Accueil Chronique de concert Indochine
Vendredi 21 juillet 2017 : 11564 concerts, 24536 chroniques de concert, 5165 critiques d'album.

Chronique de Concert

Indochine

Indochine  en concert

Le Trianon, Paris 9 décembre 2015

Critique écrite le 08 janvier 2016 par Xavier Averlant



Pour la fin de l'année 2015, Indochine a décidé d'offrir à ses fans un concert gratuit "sur invitations" mais retransmis sur la nouvelle plateforme de streaming TIDAL. Ce concert se déroulait dans le cadre des concert "très très privé " RTL2 au Trianon. Il s'agissait de l'unique concert français pour l'année 2015 pour le groupe qui a donné en début d'année une série de concerts dans des clubs européens (nous avions eu la chance d'assister à celui d'Amsterdam au Paradiso Club) et même un show à New York, mais rien dans l'hexagone.

Un des grands changements dans le line up du groupe cette année est le depart de Matu (ex Chihuaha, Frères Misère) aux claviers et de Mr Shoes à la batterie. Matu n'a pas été remplacé, c'est Oli qui s'occupe des parties claviers en plus de la guitare et c'est le suédois Ludwig Dahlberg croisé chez International Noise Conspiracy ou Black Minou derrière les fûts (toujours pas intégré sur les affiches des futurs concerts). Sinon, on retrouve toujours à la basse le fidèle Marc Eliard, Boris Jardel à la guitare et Olivier Gerard à la deuxième guitare.

Le dernier album du groupe "BLACK CITY PARADE" est sorti en février 2013 ; comme à leur habitude une longue tournée s'en est suivi et même deux disques lives sont sortis : Black City Tour en 2014 (enregistré le 12 mars 2014 au Palais 12 de Bruxelles) et Black City Concerts en 2015 (enregistré les 27 et 28 juin 2014 au Stade de France).



L'excitation était à son comble Boulevard Rochechouart ce mercredi soir. Une fois notre invitation retirée, nous nous plaçons pas trop loin de scène sur le côté droit. Le nom du groupe est inscrit en gros caractères derrière la scène. On entend la musique un peu électro en guise d'intro, les fans sont en transe, on sent d'emblée qu'on va passer une bonne soirée.

Le groupe arrive sur scène, Nico joue de la guitare et entame le concert par "CEREMONIA", titre qui n'a pas été joué depuis 2007, enchaîné avec "ALICE & JUNE". Pour débuter le concert le groupe a choisi deux titres issus de "A&J" sorti en 2005, album qui sera mis à l'honneur ce soir. A noter de chouettes effets de lumières (comme toujours avec eux) et toujours ce son lourd, aux sonorités légèrement indus/electro qu'on retrouve depuis une quinzaine d'année grâce à l'arrivée d'OLi dans le groupe. Troisième titre avec "MARILYN" où Nicola répétera que "rien ne nous empêchera de vivre encore plus fort". Retour au dernier album avec "BLACK CITY PARADE" et le tubesque "TRAFFIC GIRL", prétexte à une pluie de paillette. S'ensuit l'inamovible, et c"est tant mieux comme ça, "MISS PARAMOUNT". Avant d'entamer le morceau suivant, Nicola fait une allusion aux récents attentats parisiens "on ne pouvait pas faire comme si rien ne s'était passé : restons unis, restons accrochés à nos rêves".

Le morceau suivant est une très belle version piano-voix du "BAISER" enchainé avec "THE LOVERS" (qui, si j'ai bien compris, est un morceau écrit par Tom SMITH, le chanteur d'Editors) et que l'on retrouve sur l'édition limitée de "BLACK CITY PARADE". Très jolie chanson, si toutefois on pardonne à Nicola son accent (ça n'a jamais été son fort). Le groupe revient pour "MEMORIA", "TES YEUX NOIRS" ("cette nuit au TRIANON t'étais si joliiiiie"), "COLLEGE BOY". Ludwig s'intègre très bien au groupe, une frappe peut être plus légère que SHOES.



" Il y a 10 ans, on a sorti un album qui a compté pour nous, on va vous jouer quatre ou cinq morceaux d'Alice & June ". C'est une bonne idée de remettre à l'honneur cet album, de manière ponctuelle. Ça fait vraiment plaisir de réécouter des titres qui, et c'est normal, ont laissé leur places à d'autres dans les setlists de concerts. Les titres joués : "ADORA", "LADYBOY", "SWEET DREAMS", "GANG BANG", "CRASH ME". Pour arriver jusqu'au premier rappel : "3 NUITS PAR SEMAINE" avec une très longue intro et le bain de foule de Nicola, rituel depuis la tournée BCP sur ce morceau. Ensuite place à l'ultra efficace medley pour être sur d'emporter vraiment tout le monde : "CANARY BAY"/"SALINGER"/"PARADIZE"/"SATELLITE"/"PLAYBOY"/"BLACK CITY PARADE". Chaque morceau ayant comme interlude les fameux "yeah yeah yeah yéyéyé". Alors que pas fana du concept à la base, il faut avouer qu ils réussissent à bétonner et à imposer leurs tubes avec fluidité malgré l'exercice imposé du medley. La salle est rincée, tout le monde est heureux. On espère encore un rappel. Et ça sera en mode cool. Nicola : "Ludwig n'était pas né quand ce morceau était numéro 1 en Suède ". "KAO BANG" tout en guitare acoustique et enfin le dernier morceau "TALLULA" avec le public qui monte sur scène serrer Nicola dans les bras.

J'ai cru jusqu'au bout qu'on aurait droit à "L'AVENTURIER" mais peine perdue le concert est bel et bien fini. Ça n'a pas dû arriver souvent des concerts sans leur morceau de bravoure, dont personnellement je ne me lasserai jamais. Du haut de mes 30 concerts du groupe vus depuis 1992, ça doit être le seul concert électrique où le titre n'a pas été joué. Ce n'est pas grave on a passé une excellente soirée quand même.
Indochine soigne son public depuis longtemps, en étant vigilant sur le prix des places par exemple, en proposant systématiquement des shows différents sur chaque tournée avec un vrai spectacle, technique et ambitieux et aussi et surtout en continuant a écrire et à sortir des disques qui touchent les mômes.

Je ne pense pas que le groupe fera un jour une tournée BEST OF mais qu'il continuera à avancer. On peut se moquer de son côté éternel ado, du manque de justesse de sa voix, mais personnellement c'est sa sincérité qui me touche, la symbiose avec le public et évidemment les morceaux que j'aime énormément, même si l'âge avançant, je deviens moins "groupie" que par le passé.



Un concert d'Indochine ça se vit et 1 000 merci au groupe pour ce show dans ces conditions, qui n'est pas un "concert de +" mais un concert avec une set list originale, sans le grand barnum des zéniths habituels mais avec la sève, l'énergie, l'émotion à laquelle ils nous habituent.


Setlist :

CEREMONIA / ALICE & JUNE / MARILYN / BLACK CITY PARADE / TRAFFIC GIRL / MISS PARAMOUNT / LE BAISER / THE LOVERS / MEMORIA / TES YEUX NOIRS / COLLEGE BOY / ADORA / LADYBOY / SWEET DREAMS / GANG BANG / CRASH ME // 3 NUITS PAR SEMAINES / BLACK CITY CLUB // KAO BANG / TALLULA


Le groupe est théoriquement en plein travail pour le prochain album, mais des dates en festivals sont prévues pour cet été :

20 mai 2016 - Festival Papillons de Nuit - Saint-Laurent-de-Cuves
6 juillet 2016 - Les Ardentes - Liège - Belgique
15 juillet 2016 - Festival de Carcassonne - Carcassonne
18 juillet 2016 - Festival Sion Sous les étoiles - Sion (Suisse)
22 juillet 2016 - Festival de Poupet - Saint-Malo
12 août 2016 - Fête du Bruit - Landerneau
25 août 2016 - Cabaret Vert - Charleville-Mézières


Chronique initialement postée sur le site gconcertcesoir.com, www.facebook.com/Gconcertcesoir, twitter.com/Gconcertcesoir...


Toutes les photos du concert sont signées Lofanax www.facebook.com/Lofanax-647803092016949

Indochine : les dernières chroniques concerts

Indochine en concert

Indochine par Lebonair
Stade de France, Saint-Denis (Paris), le 27/06/2014
Indochine a rempli deux Stades de France les 27 et 28 juin 2014... En préambule de ces deux soirs, j'avais reçu une rapide présentation par mail de cet évènement : "Dans moins... La suite

Indochine + Klink Clock (Black City Tour 2) en concert

Indochine + Klink Clock (Black City Tour 2) par Pirlouiiiit
Dome, Marseille, le 30/11/2013
Me voici dans la délicate situation de devoir faire la chronique en n'ayant vu que 3 morceaux. En effet je comptais rester aussi longtemps que possible pour remplacer le... La suite

Indochine + The Buns en concert

Indochine + The Buns par coco
Parks&Suite Arena - Montpellier, le 09/11/2013
Je pourrais commencer par parler du temps qu'il a fallu pour que quelqu'un ouvre le guichet des pass presse, ou de la sécurité. Oui j'ai eu une remarque sur un petit paquet de... La suite

Indochine - Black City Tour 2 en concert

Indochine - Black City Tour 2 par Rémy B
Zénith de Caen, le 21/10/2013
21 octobre 2013, ambiance rock devant le Zénith de Caen pour le concert d'Indochine. Une foule attend devant les portes d'entrée... Et devra patienter plus longtemps que... La suite

Le Trianon, Paris : les dernières chroniques concerts

Steve Hackett en concert

Steve Hackett par Fred Boyer
Le Trianon - Paris, le 26/03/2017
Un concert de rock progressif un dimanche soir à Paris, tout seul, après une nuit blanche (pour cause de boulot le samedi soir) et en venant de Marseille? Bah allez pourquoi pas ?... La suite

Clutch  en concert

Clutch par Lebonair
Le Trianon, Paris, le 13/12/2016
On n'arrête plus Clutch depuis 2013 et la sortie de leur fantastique album Earth Rocker. Ce dernier les a enfin propulsés sur le plateau des plus grands groupes de rock actuels... La suite

Helloween + Rage en concert

Helloween + Rage par Abigail Darktrisha
Le Trianon, Paris, le 28/04/2016
Soirée germanique à la capitale pour terminer ce mois d'avril. Au programme Helloween, pour lequel Rage aura la lourde tâche d'ouvrir la soirée dans le cadre de l'anniversaire... La suite

The Coral en concert

The Coral par Gilles Barbeaux
Le Trianon, Paris, le 06/04/2016
Voila tout simplement le concert le plus beau de ce début d'année. Le groupe The Coral n'est pas reconnu à sa juste valeur. 21 pépites jouées ce soir, que du bonheur que j'ai... La suite