Accueil Chronique de concert Hellfest 2016 1er jour (Rammstein, Nashville Pussy, Le Bal des Enragés, Halestorm, Mass Hysteria, Anthrax, Turbonegro, Bullet For My Valentine, Hatebreed, Volbeat, Dropkick Murphys)
Dimanche 17 décembre 2017 : 10602 concerts, 24780 chroniques de concert, 5189 critiques d'album.

Chronique de Concert

Hellfest 2016 1er jour (Rammstein, Nashville Pussy, Le Bal des Enragés, Halestorm, Mass Hysteria, Anthrax, Turbonegro, Bullet For My Valentine, Hatebreed, Volbeat, Dropkick Murphys)

Hellfest 2016 1er jour (Rammstein, Nashville Pussy, Le Bal des Enragés, Halestorm, Mass Hysteria, Anthrax, Turbonegro, Bullet For My Valentine, Hatebreed, Volbeat, Dropkick Murphys) en concert

Clisson 17 juin 2016

Critique écrite le par




Après l'anniversaire pour les 10 ans du festival l'an dernier, c'est donc toujours avec autant d'ardeur que s'ouvrira cette deuxième décennie musicale en ce mois de juin 2016. Toujours sous la même configuration mais avec quelques nouveautés (nouvelle Warzone avec statue hommage à Lemmy, tyrolienne The Descent...) que les festivaliers auront le plaisir de fouler une fois de plus le célèbre site de Clisson. De nombreux groupes, dans tous les genres musicaux, sont prévus aux festivités cette année, toujours répartis sur 6 scènes. Du lourd, notamment en ce qui concerne les têtes d'affiches, avec des pointures comme Rammstein ou Black Sabbath. Du spectacle, de l'émotion, du son, du soleil, de la pluie... bref, tous les ingrédients seront une fois de plus réunis pour cette nouvelle édition 2016.




NASHVILLE PUSSY 12h50-13h30

Les festivités s'ouvriront pour notre part avec le rock n'roll américain des incontournables et célèbres Nashville Pussy. Originaires de l'état de Georgie (U.S.A.), ils nous reviennent avec la tournée "Ten years of Pussy" et en profitent donc pour effectuer un passage en pays Nantais, le dernier passage au Hellfest remontant à 2009. Comme à leur habitude, le set est nerveux malgré un public légèrement frileux - 5ème groupe du festival, il faut un temps de chauffe - mais les nos amis Sudistes ont vite fait de secouer les plus endormis. Les titres et les classiques s'enchainent sans temps mort : "High as Hell", "Hate and Whiskey" et le génial "Good Night for a Heart Attack", le tout généreusement arrosé de Jack Daniels. Blaine Cartwright (chant) est en grande forme mais souvent éclipsé par Ruyter Suys (guitare) qui aligne les riffs et qui, quand elle ne s'agite pas derrière son micro, se jette régulièrement à genoux au sol pour balancer ses solos. Fidèle à elle-même, on ne présente plus son côté sauvage sexy et rock'n'roll aux attributs narguant les premiers rangs. Cette année, ils sont présentés avec un soutien-gorge rose apparaissant au travers d'un tee-shirt troué représentant le drapeau des États confédérés d'Amérique. On peut regretter la discrétion de Bonnie Buitrago (basse), surtout comparé à sa complice de scène, mais qui assure une rythmique très solide et bien accompagnée par Rob Hulsman (batterie) lui aussi un peu en retrait, planquée derrière ses fûts. Au final, un set sympathique et bien équilibré, parfait pour attaquer la journée et se chauffer doucement les cervicales et les tympans, malgré quelques petits soucis techniques de réglage du son.




LE BAL DES ENRAGES 14h20-15h00

Le Bal des Enragés s'est formé autour des plus grands noms de la scène métal et punk de l'hexagone : musiciens de Tagada Jones, Parabellum et Lofofora, accompagnés d'invités comme Stéphane Buriez de LOUDBLAST, VX de PUNISH YOURSELF, Poun de BLACK BOMB A ou encore Vince d'AQME. C'est un set très attendu et le public, principalement des punks et des ados, est là pour en découdre et foutra le bordel rapidement, donnant le premier gros travail du jour en terme de récupération de slammeurs aux agents de sécurités. Concernant le choix des titres, chacun y va de sa reprise fétiche histoire de se faire plaisir et tout y passe, de "Smells like Teen Spirit" (Nirvana) à "Cayenne" de Parabellum en passant par "Killing in the name" de R.A.T.M. ou encore "Antisocial" (Trust). Sans oublier un hommage à Lemmy et Motorhead avec une reprise de "Ace Of Spades". La formation est là pour se faire plaisir et faire plaisir à son public, mais, certaines prestations vocales seront approximatives et l'ensemble un peu brouillon. Ce groupe porte bien son nom, c'est une bande de potes enragés qui nous offre un bal de reprises du samedi soir et rend hommage à de nombreux groupes. On peut se demander si un groupe de reprises, composé de personnalités aussi connues soit-elle, est bien à sa place en mainstage, cependant, force est de constater que la recette fait toujours mouche dans le public et qu'un espace comme la Warzone aurait surement été trop étroit. On notera la coordination du groupe sur le changement de line-up à chaque titre joué, ce qui donne un show hors norme et une interprétation originale et délurée.



HALESTORM 15h05-15h45

Halestorm nous arrive de Pennsylvanie et a signé son 3ème album en 2015 (Into the Wild Life). Leur Hard Rock U.S. est plutôt accrocheur et parfaitement calibré pour les radios américaines. La chanteuse Lzzy Hale possède une voix rauque et bien puissante ainsi qu'une belle présence sur scène. Les titres du dernier album sont bien représentés dans le set (Mayhem, Mr Hyde, i Like it Heavy..) mais le morceau le plus apprécié par le public sera sans nul doute "I miss the misery" extrait de leur 2ème album. Le groupe à l'air de bien s'amuser et ne cache pas son plaisir de fouler les planches de la Mainstage et c'est communicatif. Petit bémol, peut être dû à l'enchainement des dates, la voix de Lzzy a du mal à tenir la distance et le solo de batterie de son - pas moins charmant - frère Arejay était vraiment dispensable, surtout sur un set de 40 minutes.

Love Bites (So Do I)
Mayhem
I Miss the Misery
Amen
Mz. Hyde
I Like It Heavy




MASS HYSTERIA 15h50-16h40

Le deuxième et très attendu gros combo français de la journée sera Mass Hysteria, venu défendre son nouvel opus "Matière noire". Les cinq infatigables et enragés compatriotes mettront le feu dans la foule en quelques minutes. Une arrivée sur un "bonjour les furieux" balancé à la foule mettra dans l'ambiance et gros son et messages d'espoirs ou militants passeront à coup de riffs acérés. Mouss, frontman toujours aussi dynamique emmènera le public dans une folie furieuse, ce dernier répondant au quart de tour par des "circle pit" ou "wall of death" monstrueux et bien réputés maintenant. Un brin provocateur, un brin charmeur, Mouss n'hésitera pas à balancer son affection pour le pays Breton avec un superbe "La Bretagne est mon pays, le France ma région" ou encore un clin d'œil politique "On n'a pas de pétrole dans notre pays mais on a des putains de festivals", qui n'aura pour conséquence de déchainer les foules. Le groupe va enchainer ses titres sans temps morts pour ravager la mainstage 2. Si la personnalité de Mouss est très présente sur scène, on en oubli pas pour autant les acolytes plus discrets que sont Raphaël derrière sa batterie, Yann et Frédéric aux guitares et "Atom" à la basse. Un très bon show pour maintenir une "énergie positive" en milieu d'après-midi.

Chiens de la casse
Vae Soli
Vector equilibrium
L'Enfer des Dieux
Une somme de détails
P4
World on Fire
Notre complot
Plus que du métal
Furia

Vidéo Arte Live: http://concert.arte.tv/fr/mass-hysteria-au-hellfest





ANTHRAX 16h45-17h35

On quitte la scène française pour repartir aux states avec le groupe qu'il n'est plus nécessaire de présenter, Anthrax, qui, avec Megadeth, Slayer et Metallica forment dorénavant le "Big Four". La scène est habillée d'un très beau back-drop aux couleurs du groupe et le petit - mais non moins dynamique - Belladonna arrivera sur scène avec le groupe pour attaquer par un "You Gotte Believe" histoire de donner le ton. En 2009, le groupe était déjà présent mais avec Dan Nelson et depuis le 2ieme retour de Belladonna en 2010, le groupe n'avait pas eu l'occasion de fouler les planches du Hellfest. C'est donc fait. Comme d'habitude, l'exécution est vraiment très bonne, la machine est bien huilée. "Caught in a Mosh" et "Got a time" viennent secouer tout ça : le public est chaud bouillant et le groupe dégaine les riffs et le sourire. Joe Belladonna est vraiment en forme, son chant est juste parfait et derrière, Scott Ian (guitare) et Frank Bello (basse) s'en donnent à cœur joie. A noter que Charlie Benante est présent sur cette partie de la tournée et ça fait plaisir de le voir se défouler sur ses fûts. Avec "Evil Twin" et l'indispensable "Antisocial" national ils finiront d'achever le public. Joe ira jusqu'à piquer la tenue d'un fan en pamoison et arborera donc une splendide coiffe pour le titre "Indians". Un set court et efficace composé de classiques et d'un "Evil Twin" tiré du dernier album qui une fois de plus prouvera l'efficacité du groupe. Anthrax est bien vivant et on en redemande.

You Gotta Believe
Caught in a Mosh
Got the Time (Joe Jackson cover)
Fight 'Em 'Til You Can't
Evil Twin
Antisocial (Trust cover)
Breathing Lightning
Indians




TURNONEGRO 17h40-18h30

Changement de style, changement de pays, c'est du froid norvégien que nous vient le combo suivant, les déjantés Turbonegro. Le groupe prend ses influences dans le Heavy, le Rock ou le Punk et s'auto proclame Roi du Death Punk. Leur look détourne sans complexes l'imagerie gay des années 70-80. On retrouve pêle-mêle la marinière, le jean pattes d'éléphants, la salopette à bretelle ou encore le minishort, le tout agrémenté d'un maquillage outrancier et caricatural du plus bel effet, voire un petit clin d'œil à "Orange mécanique" si on cherche bien. Avec des textes comportant beaucoup d'allusions sexuelles, le groupe surfe sans détours sur un concept propre à eux. Par opposition au côté déjanté, le set est cash, précis, sans fioritures et les titres plus graveleux les uns que les autres font la joie du public. La maitrise est parfaite, Euroboy (guitare soliste) et Tony Sylvester (chant) assurent le spectacle, drapeaux anglais brandi. Le temps passe à une vitesse incroyable et après avoir sué sur "All my friends are dead", "City of Satan" et "Special Education", l'apogée sera un "wall of death" sur le splendide "I Got Erection", largement repris par le public.

The Age of Pamparius
You Give Me Worms
All My Friends Are Dead
Hot for Nietzsche
City of Satan
Special Education
Drenched in Blood (D.I.B.)
Get It On
Wasted Again
I Got Erection

Vidéo Arte live: http://concert.arte.tv/fr/turbonegro-au-hellfest



BULLET FOR MY VALENTINE 18h30-19h35

Venus du Pays de Galle, B.F.M.V. (ne pas confondre avec BMFTV !) annonce la couleur : jouer un maximum de titre en un temps minimum. Sans sommations, le groupe attaque avec le furieux "No Way Out" qui fera son petit effet. Que l'on aime ou non, il faut bien admettre que la prestation est vraiment bonne et carrée. Les hits s'enchainent, "Scream Aim Fire" et "Tears Don't Fall" font hurler une audience entièrement dévouée à leur cause. Matthew Tuck n'étant pas très communicatif, le set donne une légère impression de froideur et le solo de batterie n'aura pour seul mérite que de couper un show très (trop) dense. Le groupe terminera son concert aussi vite qu'il le débuta, avec "Walking the Demon", hymne s'il en est. Un mélange de sonorités modernes aux vocaux clairs ou gutturaux mais efficace.

No Way Out
Your Betrayal
4 Words (To Choke Upon)
You Want a Battle? (Here's a War)
The Last Fight
Drum Solo
Raising Hell
Scream Aim Fire
Alone
Worthless
Tears Don't Fall
Waking the Demon

Vidéo Arte Live : http://concert.arte.tv/fr/bullet-my-valentine-au-hellfest



HATEBREED 19h40-20h40

Si parfois la qualité sonore des mainstages n'a pas toujours été des meilleures au fil des éditions, il arrive aussi que certains groupes se démarquent et aujourd'hui ce seront les vétérans ricains de Hatebreed, fidèles du Hellfest, qui donneront une bonne leçon de hardcore avec une qualité sonore énorme déferlée en mode rouleau compresseur. Jamy Jasta - bandana de rigueur - et son gang (Frank Novinec et Wayne Lozinak aux guitares, Chris Beattie à la basse et Matt Byrne à la batterie) donnent le ton en attaquant le set par un "Destroy Everything" carré, brutal dont les paroles seront littéralement crachées par notre frontmam. 15 titres enchainés devant une foule déchainée, qui donnera une fois de plus un travail conséquent au service de sécurité, circle pit et slammeurs étant au rendez-vous. Si le groupe à sorti un nouvel opus cette année avec "The Concrete Confessionals", dont il jouera deux titres, c'est surtout l'album "Supremacy" qui sera représenté dans le set choisi, mais sans pour autant oublier les autres. La violente averse qui s'abattra sur le site pendant une quinzaine de minutes ne refroidira pas le public et c'est trempés que les fans continueront à se déchainer. Riffs acérés, gestuelle brutale et son énorme pour 1 heure de show qui passera très vite et achèvera de ravager le site.

Destroy Everything
Looking Down the Barrel of Today
A.D.
Everyone Bleeds Now
Live for This
Honor Never Dies
In Ashes They Shall Reap
Last Breath
Never Let It Die
As Diehard as They Come
This Is Now
Perseverance
To the Threshold
Tear It Down
I Will Be Heard




VOLBEAT 20h45-22h00

Après le rouleau compresseur américain, le titre "Born To Raise Hell" de Motorhead résonne annonçant l'arrivée imminente de nos amis. Arrivés tout droit du Danemark, Volbeat mélange brillamment le heavy à des influences rock plus classiques voire rockabilly et encore country. Parfois surnommé le "Elvis du métal", le groupe foule maintenant les planches depuis plusieurs années, et, même si la sauce à été plus longue à prendre en France - alors que le groupe jouait déjà en grosses salles et festivals chez nos voisins - c'est maintenant en haut des affiches que nous pouvons les apprécier, même si ce soir il ne sont pas en tête comme en 2013. Le premier morceau nous mets direct dans le bain : "The Devil's Bleeding Crown" a bien la patate et c'est super groovy. Ils égraineront les tubes d'entrée de jeu avec notamment un medley "Heaven Nor Hell/ A Warrior's Call/ I Only Want To Be With You". Le groupe possède un réel charisme et le public reprend allègrement tous les "hey hey" de Michael Poulsen qui communique bien avec ses fans. "Seal The Deal" enfonce le clou et Volbeat se met tout le public dans la poche. Fidèle à son discours, Michael Poulsen introduira son discours sur Johnny Cash avant d'entamer le titre "Sad man's tongue" (dédié à l'homme) et s'étonnera même que le public connaisse plus son titre que l'extrait de Johnny Cash qu'il a joué juste avant. Lancé sur son discours humoristique, Poulsen nous conseillera également de ‘bien protéger nos oreilles afin d'éviter de prendre le risque de se faire virer d'AC/DC'. Petit clin d'œil à la récente mésaventure de Brian Johnson à prendre au 15ième degré, et Poulsen précisera par ailleurs qu'il pense qu'Axl rose fait un super travail dans ACDC. Coté chant, rien à dire, la voix est bien posée et monte facilement en puissance, Jon Larsen (batterie- percussions) et Robb Caggiano (guitare) font un très bon boulot sur la section rythmique. "Seal The Deal & Let's Boogie", le groupe est à l'image du titre de son dernier album, qu'il défendra bien sur scène, prouvant sa légitimité en tête d'affiche du festival et on en redemandera.

The Devil's Bleeding Crown
Heaven nor Hell / A Warrior's Call / I Only Want to Be with You
Sad Man's Tongue (with Ring of Fire intro)
Lola Montez
Hallelujah Goat
For Evigt
Dead but Rising
16 Dollars
Goodbye Forever
Fallen
Doc Holliday
Seal the Deal
The Mirror and the Ripper
Still Counting



DROPKICK MURPHYS 22h05-23h05

Après les vibrations country-rock de Volbeat, direction l'Irlande en passant par Boston pour apprécier le plus irlandais des groupes américains de musique punk rock festif à l'héritage celte. Introduit par un titre de Sinead O'Connor dont la rythmique fera taper et danser du pied dès les premières notes, Al Barr (chant) et sa bande débarquent sur un "The Boys Are Back" qui annonce que le groupe à bien décidé à mettre le feu ce soir. Le groupe jouait la veille sur Toulouse lors d'un festival de musique Irlandaise et nous fait l'honneur de passer par le Hellfest. Qui dit musique aux influences celtiques, dit forcement quelques instruments incontournables comme de la cornemuse, du banjo, de la mandoline ou encore de l'accordéon. C'est donc composé de six membres que le groupe anime la scène. James Lynch (guitare, chœurs), Ken Casey (basse, chant), Matt Kelly (batterie, chœurs, bodhrán), Tim Brennan (guitare, accordéon), Jeff DaRosa (Mandoline, guitare acoustique, banjo). Une heure de concert par des musiciens enragés et souriants qui feront danser - dans le sens propre du terme - des milliers de personnes alors que la nuit tombe sur le site. Le groupe en profitera pour jouer quelques nouveaux morceaux tirés de son prochain album, dont un titre acoustique plutôt bien accueilli par le public, mais sans oublier les incontournables "Rose Tattoo" ou "I'm shipping up to Boston". Un moment de fraicheur joyeuse pour tenir le coup en cette fin de journée et avant d'encaisser la suite.

The Foggy Dew (Sinead O'Connor)
The Boys Are Back
Prisoner's Song
Sunday Hardcore Matinee
Johnny, I Hardly Knew Ya
Walk Away
The Auld Triangle
Cruel
Famous for Nothing
Citizen C.I.A.
Sandlot
You'll Never Walk Alone (Rodgers & Hammerstein cover)
Out of Our Heads
The Warrior's Code
Rose Tattoo
The State of Massachusetts
Going Out in Style
I'm Shipping Up to Boston



RAMMSTEIN 23h10-00h40

La suite en l'occurrence ce soir c'est la présence des Allemands de Rammstein, qui sera l'évènement du festival et ramènera un public dense et très varié. La circulation sur le site se fera d'ailleurs bien difficile en cette première journée. Voir Rammstein live est toujours un immense plaisir des yeux tant leur scénographie - que l'on ne présente plus - est spectaculaire et pour le Hellfest le public sera de nouveau gâté. Les berlinois feront parler la poudre encore ce soir avec une entrée sur un chapeau qui explose sur un titre d'ouverture "Ramm 4" dont le texte est très simple, composé de tous les titres du groupe s'ajustant (ou pas) pour faire des phrases (ou pas).
Le groupe a encore une fois opté pour une mise en avant de leur album "Mutter" (6 titres joués ce soir), le reste étant pioché dans toute leur discographie. Pour le reste, beaucoup de vieux titres "Seemann", "Du Riechst So Gut", "Stripped" et étrangement peu de "L.I.F.A.D." en dehors de "Ich Tu Dir Weh". Coté pyrotechnie, on est dehors alors on en profite. Les principales mise en scène ce soir tourneront autour de Cristian Lorenz (claviers) joue encore le souffre-douleur enflammé et sera brûler dans une baignoire (pendant "Ich Tu Dir Weh" à la place de "Mein Tell" et sa marmite), les ailes enflammées sur "Engel", et les accessoires habituels de lances flammes, les arcs, etc. Des jets de flammes surgissent aussi de derrière le public, le classique "Feuer Frei" porte toujours aussi bien son nom et l'artifice est de retour sur "Du Riechst So Gut". Bref, vous l'aurez compris c'est le Règne du Feu. A noter aussi que Till Lindemann chante "Zerstören" (tirée de "Rosenrot") déguisé en kamikaze et se fait exploser sur scène à la fin avec une ceinture d'explosif, une façon pour le groupe de rendre hommage aux attentats récents ? Même si elle le Hellfest est maintenant réputé, on peut regretter que la ville de Clisson ne soit pas plus connue en Allemagne afin d'avoir un titre en plus, comme à Paris, avec un "Frühling in Paris" ou "Moskau" pour la ville de Moscou. Mais pourquoi pas un jour !
"Rien de nouveau sous le soleil" pourrions-nous dire, mais force est d'admettre que l'exécution est toujours aussi parfaite, que nos amis Berlinois prennent toujours autant de plaisir à jouer et en collent plein les yeux et les oreilles. Rammstein continue de nous vendre du rêve !

Ramm 4
Reise, Reise
Hallelujah
Zerstören
Keine Lust
Feuer frei!
Seemann
Ich tu dir weh
Du riechst so gut
Mein Herz brennt
Links 2-3-4
Ich will
Du hast
Stripped (Depeche Mode cover)
Sonne
Amerika
Engel

Hellfest : les dernières chroniques concerts

HELLFEST 2017 - JOUR 3 : SLAYER, CORONER, EMPEROR, METAL CHURCH, BLUE OYSTER CULT, PENTAGRAM, BLACK STAR RIDERS, HIRAX en concert

HELLFEST 2017 - JOUR 3 : SLAYER, CORONER, EMPEROR, METAL CHURCH, BLUE OYSTER CULT, PENTAGRAM, BLACK STAR RIDERS, HIRAX par Holy Vier
Clisson, le 18/06/2017
HELLFEST JOUR 3 Troisième et dernier jour, et canicule attendue avec 33 degrés dans l'après-midi. Heureusement, quasiment rien à voir pour nous sur les mainstages... La suite

HELLFEST 2017 - JOUR 2 : AEROSMITH, APOCALYPTICA, AIRBOURNE,  KREATOR, SAXON, TRUST, DEE SNIDER, STEEL PANTHER, PRETTY MAIDS, UGLY KID JOE, THE TREATMENT, PHIL CAMPBELL & THE BASTARD SONS, CRYPT SERMON, THE DEAD DAISIES en concert

HELLFEST 2017 - JOUR 2 : AEROSMITH, APOCALYPTICA, AIRBOURNE, KREATOR, SAXON, TRUST, DEE SNIDER, STEEL PANTHER, PRETTY MAIDS, UGLY KID JOE, THE TREATMENT, PHIL CAMPBELL & THE BASTARD SONS, CRYPT SERMON, THE DEAD DAISIES par Holy Vier
Clisson, le 17/06/2017
HELLFEST JOUR 2 Après une courte mais bien reposante nuit à l'hôtel (ben ouais, on apprécie le confort à un certain âge), on revient sur le site à midi pour encore une très... La suite

HELLFEST 2017 - JOUR 1 : DEEP PURPLE, MONSTER MAGNET, OBITUARY, MINISTRY, POWERWOLF, DEVIN TOWNSEND PROJECT, QUEENSRYCHE, AVATAR, EVERGREY, ANIMAL AS LEADERS, BOOZE & GLORY, MYRATH et SIDILARSEN en concert

HELLFEST 2017 - JOUR 1 : DEEP PURPLE, MONSTER MAGNET, OBITUARY, MINISTRY, POWERWOLF, DEVIN TOWNSEND PROJECT, QUEENSRYCHE, AVATAR, EVERGREY, ANIMAL AS LEADERS, BOOZE & GLORY, MYRATH et SIDILARSEN par Holy Vier
Clisson, le 16/06/2017
HELLFEST JOUR 1 Arrivée à 11 heures, et le temps de passer les contrôles, on découvre un site très sensiblement agrandi devant les mainstages, et trois écrans géants qui... La suite

Hellfest 2016 3ème jour (Tarja, Gojira, Bling Guardian, Slayer, Amon Amarth, Megadeth, Ghost, Black Sabbath, King Diamond) en concert

Hellfest 2016 3ème jour (Tarja, Gojira, Bling Guardian, Slayer, Amon Amarth, Megadeth, Ghost, Black Sabbath, King Diamond) par Abigail Darktrisha
Clisson, le 19/06/2016
TARJA 15h50-16h40 En ce 3ème et dernier jour c'est un peu plus tard dans la journée que débutera pour nous les festivités avec le métal symphonique Finlandais de Tarja... La suite

Anthrax : les dernières chroniques concerts

ANTHRAX + THE RAVEN AGE en concert

ANTHRAX + THE RAVEN AGE par Osogaru
L'Elysée Montmartre, Paris, le 16/03/2017
The Raven Age En première partie d'Anthrax ce soir, nous retrouvons - comme sur l'ensemble de la tournée - les Anglais de The Raven Age pour un set de 45 minutes. Déjà vu ce... La suite

Download Festival France 2016 (Deftones, Anthrax, Iron Maiden, Ghost, Babymetal, Megadeth, Rammstein) en concert

Download Festival France 2016 (Deftones, Anthrax, Iron Maiden, Ghost, Babymetal, Megadeth, Rammstein) par Vv
Hippodrome Longchamp, Paris, le 12/06/2016
D'un commun accord avec Philippe, le plus LesterBangsien des chroniqueurs musicaux français (il fallait que ce soit dit) nous avions décidé de regrouper nos impressions du... La suite

Anthrax en concert

Anthrax par Mael Hardbriche
La Coopérative de Mai, Clermont-Ferrand, le 28/10/2015
Alors que la foule affluait pour la deuxième soirée consécutive vers le Zénith d'Auvergne à l'occasion de la tournée d'outre tombe de Johnny Hallyday, la Grande Coopé en... La suite

Sonisphere Festival 2011 : Metallica, Megadeth, Slayer, Mass Hysteria,  Anthrax, Volbeat, Diamond Head  en concert

Sonisphere Festival 2011 : Metallica, Megadeth, Slayer, Mass Hysteria, Anthrax, Volbeat, Diamond Head par Abigail Darktrisha
Snowhall Parc - Amnéville, le 09/07/2011
Cette deuxième journée me parle beaucoup plus musicalement car j'y retrouve bon nombre de groupe que j'aime en terme de thrash. Elle débutera par un incident que je souhaite... La suite

Bullet For My Valentine : les dernières chroniques concerts

Bullet For My Valentine par Rama
Coopérative de mai - Clermont-Ferrand, le 05/07/2010
- Tiens, t'as vu : y a Airbourne qui passe en décembre ! - Ah ouais ? Cooollllllllllllll ! photos et setlist sur : - Tiens, t'as vu : y a Bullet For My Valentine qui passe à la Coopé le 05 Juillet. - Ah ouais ? C'est bien ça ? j'connais pas... - C'est pas mal, c'est un groupe de Metalcore, ils ont des morceaux sympas. - Ouais, pourquoi... La suite

Festival Sonisphère, Jour 2 : As I Lay Dying, Anthrax, Bullet for my Valentine, Alice in Chains, Stone Sour, Slayer, Megadeth, Motörhead, Rise Against, Metallica  en concert

Festival Sonisphère, Jour 2 : As I Lay Dying, Anthrax, Bullet for my Valentine, Alice in Chains, Stone Sour, Slayer, Megadeth, Motörhead, Rise Against, Metallica par Philippe
Wil/Jonschwil, Suisse, le 18/06/2010
Le début (très gonzo) du festival, c'est par ici ! Comment commencer mieux une journée qu'en se réveillant frigorifié dans une tente humide et crade, sous une pluie... La suite

Bullet for my valentine par Gandalf
Docks des suds à Marseille, le 20/06/2008
Les jeunes gallois de Bullet for my valentine passaient à la maison, alors autant aller voir sur place de quoi ça retournait, n'est ce pas ? Alors déjà, je fustige tous les "vrais" metalleux qui ont fait de ce combo un genre de running gag méprisant, en sortant que c'est pas du metal, que c'est un truc de djeunz, etc... Je leur dis d'écouter leur... La suite

Dropkick Murphys : les dernières chroniques concerts

(mes) Eurockéennes 2017, 1/2 : Thomas Azier, Johnny Mafia, Rei, HMLTD, Killason, Meatbodies, Explosions in the Sky, Dropkick Murphys, Vitalic, Justice en concert

(mes) Eurockéennes 2017, 1/2 : Thomas Azier, Johnny Mafia, Rei, HMLTD, Killason, Meatbodies, Explosions in the Sky, Dropkick Murphys, Vitalic, Justice par Philippe
Presqu'île du Malsaucy, Evette Salbert, le 08/07/2017
Devenir un vieil Eurockéen ? Ce n'est pas être vieux et aller encore au festival, non, c'est juste faire le constat que d'y aller pour la 24 ième p...n d'année d'affilée, donne... La suite

Dropkick Murphys + Slapshot + Skinny Lister en concert

Dropkick Murphys + Slapshot + Skinny Lister par Benjamin Wozniak
L'Aeronef, à Lille, le 29/01/2017
C'est le dimanche 29 janvier à 17 heures que l'Aéronef nous a donné rendez vous, oui, oui 17 heures, pour un moment riche en convivialité, bonne humeur, bières et légendes... La suite

Dropkick Murphys en concert

Dropkick Murphys par lol
Zenith de Paris, le 28/01/2017
C'est dans un Zenith bourré à craquer et proche de l'explosion que les Dropkick Murphys faisaient leur retour, deux ans après leur dernier concert parisien en ce même lieu, et... La suite

Dropkick Murphy's + Slapshot + Skinny Lister + Lion's Law en concert

Dropkick Murphy's + Slapshot + Skinny Lister + Lion's Law par Abigail Darktrisha
Zénith, Paris, le 28/01/2017
Une soirée Parisienne aux relents festifs de musique traditionnelle irlandaise, mais venue de multiples contrées, voilà ce que proposait le zénith en ce 28 janvier dernier. A la... La suite

Hatebreed : les dernières chroniques concerts

Nostromo + Hatebreed en concert

Nostromo + Hatebreed par Sodis Xiii
Six-Fours-la-Plage, le 14/06/2017
Pour beaucoup de metalleux, ce mercredi est une journée sous le signe de l'excitation et du stress. Excitation car c'est la veille du départ pour le HELLFEST, et stress car on a... La suite

Hellfest 2014 (2/3) : Aerosmith, Deep Purple, Soulfly, Hatebreed ,Status Quo, Extreme, Skid Row, Skyclad, Killers en concert

Hellfest 2014 (2/3) : Aerosmith, Deep Purple, Soulfly, Hatebreed ,Status Quo, Extreme, Skid Row, Skyclad, Killers par gandalf
Clisson, France, le 21/06/2014
voir le report de vendredi par ici, et celui de dimanche par là SAMEDI : Du Boogie et du Glam ! Certainement la journée la plus chargée qui s'annonce en ce samedi encore une... La suite

Napalm Death + Hatebreed en concert

Napalm Death + Hatebreed par jorma
Le Moulin - Marseille, le 17/02/2014
Une vie, que dis-je, une éternité que je n'avais pas remis les pieds à la salle du Moulin ! Fermée pour travaux pendant une période beaucoup trop longue et rouverte depuis quelques... La suite

Hatebreed, Forest In Blood, Danforth par Willyisaheadbanger
Le Nouveau Casino, le 11/10/2004
Hatebreed + Forest in blood + Danforth. Concert au nouveau casino et le show est ouvert par le groupe danforth que je ne connaissait pas et dont je ne suis meme pas sur du nom. Bon set, bon chanteur mais le pit a un peu de mal à s'énerver malgré les demandes répétées du bassiste. Toutefois pour ce groupe semble en avoir énormement dans... La suite

Le Bal des Enragés : les dernières chroniques concerts

Le bal des enragés en concert

Le bal des enragés par Vv
L'Usine. Istres, le 22/04/2016
" Toi qui entre ici, abandonne tout espoir " disait Dante, qui ne connaissait certainement pas les Dead Kennedys, et on pourrait se dire la même chose, quand on entre dans la... La suite

Mass Hysteria : les dernières chroniques concerts

Mass Hysteria en concert

Mass Hysteria par Lofanax
Trianon, Paris, le 11/03/2016
Actuellement en tournée suite à la sortie de son dernier album "Matière noire", Mass Hysteria enchaîne les dates sold out dans toute la France. Nous avions été les voir déjà au... La suite

Mass Hysteria en concert

Mass Hysteria par Lofanax
Le Plan, Ris Orangis, le 05/12/2015
Mass Hysteria a entamé sa nouvelle tournée cet automne pour la sortie de leur huitième album, Matière noire. J'ai pu assister à l'écoute de l'album en avant-première chez... La suite

Paleo Festival 2013 : Mass Hysteria + Danko Jones + Asaf Avidan + Artic Monkeys + Jagwa Music + Smashing Pumkins + Beware of Darkness + Jonathan Wilson en concert

Paleo Festival 2013 : Mass Hysteria + Danko Jones + Asaf Avidan + Artic Monkeys + Jagwa Music + Smashing Pumkins + Beware of Darkness + Jonathan Wilson par Guivano
Paléo festival - Nyon (Suisse), le 24/07/2013
Chronique des concerts du 24 Juillet 2013 au Paléo Festival de Nyon : Mass Hysteria Ce groupe français était je pense un peu en décalage avec le Paléo. Même si ce dernier... La suite

Sonisphere Festival 2011 : Metallica, Megadeth, Slayer, Mass Hysteria,  Anthrax, Volbeat, Diamond Head  en concert

Sonisphere Festival 2011 : Metallica, Megadeth, Slayer, Mass Hysteria, Anthrax, Volbeat, Diamond Head par Abigail Darktrisha
Snowhall Parc - Amnéville, le 09/07/2011
Cette deuxième journée me parle beaucoup plus musicalement car j'y retrouve bon nombre de groupe que j'aime en terme de thrash. Elle débutera par un incident que je souhaite... La suite

Nashville Pussy : les dernières chroniques concerts

Nashville Pussy & Sinner Sinners en concert

Nashville Pussy & Sinner Sinners par Samuel C
Glazart - Paris, le 24/10/2017
"Sinner Sinners" ! Une passion qui ne peut plus s'expliquer ! La rencontre sonore entre des artistes et un fan en attente de cette découverte, au moment opportun certainement.... La suite

NASHVILLE PUSSY + Partouzzzze Bastards en concert

NASHVILLE PUSSY + Partouzzzze Bastards par Abigail Darktrisha
Batofar, Paris, le 29/01/2017
Dans les nuits parisiennes en cette fraîche saison, quoi de mieux pour se réchauffer qu'une affiche 100% rock'n'roll dans un lieu intimiste comme péniche du Batofar, salle... La suite

Nashville Pussy en concert

Nashville Pussy par Xavier Averlant
CC Gérard Philippe, Calais, le 21/01/2017
Samedi soir, nous avons assisté au show des Nashville Pussy à Calais. Le gang de Géorgie est en pleine tournée européenne et est venu relever les compteurs sur le littoral,... La suite

Nashville Pussy en concert

Nashville Pussy par Zulone
Jas'rod - les Pennes Mirabeau, le 05/07/2016
Tout droit débarqués d'Atlanta aux États-Unis que les Nashville Pussy sont venus enflammer la scène du Jas Rod. Les membres du groupe semblent sortir tout droit d'une cadillac... La suite

Rammstein : les dernières chroniques concerts

Rammstein (Festival de Nîmes 2017) en concert

Rammstein (Festival de Nîmes 2017) par Gandalf
Les Arènes de Nimes, le 12/07/2017
12 ans après le mythique live des Allemands de Rammstein dans ces mêmes arènes, immortalisé sur un non moins mythique dvd officiel, les voici de retour pour 3 dates... La suite

Rammstein + Jatekok (Festival de Nîmes 2017) en concert

Rammstein + Jatekok (Festival de Nîmes 2017) par fredb
Arènes de Nîmes, le 11/07/2017
On est le mardi 11 Juillet et j'ai rendez vous avec Rammstein aux Arènes de Nîmes, autant vous dire que je suis motivé :-), Je n'étais pas le seul visiblement, la vente de tous les... La suite

Volbeat + Rammstein (Download festival France 2016) en concert

Volbeat + Rammstein (Download festival France 2016) par Lebonair
Hippodrome de Longchamp, Paris, le 12/06/2016
Volbeat On vient à peine d'apprécier la magnifique prestation de Rival Sons sur la Stage 2 qu'il va falloir traverser l'hippodrome dans toute sa longueur afin... La suite

Rammstein (Download Festival France 2016) en concert

Rammstein (Download Festival France 2016) par lol
Hippodrome de Longchamp, Paris, le 12/06/2016
Je ne suis pas un grand fan des grands festivals, je préfère nettement voir des concerts dans des clubs ou des arenas : les concerts y durent plus longtemps, on voit mieux,... La suite

Volbeat : les dernières chroniques concerts

Volbeat + Rammstein (Download festival France 2016) en concert

Volbeat + Rammstein (Download festival France 2016) par Lebonair
Hippodrome de Longchamp, Paris, le 12/06/2016
Volbeat On vient à peine d'apprécier la magnifique prestation de Rival Sons sur la Stage 2 qu'il va falloir traverser l'hippodrome dans toute sa longueur afin... La suite

(mon) Download Festival 2016 : Lofofora, Strange Bones, Trivium, New Years Day, Children of Bodom, Sabaton, Rival Sons, Volbeat, Last Train, Megadeth, Rammstein en concert

(mon) Download Festival 2016 : Lofofora, Strange Bones, Trivium, New Years Day, Children of Bodom, Sabaton, Rival Sons, Volbeat, Last Train, Megadeth, Rammstein par Philippe
Hippodrome de Longchamp, Paris, le 12/06/2016
Arrivée en France du Download Festival, le gros machin metal de Live Nation, donc ? Personne n'est dupe, ce n'est pas de la philanthropie, l'idée est évidemment d'aller empiéter... La suite

(mes) Eurockéennes 2014, 2/2 : Uncle Acid & the DeadBeats, DakhaBrakha, Biffy Clyro, Volbeat, Goat, A Tribe Called Red, Robert Plant & the Sensational Space Shifters, Ghost, The Black Keys en concert

(mes) Eurockéennes 2014, 2/2 : Uncle Acid & the DeadBeats, DakhaBrakha, Biffy Clyro, Volbeat, Goat, A Tribe Called Red, Robert Plant & the Sensational Space Shifters, Ghost, The Black Keys par Philippe
Presqu'île du Malsaucy, Evette Salbert, le 06/07/2014
Le samedi, c'est par là ! Mauvaise nouvelle pour commencer : on a pas assez trainé au barbecue du dimanche pour rater comme prévu les abominables chevelus d'Uncle acid & The... La suite

Volbeat + Iced Earth en concert

Volbeat + Iced Earth par Stephan75
Le Bataclan, Paris, le 25/10/2013
J'avoue que c'est vraiment excité que je rejoins le Bataclan ce soir, et au vu de la file d'attente je ne suis pas le seul. Il faut dire que l'affiche propose du lourd, du très... La suite

Clisson : les dernières chroniques concerts

HELLFEST 2017 - JOUR 3 : SLAYER, CORONER, EMPEROR, METAL CHURCH, BLUE OYSTER CULT, PENTAGRAM, BLACK STAR RIDERS, HIRAX en concert

HELLFEST 2017 - JOUR 3 : SLAYER, CORONER, EMPEROR, METAL CHURCH, BLUE OYSTER CULT, PENTAGRAM, BLACK STAR RIDERS, HIRAX par Holy Vier
Clisson, le 18/06/2017
HELLFEST JOUR 3 Troisième et dernier jour, et canicule attendue avec 33 degrés dans l'après-midi. Heureusement, quasiment rien à voir pour nous sur les mainstages... La suite

HELLFEST 2017 - JOUR 2 : AEROSMITH, APOCALYPTICA, AIRBOURNE,  KREATOR, SAXON, TRUST, DEE SNIDER, STEEL PANTHER, PRETTY MAIDS, UGLY KID JOE, THE TREATMENT, PHIL CAMPBELL & THE BASTARD SONS, CRYPT SERMON, THE DEAD DAISIES en concert

HELLFEST 2017 - JOUR 2 : AEROSMITH, APOCALYPTICA, AIRBOURNE, KREATOR, SAXON, TRUST, DEE SNIDER, STEEL PANTHER, PRETTY MAIDS, UGLY KID JOE, THE TREATMENT, PHIL CAMPBELL & THE BASTARD SONS, CRYPT SERMON, THE DEAD DAISIES par Holy Vier
Clisson, le 17/06/2017
HELLFEST JOUR 2 Après une courte mais bien reposante nuit à l'hôtel (ben ouais, on apprécie le confort à un certain âge), on revient sur le site à midi pour encore une très... La suite

HELLFEST 2017 - JOUR 1 : DEEP PURPLE, MONSTER MAGNET, OBITUARY, MINISTRY, POWERWOLF, DEVIN TOWNSEND PROJECT, QUEENSRYCHE, AVATAR, EVERGREY, ANIMAL AS LEADERS, BOOZE & GLORY, MYRATH et SIDILARSEN en concert

HELLFEST 2017 - JOUR 1 : DEEP PURPLE, MONSTER MAGNET, OBITUARY, MINISTRY, POWERWOLF, DEVIN TOWNSEND PROJECT, QUEENSRYCHE, AVATAR, EVERGREY, ANIMAL AS LEADERS, BOOZE & GLORY, MYRATH et SIDILARSEN par Holy Vier
Clisson, le 16/06/2017
HELLFEST JOUR 1 Arrivée à 11 heures, et le temps de passer les contrôles, on découvre un site très sensiblement agrandi devant les mainstages, et trois écrans géants qui... La suite

Hellfest 2016 3ème jour (Tarja, Gojira, Bling Guardian, Slayer, Amon Amarth, Megadeth, Ghost, Black Sabbath, King Diamond) en concert

Hellfest 2016 3ème jour (Tarja, Gojira, Bling Guardian, Slayer, Amon Amarth, Megadeth, Ghost, Black Sabbath, King Diamond) par Abigail Darktrisha
Clisson, le 19/06/2016
TARJA 15h50-16h40 En ce 3ème et dernier jour c'est un peu plus tard dans la journée que débutera pour nous les festivités avec le métal symphonique Finlandais de Tarja... La suite