo masculin fait donc son entrée, générant la surprise unanime d'une foule qui s'attendait très certainement à entrapercevoir le minois d'une jeune chanteuse du nord de l'Europe. Mauvaise pioche !

S'égrèneront une petite dizaine de morceaux assez hétéroclite, allant de la ballade pop-folk à un puissant grunge acoustique, mais toutefois assez propre. Le groupe n'hésitera pas à communiquer avec le public attentif et plutôt curieux des interventions entre les morceaux, annonçant des "chansons subversives" qui nous parleront notamment d'Al Pacino avec justesse et fougue.



Ils termineront leur set un poil en retard, et sur une reprise qu'ils introduiront par ces quelques mots : "Nous allons vous jouer une reprise. Qui date d'il y a à peine trois ans. C'est un peu nase de faire des reprises récentes, mais bon..." avant d'entonner une merveilleuse cover guitare/voix du titre Time to Pretend d'MGMT. Au final, on ne regrettera pas l'absence de chanteuse norvégienne chétive et fade !


The Do - "Shut your mouth, analyze !"



Mégaphone luminescent enfourché et collants à motifs géométriques chaussés, Olivia apparaît chignon serré et visage franc, suivie de près par Dan, très sobre sous son chapeau, testant en chœur la réceptivité du public qui termine de se réunir alors que la nuit tombe à peine. Sur les planches du Théâtre de Verdure, ils ont élu domicile et se sont approprié les lieux.



La batterie est étrangement encadrée par des plats de cuisine en inox et autres clochettes à vaches. Deux femmes se partagent les percutions et les cuivres, à droite de la scène. Un guitariste additionnel vif et gesticulant prend possession des lieux. Sur une toile tendue en fond de scène se chevauchent sobrement les mots Both Ways Open Jaws, à l'image de leur dernier opus.

Le titre Slippery Slope montrera rapidement que The Do sait se renouveler, et c'est dans une ambiance tribale qu'Olivia nous livrera une performance endiablée au tambour, créant ainsi une atmosphère semblable à une cérémonie vaudou. Ils nous offriront en parallèle des instants folks, d'autres beaucoup plus électroniques, tous bercés par des guitares saturées étonnantes et une réelle participation des instruments à vent (notamment sur le puissant BWOJ) qui magnifieront la voix irradiante d'une Olivia qui passera d'une allure glamour à un déchainement total et sauvageonne en moins d'une petite heure, n'oubliant pas de contenter son public charmé en interprétant le titre désormais attendu et évident On My Shoulders, dans un guitare/voix angélique et enchanteur.



Comme confié un peu plus tôt par le groupe lui-même, nous ne pouvons que constater avec beaucoup d'approbation et d'émerveillement que les lumières font désormais partie intégrante de The Do live, et qu'elles participent pleinement à la création d'un climat feutré mais brûlant sur cette scène qu'ils occuperont jusqu'au dernier centimètre carré. The Do sur scène, c'est donc beaucoup de fraicheur, de fougue et de diversité. Une très belle prestation, à la hauteur de leur cohésion et de leur générosité.


CocoRosie - "C'est un coq."

Bianca Casady drapée d'une toge noire (rapidement comparée à une burqa) la camouflant intégralement (visage compris), qu'elle troquera pour une salopette en jeans, des mocassins et une casquette de capitaine de bateau. Cette allure masculine n'entamera en rien la démarche délicate et l'aspect fébrile de Coco.



Sierra Casady, encagoulée d'un capuchon blanc en dentelle fine qui, à l'arrière, laisse apparaître des trous créant deux yeux et une bouche, lui conférant un deuxième visage afin de guetter même lorsqu'elle n'est pas face au public. Un rideau de perles devant les yeux exacerbe le mystère tandis que le reste (slip kangourou, collants de dentelle et après-skis fluorescentes) traduit la singularité curieuse de cette Rosie qui conserve intacte une beauté rare et enchanteresse, malgré sa tenue.



Une jeune femme attifée d'une robe de nuit blanche (qu'elle quittera non sans difficulté) les rejoint en fond de scène. Il faudra quelques minutes au flot de spectateurs pour comprendre que la rythmique parfaite qui enrobe le chant des deux sœurs Casady provient en fait du micro d'Ashley -SayWut !?- Moyer, talentueuse beat-boxeuse venue d' Albuquerque (Nouveau Mexique), nouvellement recrutée et pourtant rapidement légitimée parmi l'univers de CocoRosie.

Un pianiste noir-américain du nom de Gael Rakotondrabe coiffé d'une casquette Supreme se place discrètement derrière son massif instrument et l'histoire peut désormais débuter.

Un jeu de scène visuel tout aussi riche avec des éclairages épurés aux tons pastel. Les vidéos diffusées en continu en arrière plan regorgent de tissus précieux, d'animaux fantastiques, d'astres et d'assemblages de formes improbables. On y apercevra aussi un clown moqueur pendant un long moment, en fin de set.



Si la vue est comblée, l'ouïe n'a rien à lui envier.
C'est avec le chant lyrique et fantasmagorique de Sierra que tout commence brusquement, suivie de près par le rap de Bianca, juxtaposé avec une aisance déconcertante.

Werewolf, des balancements de bras, une errance théâtralisée, ponctuée d'ondulations sensuelles et d'images symétriques abstraites qui rappellent vulgairement le test d'évaluation psychologique crée par Rorschach. La gravité s'affaisse. K-Hole, une mini-harpe lyre est enfourchée, un chant mélancolique à l'unisson, beaucoup d'émotion perceptible, un peu comme un baiser chaud au mois de décembre. Beautiful Boyz, une introduction intense au piano seul, des lampes ultra-violettes qui laissent apparaître clairement les petits objets accrochés dans les dreadlocks de Bianca ; l'histoire crue mais très juste de ces beaux garçons pas tout à fait cleans. The Moon Asked the Crow dont l'introduction au beatbox seul nous laissera quelques minutes pour reprendre nos esprits (et permettra aux sœurs Casady de se tartiner les lèvres et le visage de maquillage noir corbeau), avant l'atterrissage d'une voix digne d'un opéra lyrique qui transperce la nuit et le cœur, le tout accompagné d'une chorégraphie collective hallucinatoire parsemée de pas de danse proches de la Polka puis du break-dance. Lemonade portera un vigoureux remerciement au pianiste, au milieu de l'amplification digitale d'un jeu d'enfant qui reproduit le cri du coq et la voix modifiée et saturée de Sierra qui, une fois de plus bercera parfaitement les déblatérations d'une Bianca maintenant sur une autre planète. Japan, la chaleur de ce morceau atypique et quasiment made in Jamaica laisse présumer à juste titre, la fin de ce voyage sensoriel.



A ce "désordre organisé" s'ajouteront peu d'interactions avec le public, mais quelques mots en français fuseront ponctuellement. On sortira de là ému ou agréablement dérangé, comme on s'extirpe d'un rêve décousu et fantasmagorique. Le brusque redescende liée à l'absence de rappel ne sera pas bien évidente mais on en repart avec la précieuse conviction d'avoir vécu quelque chose de rare et d'extraordinaire.




Plus de photos de Zys par ici : http://www.flickr.com/photos/zys_/sets/72157627300203148/

Crazy Week !!! : les dernières chroniques concerts

Iam en concert

Iam par Stephanie K
Théâtre de Verdure - Nice., le 07/07/2010
Iam, l'art noble Les marseillais d'Iam ont choisi de venir poser leurs (lourds) bagages au Théâtre de Verdure le 7 juillet dernier, pour le plaisir de deux milles curieux,... La suite

CocoRosie : les dernières chroniques concerts

Cocorosie en concert

Cocorosie par Prakash
Espace Julien Marseille, le 24/05/2016
Des jours, on se dit qu'on va prendre des risques et que l'on oublie ses préjugés sur un groupe. C'est avec cet état d'esprit que j'ai décidé de me rendre ce soir au concert de... La suite

Cocorosie, Nomi Ruiz en concert

Cocorosie, Nomi Ruiz par Sami
Espace Julien, Marseille, le 06/06/2013
Avec Tricky et quelques autres, Cocorosie doit être un des groupes que j'aime bien à être passé le plus souvent dans le coin sans que je n'arrive à les voir. Ca a bien failli... La suite

CocoRosie en concert

CocoRosie par Ysabel
Rockstore - Montpellier, le 21/07/2012
Un RockStore plein à craquer pour accueillir les deux sœurs de CocoRosie, qui se sont associées à Rajasthan Roots, groupe que je ne connais absolument pas. Alors donc... La suite

Rock En Seine Jour 2 : Arctic Monkeys, The Streets, CocoRosie, Etienne de Crécy, BB Brunes, Keren Ann, Blonde Redhead en concert

Rock En Seine Jour 2 : Arctic Monkeys, The Streets, CocoRosie, Etienne de Crécy, BB Brunes, Keren Ann, Blonde Redhead par Fredc
Domaine National de Saint-Cloud, le 27/08/2011
JOUR 2 - SAMEDI 27 AOÛT 2011 METEO : Averses par ci, averses par là, c'était sauve-qui-peut à l'approche de chaque nuage. Assez désagréable et plus froid qu'Austra en... La suite

Hannah : les dernières chroniques concerts

Morcheeba + Hannah en concert

Morcheeba + Hannah par phil2guy
Marseille - Le Moulin, le 10/11/2013
En ce dimanche soir au vent glacial, je rentre dans un Moulin archi comble pour assister au concert de Morcheeba. Apparu, comme chacun sait, au moment de la vague " Trip-Hop " du... La suite

Ben Harper + Hannah en concert

Ben Harper + Hannah par Jacques 2 Chabannes
Festival du Gaou / Le Brusc, le 28/07/2012
"Les voisins de Ben..." Précédés d'une belle et montante réputation, les sudistes (Niçois) d'Hannah étaient convoqués en préambule à cette prometteuse soirée, dans le rôle -... La suite

Erevan Tusk + Hannah en concert

Erevan Tusk + Hannah par Flag
Seconde Nature - Aix en provence, le 28/01/2012
La bouffée d'air pop-folk du début de l'année 2012 sera donc Erevan Tusk et Hannah. Remède aux congestions potentielles de cet hiver mi-figue mi-raisin, la folk que ces deux... La suite

Isaya + Hannah (les Rendez-Vous du Kiosque) en concert

Isaya + Hannah (les Rendez-Vous du Kiosque) par pirlouiiiit
Kiosque de la Canebière, Marseille, le /1/00/2012
Deuxième rendez-vous du kiosque de l'année après celui avec Temenik Electric il y a quelques semaines. Cette fois le rendez vous est donné plus tôt (18h) et deux duos sont prévus... La suite

The Do : les dernières chroniques concerts

The Do + Las Aves en concert

The Do + Las Aves par Lebonair
Le Zénith, Paris, le 27/03/2015
Dan Levy et Olivia Merilahti du groupe The Do ont gagné une victoire de la musique il y a peu dans la catégorie Album Rock de l'année avec le brillant Shake Shook Shaken, sorti... La suite

The Do + Sage en concert

The Do + Sage par Calie-cotto
Espace Julien Marseille, le 05/12/2014
Prenez deux artistes foisonnant d'idées et d'énergie, incorporez deux autres musiciens inspirés accompagnant le groupe pendant sa tournée, mixez avec des sons rock, électro, pop,... La suite

The Do + Jeanne Added en concert

The Do + Jeanne Added par Julienk
Espace Culturel Andre Malraux - Six Fours, le 05/11/2011
Bon tout d abord, je dois avouer 2 choses : - je suis fan de ce groupe, cette critique ne sera donc pas objective. - pendant le concert, j'ai pris beaucoup de note dans mon... La suite

The DO - Jeanne added en concert

The DO - Jeanne added par Ysabel
Usine - Istres, le 04/11/2011
Jour de tempête à Istres ... Bourrasques de vent et pluie diluviennes ... Heureusement que la maison est toute proche pour nous ! Alors, sont-ce les intempéries, est-ce le retour... La suite

Théâtre de Verdure, Nice : les dernières chroniques concerts

Under Kontrol + MOP + Cypress Hill en concert

Under Kontrol + MOP + Cypress Hill par Bertrand 13rugissant
Théatre de verdure (Crossover/Nice), le 30/05/2012
Allez... On prend la voiture... on est patient et on mange les kms de bitume pour arriver jusqu'à cette belle ville de Nice ! Bon, on oublie les préjugés, le festival Crossover est... La suite

Little d big B - Mickey Moonlight + Charlotte Gainsbourg & Metronomy (Cross Over Festival) en concert

Little d big B - Mickey Moonlight + Charlotte Gainsbourg & Metronomy (Cross Over Festival) par Stephanie k
Théâtre de Verdure - Nice., le 30/05/2012
Début de soirée. Les jeunes gens de Little d Big B sont déjà sur scène alors que le soleil frappe encore doucement sur le théâtre de Verdure. Chacun prend place, tous assis... La suite

Iam en concert

Iam par Stephanie K
Théâtre de Verdure - Nice., le 07/07/2010
Iam, l'art noble Les marseillais d'Iam ont choisi de venir poser leurs (lourds) bagages au Théâtre de Verdure le 7 juillet dernier, pour le plaisir de deux milles curieux,... La suite

Maxxo par bis'tek
Nice théâtre de verdure, le 05/08/2008
j'ai découvert Maxxo en première partie de Groundation et Alpha Blondy... C'est une tuerie sur scène : une prestance, un charisme terrible, le gars j'irais le revoir sans hésiter ! son style est terrible, bravo et merci pour ce moment de bonheur ! La suite