Accueil Chronique de concert J.C Satàn (Release Party de l'album Centaur Desire)
Mardi 11 décembre 2018 : 10879 concerts, 25287 chroniques de concert, 5236 critiques d'album.

Chronique de Concert

J.C Satàn (Release Party de l'album Centaur Desire)

J.C Satàn (Release Party de l'album Centaur Desire) en concert

La Maroquinerie - Paris 11 avril 2018

Critique écrite le par



On était très heureux de se rendre à La Maroquinerie en ce mercredi 11 avril afin de fêter la sortie du 5ème album d'un groupe qu'on aime énormément, J.C Satàn. Sorti le 3 mars dernier, "Centaur Desire" est une bombe incroyable qui nous a fortement séduits (chronique à lire ici). Il est aussi bon et explosif que le précédent disque qui se nommait tout simplement "J.C Satàn "et qui date de 2015, on pourrait même dire que "Centaur Desire" le dépasse !



Grâce à ces deux énormes albums et à cette histoire qui a démarré sur Bordeaux il y a 8 ans maintenant, on peut le crier haut et fort, J.C Satàn est parti pour une année 2018 exceptionnelle ! Au fil des albums, le groupe se bonifie, progresse et est clairement devenu une formation terriblement excitante. Avec un chant en anglais et une musique qui bastonne comme à l'époque des premiers albums des Queens of the Stone Age, les Français peuvent exploser nos frontières.



L'heure du début du concert approche. Les musiciens s'activent aux derniers réglages et puis, après 5 minutes de battement, on les retrouve sur scène. Il est pratiquement 21 heures 30, la Maro est bien remplie, on doit être pas loin de 500 personnes à vouloir en découdre. Le début foire un peu et après un réajustement rapide, la machine infernale est enfin lancée ! Il n'a pas fallu longtemps pour que la salle soit totalement retournée. Tatoué même sur le visage et génialement barré, Arthur, le leader, compositeur, guitariste, chanteur et crieur, ainsi que son pendant, la sulfureuse Paula, blonde platine, chanteuse et tatouée également, forment à eux deux un binôme incroyable et complément dingue. On s'éclate comme des gosses à écouter les nouveaux morceaux, qui sont tout simplement dantesques à entendre en live. J.C Satàn a les crocs et rend fou avec sa musique, un merveilleux condensé de punk, de rock, de stoner, de pop, de garage et de gothique.



Arthur prend un malin plaisir à faire gicler de sa guitare des sons qui nous offrent l'extase. Il se frotte au premier rang et il colle son manche sur la joue d'un fan, qui sort sa langue et s'amuse avec Arthur... C'est chaud bouillant, la communion entre le public et le groupe fait plaisir à voir. C'est très rock, très sexe et le whisky coule dans la gorge d'Arthur, comme dans celle du bassiste, qui prendra lui aussi sa gorgée. Les trois musiciens qui soutiennent Arthur et Paula sont parfaits. Gaspard, le bassiste, n'aura pas fait que prendre une gorgée d'alcool fort, il nous aura également régalé de son jeu. Dorian, le claviériste, apporte à la musique de J.C Satàn beaucoup de folie avec des sons étranges qui nous font pleinement décoller. Pour finir, comment oublier Romain, le batteur, qui est juste incroyable ! C'est un monstre qui frappe fort, qui lâche des frappes lourdes, rapides, on est sur le cul à le voir jouer de cette façon.



C'est donc vraiment sur scène que le génie du groupe est le plus frappant. Par le passé, on a souvent dit que les groupes de rock originaires de notre pays ne soutenaient que rarement la comparaison avec les formations anglo-saxonnes ou américaines mais là, les choses ont bien changé. Avec un groupe d'un tel niveau, on n'a définitivement plus de complexes à avoir. Après, une heure d'une intensité incroyable, le groupe nous quitte déjà pour ne plus jamais revenir. On est forcément un peu déçus car on a encore faim ; on aurait apprécié un sanglant rappel ! Qu'importe, cette heure qui est passée à la vitesse de la lumière aura malgré tout suffi à nous faire mettre deux genoux à terre.



La tournée vient tout juste de démarrer, cela va être l'occasion pour vous tous d'aller prendre (ou reprendre) une dose de bonne came et de tourbillons sonores, voire même de vivre un déluge hypnotique très chaud. Mais, attention, J.C Satàn est définitivement interdit au moins de 18 ans, vous êtes prévenus !



A lire : une interview de JC Satan à propos de l'album Centaur Desire.



JC Satan en tournée française, toutes les dates sont ici...

Liens : www.jcsatan.com, www.facebook.com/jcsatan, jcsatan.bandcamp.com, twitter.com/JC_SATAN, www.facebook.com/BORN-BAD-RECORDS...

Remerciements à Ricardo, à la Maroquinerie

Photos : Manu Wino manuwino.com www.facebook.com/manuwino




J.C. Satàn : les dernières chroniques concerts

The Brian Jonestown Massacre, The Soft Moon, JC Satan, Pigs Pigs Pigs Pigs Pigs Pigs Pigs, Prettiest Eyes, Holy Wave, Wild Fox, La Luz (Levitation France 2018) en concert

The Brian Jonestown Massacre, The Soft Moon, JC Satan, Pigs Pigs Pigs Pigs Pigs Pigs Pigs, Prettiest Eyes, Holy Wave, Wild Fox, La Luz (Levitation France 2018) par Pierre Andrieu
Le Quai, Angers, le 21/09/2018
Encore un week-end bien rempli à Angers pour le festival Levitation France, déclinaison française du rassemblement organisé à Austin par les Black Angels et leurs potes... Les... La suite

Interview avec Arthur de J.C. Satan à propos de l'album Centaur Desire (sorti le 2 mars 2018 chez Born Bad Records) en concert

Interview avec Arthur de J.C. Satan à propos de l'album Centaur Desire (sorti le 2 mars 2018 chez Born Bad Records) par Pierre Andrieu
Bordeaux, le 17/05/2018
Juste avant qu'il ne se lance dans un Tour de France en utilisant moult produits dopants (parmi lesquels nous citerons le Jack Daniel's) afin de promouvoir sur les routes en... La suite

J.C. Satàn + Frustration (10 ans Born Bad Records) en concert

J.C. Satàn + Frustration (10 ans Born Bad Records) par Philippe
Le Cabaret Aléatoire, Marseile, le 13/05/2017
Anniversaire immanquable des 10 ans de Born Bad Records, écurie (entre autres) des deux meilleurs groupes de rock de France en activité, et tous deux sur scène aujourd'hui ! On... La suite

J.C. Satàn en concert

J.C. Satàn par Pierre Andrieu
Raymond Bar, Clermont-Ferrand, le 04/05/2017
Lors de son premier concert au Raymond Bar et après avoir écumé toutes les salles de la région, le groupe J.C. Satàn a trouvé la salle idéale pour s'épanouir pleinement. C'est... La suite

La Maroquinerie - Paris : les dernières chroniques concerts

DeWolff + I Me Mine en concert

DeWolff + I Me Mine par Lebonair
La Maroquinerie - Paris, le 23/10/2018
L'excitant trio de revival rock survitaminé, bluesy et bien psyché DeWolff était de passage à Paris à la Maroquinerie le mardi 23 octobre. Dans le cadre de leur tournée européenne... La suite

The Posies (30th anniversary tour) en concert

The Posies (30th anniversary tour) par Lebonair
La Maroquinerie - Paris, le 09/10/2018
En avril 2016, on avait pu voir The Posies en live au Point Ephémère à Paris. A cette époque, le groupe démarrait sa tournée mondiale pour défendre son 8ème album studio,... La suite

Graveyard en concert

Graveyard par Lebonair
La Maroquinerie - Paris, le 08/10/2018
En pleine tournée pour défendre leur 5ème et dernier album en date "Peace" sorti il y a quelques mois, les Suédois de Graveyard étaient de passage à Paris à la Maroquinerie.... La suite

Shame en concert

Shame par Ludmilla
La Maroquinerie, Paris, le 23/04/2018
Après avoir écouté l'album "Songs of Praise" (chronique à lire ici) au moins une centaine de fois depuis sa sortie en janvier, je suis bien excitée à l'idée de voir les petits... La suite