Suivez nous :facebooktwitterflux concerts
Samedi 29 novembre 2014 : 11459 concerts, 23128 critiques de concert, 4991 critiques de CD.

Critique de concert Heavy Trash + Bloodshot Bill


Heavy Trash + Bloodshot Bill en concert


4 étoiles, bon concert

Jaime




C'est un lundi soir de printemps après un hiver sans fin à Clermont-Ferrand (une ville souvent désespérante à cette saison... et étouffante en été) et l'on tient une sévère loose lorsqu'on se dirige à reculons vers la Coopérative de Mai... Mais pourquoi donc ? On devrait être fou de joie ! Après tout, la gauche vient de gagner les Régionales ici comme ailleurs – mais le Front National est reparti comme en 40 et les Socialistes sont toujours des mollasses sans programme incapables d'oublier leurs égos, comme leurs amis de L'UMP – et l'on se rend dans la salle de concerts la plus pointue de France – selon quelques journalistes sourds et aveugles, ça fait 10 ans qu'on vient chaque semaine et on avait plutôt remarqué une sérieuse baisse de la qualité de la programmation depuis 2 ans, malgré quelques jolis coups comme French Cowboy, BRMC, Archie Bronson Outfit, Charlotte G., A Place To Bury Strangers, Peter Doherty... –, donc, en route pour la joie ! Sauf que dans ce contexte un peu morose de crise généralisée à laquelle aucun homme politique n'apporte de réponse, pas de quoi être particulièrement rempli d'allégresse... Il y a néanmoins une bonne raison de sortir de chez soi : un concert intéressant à la Coopé, celui de l'excellent groupe de Jon Spencer et Matt Verta-Ray, Heavy Trash, avec en ouverture Bloodshot Bill, un one man band rockabilly très énervé...




Bloodshot Bill, Un pur moment de rock 'n roll...

La soirée commence par un set stratosphérique et cradingue de Bloodshot Bill qui se fait fort de démonter les oreilles du nombreux public en moins de temps qu'il ne faut pour l'écrire. Looké comme un Elvis sur le point de rendre l'âme sur son trône (très seyante robe de chambre blanche et argentée !), notre homme compense le manque de musiciens – il est tout seul – par une volume sonore déraisonnable et... un talent fou pour envoyer du rockabilly super électrifié avec un micro, une voix de canard au bord de la rupture, une "six cordes" thermo nucléaire et une batterie martelée avec foi. Ça larsène, ça couine, ça riffe à la Cramps, ça hurle et ça distord de tous côtés : l'assistance doit faire face à un assez impressionnant tir de barrage rock 'n roll. Ce Monsieur a une telle prestance et vit tellement sa musique que c'en est proprement hallucinant. Non dénué d'humour facétieux, ce qui est bien agréable, le concert de Bloodshot Bill sera un pur moment de rock 'n roll de bout en bout. Moment joliment prolongé dans le hall après le concert d'Heavy Trash, avec contrebasse, percussions et guitare sèche. Merci à Mr Spencer d'avoir emmené en tournée cet hurluberlu. Qui est décidément doué pour attirer les stars, puisque l'homme apparaitra bientôt en première partie de légendes du rock ayant pour noms The Sonics, The Trashmen et Wanda Jackson. A suivre !





Heavy Trash, Jon Spencer et son gang sont toujours aussi félins, sexy et à l'aise sur scène.

Peu de temps après, Heavy Trash fera sa traditionnelle démonstration de classe et de force avec un set réjouissant de rockabilly et de rock 'n roll, avec quelques ballades plus "soul rock". Même si le concert sera moins réussi que lors du précédent passage du rutilant combo en décembre 2005, plus tendu et mieux sonorisé (ce soir, la contrebasse bourdonne affreusement), force est de constater que Jon Spencer, Matt Verta-Ray et leurs deux hommes de main (à la batterie et à la contrebasse donc...) s'y entendent parfaitement quand il s'agit d'envoyer du rock mâtiné de blues, de Rhythm and Blues, de rockab et de soul. Clairement, la voix hoquetante de loup garou en rut de Jon Spencer est un modèle du genre, ses hululements, postillons et cris dans son antique micro sont outrageusement sexuels, son jeu de guitare rythmique est saisissant et son entente avec l'immense Matt Verta-Ray (qui poussera aussi la chansonnette) est remarquable... Plus discret que son leader ouvertement hâbleur, drôle et fanfaron, ce dernier s'attache à larder les chansons de petites interventions hyper percutantes et toujours à propos sur sa guitare électrique, un véritable bonheur ! Si la musique d'Heavy Trash s'inscrit sans surprise dans la grande tradition du rock 'n roll, l'alternance entre les titres hystériques, les ballades langoureuses et les instants de délires bruitistes arrive à bousculer un tantinet le protocole "revival vintage". Après avoir frôlé le "ronronnage" un peu routinier (mais néanmoins classieux, hein !) à un ou deux moments, Heavy Trash se met à griffer à tout va sur la fin du set, en se lançant dans l'escalade de quelques murs du son assez tétanisants, ou dans quelques breaks et embardées sursaturées, le tout entrecoupé de harangues assez drolatiques. Verdict : Jon Spencer et son gang sont toujours aussi félins, sexy et à l'aise sur scène. Et, plus que jamais, la troupe respire vraiment la passion pour ce qu'elle fait...



A lire également, des chroniques de concerts de Jon Spencer avec Heavy Trash, en décembre 2005 et avec Boss Hog, en mai 2009...


Liens : www.myspace.com/bloodshotbill, www.bloodshotbill.com, www.heavytrash.net, www.myspace.com/heavytrash, www.bronzerat.com.


Photos : Mr Grieves


 


Le festival Festival Rhinojazz : concerts et billetterieLe festival Les Rockeurs Ont Du Coeur à Rennes 2007 : concerts et billetterieLe festival I Love Techno : concerts et billetterieLe festival Jazz à Vienne : concerts et billetterieLe festival Les Nuits de l'Alligator : concerts et billetterieLe festival Festival Chorus des Hauts de Seine : concerts et billetterieLe festival Fest.les Ptits Bouchons : concerts et billetterieLe festival CrossOver Festival : concerts et billetterieLe festival Papillons De Nuit   : concerts et billetterieLe festival Festival Primavera Sound : concerts et billetterie
Copyright © Neolab Production 2000-2014. Reproduction totale ou partielle interdite sans accord préalable.
Conditions générales d'utilisation