Accueil Chronique de concert The Horrors + Miles Kane + Crocodiles + The Vaccines + Trentemoller + Cat's Eyes + Concrete Knives + The La's + François And The Atlas Mountains + Archive + Lykke Li + Tinie Tempah (Festival Rock en Seine 2011)
Jeudi 12 décembre 2019 : 10385 concerts, 25839 chroniques de concert, 5280 critiques d'album.

Chronique de Concert

The Horrors + Miles Kane + Crocodiles + The Vaccines + Trentemoller + Cat's Eyes + Concrete Knives + The La's + François And The Atlas Mountains + Archive + Lykke Li + Tinie Tempah (Festival Rock en Seine 2011)

The Horrors + Miles Kane + Crocodiles + The Vaccines + Trentemoller + Cat's Eyes + Concrete Knives + The La's + François And The Atlas Mountains + Archive + Lykke Li + Tinie Tempah (Festival Rock en Seine 2011) en concert

Domaine National de saint-Cloud 28 août 2011

Critique écrite le par





Avec 108 000 spectateurs en trois jours, Rock en Seine 2011 a parfaitement rempli son contrat, établissant un nouveau record de fréquentation grâce à la création d'une quatrième scène intelligemment placée assez loin des trois autres pour éviter les interférences sonores et les " embouteillages "... Voici le compte rendu de la troisième et dernière journée du festival, le dimanche 28 août, sur le papier et dans les faits la plus " faible " des trois (Archive n'est pas une tête affiche aussi énorme que les Foo Fighters ou Arctic Monkeys, donc le site n'affiche pas complet, contrairement aux 26 et 27) mais avec néanmoins de quoi s'infuser une bonne dose de live de qualité ! La preuve ici :





Crocodiles

Comme aux Transmusicales de Rennes en décembre 2010, le groupe américain Crocodiles prouve à Rock en Seine qu'il est très à l'aise quand il s'agit de présenter en direct ses excellents morceaux de rock psyché shoegaze... Si l'on prend un chanteur/guitariste très convaincant, un guitariste admirablement bruitiste et un groupe (basse, batterie, orgue... ) en forme pour jouer des morceaux à la fois référencés (Jesus And Mary Chain... ), bien foutus, percutants et servis avec une bonne dose de larsens, on obtient les mordants Crocodiles... A voir sur scène !





The Vaccines

Pas trop convaincus par le disque des Vaccines, What Did You Expect From The Vaccines ?, on décide néanmoins d'aller jeter un oeil - et une oreille - à la prestation du groupe anglais sur la Grande Scène peu après 15 heures... Bonne idée puisque la fraicheur, l'énergie et la qualité de nombreux morceaux emportent l'adhésion en live, même si l'on sent que le chanteur est toujours à deux doigts de déraper vers le côtés trop emphatique et consensuel de la force pop rock. Car, clairement, ce combo est bâti pour bourrer à fond les stades britanniques, mais il est sauvé par sa passion pour la pop sixties, le punk et le post punk ; on trouve en effet dans l'ADN de ses morceaux des traces des séminaux Ramones, Phil Spector, Joy Division, Jesus and Mary Chain et aussi de... U2, c'est là que le bât blesse un peu. Sinon, une fois qu'on s'est habitué à la voix un peu mielleuse du vocaliste et à ses airs légèrement bovins, il n'est pas difficile de se laisser séduire par les pop songs très accrocheuses. Petit cadeau, le groupe reprend - plutôt bien - le Sometimes Good Guys Don't Wear White des Standells. Les Vaccines sont à suivre de près, s'ils évitent soigneusement de se vautrer dans la quête du succès massif à tout prix.





François And The Atlas Mountains

De passage devant la scène de l'Industrie en route pour aller voir Cat's Eyes sur la nouvelle scène, notre système auditif est charmé par une douce mélopée mélangent chanson française, pop futée et influences africaines. C'est François And The Atlas Mountains qui comme à son habitude fait montre de sa classe coutumière : on se souvient avec émotion de son concert au Rat Pack à Clermont-Ferrand, il y a de cela quelques temps... En plein air devant une foule assez importante, ça marche aussi : la voix d'ange torturé de François, ses titres bien écrits et la cohésion affichée par le très inspiré groupe font définitivement mouche ! A découvrir !





Cat's Eyes

Dès le début de son set, à 15h50, Cat's Eyes, le projet pop sixties de Faris Badwan de The Horrors surprend avec un titre très musclé joué toutes guitares en avant. Puis, on continue dans le pas attendu avec une reprise glaçante et jouissive de Lucifer Sam du Pink Floyd de Syd Barrett. Jusque là on pourrait assister à un concert de The Horrors, ce serait pareil, mais progressivement Rachel Zeffira, dont on ne voit souvent que la timide silhouette, prend un peu plus de place au chant et à l'orgue (voire à la clarinette). Avec un groupe de scène bénéficiant de la présence d'un bon bassiste ultra flippant physiquement (a-t-il été cryogénisé en 1970 et décongelé avant le show pour autant ressembler à un freak seventies à cheveux longs et lunettes ? Mystère... ) et capable de dévoiler des humeurs versatiles, Cat's Eyes oscille entre pop sixties très bucolique à la Ronettes de Phil Spector ou à la Shangri La's, bizarreries pop à la Julee Cruise avec Angelo Badalamenti chez David Lynch et rock psyché bruitiste floydien période Syd B.. C'est très bon, hyper efficace pour tripper et malheureusement trop court ! En clair, ça vaut le détour sur scène !




Concrete Knives

En attendant la reformation événementielle (en fait non, mais on pouvait pas le savoir avant, hein !) des La's, on profite un petit peu du concert des jeunes français de Concrete Knives, une version light mais prometteuse des Canadiens d'Arcade Fire et des Amerloques de Talking Heads dans le style " chorale débridée et foutraque ". Au menu du chef : joie de jouer palpable, sympathique fraicheur, fourmillement d'idées d'arrangements et pas mal d'aspirants au titre de tubes pop rock. A voir plus longuement bientôt.





The La's

L'on se faisait une joie d'assister à une reformation des fameux La's de Lee Mavers (leur chanteur guitariste songwriter ayant influencé gravement Oasis et les Libertines, entre autres) mais malheureusement les musiciens ne sont que deux à se présenter sur scène : Lee M. au micro et à la guitare Danelectro avec distorsion et un bassiste, qui n'est pas John Power, se révèle parfois approximatif et arbore une maillot de la Juventus de Turin. Mr Mavers se pointe en blouson de cuir, avec un haut survêtement ouvert dessous et en lunettes de soleil ; il ressemble à un vieux Noel Gallagher aux dents bouffées par la nicotine et l'alcool. Mais il a quand même plus la classe que les punks à roulettes de Simple Plan dont on vient de nous infliger les images (sans le son, heureusement !) sur les écrans géants avant le show des soi-disant La's. Passées la surprise de voir la place du batteur inoccupée (la batterie servira à un pathétique interlude où le Lee le fracassé jammera pathétiquement sur les futs avec son acolyte) et la déception de se voir proposer des arrangements trop monocordes, il faut avouer que les versions minimalistes des titres cultes de The La's ravivent, un peu, la flamme de la passion pour ce groupe. Lee Mavers chante plutôt bien, même s'il a pris 20 ans dans la gueule, et il sait manier une six cordes. L'inoubliable hit à la Byrds, There she goes, arrive assez rapidement, et il est légèrement massacré mais sans plus. On se dit qu'il faut profiter du moment sans trop s'énerver... Ici ou là, on arrive ainsi à entrevoir assez clairement sur The La's les influences des Who - les riffs basiques et implacables sont souvent au programme - et des Beatles par l'entremise de mélodies travaillées et de chansons immédiates... Las, sans un mot, avec une nonchalance et une morgue fatigantes à la longue, les La's light déroulent leur show. Et puis s'en vont en se faisant l'accolade. Mavers fait un petit signe de la main au public : c'est fini. Le gars semble ne pas avoir vu que la moitié du public a pris ses jambes à son cou pour fuir ce spectacle tristounet et plus adapté à une petite salle remplie de fans qu'à une immense scène de festival.





Miles Kane

Cet exode vers les autres scènes bénéficie à Miles Kane qui se produit devant un nombre de personnes considérable sur la scène de l'Industrie incroyable : gros succès mérité à la clé pour l'ex Rascals et Last Shadow Pupetts avec Alex Turner des Arctic Monkeys... A ce rythme là, il rattrapera bientôt le groupe de son pote et se produira dans des lieux aussi grandes. Il faut dire que le fringant jeune homme, assez mal fagoté avec son pantalon blanc trop remonté et sa chemise noire, sait s'y prendre pour écrire des morceaux qui claquent et donnent envie de communier avec les autres spectateurs en live : Rearrange, Come Closer, Colour Of The Trap, Counting Down The Days, Inhaler... Avec sa voix lennonienne, son jeu de guitare aussi délié que catchy et l'apport de son survolté groupe de scène, Miles Kane casse la baraque. Mis à part un titre un peu massacré, Kingcrawler, c'est un sans faute, qui en appelle de nombreux autres !






The Horrors

Comme lors de son infernal passage à Rock en Seine en 2009, The Horrors donne le meilleur concert de la journée sur la flambant neuve scène située au milieu d'une forêt à l'entrée du site... La pertinence maléfique du répertoire présenté étourdit l'assistance, complétement ensorcelée, lui donnant l'impression de tanguer dangereusement avant de tomber dans un insondable précipices de dépressions en tout genre. Le fait que la scène soit placée dans une pente renforce encore cette impression de perdre pied, surtout si l'on s'est adonné à des libations presque excessives pour se mettre encore mieux dans l'ambiance, étrange, sombre et romantique. Tel une bande de Nosferatu musiciens dirigés de main de maitre par Faris Badwan, l'homme aux cordes vocales plus noires que noires, The Horrors concocte une version admirablement sinistre de son répertoire récent, laissant la part belle à son dernier album Skying et au précédent, Primary Colors. L'unité du son en fusion qui s'échappe des enceintes propose de brillantes réminiscences de Joy Division, The Cure et My Bloody Valentine. A la manière d'un curieux vaisseau avançant nuitamment dans les ténèbres, le combo anglais tisse un mur du son extrémiste mais mélodique avec un batteur impossible à prendre en défaut, un bassiste efféminé faisant l'amour à son instrument, un claviers éhontément impassible mais toujours à propos et un guitariste jamais avare d'un riff obsédant ou d'un larsen maitrisé. Pourtant programmé un peu tôt dans la soirée, The Horrors enchante grâce à la puissance émotionnelle de son répertoire ; de Changing The Rain à Moving Further Away en passant par I can See Through You, Dive In ou Still Life, c'est juste parfait... La tournée prévue à l'automne 2011 est absolument IMMANQUABLE !



Tinie Tempah

Comme on na jamais rien eu à faire des pleurnicheries néo métal trop torturées - genre " tu vois quoi c'est pas facile d'avoir des gros bras et un coeur qui bat avec des sentiments mélancoliques " - des Deftones, qui jouent sur la grande scène, on tente de jeter un oreille au show de Tinie Tempah. Très mauvaise idée, ce gars là étant un croisement hautement putassier et limite vomitif entre David Guetta, Puff Daddy et de la soupe rock FM américaine... Proprement infect messieurs dames et donc vivement déconseillé aux personnes de goût !





Trentemoller

Direction la scène où se produit Trentemoller, où, là, il se passe clairement quelque chose : un électronicien à mèche made in Danmark s'acoquine avec une groupe de rock psyché pour créer une sorte de bande son idéale pour se mettre la tête à l'envers. Beats démoniaques, batterie organique, son de synthés analogique évoquant un Theremin, triturage et filtrage des sons synthétiques comme il faut, guitares distordues et basses monstrueuses : la formule magique, entre techno, electronica, psychédélisme et surf rock sur la fin, pour faire danser le public la tête dans un genre de Big Bang... Un Choc !





Lykke Li

Belle déception au concert de Lykke Li : au lieu d'offrir une relecture scénique inspirée de ses compositions, la Suédoise se prend pour Madonna ou Lady Gaga, toutes proportions gardées bien évidemment, en créant une sorte de show à l'américaine assez vain... Il y a trop de mise en scène (choriste, batteurs et percussionniste qui en font des caisses, chorégraphies, discours formatés... ), un son trop énorme et pas assez de mystère pour cela soit intéressant à notre goût. Dommage !





Archive

En quittant les lieux, on a le temps de constater qu'Archive, un groupe qui est mort il y a longtemps (2004 ?) mais qui ne le sait pas, continue à se vautrer dan le mélange trip hop électro rock psyché grandiloquent et facile, avec des chanteurs fatigants qui se croient sur le plateau de l'Eurovision... Il y a des fans mais la Grande Scène est loin d'être complète, ce qui est assez rassurant.


Rendez-vous l'année prochaine donc, pour les 10 ans du festival et, on l'espère, armé d'une prog rivalisant avec les bons côtés des légendaires festivals anglais de Reading et Leeds (cette année, il y avait les Strokes et Pulp le même soir... ), qui ont lieu au même moment dans l'année... C'est tout le mal qu'on souhaite à Rock en Seine, qui permet toujours de passer trois jours idylliques en plein air à Paris, fin août.





A lire également, les comptes rendus des journées du samedi 27 août avec Arctic Monkeys, WU LYF, The Jim Jones Revue, Cage The Elephant, Blonde Redhead, Interpol, The Streets et du vendredi 26 août The Kills, Seasick Steve, Foo Fighters, CSS, Kid Cudi, Smith Westerns, Odd Future, The Feeling Of Love, Beat Mark, sans oublier les chroniques de l'édition 2010 avec Black Rebel Motorcycle Club, Queens Of The Stone Age, Jello Biafra, Lcd Soundsystem, Jonsi, Martina Topley Bird, Two Door Cinema Club et Arcade Fire, Roxy Music, Beirut, Eels, Wave Machines...






Photos : Boby (Lykke Li, Miles Kane à Woodstower 2011), Nicolas Brunet (The Vaccines, Archive, Trentemoller, The Horrors ), Sylvere H. (ambiance), Nicolas Tourancheau aka Kymmo (www.flickr.com/photos/kymmo, Crocodiles, The La's, Concrete Knives) et Flore-Anne Roth (ambiance)...



Liens : www.rockenseine.com, www.myspace.com/rockenseine, www.facebook.com/rockenseine.

> Réponse le 30 août 2011, par Philippe

En fait, Archive est mort en 2005 quand le (bouleversant) chanteur Craig Walker s'en est fait virer pour alcoolisme notoire. Le recrutement d'un baltringue à sa place a hélas correspondu à la baisse de forme en inspiration du groupe (qui avait tout de même commis 3 albums merveilleux avant).  Réagir

> Réponse le 30 août 2011, par Maldoror

Je partage presque à 100 % l'excellent compte rendu de cette ultime journée de Rock en seine, la seule à laquelle j'ai hélas participé. Je rajouterai seulement une critique d'un concert non listé, celui de Lily Wood and the Prick que j'ai trouvé plutôt sympa même si je regrette un aspect un peu lisse pour du live. Enorme consternation par la suite avec le concert véritablement nullissime des fameux LA's dont l'unique album continue à m'enchanter (je croyais pourtant avoir déjà atteint le summum avec Bob Dylan et ses interprétations foireuses de ses sublimes chansons). Enfin, bonne surprise avec les Horrors qui certes n'ont pas inventé le goth mais ont des morceaux intéressants quelque part entre les Cure et My Bloody Valentine. Quant à Archive, improbable tête d'affiche, j'ai déclaré...  La suite | Réagir


Rock en Seine : les dernières chroniques concerts

Foals (Festival Rock en Seine 2019) en concert

Foals (Festival Rock en Seine 2019) par Pierre Andrieu
Parc de Saint-Cloud, près de Paris, le 25/08/2019
Une heure de show à haute teneur en tubes pour l'imparable passage de Foals à Rock en Seine fin août... Remontés à bloc et visiblement ravis de jouer une nouvelle fois à Paris,... La suite

The Murder Capital (Festival Rock en Seine 2019) en concert

The Murder Capital (Festival Rock en Seine 2019) par Pierre Andrieu
Parc de Saint-Cloud, près de Paris, le 25/08/2019
Dimanche 25 août en plein après-midi dans le caniculaire été parisien, le groupe irlandais The Murder Capital retourne tout sur son passage au festival Rock en Seine... Sous le... La suite

The Cure (Festival Rock en Seine 2019) en concert

The Cure (Festival Rock en Seine 2019) par Pierre Andrieu
Parc de Saint-Cloud, près de Paris, le 23/08/2019
©Mauro Melis Contrairement à PNL en 2018, The Cure a fait le plein cette année à Rock en Seine, le festival francilien affichant complet vendredi 23 août, jour tant attendu du... La suite

(mon) Rock en Seine 2018 : The Orielles, Nick Murphy, The Limiñanas, Gothking, Carpenter Brut, Malik Djoudi, Anna Calvi, King Gizzard and the Lizard Wizard en concert

(mon) Rock en Seine 2018 : The Orielles, Nick Murphy, The Limiñanas, Gothking, Carpenter Brut, Malik Djoudi, Anna Calvi, King Gizzard and the Lizard Wizard par Philippe
Parc de Saint-Cloud, le 24/08/2018
Damnation, l'été 2018 s'est déjà enfui ! On a eu beau y poser autant de jalons festivaliers que possible (Tinals, Hellfest, Eurocks...), nous voilà déjà à sa borne de fin, celle... La suite

Archive : les dernières chroniques concerts

Archive en concert

Archive par Didlou
Coopérative de Mai, Clermont-Ferrand, le 13/05/2019
Archive en live, c'est comme un voyage en bateau, cela commence par une file d'attente, puis c'est l'entrée dans ce lieu magique que j'affectionne particulièrement, la... La suite

ARCHIVE en concert

ARCHIVE par Nino
Le Radiant, Caluire, le 29/11/2017
C'est derrière un rideau de fils laissant entrevoir la scène que le concert débute, des images projetées sur l'arrière s'accrochant sur ces fils, formant donc presque un double... La suite

Festival Solidays 2017 : Archive, Ibrahim Maalouf, Cage The Elephant, House Of Pain, Gaël Faye, La Femme, Dizzy Brains, Alexis Calfan, The Pirouettes...   en concert

Festival Solidays 2017 : Archive, Ibrahim Maalouf, Cage The Elephant, House Of Pain, Gaël Faye, La Femme, Dizzy Brains, Alexis Calfan, The Pirouettes... par Samuel C
Hippodrome de Longchamp - Paris, le 24/06/2017
Depuis 1999, Solidays est un rendez-vous incontournable chaque été. 3 jours de musique, de solidarité et d'engagement dans la lutte contre le sida, à l'hippodrome de... La suite

Archive + BRNS en concert

Archive + BRNS par Cathy Ville
Amphithéâtre Cité Internationale - Lyon, le 24/10/2015
Pour certains, les fans de la première heure, Archive est mort le jour où le chanteur Craig Walker a été contraint de quitter le groupe. De toute évidence, le groupe, ou plutôt... La suite

Cat's Eyes : les dernières chroniques concerts

Cat's Eyes (Festival Rock en Seine 2011) en concert

Cat's Eyes (Festival Rock en Seine 2011) par Pierre Andrieu
Domaine National de Saint-Cloud, le 28/08/2011
Cat's Eyes Dès le début de son set, à 15h50, au festival Rock en Seine 2011, Cat's Eyes, le projet pop sixties de Faris Badwan de The Horrors surprend avec un titre... La suite

(mon) Rock en Seine 2011, 2/2 : Crocodiles, The Vaccines, Cat's Eyes, Concerte Knives, Cherri Bomb, The La's,   Miles Kane, The Horrors en concert

(mon) Rock en Seine 2011, 2/2 : Crocodiles, The Vaccines, Cat's Eyes, Concerte Knives, Cherri Bomb, The La's, Miles Kane, The Horrors par Philippe
Parc de Saint-Cloud, Saint-Cloud, le 28/08/2011
Le samedi, c'est par ici ! Bien belle journée que ce samedi d'hier, qui aurait pu justifier un déplacement à lui seul : on prendra donc cette journée de dimanche tronquée... La suite

The Kills + Cat's Eyes + S.C.U.M. en concert

The Kills + Cat's Eyes + S.C.U.M. par Coline Magaud
The Roundhouse, Londres, le 03/06/2011
Dernier concert londonien pour probablement quelques mois, The Kills n'ont pas déçu... Comme à l'accoutumé en Angleterre, deux premières parties étaient chargée de chauffer la... La suite

Crocodiles : les dernières chroniques concerts

Crocodiles en concert

Crocodiles par Pierre Andrieu
La Baraka, Clermont-Ferrand, le 08/10/2016
De retour à Clermont-Ferrand un an après un passage remarqué à La Coopé, le groupe américain Crocodiles est venu remettre une couche de pop rock psyché & shoegaze dans les... La suite

Crocodiles en concert

Crocodiles par Pierre Andrieu
La Coopérative de Mai, Clermont-Ferrand, le 29/09/2015
Il y a les concerts chiantissimes qui vous donnent envie de vous pendre (ou de vous tailler les veines, c'est selon). Et il y a les concerts intenses et sexy qui provoquent le... La suite

Crocodiles + Dee Dee (Dum Dum Girls) en concert

Crocodiles + Dee Dee (Dum Dum Girls) par paskal
Nouveau Casino, Paris, le 05/06/2012
Depuis la sortie d'Endless Flowers, le nouvel et 3ème album, il y a un "petit" buzz autour de Crocodiles. L'album a été bien accueilli dans les médias, avec à la clé de... La suite

(mon) Rock en Seine 2011, 2/2 : Crocodiles, The Vaccines, Cat's Eyes, Concerte Knives, Cherri Bomb, The La's,   Miles Kane, The Horrors en concert

(mon) Rock en Seine 2011, 2/2 : Crocodiles, The Vaccines, Cat's Eyes, Concerte Knives, Cherri Bomb, The La's, Miles Kane, The Horrors par Philippe
Parc de Saint-Cloud, Saint-Cloud, le 28/08/2011
Le samedi, c'est par ici ! Bien belle journée que ce samedi d'hier, qui aurait pu justifier un déplacement à lui seul : on prendra donc cette journée de dimanche tronquée... La suite

Frànçois & The Atlas Mountains : les dernières chroniques concerts

Franz Ferdinand + Frànçois & The Atlas Mountains en concert

Franz Ferdinand + Frànçois & The Atlas Mountains par Nwmb
Zénith de Montpellier, le 20/03/2018
Apéro français Groupe franco-britannique faisant partie du label Domino Records (tout comme Franz Ferdinand), nous avons eu le droit à la poésie envoûtante et... La suite

Frànçois and The Atlas Mountains + Radio Elvis + Fishbach (Festival Avec Le Temps) en concert

Frànçois and The Atlas Mountains + Radio Elvis + Fishbach (Festival Avec Le Temps) par Sami
Espace Julien, Marseille, le 10/03/2017
Le festival "Avec Le Temps" continue, avec toujours deux groupes et une chanteuse qui ont fait l'actualité médiatique de ces dernières semaines. Fishbach était en couverture... La suite

(mon) Rock en Seine 2014, 2/2 : Junip, St Paul & the Broken Bones, Thee Oh Sees, The Ghost of a Saber Tooth Tiger, Cheveu, Lucius, Emilie Simon & ONDIF, Portishead, Frànçois & the Atlas Mountain, The Horrors, St. Vincent en concert

(mon) Rock en Seine 2014, 2/2 : Junip, St Paul & the Broken Bones, Thee Oh Sees, The Ghost of a Saber Tooth Tiger, Cheveu, Lucius, Emilie Simon & ONDIF, Portishead, Frànçois & the Atlas Mountain, The Horrors, St. Vincent par Philippe
Saint-Cloud, Parc de Saint-Cloud, le 23/08/2014
Le vendredi, c'est par ici ! Deuxième (et hélas dernière journée) pour nous dans cette bonne ville de Saint-Cloud, pour communier avec quelques 39 999 autres personnes dans... La suite

Festival Paléo : François & the Atlas Mountains + Vanessa Paradis + Casseurs Flowters + Plaza Francia + Julien Doré + James Blunt  en concert

Festival Paléo : François & the Atlas Mountains + Vanessa Paradis + Casseurs Flowters + Plaza Francia + Julien Doré + James Blunt par Lionel Degiovanni
Nyons ( suisse ) , le 26/07/2014
Pour le 26 juillet, on démarre avec le groupe FRÀNÇOIS & THE ATLAS MOUNTAINS. Quelle surprise pour ce groupe si peu connu !! Ils en sont quand même à leur quatrième album sorti en... La suite

Lykke Li : les dernières chroniques concerts

Pitchfork Music festival Paris : Bon Iver, Lykke Li, Team Ghost, Kathleen Edwards, Jens Lekman, Fucked up, Real Estate, Washed Out, Mondkopf, The Rosebuds...  en concert

Pitchfork Music festival Paris : Bon Iver, Lykke Li, Team Ghost, Kathleen Edwards, Jens Lekman, Fucked up, Real Estate, Washed Out, Mondkopf, The Rosebuds... par Mael Hardbriche
Grande Halle de la Villette, Paris, le 29/10/2011
Bible tabou de tout journaliste musical rock-folk et électro 2.0 qui se respecte, Pitchfork a officiellement envahi le vieux continent les 28 et 29 octobre dernier. Site... La suite

Miles Kane : les dernières chroniques concerts

Miles Kane en concert

Miles Kane par Lb Photographie
La Cigale - Paris, le 04/10/2018
Miles Kane a des choses à prouver. Et c'est à La Cigale qu'il a choisi de le faire, prêt à défendre un troisième album déroutant, éloigné de la trajectoire jusqu'ici prise dans la... La suite

Miles Kane en concert

Miles Kane par Samuel C
La Cigale - Paris, le 04/10/2018
A 21h pétantes, Miles Kane s'affichait en lettres rouges sur le fond de scène de la Cigale qui était complète depuis des lustres pour le retour de l'ex-Rascals. En combinaison... La suite

The Last Shadow Puppets + Youth Disorder (Festival Europavox 2016) en concert

The Last Shadow Puppets + Youth Disorder (Festival Europavox 2016) par Pierre Andrieu
La Coopérative de Mai, Clermont-Ferrand, le 02/06/2016
Grand concert des Last Shadow Puppets d'Alex Turner (Arctic Monkeys) et Miles Kane (ex The Rascals) à l'occasion du festival Europavox dans une grande salle de la Coopé... La suite

The Last Shadow Puppets en concert

The Last Shadow Puppets par manuwino
Olympia, Paris, le 30/03/2016
C'est peu de dire que 8 ans après leur dernier passage parisien, les Last Shadow Puppets étaient très attendus. L'ambiance dans la salle après le passage (relativement... La suite

The Horrors : les dernières chroniques concerts

MIEN en concert

MIEN par Samuel C
Le Café de la Danse - Paris, le 24/09/2018
Dans un Café de la Danse à l'éclairage judicieusement tamisé, une invitation à une expérience spatio-temporelle était proposée par MIEN, un groupe composé de membres de The Black... La suite

Depeche Mode + The Horrors en concert

Depeche Mode + The Horrors par Xavier Averlant
Stade Pierre Mauroy, Villeneuve d'Ascq, le 29/05/2017
Lundi soir a eu lieu le grand retour de Depeche Mode dans le nord après le rendez vous manqué de 2013. En effet à l'époque, le concert de la tournée "Delta Machine" avait été... La suite

(mon) Rock en Seine 2014, 2/2 : Junip, St Paul & the Broken Bones, Thee Oh Sees, The Ghost of a Saber Tooth Tiger, Cheveu, Lucius, Emilie Simon & ONDIF, Portishead, Frànçois & the Atlas Mountain, The Horrors, St. Vincent en concert

(mon) Rock en Seine 2014, 2/2 : Junip, St Paul & the Broken Bones, Thee Oh Sees, The Ghost of a Saber Tooth Tiger, Cheveu, Lucius, Emilie Simon & ONDIF, Portishead, Frànçois & the Atlas Mountain, The Horrors, St. Vincent par Philippe
Saint-Cloud, Parc de Saint-Cloud, le 23/08/2014
Le vendredi, c'est par ici ! Deuxième (et hélas dernière journée) pour nous dans cette bonne ville de Saint-Cloud, pour communier avec quelques 39 999 autres personnes dans... La suite

Midi Festival 2013 : The Horrors, Peter Hook & The Light en concert

Midi Festival 2013 : The Horrors, Peter Hook & The Light par Sami
Hippodrome de la Plage, Hyères., le 26/07/2013
Alors que les autres bons festivals Varois (Rockorama et Plages De Rock) ont du malheureusement annuler leur édition cette année, on est plutôt content de pouvoir se rendre à la... La suite

The Vaccines : les dernières chroniques concerts

Imagine Dragons + The Vaccines en concert

Imagine Dragons + The Vaccines par Gandalf
Amphithéâtre de plein air du Zénith de Nancy , le 21/08/2018
Avec seulement trois albums au compteur les Américains d'Imagine Dragons bénéficient d'une popularité assez incroyable en France, au point de remplir jusqu'à la gueule... La suite

Vitalic VTLZR + !!! (chk chk chk) + Rubin Steiner + Skip&Die + Team Ghost + The Vaccines (Printemps de Bourges 2013) en concert

Vitalic VTLZR + !!! (chk chk chk) + Rubin Steiner + Skip&Die + Team Ghost + The Vaccines (Printemps de Bourges 2013) par Pierre Andrieu
Le W et le Palais d'Auron, Bourges, le 27/04/2013
Samedi 27 Avril 2013, c'est le traditionnel rendez-vous de fin de Printemps de Bourges, la très courue Rock 'n Beat Party, qui permet de voir défiler en live sur les scènes... La suite

(mon) Rock en Seine 2011, 2/2 : Crocodiles, The Vaccines, Cat's Eyes, Concerte Knives, Cherri Bomb, The La's,   Miles Kane, The Horrors en concert

(mon) Rock en Seine 2011, 2/2 : Crocodiles, The Vaccines, Cat's Eyes, Concerte Knives, Cherri Bomb, The La's, Miles Kane, The Horrors par Philippe
Parc de Saint-Cloud, Saint-Cloud, le 28/08/2011
Le samedi, c'est par ici ! Bien belle journée que ce samedi d'hier, qui aurait pu justifier un déplacement à lui seul : on prendra donc cette journée de dimanche tronquée... La suite

Tinie Tempah : les dernières chroniques concerts

Rock En Seine Jour 3 : Archive, Anna Calvi, Miles Kane, Tinie Tempah, Trentemoller, The Naked And Famous en concert

Rock En Seine Jour 3 : Archive, Anna Calvi, Miles Kane, Tinie Tempah, Trentemoller, The Naked And Famous par Fredc
Domaine National de Saint-Cloud, le 28/08/2011
JOUR 3 - DIMANCHE 28 AOÛT 2011 METEO : NUages et soleil, aussi inégal qu'un concert d'Arctic Monkeys, mais pas de pluie ! Glacial en soirée... THE NAKED AND FAMOUS - Scène... La suite

Trentemoller : les dernières chroniques concerts

Marsatac 2014 : Monophona, Kid Francescoli, Trentemoller, Super Discount, Gesaffelstein, Acid Arab en concert

Marsatac 2014 : Monophona, Kid Francescoli, Trentemoller, Super Discount, Gesaffelstein, Acid Arab par Sami
Friche de la belle de mai, marseille, le 27/09/2014
Dernière soirée à l'affluence nettement plus élevée que la veille, ça promet coté ambiance avec quelques groupes bien accueillis et beaucoup de dj's ensuite. Les premiers à... La suite

Rock En Seine Jour 3 : Archive, Anna Calvi, Miles Kane, Tinie Tempah, Trentemoller, The Naked And Famous en concert

Rock En Seine Jour 3 : Archive, Anna Calvi, Miles Kane, Tinie Tempah, Trentemoller, The Naked And Famous par Fredc
Domaine National de Saint-Cloud, le 28/08/2011
JOUR 3 - DIMANCHE 28 AOÛT 2011 METEO : NUages et soleil, aussi inégal qu'un concert d'Arctic Monkeys, mais pas de pluie ! Glacial en soirée... THE NAKED AND FAMOUS - Scène... La suite

Pantiero festival : Walls + Gold Panda + Trentemoller + Nathan Fake en concert

Pantiero festival : Walls + Gold Panda + Trentemoller + Nathan Fake par Croc-Blanc
Terrasse du palais des congrès - Cannes, le 13/08/2011
Le Pantiero festival, c'est avant toute chose un cadre des plus atypiques : la terrasse du palais des congrès de Cannes, qui cumule les avantages d'être au bord de l'eau et en... La suite

Domaine National de saint-Cloud : les dernières chroniques concerts

Foals (Festival Rock en Seine 2019) en concert

Foals (Festival Rock en Seine 2019) par Pierre Andrieu
Parc de Saint-Cloud, près de Paris, le 25/08/2019
Une heure de show à haute teneur en tubes pour l'imparable passage de Foals à Rock en Seine fin août... Remontés à bloc et visiblement ravis de jouer une nouvelle fois à Paris,... La suite

The Murder Capital (Festival Rock en Seine 2019) en concert

The Murder Capital (Festival Rock en Seine 2019) par Pierre Andrieu
Parc de Saint-Cloud, près de Paris, le 25/08/2019
Dimanche 25 août en plein après-midi dans le caniculaire été parisien, le groupe irlandais The Murder Capital retourne tout sur son passage au festival Rock en Seine... Sous le... La suite

The Cure (Festival Rock en Seine 2019) en concert

The Cure (Festival Rock en Seine 2019) par Pierre Andrieu
Parc de Saint-Cloud, près de Paris, le 23/08/2019
©Mauro Melis Contrairement à PNL en 2018, The Cure a fait le plein cette année à Rock en Seine, le festival francilien affichant complet vendredi 23 août, jour tant attendu du... La suite

(mon) Rock en Seine 2018 : The Orielles, Nick Murphy, The Limiñanas, Gothking, Carpenter Brut, Malik Djoudi, Anna Calvi, King Gizzard and the Lizard Wizard en concert

(mon) Rock en Seine 2018 : The Orielles, Nick Murphy, The Limiñanas, Gothking, Carpenter Brut, Malik Djoudi, Anna Calvi, King Gizzard and the Lizard Wizard par Philippe
Parc de Saint-Cloud, le 24/08/2018
Damnation, l'été 2018 s'est déjà enfui ! On a eu beau y poser autant de jalons festivaliers que possible (Tinals, Hellfest, Eurocks...), nous voilà déjà à sa borne de fin, celle... La suite