Accueil Chronique de concert Jack White - concert exclusif France Inter
Samedi 22 septembre 2018 : 14539 concerts, 25155 chroniques de concert, 5223 critiques d'album.

Chronique de Concert

Jack White - concert exclusif France Inter

Jack White - concert exclusif France Inter en concert

Studio 104 (Radio France) - Paris 29 mars 2018

Critique écrite le par



"Il y a 15 ans était écrit le dernier grand hymne rock" rappelle avec passion Michka Assayas, en introduction du concert de Jack White, tandis que quatre roadies au look Borsalino effectuent les dernières vérifications de rigueur. En effet, pas un stade de football, pas un enfant n'ignore ce riff ultime sans, en revanche, connaître le plus souvent le nom du duo qui l'interprète...

Le touche-à-tout Jack White est depuis devenu incontournable et incontestable. Son amour du blues, de l'authenticité et du vinyle est une évidence. Son désamour du téléphone portable est aussi rappelé par Assayas : pas de photos, ni d'enregistrements audio ou vidéo au cours de la soirée. On a tout-à-coup l'impression d'être revenu dans les années 90, époque bénie où les effets-lumières émanaient uniquement des éclairages et où chacun vivait alors l'intensité de l'instant à 200% !

Après les remarquables et puissants "Blunderbuss" et "Lazaretto", le volume III de la carrière solo du prince de Détroit "Boarding house rich" se révèle très singulier, voire expérimental et difficile à apprivoiser !



La configuration scénique du quintet au coeur du Studio 104 de Radio France est à l'instar du nouvel opus de White : à la croisée du blues, du rock, du hip-hop et du funk ! A gauche, la batteuse en tenue de course de grands fonds, frappe avec une fougue très bonhamesque et ressemble, de loin, au modèle féminin représenté sur la pochette du dernier LP. Le bassiste tient place juste devant son ampli et ne bougera pas du mètre carré qui lui est dédié. Looké mi-mods mi-BRMC, il tient l'instrument avec classe et confère au groupe une vraie assise. C'est d'ailleurs un casting de choix qui a été opéré quant à la sélection des musiciens à tous points de vue. La casquette vissée sur le crâne et chaussant des lunettes noires, un barbu installé derrière les claviers donne quelques (rares) tonalités hip-hop à l'ensemble. Il est "secondé" sur la droite par un blondinet à la coupe afro qui prend plaisir à manipuler son synthétiseur très funkysant.

A partir de 21h05, le concert intimiste de Jack White, face à 800 fans et autres VIP assis et de tous âges, sera une vraie déflagration. Très rock (avec des pointes sonores dépassant les 110 décibels) et totalement captivant, le set d'une cinquantaine de minutes revisitera les productions récentes de l'Américain sans aucune incursion dans le répertoire plus ancien.



Définitivement noisy et virtuose, John Anthony Gillis - à la ville - nous impose massivement toute la teneur de son talent qui semble sans limite : c'est un personnage majeur de ce début de siècle qui a pourtant décidé de tout donner avec simplicité mais aussi de se faire plaisir. Ses nouveaux titres se distinguent immédiatement avec des aigus très Roger Nelson et des délires inédits. Repérant un enfant parmi le public, il lui dédie quelques instants à ses côtés au cours d'un moment inoubliable et saura décider le plus courageux des spectateurs à se lever et entraîner avec lui comme un seul homme les centaines d'autres privilégiés jusqu'au final complètement lazarettesque !

Visiblement souffrant, White laisse forcément le public sur sa faim alors qu'Assayas lui court après, avant qu'il regagne les coulisses, pour lui remettre un vinyle du titre gravé sur place dans la foulée de l'interprétation de "Corporation" avec pochette spéciale : une prouesse (exemplaire unique ?) Un nouveau rendez-vous est prévu avec le maître en juillet : pour certains à l'Olympia, pour d'autres à Lyon ou à Caen. Quelle classe !

Concert à réécouter ici...

Titres joués :

Over and Over and Over
Corporation
Freedom at 21
Blunderbuss
Hypocritical kiss
Ice Station Zebra
Why walk a dog ?
Sixteen Saltines
Respect commander
Love interruption
High Ball Stepper
Lazaretto


(NB - à noter qu'il restait des places non réclamées quelques minutes avant le show, donc ne pas hésiter à s'y rendre les prochaines fois...)






Jack White : les dernières chroniques concerts

Jack White (Nuits de Fourvière 2018) en concert

Jack White (Nuits de Fourvière 2018) par Pierre Andrieu
Théâtre antique de Fourvière, Lyon, le 08/07/2018
Les Nuits de Fourvière ont eu droit à un grand Jack White le 8 juillet ! Venu pour présenter son dernier disque en date, l'ambitieux et un peu délicat à appréhender au début... La suite

Jack White en concert

Jack White par Samuel C
L'Olympia - Paris, le 04/07/2018
Jack White s'affichait en lettres rouges sur le fronton de l'Olympia pour deux soirées (comme en 2012 et 2014). Ces dates ont été sold out en quelques minutes, l'une après... La suite

Jack White en concert

Jack White par Boby
Le Transbordeur - Lyon , le 04/09/2012
Tout bleu, trop puissant, okay, Jack White est un génie ! Annoncée depuis mi juillet, la seule date de Jack White en septembre en France n'aura pas mis longtemps à être comble.... La suite

Jack White + First Aid Kit en concert

Jack White + First Aid Kit par Pierre Andrieu
Olympia, Paris, le 02/07/2012
Soirée de gala à l'Olympia de Paris avec un show titanesque et sévèrement burné du grand Jack White, accompagné pour l'occasion d'un gang mâle de cinq musiciens impeccables à... La suite

The Dead Weather : les dernières chroniques concerts

Jack White (Nuits de Fourvière 2018) en concert

Jack White (Nuits de Fourvière 2018) par Pierre Andrieu
Théâtre antique de Fourvière, Lyon, le 08/07/2018
Les Nuits de Fourvière ont eu droit à un grand Jack White le 8 juillet ! Venu pour présenter son dernier disque en date, l'ambitieux et un peu délicat à appréhender au début... La suite

Jack White en concert

Jack White par Samuel C
L'Olympia - Paris, le 04/07/2018
Jack White s'affichait en lettres rouges sur le fronton de l'Olympia pour deux soirées (comme en 2012 et 2014). Ces dates ont été sold out en quelques minutes, l'une après... La suite

(mes) Eurockéennes 2010 1/3 : Baroness, The Dead Weather, The Black Keys, Kasabian, Charlotte Gainsbourg, Jay-Z, Infectious Grooves, Hot Chip, The Subs en concert

(mes) Eurockéennes 2010 1/3 : Baroness, The Dead Weather, The Black Keys, Kasabian, Charlotte Gainsbourg, Jay-Z, Infectious Grooves, Hot Chip, The Subs par Philippe
Presqu'île du Malsaucy, Evette Salbert, le 02/07/2010
22 ans déjà que la presqu'Ile du Malsaucy, paisible base nautique, se transforme au début de l'été en un formidable écrin pour amateurs de musique vivantes - de notre petite... La suite

The Dead Weather en concert

The Dead Weather par lol
Bataclan, Paris, le 30/06/2010
Les deux dernières années auront vu la recrudescence d'un phénomène apparu dans les années 70 : Le supergroupe. Le supergroupe est un rassemblement d'individualités marquantes... La suite

The Raconteurs : les dernières chroniques concerts

Jack White (Nuits de Fourvière 2018) en concert

Jack White (Nuits de Fourvière 2018) par Pierre Andrieu
Théâtre antique de Fourvière, Lyon, le 08/07/2018
Les Nuits de Fourvière ont eu droit à un grand Jack White le 8 juillet ! Venu pour présenter son dernier disque en date, l'ambitieux et un peu délicat à appréhender au début... La suite

Jack White en concert

Jack White par Samuel C
L'Olympia - Paris, le 04/07/2018
Jack White s'affichait en lettres rouges sur le fronton de l'Olympia pour deux soirées (comme en 2012 et 2014). Ces dates ont été sold out en quelques minutes, l'une après... La suite

The Raconteurs, The Jon Spencer Blues Explosion, Louis XIV, Jamie Lidell, Justice, Fortune, The Roots, Kate Nash (Rock en Seine 2008) en concert

The Raconteurs, The Jon Spencer Blues Explosion, Louis XIV, Jamie Lidell, Justice, Fortune, The Roots, Kate Nash (Rock en Seine 2008) par Pierre Andrieu
Domaine National de Saint-Cloud, Paris, le 29/08/2008
Malgré l'annulation (fort dommageable) du concert d'Amy Winehouse, le dernier jour du festival Rock en Seine 2008 a vu se succéder sur les différentes scènes du domaine de... La suite

(mon) Rock en Seine 2006, 1/2 : Wolfmother, Calexico, Clap Your Hands Say yeah, Dirty Pretty Things, TV on the Radio, The Raconteurs, DJ Shadow en concert

(mon) Rock en Seine 2006, 1/2 : Wolfmother, Calexico, Clap Your Hands Say yeah, Dirty Pretty Things, TV on the Radio, The Raconteurs, DJ Shadow par Philippe
Parc de Saint-Cloud, Paris, le 25/08/2006
Photos par Philippe ! Troisième édition (pour moi) de Rock en Seine pour ce qui semble bien un renoncement définitif à snober la scène parisienne : une fois de plus l'affiche... La suite

White Stripes : les dernières chroniques concerts

Jack White (Nuits de Fourvière 2018) en concert

Jack White (Nuits de Fourvière 2018) par Pierre Andrieu
Théâtre antique de Fourvière, Lyon, le 08/07/2018
Les Nuits de Fourvière ont eu droit à un grand Jack White le 8 juillet ! Venu pour présenter son dernier disque en date, l'ambitieux et un peu délicat à appréhender au début... La suite

Jack White en concert

Jack White par Samuel C
L'Olympia - Paris, le 04/07/2018
Jack White s'affichait en lettres rouges sur le fronton de l'Olympia pour deux soirées (comme en 2012 et 2014). Ces dates ont été sold out en quelques minutes, l'une après... La suite

The White Stripes (Rock en Seine 2004) en concert

The White Stripes (Rock en Seine 2004) par Pierre Andrieu
Domaine de Saint-Cloud, Paris, le 27/08/2004
Le sexe de groupe, c'est pas mal - paraît-il -, mais on ne nous enlèvera pas de la tête que rien ne dépasse une bonne séance de Rock 'n Roll à deux, quand les partenaires sont... La suite

(mon) Rock en Seine 2004 : The White Stripes, Archive, Sonic Youth, Muse, Buck 65 ... en concert

(mon) Rock en Seine 2004 : The White Stripes, Archive, Sonic Youth, Muse, Buck 65 ... par Philippe
Paris, parc de Saint-Cloud, le 27/08/2004
Le petit dernier des festivals avait bien une affiche qui justifiait le déplacement de loin, pour un amateur de rock. Bonne surprise : accès en métro super facile et fléché, le... La suite

Studio 104 (Radio France) - Paris : les dernières chroniques concerts

Queens Of The Stone Age (live unplugged dans l'émission Very Good Trip de France Inter) en concert

Queens Of The Stone Age (live unplugged dans l'émission Very Good Trip de France Inter) par Pierre Andrieu
Studio 105, Maison de la Radio, le 28/08/2017
Grand moment et beau cadeau que ce concert semi acoustique des Queens Of The Stone Age donné le lundi 28 août au studio 105 de la Maison de la radio dans le cadre de l'émission... La suite

Björn Berge / Hazy Malaze par Lio
Studio 106 - Maison de la Radio : Paris, le 02/02/2005
Nous rentrons donc vers 20h Manu, Xavier et moi même dans le studio 106 de la maison de la radio déjà bien rempli. Nous nous installons après avoir déplacé des gens arrangeants et une petite attente commence : l'émission débute en direct à 20h30. 20h25 : un type prend le micro, c'est le chauffeur de salle. pas facile de décrire sa prestation par... La suite

Sharko + Nouvelle Vague par Pierre Andrieu
Maison de la radio, Paris, le 26/11/2004
Concert privé du Mouv' : Mor - tel ! Pour notre première dans le studio de la maison de la radio abritant habituellement les mythiques Black Sessions de Bernard Lenoir, nous avons été gâtés : Nouvelle Vague et Sharko se sont succédés sur la scène... Malheureusement, avant le concert, entre les groupes et après la fin des enregistrements, la... La suite

Sum 41 & Superbus & AqME par samuel charon
Maison de la Radio, Paris, le 10/01/2003
Le 16ème arrondissement de Paris accueillait le premier événement à vocation thérapeutique de l'année 2003 : Sum 41 en séance privée dans l'antre de Jean-Marie Cavada. Chacun des 200 patients s'était vu prescrire une ordonnance par son spécialiste en musique amplifiées (le Mouv' ou Rock Sound), préconisant 150 minutes de mur du son,... La suite