Accueil Chronique de concert Hindi Zahra + Danton Eeprom + Hafdís Huld + Wayne Beckford + Sophie Hunger (Midem 2010)
Samedi 14 décembre 2019 : 10231 concerts, 25839 chroniques de concert, 5280 critiques d'album.

Chronique de Concert

Hindi Zahra + Danton Eeprom + Hafdís Huld + Wayne Beckford + Sophie Hunger (Midem 2010)

Hindi Zahra + Danton Eeprom + Hafdís Huld + Wayne Beckford + Sophie Hunger (Midem 2010) en concert

Hôtel Carlton (Salon Zéphyr) - Cannes 24 janvier 2010

Critique écrite le par



Une invitation dans le Salon Zéphyr du Carlton à l'occasion du Gala du Midem à Cannes, vous refuseriez ? De plus, Hafdís Huld (ex Gus Gus) est au programme en compagnie d'autres talents à découvrir.
Une soirée en trois actes. Le premier d'entre eux a pour nom MidemTalent.



Hindi Zahra


Une musique à mi-chemin entre ballades berbères teintées de soul et folk jazzy. Et même davantage éclectique puisque certains titres proposent un rythme reggae (Try, Set Me Free) et que Beautiful Tango ne doit pas son titre au hasard.
Quatre musiciens caméléons donc (batterie, claviers et deux guitaristes tantôt acoustiques tantôt électriques dont un souvent bassiste) accompagnent le joli brin de voix de Hindi Zahra. Ils se libèrent sur Set Me Free.



Un peu statique au début, elle prend de l'assurance au fil des morceaux. Il faut dire qu'elle ne peut faire autrement, portée par le dynamisme croissant du merveilleux Imik Si Mik (même voix que Madeleine Peyroux mais en plus énergique). Elle a même créé une décoiffante danse des cheveux sur Oursoul avant de chauffer le public sur les deux titres entrainants finals Stand Up qui tranche avec la délicieuse et quiète complainte berbère qui l'introduisait et Music.

Setlist : Try / Imik Si Mik / Beautiful Tango / Set Me Free / Oursoul / Stand Up / Music

Interludes de Danton Eeprom




Mon fils est MDR en lisant son nom. Voyant que je ne partage pas, il m'explique ce qu'est un Eeprom mais je crois que j'ai déjà oublié. Ne comptez pas sur moi pour commenter sa performance, ce serait comme si Jean-Michel Larqué parlait de foot : je n'y comprends rien. Il a un beau chapeau et ça a fait passer agréablement les blancs entre les sets. A ce propos, saluons la performance des techniciens : un quart d'heure maximum entre deux groupes !

Hafdís Huld




Je connaissais son album Dirty Paper Cut et son passé avec Gus Gus (débuts à 15 ans et participation aux deux meilleurs albums du groupe : Polydistortion & This Is Normal). Je ne connaissais pas son nouvel album Synchronised Swimmers et son putain d'accent islandais. Parce que la demoiselle a un sacré tempérament et parle beaucoup entre les morceaux. Pour évoquer son pays et nous expliquer qu'il ne faut pas se moquer des gros hommes qui posent en couverture des journaux islandais avec un poisson à la main parce que c'est important pour son peuple. Pour nous confier qu'elle a été numberrr one avec Synchronised Swimmers et qu'elle en est verrrry prrrrot. Pour nous dire que d'habitude, davantage de musiciens l'accompagnent et qu'Alisdair Wright (guitare), son seul acolyte ce soir, joue aussi du banjo (running gag : elle mimera un jeu de banjo sur chacune des plages où il est habituellement présent).



Musicalement c'est acoustique, beau et reposant. Des mélodies sublimées par une voix débordant de tendresse et de légers arpèges.
Le ton est toutefois susceptible d'être haussé (l'excellent Ice Cream Is Nice même s'il est moins abouti sans banjo, Action Man, voix proche de celle de Lene Marlin, Kongulo, chanson dédicacée au français Alain Robert qui grimpe les buildings à mains nues). Mais l'essentiel est zen (Plastic Halo) voire zénissime (Winter Sun). Quarante minutes passées trop vite.

Setlist : Ski Jumper / Ice Cream Is Nice / Plastic Halo / Action Man / Synchronised Swimmers / Tomoko / Winter Sun / Kongulo

Bonus video : Ice Cream Is Nice



Wayne Beckford




Ma découverte de la soirée. C'est tout d'abord instrumentalement très riche : guitare, basse, batterie, claviers, trompette, trombone, deux choristes ; c'est ensuite scéniquement élaboré : projection du clip Dynamite, déhanchements des Beckfordettes, danses d'un dynamisme fou de Wayne Beckford : il rampe, se cabre, rue, saute, grandécarte... ; c'est enfin et surtout musicalement au poil (et ce n'est pourtant pas ma nourriture préférée loin de là). Un peu la même gifle que m'avait procurée Raphael Saadiq mais puissance dix.



Il s'était jusqu'ici cantonné à écrire pour d'autres (Seal, Gnarls Barkley...). Son talent et son aura sont tels qu'il devrait les dépasser rapidement en notoriété !

La plupart de ses compos sont surdynamitées, à commencer par la seule que je connaissais jusqu'alors, Dynamite aux paroles on ne peut plus suggestives. Mais l'une d'entre elles, dédiée à son quartier du Southland de Londres est le plus beau moment d'émotion que m'ait procuré un artiste depuis bien longtemps. Sa voix est guidée par son cœur. Pas de chiqué dans les larmes qui parcourent ses joues lorsqu'il termine par This is where I live, pas de cinéma lorsqu'il interrompt le titre suivant au bout de quelques secondes parce qu'il n'est pas remis de ses émotions.



Il devait effectuer un duo avec son amie China Moses mais celle-ci était malade et a dû annuler. Elle allait beaucoup mieux deux jours plus tard. Quarante minutes passées trop vite.

Bonus video : Dynamite



Sophie Hunger


Difficile de passer après un tel phénomène. Parce qu'autant une musique "plan plan" avant Wayne Beckford, c'est concevable, autant après, ça confine à l'hérésie. Sophie Hunger a laissé de côté tous les titres de son album Monday's Ghost susceptibles de faire bouger le public (The Tourist, Drainpipes, Round And Round) pour jouer la carte du folk mou.



Son interprétation est toutefois expressive, on pense carrément à Brel dans Amsterdam lors de son interprétation du premier titre a cappella, à Sarah Slean pour la voix dans House Of Gods mais on est loin de Lhasa dans sa reprise de Con Toda Palabra (un massacre).
Un trombone ajoute à sa musique une nuancette jazz qui ne suffit toutefois pas à justifier l'appellation Talent Jazz de cette partie de soirée.



De jolis moments cependant lorsque Sophie troque sa guitare contre le piano à queue. Monday's Ghost était d'une délicatesse extrême, interprétation remarquable, public captivé, seule la clim de la salle parasitait cet instant magique.
Ces quarante minutes-là sont passées moins vite. Les micros sont coupés pour préparer la scène à la partie jazz de la soirée nuit. Mais la Suissesse veut prolonger cet instant. Alors, elle et ses deux complices vont s'asseoir sur le bord de la scène et nous offrent un acoustique cadeau d'adieu.



Michael Flury : trombone, voix, glockenspiel ; Sophie Hunger : chant, guitar, piano ; Christian Prader : guitare, flûte, voix.

Setlist : Waltzer Fur Niemand ? / Shape / House Of Gods / Citylights / Beauty Above All ? / Monday's Ghost / Sophie Hunger Blues / The Boat Is Full / Rise And Fall / Con Toda Palabra / End Of The Story

Il reste deux heures de jazz mais mes covoiturés ont faim ou sommeil ou les deux (c'est leur motif officiel, en fait, ils n'aiment pas le jazz). Mon côté démocrate-trop-tolérant m'empêchera d'assister à la Catalan Jazz Night qui proposait deux sets d'une heure : Giulia Valle Group et Xavier Dotras Trio.

Une petite vidéo de Hindi Zahra, Danton Eeprom et Sophie Hunger.

Danton Eeprom : les dernières chroniques concerts

Marsatac 2010 en concert

Marsatac 2010 par Sami
Friche Belle De Mai - Marseille., le 24/09/2010
Jeudi Arrivé trop tard pour Boogers, j'espère qu'il repassera dans le coin, j'aime bien ses disques. Cibelle, si belle, si chouchoutée par la presse, si ennuyeuse sur... La suite

Seconde Nature : Murcof & Francesco Tritano-Boom Bip -Danton Eeprom par So
Fondation Vasarely à Aix, le 22/09/2007
Cette soirée a l'air encore plus "électro" que celle de la veille. On commence avec Murcof & Francesco Tritano pour un duo piano machines assez surprenant : montée très lente pour un final très explosif pendant lequel le piano tend à recréer des boucles qui rappellent les samples, c'est le monde à l'envers mais pas désagréable à entendre comme à... La suite

Sex In Dallas/ Kissogram / Danton Eeprom par Art.Kraft
Cabaret Aléatoire / La Friche-Belle de Mai / Marseille, le 03/02/2006
Très belle soirée en perspective organisée et programmée par le crew IN THE GARAGE au Cabaret Aléatoire de la Friche-Belle de Mai. Une soirée uniquement composée de live-acts et placée sous le signe de l'electro-rock ou de l'electroclash (appelez ça comme vous voulez!). Les hostilités commencèrent par l'excellente prestation du "local de... La suite

Hindi Zahra : les dernières chroniques concerts

(mon) Art Rock 2011 1-2 : Hindi Zahra, Staff Benda Bilili, Jon Spencer Blues Explosion, The Hives en concert

(mon) Art Rock 2011 1-2 : Hindi Zahra, Staff Benda Bilili, Jon Spencer Blues Explosion, The Hives par Philippe
Place Poulain Corbion, Saint Brieuc, le 10/06/2011
Retour heureux sur la place Poulain Corbion, Saint-Brieuc Côtes d'Armor, très très loin de chez nous (latitude, température et climats y compris !), au Festival Art Rock que nous... La suite

Smod + Hindi Zahra en concert

Smod + Hindi Zahra par Mylo
Les Passagers du Zinc - Avignon, le 20/11/2010
Pluie torrentielle ce samedi soir. Difficile de rouler vers Avignon, l'autoroute est noyée par endroits, j'arrive juste à l'ouverture des portes des Passagers du zinc. Ils... La suite

Arno + Hindi Zahra + Moussu T e lei Jovents + GiedRé en concert

Arno + Hindi Zahra + Moussu T e lei Jovents + GiedRé par Boby
Fiesta des Suds - Marseille, le 16/10/2010
123856 et demi selon l'organisation, 6321 selon la police, il ne s'agit pas de l'effectif gréviste présent au vieux port mais bien du taux de fréquentation de la Fiesta des Suds.... La suite

Festival du Bout du Monde : Ibrahim Maalouf + Olivia Ruiz + la Fanfare du Belgistan + Gotan project +  Fool's gold + Novalima + Omar Pene + Mahmoud Ahmed & Alèmayèhu Eshèté & Badume's Band + Tony Allen + Charlie Winston + Donovan Band + La Pegatina  tran express + Hugues Aufray + The Aggrolites + Khaled + Hindi Zahra + Kal + Alpha Blondy en concert

Festival du Bout du Monde : Ibrahim Maalouf + Olivia Ruiz + la Fanfare du Belgistan + Gotan project + Fool's gold + Novalima + Omar Pene + Mahmoud Ahmed & Alèmayèhu Eshèté & Badume's Band + Tony Allen + Charlie Winston + Donovan Band + La Pegatina tran express + Hugues Aufray + The Aggrolites + Khaled + Hindi Zahra + Kal + Alpha Blondy par Lionel Degiovanni
Presqu'ile du crozon, le 07/08/2010
Et me voilà début aout, à partir pour un périple breton !! Donc je pars le matin très tôt, pour mes 12h de route ! Hé oui, la Bretagne, pour nous "gars du sud" c'est à... La suite

Sophie Hunger : les dernières chroniques concerts

Sophie Hunger en concert

Sophie Hunger par Cedmcvsdiego
Rocher de Palmer, Cenon, le 10/10/2015
Après Hein Cooper en première partie (un Australien qui nous gratifie d'une superbe reprise du "Creep" de Radiohead), la Suissesse Sophie Hunger, revenue de Californie,... La suite

Paléo Festival 2013 : Neil Young & Crazy Horse + Alt-J + Mermonte + Phoenix + Lou Doillon + Palma Violets + Heymoonshaker + Sophie Hunger + The Lonesome Southern Comfort Company + Mama Rosin + Les clandestines  en concert

Paléo Festival 2013 : Neil Young & Crazy Horse + Alt-J + Mermonte + Phoenix + Lou Doillon + Palma Violets + Heymoonshaker + Sophie Hunger + The Lonesome Southern Comfort Company + Mama Rosin + Les clandestines par Lionel Degiovanni
Paléo festival - Nyon (Suisse), le 23/07/2013
Pour démarrer cette chronique du 38ième Paléo Festival de Nyon, évoquons tout d'abord quelques chiffres... Paléo a vu sa première session en 1976 et depuis, Paléo a accueilli 5... La suite

Sophie Hunger en concert

Sophie Hunger par Sami
Espace Julien, Marseille, le 27/10/2010
Une chanteuse au répertoire relativement calme et une salle en configuration place assise, une aubaine pour le seul concert que je m'autorise en cette semaine de repos sous... La suite

Sophie Hunger + Mina Tindle en concert

Sophie Hunger + Mina Tindle par Decapsuleur
Théâtre Denis Hyères, le 20/11/2009
La premiere partie est assurée par Mina Tindle, jeune artiste folk, ayant notamment collaboré avec les prometteurs Toy Fight. Elle débute ce concert seule à la guitare, avant... La suite