Accueil Chronique de concert Hellfest 2016 2ème jour (Twisted Sister, Loudness, Glenn Hughes, Sixx : A.M., Foreigner, Joe Satriani, Disturbed, Within Temptation) + hommage Lemmy Kilmister
Jeudi 17 août 2017 : 11769 concerts, 24581 chroniques de concert, 5167 critiques d'album.

Chronique de Concert

Hellfest 2016 2ème jour (Twisted Sister, Loudness, Glenn Hughes, Sixx : A.M., Foreigner, Joe Satriani, Disturbed, Within Temptation) + hommage Lemmy Kilmister

Hellfest 2016 2ème jour (Twisted Sister, Loudness, Glenn Hughes, Sixx : A.M., Foreigner, Joe Satriani, Disturbed, Within Temptation) + hommage Lemmy Kilmister en concert

Clisson 18 juin 2016

Critique écrite le 03 juillet 2016 par Abigail Darktrisha






LOUDNESS 12h15 - 12h45

Pour leurs 35 ans d'existence, les très cultes et très rares Japonais de Loudness nous font l'honneur d'une petite visite. En effet, pas revenus sur notre territoire depuis 1986, les vétérans aux 26 albums fêtent les 30 ans de "Crazy Nights" et ont pris la décision de reconquérir l'Europe. La prestation l'année passée au Rockfest de Barcelone à donné le ton et le groupe est aujourd'hui bien différent de celui des années 2000. Ils affichent une bonne humeur et un enthousiasme qui fait plaisir à voir.



Le set - très court - est vraiment carré et leur Heavy nous replonge à fond dans les 80's, notamment avec "Crazy Doctor" ou encore "S.D.I.". Les solos du guitariste Akira Tasahaki sont toujours d'une précision hallucinante et les parties basse-batterie très propres. Quant à Mihori Niihara, sa voix est encore bien présente et il saura enflammer les fans avec de bonnes pépites ‘old school'. Une bonne mise en bouche à l'heure du repas pour attaquer la journée.

Crazy Nights
Heavy Chains
The Sun Will Rise Again
In the Mirror
Crazy Doctor
In The Mirror
S.D.I.




GLENN HUGHES 13h35 - 14h15

Maintenant place à la légende !
Est-il encore nécessaire de présenter Glenn Hughes ? Bassiste de grand talent, ancien chanteur de Deep Purple, il collabore avec les plus grands, dont Tony Iommy (Black Sabbath) et du haut de ses 64 ans et 40 ans de carrière il nous prouvera que la musique conserve la santé.
Humble sur scène, Monsieur Hughes a également la classe et il nous scotche d'entrée de jeu avec une reprise fantastique de "Stormbringer". Durant tout le set il se baladera dans les aigus, enchainant les prouesses vocales, et, force est de constater que sa voix reste d'une puissance et d'une justesse absolument magique.



Mention spéciale pour le guitariste Danois Soren Andersen qui, en remplacement de Doug Aldritch parti avec The Dead Daisies, régalera les oreilles des fans mais également les yeux du public féminin présent, offrant sans complexe la vision d'une plastique irréprochable. Plus discret mais non moins présent musicalement, le duo est compléter par Pontus Engborg qui assure la batterie.
Avec seulement six titres, le show passera beaucoup trop vite et s'achèvera sur l'incontournable "Burn" de Deep Purple. Un énorme merci pour ce grand moment de musique, à classer parmi les meilleurs du Hellfest et qui aurait peut être mérité quelques minutes supplémentaires.

Stormbringer (Deep Purple)
Muscle and Blood (Hughes/Thrall)
Mistreated (Deep Purple)
Black Country (Black Country Communion)
Soul Mover
Burn (Deep Purple)




SIXX : A.M. 15h05-15h55

Après le précieux moment Britannique offert par Glenn Hughes, c'est maintenant l'heure de traverser l'océan et d'aller direction Los Angeles pour soutenir la formation hard rock, Sixx AM, initiée en 2007 par Nikki Sixx (ex bassiste de Motley Crue), DJ Ashba et James Michael et dont le nom est une combinaison des noms des membres du groupe.
Pour leur première date française, le trio est accompagné de deux choristes et du batteur Dustin Steinke qui a rejoint officiellement le groupe. Musicalement, les titres tiennent bien la route, en particulier "Rise" dont le refrain reste bien en tête. La production de James Michael est clairement formatée pour les radios U.S. mais le tout est cohérent et diablement efficace. Le groupe est souriant, maitrise parfaitement l'occupation de la scène et est communicatif en s'approchant le plus possible du public.



On sent que les membres sont des habitués des grandes scènes et des shows à l'américaine. Les deux choristes apportent la petite touche sexy à défaut d'être réellement efficaces ou indispensables. Nikki et DJ Ashba ont conservé leur gout pour le maquillage et, peinturés de bandes rouges et noires, mélange de glam et de ‘visual key' japonais, ils ne seront pas sans rappeler les débuts de Motley Crue. Un set assez convaincant mais loin d'être la claque qu'ils sont capables de donner. A revoir.

This Is Gonna Hurt
Rise
When We Were Gods
Everything Went to Hell
Prayer for the Damned
Lies of the Beautiful People
Stars
Life is Beautiful




FOREIGNER 16h45-17h35

Comme pas mal de groupes ces temps-ci, Foreigner nous fait l'honneur d'une tournée anniversaire : 40 ans de carrière et 80 millions d'albums vendus ce n'est pas rien. La formation prouvera qu'ils ne sont pas venus à Clisson pour faire de la figuration et que, même un groupe de Hard FM plutôt doux par rapport au reste de la programmation peu avoir sa place au Hellfest. Ce qui n'était pas le cas il y a quelques années, où le public, moins ouvert d'esprit critiquait ouvertement ce type de programmation. Ils enchainent brillement leurs tubes les plus populaires et Kelly Hansen (chant) est à la hauteur des attentes des fans. Le public reprend chaleureusement "Urgent", classique au solo de saxophone et "Juke Box Hero". Certain(e)s verseront même une petite larme sur l'incontournable balade "I Want To Know What Love Is" qui aujourd'hui encore, passe toujours en radio. A noter que les 8 titres du set ont tous été composés entre 1977 et 1984, et que, même sans connaître parfaitement Foreigner, les plus âgés du public ont grandis à l'époque au son du groupe.


Notre frontman jouera son rôle jusqu'au bout invitant même le public à se faire des câlins pendant la fameuse balade et empruntera également l'une des caméras officielles du Hellfest. Les quelques images projetées sur l'écran géant nous montrent la marée humaine avant de retourner à son propriétaire. Foreigner n'a rien perdu de sa force de frappe en live et c'est tant mieux. Un set détente où il fut bon de replonger dans les années fin 70 début 80.

Double Vision
Head Games
Cold As Ice
Feels Like the First Time
Urgent
Juke Box Hero
I Want to Know What Love Is
Hot Blooded



JOE SATRIANI 18h35-19h25

Si Joe Satriani est reconnu parmi les maitres incontestés de l'onanisme guitaristique, il faut quand même être adepte de guitar-heroe pour encaisser un show complet. Le sieur compte de nombreux fans de la première heure, qui attendront avec beaucoup d'impatience le set du jour. Si la virtuosité de l'homme n'est en effet pas à contester, il semble qu'il faille se rendre à l'évidence et que le Maître ne peut donner son plein potentiel que dans une salle ou tout le public lui est acquis. Ovni musical paré d'une veste d'argent version spatiale, il aura surement ébloui le public avec une large gamme de titres tirés de sa discographie impressionnante. Mais en dépit de ses prouesses techniques, il peut rester difficile de capter une audience lorsqu'il n'y a pas de paroles. Et pourtant, le spectacle est très bon : après une attaque en douceur avec le titre éponyme de l'album de 2015 "Shockwave Supernova" et "Flying In A blue Dream", le guitariste enchainera les titres aux riffs enflammés. Une petite erreur de casting plus tard selon certain avec "Always With Me, Always With You" avant un final en apothéose avec "Satch Boogie" et le titanesque "Surfing With The Alien".
Alors oui c'est vrai, Joe Satriani n'a peut-être pas fait se déchainer les foules mais il n'en est pas moins un grand showman et pour beaucoup le plus grand Guitar Hero qui soit.

Shockwave Supernova
Flying In A Blue Dream
Ice Nine
On Peregrine Wings
Crystal Planet
Cataclysmic
Summer Song
Always With Me, Always With You
Satch Boogie
Surfing With The Alien



DISTURBED 19h30-20h30

On change de registre avec le gros son au riff bourrins et saturés US de Disturbed. Un peu inclassable aux multiples influences avec un son très moderne parfois électronique, il faut avouer que meme si l'on n'est pas fan du groupe, ce dernier reste néanmoins un bête de scène efficace et que l'on peut y prendre un grand plaisir.
David Draiman avec sa voix grave plutôt atypique nous a montré toute l'étendue de son talent, en particulier sur la reprise de "The Sound Of Silence" en acoustique. Le groupe change pour l'occasion de line up en faisant notamment entrer sur scène un violoncelliste et un contrebassiste. Une reprise acoustique qui fait sentir au public toute sa sensibilité du groupe. "Ten Thousand Fists" n'a jamais aussi bien porté son titre tant le public est derrière eux à chaque morceau.
Avantage du contexte festival : quelques surprises viendront ponctuer ce set avec un featuring de Sixx : A.M. pour une pêchue reprise de "Sout At The Devil" Mötley Crüe et un splendide duo avec Glenn Hughes sur un titre des Who, "Baba O'Riley".
La prestation de Disturbed est véritablement portée par son frontman David Draiman dont la voix et la présence assurent quasiment tout le boulot. Le reste du groupe, Dan Donegan, Mike Wengren et John Moyer, sont légèrement en retrait, mais après leur forfait en 2011 - un beau lapin posé au Hellfest - ils se rattraperont donc largement auprès de leurs fans.

Ten Thousand Fists
The Game
Vengeful One
Stupify
The Sound Of Silence (Simon & Garfunkel cover)
Inside The Fire
The Light
Sout At The Devil with Sixx: A.M. (Mötley Crüe cover)
Baba O'Riley with Glenn Hughes (The Who cover)
Killing In The Name Of (Rage against the Machine cover)
Indestructible
Voices
Down With The Sickness



WITHIN TEMPTATION 20h35-21h50

Pour certains, la formation à chanteuse lyrique qu'est Within Temptations - ou groupes du même genre - évoque uniquement des hordes de mâles énamourés ou de jeunes filles en pleurs devant la beauté de Sharon Den Adel. Mais, que l'on aime ou pas le genre musical proposé par le groupe, il y a autre chose quand même et c'est ce qu'une fois de plus le groupe va s'évertuer à démontrer. C'est avec la vidéo d'introduction "Mother Maiden" que débutera le concert, projeté sur l'écran géant placé au milieu des deux scènes principales. Une projection de 3mn30 qui parait un peu longue, et dont qui vaudra quelques remarques et sifflets dans le public devant. Cependant l'arrivée des Hollandais sur "Shot in the Dark", fera oublier ce petit moment d'attente. Trois écrans géants et un immense fond autour du visuel d'Hydra - dernier album - une partie en hauteur pour Sharon et quelques effets pyrotechniques plantent le décor. Le combo attaque donc l'enchainement comme une véritable machine à tubes, de "Faster" à "Stand My Ground" en passant par "What have You Done" les performances vocales de Sharon sont bien réelles. On peut regretter la discrétion des guitares par rapport au clavier mais ne nous leurrons pas, le public n'a d'yeux que pour Elle et ne s'en rend pas vraiment compte. L'hystérie collective sera évitée de justesse avec l'arrivée surprise de Tarja Turunen (ex Nightwish), digne représentante du genre elle aussi. La dream-team interprète alors pour la première fois en live "Paradise (What About Us ?) avec une maestria qui laisse pantois tant l'harmonie et la complicité entre les deux divas est parfaite. Si les musiciens sont dans l'ensemble en retrait par rapport à Sharon, sans compter le départ du guitariste Robert Westerholt, (papa avec Sharon d'une petite fille), ces derniers n'en sont pas moins talentueux. A l'image d'autre groupe comme Nightwish, Within Temptation marie fort bien le lyrique et le heavy et cela semble fonctionner à merveille auprès d'un public acquis à la cause.

Our Solemn Hour
In The Middle Of The Night
Faster
And We Run
The Heart Of Everything
Stand My Ground
Paradise (What About Us?) with Tarja Turunen
Caged
The Howling
What Have You Done
Mother Hearth




TWISTED SISTER 23h00-00h15

Pour la troisième fois dans l'histoire du festival, les Twisted Sister reviennent fouler les planches de la mainstage. Mais cette année, outre une tournée anniversaire des 40 ans de carrière, ils entérinent aussi leur tournée d'adieu. L'annonce de l'arrivée imminente du groupe se fera avec une vidéo projetée sur les écrans géants sur fond de AC/DC "It's a Long Way to the Top (If You Wanna Rock ‘n' Roll)". Courmétrage qui retracera les 40 ans de carrière du groupe, avant que ce dernier débarque sur scène devant un back drop à l'image de l'album "come out and play" avec le nom de la tournée "Forty And Fuck It". Le déjanté et inimitable frontman Dee snider n'oubliera pas de balancer quelques vannes Ozzy ou Scorpions, toujours à prendre bien sur au second degré avec notre frontman. Pour leur toute dernière prestation, la légende vivante n'a pas été radine : un Dee Snider dans une forme olympique et ses acolytes qui feront déferler sur le Hellfest un véritable déluge de puissance hard rock brute, accompagné aux fûts par un certain Mike Portnoy. D'ailleurs le Combo américain n'en oublie pas son batteur d'origine, et c'est une fois de plus qu'A.J. Pero recevra son hommage sobre, avec ses initiales sur scène. Hommage aussi aux victimes de la bêtise humaine et des attentats terroristes avant d'entamer le magnifique titre "The Price". Moment d'émotion également avec la venue sur scène de Phil Campbell (Motörhead) pour "Shoot'em Down" et la reprise de "Born To Raise Hell". Ceci annonce en même temps l'hommage dédié à Lemmy Killmister qui aura mieu juste après le concert.



"Destroyer", "Burn In Hell" et le fabuleux "S.M.F.", tout est bon à faire hurler un public entièrement sous le charme de Dee Snider. Du spectacle emmené par un Dee Snider survolté - comme à son habitude - , accompagné des talentueux Jay Jay french, Mark Mendoza et Eddie Ojeda, le tout ponctué de feux d'artifices.
Twisted Sisters quitte la scène de fort belle manière après un concert intense et sans faute, Dee Snider ayant un peu abrégé ses pitreries habituelles au profit d'un enchainement dynamique et survolté des morceaux. On ne peut que regretter que ce soit le dernier concert de Twisted dans notre pays même s'il reste encore quelques dates en Europe cet été. Surement un des plus beaux concerts du festival qui finira par le puissant "SMF" avant de laisser le public profiter de l'hommage du Hellfest à Lemmy.

What you Don't Know (Sure Can Hurt You)
The Kids Are Back
Burn In Hell
Destroyer
You Can Stop Rock'n Roll
The Fire Still Burns
We're Not Gonna Take It
The Price
I Believe In Rock'n Roll
I Wanna Rock
Shoot'em Down
Born To Raise Hell
S.M.F.


Viendra ensuite l'hommage officiel du Hellfest à Lemmy Kilmister, et, le moins que l'on puisse dire, c'est que l'équipe du festival s'est surpassée une fois de plus. L'hommage débutera avec un film d'une 10aine de minutes retraçant un peu le parcours de Lemmy et Motörhead. Ensuite sera tiré un superbe feu d'artifice accompagné de morceaux de Motorhead pendant 15 minutes. Véritable déluge de feu et de lumière, à la hauteur de ce que nous à déjà montré le festival auparavant en faisant appel à un grand nom de la pyrotechnie pour les 10 ans. On pourra même lire "R.I.P. LEMMY" dans le ciel, écrit en feu d'artificices.
Phil Campbell, particulièrement ému, viendra ensuite faire un discours qui, sans tomber dans la sensiblerie, fera piquer les yeux de pas mal de monde. Cet hommage se terminera par la diffusion d'une partie du dernier concert de Motörhead au Hellfest en 2015. Une dernière fois la voix de Lemmy et le son de la célèbre basse résonnera dans le ciel Clissonnais pour clôturer cet hommage. MERCI et BRAVO au Hellfest pour ce moment, on ne pouvait pas mieux faire.

Hellfest : les dernières chroniques concerts

HELLFEST 2017 - JOUR 3 : SLAYER, CORONER, EMPEROR, METAL CHURCH, BLUE OYSTER CULT, PENTAGRAM, BLACK STAR RIDERS, HIRAX en concert

HELLFEST 2017 - JOUR 3 : SLAYER, CORONER, EMPEROR, METAL CHURCH, BLUE OYSTER CULT, PENTAGRAM, BLACK STAR RIDERS, HIRAX par Holy Vier
Clisson, le 18/06/2017
HELLFEST JOUR 3 Troisième et dernier jour, et canicule attendue avec 33 degrés dans l'après-midi. Heureusement, quasiment rien à voir pour nous sur les mainstages... La suite

HELLFEST 2017 - JOUR 2 : AEROSMITH, APOCALYPTICA, AIRBOURNE,  KREATOR, SAXON, TRUST, DEE SNIDER, STEEL PANTHER, PRETTY MAIDS, UGLY KID JOE, THE TREATMENT, PHIL CAMPBELL & THE BASTARD SONS, CRYPT SERMON, THE DEAD DAISIES en concert

HELLFEST 2017 - JOUR 2 : AEROSMITH, APOCALYPTICA, AIRBOURNE, KREATOR, SAXON, TRUST, DEE SNIDER, STEEL PANTHER, PRETTY MAIDS, UGLY KID JOE, THE TREATMENT, PHIL CAMPBELL & THE BASTARD SONS, CRYPT SERMON, THE DEAD DAISIES par Holy Vier
Clisson, le 17/06/2017
HELLFEST JOUR 2 Après une courte mais bien reposante nuit à l'hôtel (ben ouais, on apprécie le confort à un certain âge), on revient sur le site à midi pour encore une très... La suite

HELLFEST 2017 - JOUR 1 : DEEP PURPLE, MONSTER MAGNET, OBITUARY, MINISTRY, POWERWOLF, DEVIN TOWNSEND PROJECT, QUEENSRYCHE, AVATAR, EVERGREY, ANIMAL AS LEADERS, BOOZE & GLORY, MYRATH et SIDILARSEN en concert

HELLFEST 2017 - JOUR 1 : DEEP PURPLE, MONSTER MAGNET, OBITUARY, MINISTRY, POWERWOLF, DEVIN TOWNSEND PROJECT, QUEENSRYCHE, AVATAR, EVERGREY, ANIMAL AS LEADERS, BOOZE & GLORY, MYRATH et SIDILARSEN par Holy Vier
Clisson, le 16/06/2017
HELLFEST JOUR 1 Arrivée à 11 heures, et le temps de passer les contrôles, on découvre un site très sensiblement agrandi devant les mainstages, et trois écrans géants qui... La suite

Hellfest 2016 3ème jour (Tarja, Gojira, Bling Guardian, Slayer, Amon Amarth, Megadeth, Ghost, Black Sabbath, King Diamond) en concert

Hellfest 2016 3ème jour (Tarja, Gojira, Bling Guardian, Slayer, Amon Amarth, Megadeth, Ghost, Black Sabbath, King Diamond) par Abigail Darktrisha
Clisson, le 19/06/2016
TARJA 15h50-16h40 En ce 3ème et dernier jour c'est un peu plus tard dans la journée que débutera pour nous les festivités avec le métal symphonique Finlandais de Tarja... La suite

Foreigner : les dernières chroniques concerts

Festival Guitare en Scène (2eme jour) Foreigner/Brian May/Uriah Heep/Robert Cray/Shakra en concert

Festival Guitare en Scène (2eme jour) Foreigner/Brian May/Uriah Heep/Robert Cray/Shakra par Gandalf
Stade des Burgondes à Saint Julien en Genevois, le 21/07/2013
Ca faisait un bail que je lorgnais ce festival à la frontière suisse, sa réputation de fest intimiste et bien organisé, couplé à une prog de qualité me titillait chaque année. Eh... La suite

Journey + Foreigner + Nono de Trust en concert

Journey + Foreigner + Nono de Trust par Gandalf
Palais des Sports à Paris, le 07/07/2011
Allez, encore un rapide aller/retour sur Paris, après celui pour Judas Priest 17 jours plus tot, afin de voir une affiche plus qu'alléchante pour les fans de Hard Fm que nous... La suite

Foreigner par jean-claude
Olympia, Paris, le 07/07/2009
Un concert magistral du groupe Foreigner dans une salle mythique, l'Olympia. Rien à dire, tout était parfait, le son, les lumières et surtout un groupe déchainé qui a enchainé tous ses tubes (urgent, waiting for the girl like you, etc.) pendant deux heures, devant un public debout. Mike jones, 65 ans, est toujours aussi présent, il nous a fait... La suite

Joe Satriani : les dernières chroniques concerts

Joe Satriani en concert

Joe Satriani par Matninatphotography
Grand Rex, Paris, le 24/09/2015
Dès les premières notes de musique signées Joe Satriani, on sait que l'on a affaire à un des meilleurs guitaristes du monde. Cette tournée s'inscrit dans l'actualité de la... La suite

Joe Satriani en concert

Joe Satriani par Janfi
Le Silo - Marseille, le 21/09/2015
Lundi soir le Silo de Marseille accueillait Joe Satriani et son équipe pour un concert tant attendu par ses fans. Arrivé devant les portes de la salle, je constate qu'il y a un peu... La suite

Joe Satriani  en concert

Joe Satriani par Gandalf
Le Silo à Marseille, le 21/09/2015
A peine un an après son passage au Festival Jazz des 5 continents dans le cadre idyllique du Palais Longchamps, le Maestro est de retour dans la capitale phocéenne. Ce qui me... La suite

Joe Satriani + Lucky Peterson (festival Jazz des Cinq Continents 2014) en concert

Joe Satriani + Lucky Peterson (festival Jazz des Cinq Continents 2014) par Gandalf
Festival Jazz des 5 continents, le 26/07/2014
A la base, mon dépucelage de ce festival de Jazz des 5 Continents devait se faire avec le sieur Beck, et Lucky Peterson en premiere partie. Malheureusement la légende britannique... La suite

Twisted Sister : les dernières chroniques concerts

HELLFEST 2017 - JOUR 2 : AEROSMITH, APOCALYPTICA, AIRBOURNE,  KREATOR, SAXON, TRUST, DEE SNIDER, STEEL PANTHER, PRETTY MAIDS, UGLY KID JOE, THE TREATMENT, PHIL CAMPBELL & THE BASTARD SONS, CRYPT SERMON, THE DEAD DAISIES en concert

HELLFEST 2017 - JOUR 2 : AEROSMITH, APOCALYPTICA, AIRBOURNE, KREATOR, SAXON, TRUST, DEE SNIDER, STEEL PANTHER, PRETTY MAIDS, UGLY KID JOE, THE TREATMENT, PHIL CAMPBELL & THE BASTARD SONS, CRYPT SERMON, THE DEAD DAISIES par Holy Vier
Clisson, le 17/06/2017
HELLFEST JOUR 2 Après une courte mais bien reposante nuit à l'hôtel (ben ouais, on apprécie le confort à un certain âge), on revient sur le site à midi pour encore une très... La suite

Rock Fest Barcelona 2015 (Part 2/3) : Twisted Sister + Helloween + Europe + Annihilator + Destruction + Nuclear Assault + Angeles del Infierno + Powerwolf  en concert

Rock Fest Barcelona 2015 (Part 2/3) : Twisted Sister + Helloween + Europe + Annihilator + Destruction + Nuclear Assault + Angeles del Infierno + Powerwolf par Gandalf
Barcelone, le 24/07/2015
Voilà une grosse journée très bien remplie, qui a, sans surprise, etait dominée par TWISTED SISTER ! Comme l'a fait remarqué Snider pendant le set, c'est certainement la dernière... La suite

Hellfest 2013 1er jour : Hardcore Superstar + Saxon + Europe + Testament + Twisted Sister + Whitesnake + Kreator + Helloween + Def Leppard en concert

Hellfest 2013 1er jour : Hardcore Superstar + Saxon + Europe + Testament + Twisted Sister + Whitesnake + Kreator + Helloween + Def Leppard par Abigail Darktrisha
Clisson, le 21/06/2013
8ème année consécutive au Hellfest, où le festival fera trembler la vallée de Clisson et une réputation qui continue de prendre de l'ampleur. Persévérance et motivation... La suite

Hellfest Day 2 : Alice Cooper, Jello Biafra, SLash, Twisted Sister, Nevermore, Airbourne... en concert

Hellfest Day 2 : Alice Cooper, Jello Biafra, SLash, Twisted Sister, Nevermore, Airbourne... par Boby
Clisson, le 19/06/2010
Hellfest Day 2 "Je vais au paradis pour voir des saints et en enfer pour voir des potes" Franchement si quelqu'un m'avait dit qu'en enfer il était possible d'autant... La suite

Within Temptation : les dernières chroniques concerts

MetallicA + Within Temptation + Gojira  en concert

MetallicA + Within Temptation + Gojira par Philippe
Grand'Place, Arras, le 14/08/2008
Le conducteur fit : Mesdames et messieurs, notre train entre en gare d'Arras. Arras, trois minutes d'arrêt ! Et 3 types bien synchro derrière nous hurlèrent : Obey your Master ! Le... La suite

Within Temptation + In Extremo par Chrstophe
Lille zénith arena, le 28/04/2007
Avec une grosse mention pour In Extremo qui a enflamé la salle. Je ne connaissais pas ce groupe ( ne suis qu' un vieux hard rocker années 80 accompagnant sa fille pour un premier concert ), c'est géant ! Dommage que beaucoup confondent les concerts métal avec chantal Goya ! Si on a peur du pogo, faut rester dans les tribunes sagement assis ! Un... La suite

Within Temptation / Dream Theater / Iron Maiden par NouN
Parc des Princes - Paris, le 25/06/2005
Hello les cheveulus ! Bossant le week-end, j'avais posé des congés depuis février pour pouvoir venir de Rennes pour assister (un an après MetallicA presque jour pour jour) à un gros concert de METAL au PArc. Tout commence par une "hydratation" au Bar des Princes (merci à eux !) suivi d'une attente dans les "sas" d'attente pour acceder au... La suite

Whitin Temptation / Dream Theater / Iron Maiden par Frédéric
Parc des Princes - Paris, le 25/06/2005
C'est au couleur de Maiden que nous nous sommes donné rendez-vous avec des amis, sur le parvis de l'église situé place de la porte de St cloud. Nous décidons de nous rendre immédiatement aux portes du Parc des Princes. Bref après avoir été trimballé d'un vigile à un autre nous pénetrons finalement à l'intérieur. Opération achetage de T-Shirt....... La suite

Clisson : les dernières chroniques concerts

HELLFEST 2017 - JOUR 3 : SLAYER, CORONER, EMPEROR, METAL CHURCH, BLUE OYSTER CULT, PENTAGRAM, BLACK STAR RIDERS, HIRAX en concert

HELLFEST 2017 - JOUR 3 : SLAYER, CORONER, EMPEROR, METAL CHURCH, BLUE OYSTER CULT, PENTAGRAM, BLACK STAR RIDERS, HIRAX par Holy Vier
Clisson, le 18/06/2017
HELLFEST JOUR 3 Troisième et dernier jour, et canicule attendue avec 33 degrés dans l'après-midi. Heureusement, quasiment rien à voir pour nous sur les mainstages... La suite

HELLFEST 2017 - JOUR 2 : AEROSMITH, APOCALYPTICA, AIRBOURNE,  KREATOR, SAXON, TRUST, DEE SNIDER, STEEL PANTHER, PRETTY MAIDS, UGLY KID JOE, THE TREATMENT, PHIL CAMPBELL & THE BASTARD SONS, CRYPT SERMON, THE DEAD DAISIES en concert

HELLFEST 2017 - JOUR 2 : AEROSMITH, APOCALYPTICA, AIRBOURNE, KREATOR, SAXON, TRUST, DEE SNIDER, STEEL PANTHER, PRETTY MAIDS, UGLY KID JOE, THE TREATMENT, PHIL CAMPBELL & THE BASTARD SONS, CRYPT SERMON, THE DEAD DAISIES par Holy Vier
Clisson, le 17/06/2017
HELLFEST JOUR 2 Après une courte mais bien reposante nuit à l'hôtel (ben ouais, on apprécie le confort à un certain âge), on revient sur le site à midi pour encore une très... La suite

HELLFEST 2017 - JOUR 1 : DEEP PURPLE, MONSTER MAGNET, OBITUARY, MINISTRY, POWERWOLF, DEVIN TOWNSEND PROJECT, QUEENSRYCHE, AVATAR, EVERGREY, ANIMAL AS LEADERS, BOOZE & GLORY, MYRATH et SIDILARSEN en concert

HELLFEST 2017 - JOUR 1 : DEEP PURPLE, MONSTER MAGNET, OBITUARY, MINISTRY, POWERWOLF, DEVIN TOWNSEND PROJECT, QUEENSRYCHE, AVATAR, EVERGREY, ANIMAL AS LEADERS, BOOZE & GLORY, MYRATH et SIDILARSEN par Holy Vier
Clisson, le 16/06/2017
HELLFEST JOUR 1 Arrivée à 11 heures, et le temps de passer les contrôles, on découvre un site très sensiblement agrandi devant les mainstages, et trois écrans géants qui... La suite

Hellfest 2016 3ème jour (Tarja, Gojira, Bling Guardian, Slayer, Amon Amarth, Megadeth, Ghost, Black Sabbath, King Diamond) en concert

Hellfest 2016 3ème jour (Tarja, Gojira, Bling Guardian, Slayer, Amon Amarth, Megadeth, Ghost, Black Sabbath, King Diamond) par Abigail Darktrisha
Clisson, le 19/06/2016
TARJA 15h50-16h40 En ce 3ème et dernier jour c'est un peu plus tard dans la journée que débutera pour nous les festivités avec le métal symphonique Finlandais de Tarja... La suite