Accueil Chronique de concert Interpol
Samedi 19 janvier 2019 : 11976 concerts, 25332 chroniques de concert, 5241 critiques d'album.

Chronique de Concert

Interpol

Interpol en concert

Salle Pleyel, Paris 29 novembre 2018

Critique écrite le par

En 2004, Interpol sortait "Antics", qui est indiscutablement l'un des 10, voire même 5, meilleurs albums de rock sorti pendant la première décennie du millénaire dans lequel nous vivons. Sous haute influence Joy Division, porté par la voix grave et envoûtante de Paul Banks, il succédait avec brio à un premier album déjà hautement recommandable "Turn on the Bright Lights". Si les albums qui suivirent "Antics" ne réussirent malheureusement pas à retrouver sa plénitude, ils continuaient de tracer un sillon tout à fait honorable faisant d'Interpol une valeur sure du rock indépendant, malgré quelques changements de personnel et une tentative d'escapade solo de Banks.



Malgré ce pedigree hautement recommandable le concert d'Interpol à la salle Pleyel fut un désastre et d'un ennui mortifère. Ce groupe fait donc partie, à l'instar des Pixies, Air ou du Lou Reed post 1975, de ces musiciens dont les performances scéniques sont à 100 000 lieux de la qualité de leurs albums. Paul Banks, le leader du groupe est petit, emprunté, immobile et ne transmet rien. Sa voix grave et si profonde du disque se révèle nasillarde et bien faiblarde. Si le bassiste et le batteur font leurs jobs, on ne peut pas en dire autant du guitariste qui semble bien poussif et peine douloureusement sur ses accords et ses semblants de solos. Il n'y a aucune cohésion ni osmose dans ce groupe. Il n'y a d'ailleurs pas de sourires, ni complicité apparentes entre les musiciens. Même les bonnes chansons comme, "Slow hands", "C'mere", "Public pervert" ne nous emportent pas et sont toutes jouées dans des versions bien inférieures aux albums. Dès le premier tiers du concert, on pense sérieusement à quitter la salle tant le spectacle est glacial, triste et sans intérêt.

On tiendra malgré tout jusqu'au bout, porté par la perspective d'entendre "Evil" et "Lights" qui furent finalement jouées en rappel. Malheureusement ce furent pour elles aussi des versions extrêmement décevantes, sans passion et sans entrain, bref à l'image de ce concert. C'était le dernier concert de la tournée d'un groupe qui paraissait à bout de souffle, d'idées et de générosité, et probablement l'un des plus mauvais concerts qu'il m'ait été donné de voir depuis plusieurs années. C'est dommage car je gardais un souvenir beaucoup plus positif d'un concert de ce même groupe donné au zénith il y a une dizaine d'années...


Interpol : les dernières chroniques concerts

Ty Segall, Interpol, Angel Olsen, Mac DeMarco, The Moonlandingz, Yak, The Proper Ornaments (La Route du Rock Collection Eté 2017) en concert

Ty Segall, Interpol, Angel Olsen, Mac DeMarco, The Moonlandingz, Yak, The Proper Ornaments (La Route du Rock Collection Eté 2017) par Pierre Andrieu
Fort de Saint-Père, près de Saint-Malo, le 20/08/2017
Dimanche 20 août, c'est déjà le dernier jour de La Route du Rock Collection été 2017 au Fort de Saint-Père avec un final en apothéose réunissant des artistes passionnants et en... La suite

Interpol + Bad Breeding par Cathy VILLE
Le Radiant - Caluire , le 01/06/2015
Bad Breeding 20 heures, la sonnerie retenti, il est grand temps d'entrer dans la salle du Radiant pour découvrir la première partie. Les lumières s'éteignent etcs'est parti pour un show qui va s'avérer, comment dire, inattendu, ravageur et surprenant... Pendant 30 minutes, les riffs endiablés défilent à toute allure, entraînés par un... La suite

Thee Oh Sees, Sun Kil Moon, Thurston Moore, Mikal Cronin, Interpol, Giant Sand, Foxygen, Swans, Sleaford Mods, Unknown Mortal Orchestra, The Soft Moon, Viet Cong, Bad Breeding, Weedeater, Torche (This Is Not A Love Song Festival 2015) en concert

Thee Oh Sees, Sun Kil Moon, Thurston Moore, Mikal Cronin, Interpol, Giant Sand, Foxygen, Swans, Sleaford Mods, Unknown Mortal Orchestra, The Soft Moon, Viet Cong, Bad Breeding, Weedeater, Torche (This Is Not A Love Song Festival 2015) par Pierre Andrieu
Paloma, Nîmes, le 31/05/2015
Après une édition 2014 de rêve, il fallait absolument revenir au This Is Not A Love Song Festival, dont la troisième édition se tenait fin mai à Paloma, à Nîmes, pour... La suite

Arctic Monkeys + Interpol (Festival de Nîmes 2014) en concert

Arctic Monkeys + Interpol (Festival de Nîmes 2014) par Pierre Andrieu
Arènes de Nimes, le 08/07/2014
Dans le cadre magique des arènes romaines de Nîmes, Alex Turner et ses justement acclamés Arctic Monkeys n'ont eu aucun mal à triompher tel de classieux empereurs du rock 'n roll... La suite

Salle Pleyel, Paris : les dernières chroniques concerts

Robert Plant & The Sensational Space Shifters en concert

Robert Plant & The Sensational Space Shifters par Samuel C
Salle Pleyel - Paris, le 23/07/2018
Personnage à la fois mythique et mystique, Robert Plant se produisait salle Pleyel face à 3 000 fans du Dirigeable également adeptes de la carrière solo de cette légende du rock... La suite

Alice Cooper en concert

Alice Cooper par Samuel C
Salle Pleyel - Paris, le 03/12/2017
Pleyel, temple de la musique symphonique et de la variété : son marbre, son style art déco et ses fauteuils rouges. Un lieu classé monument historique au coeur du triangle... La suite

Madness en concert

Madness par lol
Salle Pleyel, Paris, le 11/11/2017
C'est la première fois que j'allais à la salle Pleyel pour un concert de rock, ou plutôt de ska... C'est une très belle salle, bien refaite, avec une très bonne acoustique mais... La suite

Benjamin Biolay en concert

Benjamin Biolay par Xavier Averlant
Salle Pleyel, Paris, le 25/09/2016
Après le concert du mois de juin à Lyon, c'est dans une Salle Pleyel toute rénovée que Benjamin Biolay est venu présenter son nouvel album "Palermo Hollywood". Depuis sa... La suite