Accueil Chronique de concert Herman Düne + Tribute To Neil Young + Jesse Sykes + J. Tillman (Printemps de Bourges 2007)
Mercredi 16 août 2017 : 11792 concerts, 24581 chroniques de concert, 5167 critiques d'album.

Chronique de Concert

Herman Düne + Tribute To Neil Young + Jesse Sykes + J. Tillman (Printemps de Bourges 2007)

Herman Düne + Tribute To Neil Young + Jesse Sykes + J. Tillman (Printemps de Bourges 2007) en concert

Auditorium et Théâtre Saint-Bonnet, Bourges 21 avril 2007

Critique écrite le 23 avril 2007 par Pierre Andrieu








Soirée country folk pop rock en deux parties pour l'avant dernier jour du Printemps de Bourges 2007... Un festival non plus printanier mais carrément estival cette année : un soleil radieux pendant une semaine, une chaleur bienvenue, pas une goutte de pluie, aucun nuage. Que demander de plus ? Un peu de musique peut être... Et bien, ça tombe plutôt pas mal : le Printemps de Bourges est fait pour ça.




J. Tillman :

C'est dans une nouvelle salle récemment ouverte au public (pour des concerts ultra intimistes de piano classique) que se déroule une soirée réservée au label Fargo. Deux de ses plus brillants artistes, J. Tillman et Jesse Sykes, sont au programme. Dans ce mini théâtre à l'italienne proposant une centaine de places assises, l'une des dernières signatures de Michel Pampelune - le "boss" de Fargo - a enchanté le public. Comment ne pas s'enthousiasmer devant ces morceaux joliment lancinants, authentiques, à la fois rugueux et accueillants ? C'est absolument impossible ! Car, en plus de composer de petites merveilles folk pop (voir son album Minor works, J Tillman est doté d'une voix hallucinante de beauté et d'un jeu de guitare sobrement classe. Au final, on obtient donc un concert de très haute tenue.




Jesse Sykes :

Juste le temps de se rafraîchir un peu dans la rue que Jesse Sykes et ses trois musiciens font déjà leur apparition sur scène. D'abord pour une balance improvisée assez drôle, ensuite pour un superbe set entre country folk et rock. Plutôt orienté sur ses précédents disques, le lieu se prêtant peu aux ambiances rock du dernier album, la belle brune au charme vénéneux a transporté l'auditoire pendant la totalité de son set. Sa voix d'ange déchu - pleine de vécu et très évocatrice - est à elle seule un véritable bonheur pour les oreilles... Mais là aussi, comme chez J. Tillman, le songwriting n'est pas oublié pour autant (lire la chronique de son dernier album : Like Love Lust) ; tous les morceaux sont aussi marquants les uns que les autres. Cerise sur le gâteau, le batteur, le bassiste et le guitariste rivalisent d'ingéniosité et d'inspiration pour habiller les chansons de leur "patronne" avec des habits qui leur vont à merveille : batterie caressée, lignes de basse onctueuse et/ou sèches, rythmiques et solo électriques digne de Neil Young & Crazy Horse. Un très beau moment que cette prestation de Jesse Sykes.




Tribute To Neil Young :

En sortant du théâtre Saint-Bonnet, on avait très envie de revoir très vite J. Tillman et Jesse Sykes sur une scène. Miracle de la programmation, le Tribute to Neil Young présenté en ouverture du concert d'Herman Düne dans le très bel Auditorium de Bourges avait pensé à les inviter ! Dans cette salle flambant neuve à l'acoustique parfaite (et permettant une visibilité irréprochable), Seb Martel et ses acolytes ont proposé une heure durant des reprises de Neil Young en forme d'hommage au génial loner... Chacun se met donc au service du répertoire du Canadien épileptique pour montrer - s'il était besoin - à quel point ses morceaux sont beaux. Hey Hey My My, The Loner, Tell me why, Pocahontas, Harvest Moon, A needs a maid, Old man etc etc sont interprétés avec ferveur et passion par des musiciens transis d'amour pour Mr Young, mais pas paralysés par l'enjeu pour autant ! Les arrangements sont intelligemment modifiés, des morceaux peu connus sont interprétés, c'est un hommage de rès belle tenue auquel on assiste ! En plus de Seb Martel et de ses musiciens doués et bien dans l'esprit, Emily Loizeau (pour deux superbes titres chantés avec une voix impressionnante), Peter Von Poehl (avec une reprise originale seul à la guitare d'Old man), J. Tillman et Jesse Sykes (pour deux titres chacun, de très jolis instants de communion musicale avec une de leurs influences majeures) se succèdent sur scène. Pour le plus grand bonheur du public, sous le charme.



Herman Düne :

Juste après, la troupe d'Herman Düne au grand complet a prolongé le plaisir du public pendant toute la durée de son set. L'envie de jouer est là, les musiciens sont décontractés mais bien calés ensemble (ce qui n'est pas toujours le cas), les morceaux sont de grande qualité... Avec tout cela il parait impossible de rater sa soirée. Le concert débute par deux morceaux peu connus joués par David Ivar, au chant et à la guitare et Néman à la batterie minimaliste. C'est beau, sobre et donne envie d'en entendre plus, voire de rester en compagnie de ce groupe à part toute la nuit. Juste après l'arrivée de Doctor Shönberg (aux percus et à la trompette), de Turner Cody en bassiste/choriste aussi impeccable que son costard, et de Julie Doiron et d'Angela des Baby Skins (toutes deux aux chœurs angéliques) complète ce tableau idyllique. André est toujours absent, ses chansons aussi, mais Herman Dûne, désormais dans un style différent (mois mélancolique, moins Lo-Fi) se débrouille très bien, merci. David Ivar se comporte en leader souriant et affable, chaque chanson étant dédicacée à quelqu'un : Angela, ses parents (présents dans la salle ce soir), des Hollandais tenant une salle de concert où un morceau du set a été joué pour la première fois,et, enfin, le public présent ce soir, très chaleureux. Celui-ci fait un triomphe au tube extrait de Giant, I wish that I could see you soon, et à Not on top (provenant de l'album du même nom) mais écoute attentivement et apprécie également les titres moins accrocheurs mais tout aussi réussis qui font partie intégrante du répertoire scénique d'Herman Düne. David Ivar chante divinement, il fait frémir sa guitare pour quelques solos superbes, parfaitement soutenu qu'il est par un groupe au taquet, souriant (sauf le taciturne Turner Cody, bien sûr... ) et content d'être sur scène. Timing serré oblige, le concert se termine trop tôt avec un unique rappel, mais l'heure passée avec les Düne était plus qu'agréable ; elle a permis au public de baigner dans une délicieuse ambiance folk pop hors du temps, entre sixties et seventies, bien loin des tracas de l'année 2007. Et c'est pour ça qu'on vient voir un concert dans un festival, n'est ce pas ?



Herman Düne est actuellement en tournée.


A lire également : une interview de David-Ivar Herman Düne réalisée le 2 novembre 2006, une interview d'Herman Düne & Julie Doiron (datant de novembre 2005), des chroniques des concerts à Clermont-Ferrand en 2006 et 2005, aux Eurockéennes 2004, au Printemps de Bourges 2005, ainsi qu'à Rognes, Reims, Saint-Cloud et Saint-Ouen.


Et à propos des Printemps de Bourges 2007, 2006 et 2005 : les chroniques des concerts de Pravda + Nelson + Neimo + Peter Bjorn & John + The Automatic + Just Jack + Nosfell, Juliette Gréco + Abd Al Malik, The Lost Communists, The Elderberries, Yann Tiersen + Calexico + Iron and Wine, The Dresden Dolls + Queen Adreena + 54 Nude Honeys, Art Brut + Buzzcocks + The Spinto Band, The Flaming Lips + Emilie Simon + CocoRosie + Architecture In Helsinki, Dionysos + dEUS + Artic Monkeys + Katerine + Hushpuppies, The Kills, Tokyo Overtones, Soldout, The Craftmen Club, The BellRays + Nashville Pussy + The Ex, The National + Herman Düne, Interpol + Bloc Party + Gomm, Low + Ray Lamontagne, Nancy Sinatra + Alexandra Roos et Marianne Faithfull + Françoiz Breut...



Sites Internet : www.hermandune.com, www.source-etc.com, www.myspace.com/jessesykes, www.myspace.com/jtillman, www.fargostore.com/fargorecords/.


Photos live © François Mellet (Herman Düne, Emily Loizeau), extraites du site internet du Printemps de Bourges : www.printemps-bourges.com.

Printemps de Bourges : les dernières chroniques concerts

Idles, The Moonlandingz, The Sonics, PWR BTTM (Printemps de Bourges 2017) en concert

Idles, The Moonlandingz, The Sonics, PWR BTTM (Printemps de Bourges 2017) par Pierre Andrieu
Le 22 d'Auron, Bourges, le 21/04/2017
Soirée brutale et marquante au 22 d'Auron à l'occasion du Printemps de Bourges, le vendredi 21 avril, avec les surexcités, très excitants et drolatiques hooligans anglais de... La suite

Timber Timbre + Cameron Avery + Barbagallo (Printemps de Bourges 2017)  en concert

Timber Timbre + Cameron Avery + Barbagallo (Printemps de Bourges 2017) par Pierre Andrieu
Auditorium, Bourges, le 20/04/2017
Super affiche en ce jeudi après midi printanier au Printemps de Bourges, justement, avec Barbagallo, Cameron Avery et Timber Timbre... Barbagallo Même s'il est très... La suite

Frustration + Cheveu + Cannibale + Orval Carlos Sibelius (Printemps de Bourges 2017 / 10 ans du label Born Bad Records) en concert

Frustration + Cheveu + Cannibale + Orval Carlos Sibelius (Printemps de Bourges 2017 / 10 ans du label Born Bad Records) par Pierre Andrieu
Le Nadir, Bourges, le 20/04/2017
Grosse soirée au Nadir dans le cadre du Printemps de Bourges (en coproduction avec l'asso Emmetrop) pour célébrer les 10 ans du label Born Bad Records, avec par ordre... La suite

The Color Bars Experience present Elliott Smith

The Color Bars Experience present Elliott Smith " Figure 8 " feat. Ken Stringfellow, Troy Von Balthazar & Jason Lytle (Le Printemps de Bourges 2015) par Pierre Andrieu
L'Auditorium de Bourges, le 29/04/2015
Grande première le 29 avril au Printemps de Bourges pour le show initié par Yann Debiak, The Color Bars Experience present Elliott Smith "Figure 8" featuring Ken Stringfellow,... La suite

Father John Misty : les dernières chroniques concerts

Fleet Foxes + Josh T. Pearson en concert

Fleet Foxes + Josh T. Pearson par Pierre Andrieu
Bataclan, Paris, le 30/05/2011
Vraiment difficile de redescendre après avoir fréquenté de telles cimes de songwriting émotionnel avec un combo aussi exceptionnel que celui-là ! Un peu moins de 23 heures,... La suite

Herman Dune : les dernières chroniques concerts

Herman Dune + This is The Kit en concert

Herman Dune + This is The Kit par Julyzz
Le Divan du Monde, Paris, le 19/02/2013
Le Divan du Monde est complet ce soir pour accueillir Herman Dune qui remplit l'Olympia habituellement. C'est This is The Kit qui rentre sur scène, ou plutôt Kate Stables... La suite

Herman Dune + Dick Turner en concert

Herman Dune + Dick Turner par mai-lan
Poste à Galène - Marseille, le 05/04/2012
C'était jeudi 5 avril au Poste à Galène. Pour les envies folles de folk, il y avait Herman Dune à l'affiche, çà tombait plutôt bien. Arrivée un peu en avance, dans une salle... La suite

Festival Want : Nevchehirlan + Herman Düne + The Bellrays + Stupeflip en concert

Festival Want : Nevchehirlan + Herman Düne + The Bellrays + Stupeflip par stephane
Etang des Aulnes - Saint-Martin de Crau, le 09/07/2011
Nevchehirlan, Herman Düne, The Bellrays, Stupeflip. Comme première affiche pour un festival qui démarre, on peut déjà se féliciter d'une programmation de qualité et varié. Quant, à... La suite

Herman Dune + Da Brasilians + Turner Cody + Stranded Horse (Festival Mo'Fo 2011)  en concert

Herman Dune + Da Brasilians + Turner Cody + Stranded Horse (Festival Mo'Fo 2011) par Pierre Andrieu
Mains d'Oeuvres, Saint-Ouen, le 30/01/2011
Après deux premières levées de fort bon aloi avec Heavy Trash, Cheveu, Crane Angels, Eldia, Yaya Tova, The Fishermen 3 et Oh! Tiger Mountain, le 28 janvier, puis The... La suite

Jesse Sykes : les dernières chroniques concerts

Jesse Sykes And The Sweet Hereafters en concert

Jesse Sykes And The Sweet Hereafters par mardal
Poste à Galène - Marseille, le 04/05/2011
Dans le catalogue imaginaire de mes idoles, Jesse Sykes figure en bonne place au chapitre non moins imaginaire "idoles découvertes récemment". Issue de noble lignée, on trouve dans... La suite

Jesse Sykes par lullaby
Le Kleo Toulouse, le 16/05/2008
Franchement, décevant pour une ville comme Toulouse d'inviter des artistes de la qualité de Jesse Sykes à se produire dans un endroit aussi froid et sinistre. Et sans même aucun confort pour les artistes. N'y at-il plus sur Toulouse des petits lieux sympas pour recevoir des concerts intimistes ? Je sais pas moi, La péniche Chèvrefeuille, Le cri... La suite

Jesse Sykes and the Sweet HereAfter et Shannon Wright par Arnold Layne
Theatre Jacques Coeur - Bourges (18), le 23/04/2004
Jesse Sykes and the Sweet HereAfter : Magnifique concert dans le très beau théâtre Jacques-Cœur de Bourges. Une prestation à l'image du groupe tout en noirceur et en beauté. Tout est doux et mélancolique du chant à la guitare en passant par le violon. Les morceaux s'enchaînent comme des pépites et crée une belle ambiance sombre mais... La suite

Jesse Sykes and the Swwet HereAfter + Shannon Wright par Arnold Layne
Théâtre Jacques Coeur, Bourges, le 23/04/2004
Jesse Sykes and the Swwet HereAfter : Magnifique concert dans le très beau théâtre Jacques-Cœur de Bourges. Une prestation à l'image du groupe tout en noirceur et en beauté. Tout est doux et mélancolique du chant à la guitare en passant par le violon. Les morceaux s'enchaînent comme des pépites et crée une belle ambiance sombre mais... La suite

Neil Young : les dernières chroniques concerts

Neil Young en concert

Neil Young par Jacques 2 Chabannes
Le Dôme, Marseille, le 16/06/2016
Le Temps Des Cerises... À L'Eau De (LA) Vie ! Question(s) Sous Dôme Tandis que la salle bruisse d'envie et rumeurs concernant à la fois, le show à venir, et la sortie... La suite

Neil Young + Promise Of The Real  en concert

Neil Young + Promise Of The Real par Cabask
Le Dôme - Marseille , le 16/06/2016
Ah, Neil Young ! Que dire, si ce n'est que j'ai véritablement baigné dedans depuis mon plus jeune âge, mon père le vénérant et jouant quantité de ses titres à la guitare ? Les... La suite

Neil Young + Promise Of The Real en concert

Neil Young + Promise Of The Real par Xavier Averlant
Zénith de Lille, le 13/06/2016
Neil Young accompagné des Promise Of The Real a livré un concert enchanteur lundi soir à Lille. Sauf si je me trompe, il s'agissait seulement du deuxième passage du Loner dans... La suite

Paléo Festival 2013 : Neil Young & Crazy Horse + Alt-J + Mermonte + Phoenix + Lou Doillon + Palma Violets + Heymoonshaker + Sophie Hunger + The Lonesome Southern Comfort Company + Mama Rosin + Les clandestines  en concert

Paléo Festival 2013 : Neil Young & Crazy Horse + Alt-J + Mermonte + Phoenix + Lou Doillon + Palma Violets + Heymoonshaker + Sophie Hunger + The Lonesome Southern Comfort Company + Mama Rosin + Les clandestines par Lionel Degiovanni
Paléo festival - Nyon (Suisse), le 23/07/2013
Pour démarrer cette chronique du 38ième Paléo Festival de Nyon, évoquons tout d'abord quelques chiffres... Paléo a vu sa première session en 1976 et depuis, Paléo a accueilli 5... La suite