Accueil Chronique de concert Herbie Hancock, Émile Parisien, Vincent Peirani (Festival Jazz des Cinq Continents)
Lundi 23 octobre 2017 : 13093 concerts, 24658 chroniques de concert, 5181 critiques d'album.

Chronique de Concert

Herbie Hancock, Émile Parisien, Vincent Peirani (Festival Jazz des Cinq Continents)

Herbie Hancock, Émile Parisien, Vincent Peirani (Festival Jazz des Cinq Continents) en concert

Palais Longchamp Marseille 28 juillet 2017

Critique écrite le par


Nous voilà ce soir peut-être pour le point d'orgue de cette édition 2017 du festival de Jazz des Cinq Continents, qui accueille une légende du Jazz : Herbie Hancock dans son joyaux : le magnifique cadre du Palais Longchamps. Avec une scène public et un tel cadre, le public est venu nombreux, il en aurait d'ailleurs été dommage autrement.


La soirée débutera avec Émile Parisien et Vincent Peirani, venu rendre hommage à un autre pianiste génial ayant collaboré avec Miles Davis , le regretté Joe Zawinul. Accompagné de Paco Sery à la batterie et de Linley Marthe à la basse, membres de l'ancienne section rythmique du Zawinul Syndicate, d'Aziz Sahmaoui et Mino Cinelu aux percussions, eux aussi compagnons de route de Joe Zawinul, l'hommage s'annonce sous de bonnes hospices.


Dès les premières notes, il ne fait aucun doute qu'il ne s'agit pas d'un simple tribute band mais de musiciens proches du compositeur qui perpétuent la musique de ce musicien de génie, un peu comme on pourrait le voir dans la musique classique finalement. Lorsqu'il y a autant de talents réunis sur la même scène on est certain d'assister à un show de grande qualité où se mêlent émotions et virtuosité pour nous faire voyager dans l'univers de Joe Zawinul.


La fusion de deux groupes fait que l'on joue à la partition, mais franchement il faut être au 1er rang pour s'en rendre compte tant l'ensemble et fluide et les musiciens à l'aise sur leurs instruments.


L'accordéon de Vincent Peirani ainsi que le chant d'Aziz Sahmaoui apportent cette couleur très World Music si particulière et nécessaire pour interpréter la  musique de Zawinul. Le public venu en nombre ce soir au Palais Longchamp semble conquis.


La nuit commence a tomber, et cette première partie est sur le point de s'achever pour laisser place a une légende du jazz encore bien vivante et tête d'affiche de la soirée : Herbie Hancock. Accompagné lui aussi par des musiciens de renoms tels que Vinnie Colaiuta à la batterie ou encore James Genus à la basse, qui est reconnaissable avec sa basse sur le clip de Get Lucky des Daft Punk, Herbie Hancock pourra laisser libre cours a ses improvisations derrière ses multiples claviers et pianos ou encore vocoders. 


Malgré ses 77ans au compteur, l'ancien acolyte de Miles, que l'on peut retrouver actuellement sur grand écran dans Valérian, le film de Luc Besson, a une énergie débordante. D'ailleurs la musique d'Herbie Hancock est en perpétuelle évolution et c'est certainement pour cette raison qu'il fait le lien entre toutes les générations.


Tout au long du concert on pourra entendre quelques touches de free jazz par ci, quelques touches plus modernes par là, voire quelques intonations africaines avec le surprenant guitariste Lionel Boueke. Nous sommes impressionnés de voir a quel point ces immenses artistes sont capables de se renouveler et de faire preuve d'autant d'audace en s'entourant de jeunes musiciens et en continuant à explorer de nouveaux univers musicaux, derrière une ligne rythmique basse/batterie de vieux routiers ,des plus impressionnante que l'on ait pu voir depuis bien longtemps.


Nul doute que la flamme qui les anime ne s'éteindra jamais. Le concert s'achève avec un Cantaloupe Island, dons le sample par les US3 avait fait un tube planétaire, revisité. Surprenant, ils reviendront interpréter en rappel l'incontournable Chameleon.


Pas de Rock It... on aura droit à une soirée soirée purement jazz, dans toutes ses palettes de couleurs musicales, avec une bonne place aux techniques d'improvisation propre au jazz et pourtant très accessible nous semble t-il à un public pas forcément initié à ce genre musical.


Il est plus de minuit lorsque cette soirée s'achève.  Ce fut un grand moment ou virtuosité et émotion se seront mêlés pendant près de trois heures ce que le jazz a pu apporter aux différentes scènes musical (funk, hip-hop, voire électro) pour le bonheur de tous !

Festival Jazz des Cinq Continents : les dernières chroniques concerts

Tony Allen Quartet, Roy Ayers band + Seun Kuti & Egypt 80 (Festival Jazz des Cinq Continents) en concert

Tony Allen Quartet, Roy Ayers band + Seun Kuti & Egypt 80 (Festival Jazz des Cinq Continents) par Pirlouiiiit
Parc Longchamp, Marseille, le 29/07/2017
L'année dernière je ne sais plus pourquoi mais je n'avais couvert aucun des concerts du festival (oui je réutilise mon intro de la précédente chronique !). Cette année 3 soirs.... La suite

Imany / George Benson (Festival Jazz des Cinq Continents) en concert

Imany / George Benson (Festival Jazz des Cinq Continents) par Zulone
Parc Longchamp, Marseille , le 27/07/2017
La nuit tombe sur le Palais Lomgchamp, le ciel laisse place à un petit coucher de soleil venté. Dans tout le parc raison les premiers échos de la voix chaude et berçante de la... La suite

Tajmo + Ana Popovic (Festival Jazz des Cinq Continents) en concert

Tajmo + Ana Popovic (Festival Jazz des Cinq Continents) par Pirlouiiiit
Parc Longchamp, Marseille, le 26/07/2017
L'année dernière je ne sais plus pourquoi mais je n'avais couvert aucun des concerts du festival. Cette année 3 soirs. En dehors de ce soir j'ai vu la très posée Norah Jones... La suite

Kamasi Washington + Robert Glasper Experiment (Festival Jazz Des Cinq Continents) en concert

Kamasi Washington + Robert Glasper Experiment (Festival Jazz Des Cinq Continents) par Sami
Parc Longchamp, Marseille, le 25/07/2017
Après la belle soirée avec Norah Jones, c'est ce soir une date que j'attendais personnellement depuis plusieurs mois, avril pour être précis depuis l'annonce complète de la... La suite

Emile Parisien : les dernières chroniques concerts

Eric Longsworth Quartet et Daniel Humair Quartet en concert

Eric Longsworth Quartet et Daniel Humair Quartet par Mardal
Festival Jazz à la Tour - La Tour d'Aigues, le 12/08/2011
Le Festival Jazz à La Tour bénéficie d'un cadre exceptionnel, celui du château de La Tour d'Aigues, ou de ce qu'il en reste : de magnifiques façades, des tours et un portail... La suite

Herbie Hancock : les dernières chroniques concerts

Herbie Hancock & Wayne Shorter, Roberto Fonseca & Fatoumata Diawara (Festival Jazz Des Cinq Continents 2014) en concert

Herbie Hancock & Wayne Shorter, Roberto Fonseca & Fatoumata Diawara (Festival Jazz Des Cinq Continents 2014) par Sami
Palais Longchamp, Marseille, le 22/07/2014
Les choses sont claires en arrivant, les concerts de ce soir affichent complet ce qui en configuration assis et en plein air n'autorise pas vraiment d'arriver en retard ou même... La suite

Festival Jazz des Cinq Continents : Herbie Hancock, Marcus Miller, Wayne Shorter + Ray Lema en concert

Festival Jazz des Cinq Continents : Herbie Hancock, Marcus Miller, Wayne Shorter + Ray Lema par Mardal
Festival de Jazz des Cinq Continents, le 20/07/2011
Après une soirée introductive au cours d'Estienne d'Orves -Macadam Transfert, Virginie Teychené et Accoules Sax - un premier concert à l'auditorium du Pharo -David Murray - Le... La suite

Herbie Hancock, Zaza Fournier, Omara Portuondo, Nneka (Fiesta des Suds 2008) en concert

Herbie Hancock, Zaza Fournier, Omara Portuondo, Nneka (Fiesta des Suds 2008) par Philippe
Dock des Suds, Marseille, le 18/10/2008
Fiesta des Suds 2008, donc, désormais aux pieds de l'énorme et arrogant phallus bétonno-capitalistique qu'est la tour CMA/CGM ... Ayant une simple invitation, j'ai tout fait... La suite

Herbie Hancock (Fiesta des Suds) en concert

Herbie Hancock (Fiesta des Suds) par stéphane Sarpaux
Docks des Suds - Marseille, le 18/10/2008
Contrairement à la soirée d'ouverture qui a été marquée par une fréquentation en net repli, la seconde soirée de la Fiesta des Suds affichait samedi soir complet. Et pour cause,... La suite

Vincent Peirani : les dernières chroniques concerts

Eric Longsworth Quartet et Daniel Humair Quartet en concert

Eric Longsworth Quartet et Daniel Humair Quartet par Mardal
Festival Jazz à la Tour - La Tour d'Aigues, le 12/08/2011
Le Festival Jazz à La Tour bénéficie d'un cadre exceptionnel, celui du château de La Tour d'Aigues, ou de ce qu'il en reste : de magnifiques façades, des tours et un portail... La suite

Palais Longchamp Marseille : les dernières chroniques concerts

Imany / George Benson (Festival Jazz des Cinq Continents) en concert

Imany / George Benson (Festival Jazz des Cinq Continents) par Zulone
Parc Longchamp, Marseille , le 27/07/2017
La nuit tombe sur le Palais Lomgchamp, le ciel laisse place à un petit coucher de soleil venté. Dans tout le parc raison les premiers échos de la voix chaude et berçante de la... La suite

Tony Allen Quartet, Roy Ayers band + Seun Kuti & Egypt 80 (Festival Jazz des Cinq Continents) en concert

Tony Allen Quartet, Roy Ayers band + Seun Kuti & Egypt 80 (Festival Jazz des Cinq Continents) par Pirlouiiiit
Parc Longchamp, Marseille, le 29/07/2017
L'année dernière je ne sais plus pourquoi mais je n'avais couvert aucun des concerts du festival (oui je réutilise mon intro de la précédente chronique !). Cette année 3 soirs.... La suite

Tajmo + Ana Popovic (Festival Jazz des Cinq Continents) en concert

Tajmo + Ana Popovic (Festival Jazz des Cinq Continents) par Pirlouiiiit
Parc Longchamp, Marseille, le 26/07/2017
L'année dernière je ne sais plus pourquoi mais je n'avais couvert aucun des concerts du festival. Cette année 3 soirs. En dehors de ce soir j'ai vu la très posée Norah Jones... La suite

Marseille Jazz des 5 Continents : Caetano Veloso/Gilberto Gil + Yilian Cazinares en concert

Marseille Jazz des 5 Continents : Caetano Veloso/Gilberto Gil + Yilian Cazinares par Phil2guy
Palais Longchamp, Marseille, le 24/07/2015
Ce n'est pas tous les jours que deux monuments de la musique populaire brésilienne (ou deux " monstres sacrés " comme le dirait Michel Drucker) viennent jouer à deux pas de chez... La suite