Accueil Chronique de concert Iggy Pop (Les Côtes du Rock 2002)
Lundi 15 octobre 2018 : 13821 concerts, 25193 chroniques de concert, 5229 critiques d'album.

Chronique de Concert

Iggy Pop (Les Côtes du Rock 2002)

Vienne, Théâtre Antique 23 juillet 2002

Critique écrite le par

Malgré un dernier album affligeant, on s'attendait à un concert correct d'Iggy Pop... Grossière erreur ! N'ayant pas la lucidité de reconnaître la faiblesse de son dernier opus, l'iguane a infligé à son public de nombreux titres de Beat ‘em up. Avec ses trois piètres musiciens - les pires à avoir eu le privilège de jouer avec lui - il a, en plus, réarrangé ses meilleurs morceaux façon Heavy Metal des années 80.



Comme le laissait penser le soundcheck, on s'est aperçu d'entrée que le volume était beaucoup trop élevé : on ne discernait qu'une bouillie sonore indigeste. En plus, le public était traversé par une bande de crétins avinés qui confondaient énergie et violence : quand on a l'alcool mauvais, mieux vaut boire de l'eau !
Après avoir sorti un album aussi audacieux qu'Avenue B avec Medeski, Martin, & Wood, il est vraiment incompréhensible qu'Iggy soit tombé dans les tréfonds de la troisième division du hard rock. Qu'il massacre les morceaux du dernier album, les pires de toute sa carrière, ce n'est que justice, mais fusiller I got a right et Tv eye, et assurer le minimum syndical sur les autres titres des Stooges, c'est honteux ! Il faut dire que Whitey Kirst est un mauvais guitariste, totalement indigne de James Osterberg. Son seul but est de jouer des rythmiques pachydermiques puis d'arriver à placer un solo rapide sur chaque chanson. Ce monsieur n'aurait jamais dû sortir de son garage pour jouer et composer avec Iggy ; à la place, il fallait monter une affaire de coiffure pour hard rockers...



Arrivé torse nu en jean fuseau moulant, chevelure peroxydée au vent, Iggy Pop a semblé fatigué et pressé d'en finir, il a assuré un minimum de pitreries, de doigts d'honneur et de discours idiots mais le cœur n'y était pas : une heure dix de concert à peine. Il s'est jeté pathétiquement dans le public mais a été ramené par des videurs quelques secondes après... De ses loges, il n'a pas pu apprécier la prestation de Dionysos, c'est dommage : il aurait pu voir ce qu'un groupe de jeunes musiciens peut faire. A côté du groupe de Valence, le quatuor américain ressemblait à une bande de grabataires échappés d'un hospice...



Il faut toutefois rendre à César ce qui appartient à l'American Caesar, Iggy a joué des morceaux qui ont influencé de nombreux musiciens, comme I wanna be your dog, Search and destroy, The passenger, Sixteen ou Real wild child. Avec Home et Cold metal, ces titres ont été les bons moments du concert même si les versions délivrées en 1993 et 1994 avec Eric Shermerhorn, à la guitare, Hal Cragin à la basse et Larry Mullins à la batterie étaient bien supérieures.



Ce groupe là savait alterner les titres calmes et violents, cela permettait d'éviter la monotonie des shows actuels. La tournée des festivals en 1998 avait déjà annoncé le déclin d'Iggy mais il est aujourd'hui officiellement confirmé. Au cours du concert, Iggy a dit en français " J'ai rien à dire, avec une seule exception : I'm a real wild child." ; espérons un sursaut de celui qui a un jour était un "enfant sauvage" avant de sombrer dans la course aux cachets dans les festivals...

Festival Les Côtes du rock : les dernières chroniques concerts

Tindersticks + Arno + The Eighties Matchbox B-Line Disaster (Côtes du Rock 2003) par Pierre Andrieu
Théâtre Antique de Vienne , le 28/07/2003
Il est vraiment désespérant de constater que le Théâtre Antique de Vienne est presque vide pour une affiche aussi alléchante que celle proposée pour ce troisième soir des Côtes du rock 2003. Le fait que le groupe Indochine attire plus de monde que les stars américaines R.E.M. était déjà un indice : un artiste doit passer à la radio ou à la télé... La suite

R.E.M. (Côtes du Rock 2003) en concert

R.E.M. (Côtes du Rock 2003) par Pierre Andrieu
Théâtre Antique de Vienne (38), le 26/07/2003
Les superbes souvenirs du concert de R.E.M. à Bercy, le 5 juillet 1999, commençaient à s'estomper légèrement... Le duo magique avec Patti Smith sur E-bow the letter, Losing my... La suite

The Who par kifrifar
Théatre antique VIENNE (Cotes du rock), le 17/07/2006
D'un naturel plutôt méfiant sur les concerts type "retour dynausaure", j'avoue avoir été scotché par la performance de ce groupe. Le concert démarre par le grand classique "I can't explain". Au commencement, la voix de Daltrey est quelque peu poussive mais très vite après quelques morceaux, il retrouve ses marques nous gratifiant de ses éternels... La suite

The Who par natacha
THEATRE ANTIQUE VIENNE (Cotes du Rock), le 17/07/2006
C'était vraiment génial. Le théatre antique était bondé, la foule ravie, les who avaient une pêche d'enfer ! C'était vraiment un concert à ne pas manquer... La suite

Iggy Pop : les dernières chroniques concerts

Iggy Pop + Julien Doré + Matmatah (Aluna Festival 2017) en concert

Iggy Pop + Julien Doré + Matmatah (Aluna Festival 2017) par fred
Ruoms, le 15/06/2017
Premier jour de la dixième édition du Festival Aluna à Ruoms. Nous débarquons au fin fond de l'Ardèche (et installons notre tente dans un camping à proximité) principalement pour... La suite

Iggy Pop, Foals, The Last Shadow Puppets, Massive Attack, Casseurs Flowters, Sigur Rós, Brian Jonestown Massacre, Kaviar Special, Bring Me The Horizon, Kevin Morby, Sum 41, Two Door Cinema Club, Clutch  (Rock en Seine 2016) en concert

Iggy Pop, Foals, The Last Shadow Puppets, Massive Attack, Casseurs Flowters, Sigur Rós, Brian Jonestown Massacre, Kaviar Special, Bring Me The Horizon, Kevin Morby, Sum 41, Two Door Cinema Club, Clutch (Rock en Seine 2016) par Stéphane Pinguet
Domaine de Saint-Cloud, le 28/08/2016
ROCK EN SEINE 2016, UNE ÉDITION CANICULAIRE ! Si cette quatorzième édition du festival parisien Rock en Seine affichait à première vue une programmation pas très excitante,... La suite

(mon) Rock en Seine 2016, 2/2 : Imarhan, Killason, Gregory Porter, Sum 41, Ghinzu, Iggy Pop en concert

(mon) Rock en Seine 2016, 2/2 : Imarhan, Killason, Gregory Porter, Sum 41, Ghinzu, Iggy Pop par Philippe
Saint-Cloud, Parc de Saint-Cloud, le 28/08/2016
Le samedi, c'était par ici ! On commence (mal) notre journée clodoaldienne en ratant (la faute à un repas en terrasse bien trop sympa) les Blues Pills hélas programmés à une... La suite

Iggy Pop (Festival Rock en Seine 2016) en concert

Iggy Pop (Festival Rock en Seine 2016) par lol
Domaine de Saint Cloud, le 28/08/2016
D'après les rumeurs, le concert donné par Iggy Pop en ce 28 août 2016 à Rock en Seine serait le dernier concert Européen du Parrain du Punk. Il y a quelques mois, au moment... La suite

Vienne, Théâtre Antique : les dernières chroniques concerts

Neil Young & Crazy Horse en concert

Neil Young & Crazy Horse par le Marquis
Théâtre Antique - Vienne, le 15/07/2013
Il y a quelques jours un pote me proposait une place pour aller voir Neil Young and Crazy Horse. Je me tâte car je ne connais que très peu la bête... Je fais un rapide sondage... La suite

Les Escales du Cargo : Rodrigo y Gabriela & C.U.B.A. + Steve Smyth en concert

Les Escales du Cargo : Rodrigo y Gabriela & C.U.B.A. + Steve Smyth par Boiss
Théâtre antique - Arles, le 18/07/2012
Dans le cadre de la 8ème édition du festival des Escales du Cargo à Arles, nous nous rendons dans le cadre magnifique du théâtre antique pour assister au concert de Rodrigo et... La suite

Tindersticks + Arno + The Eighties Matchbox B-Line Disaster (Côtes du Rock 2003) par Pierre Andrieu
Théâtre Antique de Vienne , le 28/07/2003
Il est vraiment désespérant de constater que le Théâtre Antique de Vienne est presque vide pour une affiche aussi alléchante que celle proposée pour ce troisième soir des Côtes du rock 2003. Le fait que le groupe Indochine attire plus de monde que les stars américaines R.E.M. était déjà un indice : un artiste doit passer à la radio ou à la télé... La suite

Indochine + Mickey 3d (X Festival) en concert

Indochine + Mickey 3d (X Festival) par Pierre Andrieu
Théâtre Antique de Vienne, le 27/07/2003
Sans doute nostalgique de l'année 1985 où l'achat de l'album 3 avait provoqué quelques émois adolescents, on décide d'assister au concert d'Indochine audacieusement intercalé entre... La suite