Accueil Chronique de concert Jamie Xiu Xiu + Swans
Jeudi 27 juin 2019 : 10422 concerts, 25537 chroniques de concert, 5258 critiques d'album.

Chronique de Concert

Jamie Xiu Xiu + Swans

Jamie Xiu Xiu + Swans en concert

L'épicerie Moderne - Feyzin 27 Mars 2013

Critique écrite le par

C'est à l'épicerie Moderne, Mercredi 27 Mars, que jouèrent les Swans, accompagné de Jamie Xiu Xiu en première partie. Arrivée vers 20h30, je rejoins la salle en attendant que le concert commence. Petit à petit les gens arrivent par petit groupe.



Bientôt s'installe Jamie Xiu Xiu, pour le premier set. Xiu Xiu, groupe de rock expérimental californien, issu des années 2000, est alors simplement composé de son membre fondateur et stable, le chanteur Jamie Stuart. Muni de sa guitare electroacoustique, il nous entraine dans une série de morceaux très inspirés folk ou s'y greffe une voix suave qui semble sortir par râle. Comme une espèce de compression de sanglots étouffés, la voix se détache dans un fragile effort et donne lieu à des heurt dans le rythme.



Au fil de certains morceaux, nous sommes amenés à gouter au paysage d'une certaine flore et faune , suggéré par les samples de certains sifflements d'oiseaux et autres bruits naturels. Très mélancolique, Jamie Stewart s'arrête par moment, comme suffoquant, cherchant à récupérer du coffre à l'intérieur et le voilà qui repart dans quelques paroles pour achever sa mélodie. Bien que sa prestation ne m'est pas rendue spécialement enthousiaste, l'emploi particulier qu'il faisait de sa voix, très indécise, réprimée m'a retenue dans une espèce de contemplation.



C'est comme si nous partions pour l'accompagner et que tout d'un coup, le tracé s'arrête. Il revient puis s'efface à nouveau. C'était assez surprenant. Tranquillement, son interprétation achevée, Jamie Stuart s'est levé, a reposé sa guitare dans son étui et s'en est reparti très discrètement. C'était sur le coup très reposant.



Vint le moment de l'entracte, ou les techniciens opèrent, et règlent les derniers détails avant l'arrivée des turbulents volatiles. Bientôt, enfin, arrivent les Swans, avec un Michael Gira, qui dés le départ, semble très en forme. Le groupe new-yorkais des années 80, reformé en 2010 revient interpréter son dernier album The Seer, sorti en 2012.



Commence alors la déferlante de sons aux rythmes saccadés, répétitifs et ô combien physiques. Le groupe nous entraîne dans une réelle série d'épreuves auditives. Ce sont autant de paysages lourd à porter et je parlerais, dans mon cas, parfois même à endurer, que suggèrent les riffs interminables, courts et violents de certains morceaux. Il n'y a d'ailleurs pas moins de deux batteurs, Phil Puleo et Thor Harris, qui s'épuisent, se surmènent sur leurs fûts. La percussion est incroyable, la performance aussi.



Les musiciens opèrent dans un réelle écoute les uns des autres, avec cette chose commune d'un investissement authentique. Plus qu'un son qui se donne, comme un son qui s'Impose, c'est presque avec douleur que ça retentit. Sur certains morceaux d'ailleurs, Gira, à l'image d'un dictateur-virtuose dirige d'une main de fer ses musiciens, exigeant d'eux un rythme plus soutenu, un son plus viscéral, une tripe, imaginerait-on.



Mais c'est avec complicité et sourire qu'il échange en guitare, avec la basse menée par Chris Pravdica, Norman Westberg à la deuxième guitare et Christoph Hahn, aux cordes d'un instrument particulier. De rythmes lourds, en circulent d'autres, à l'inverse, beaucoup plus posés, intervenant pour certains progressivement à la fin d'inépuisables riffs, avec en complément la voix suave, drôlement "prophétique" de Gira. Bouche collée au micro, ce sont différentes textures de voix qui apparaissent, certaines très mélodieuses, d'autres plus agressives...



Durant bien deux heures - deux heures et demi, le public halluciné, est traversé par le son brut et délirant des Swans. Et là ou j'en ressors fascinée et (rudement) conquise, c'est grâce à cette impression d'une traversée mouvementée dans un univers sonore mêlé tantôt de précipitations, tantôt de rythmes plus sereins, ou les éléments ne se détachent pas si facilement les uns des autres mais constitue réellement un vrai ensemble. C'est très étrange. Impressionnant tant à vivre qu'à écouter, les deux choses semblant parfaitement inhérentes.


Swans : les dernières chroniques concerts

Thee Oh Sees, Sun Kil Moon, Thurston Moore, Mikal Cronin, Interpol, Giant Sand, Foxygen, Swans, Sleaford Mods, Unknown Mortal Orchestra, The Soft Moon, Viet Cong, Bad Breeding, Weedeater, Torche (This Is Not A Love Song Festival 2015) en concert

Thee Oh Sees, Sun Kil Moon, Thurston Moore, Mikal Cronin, Interpol, Giant Sand, Foxygen, Swans, Sleaford Mods, Unknown Mortal Orchestra, The Soft Moon, Viet Cong, Bad Breeding, Weedeater, Torche (This Is Not A Love Song Festival 2015) par Pierre Andrieu
Paloma, Nîmes, le 31/05/2015
Après une édition 2014 de rêve, il fallait absolument revenir au This Is Not A Love Song Festival, dont la troisième édition se tenait fin mai à Paloma, à Nîmes, pour... La suite

Swans (This Is Not A Love Song Festival 2015) en concert

Swans (This Is Not A Love Song Festival 2015) par Pierre Andrieu
Paloma, Nîmes, le 29/05/2015
Quoi de mieux pour entrer de plain pied dans le This Is Not A Love Song Festival version 2015, qu'un concert de deux heures des mythiques Swans ? Après deux changements de... La suite

Swans + Christophj Hahn & Thor Harris en concert

Swans + Christophj Hahn & Thor Harris par Pierre Andrieu
La Coopérative de Mai, Clermont-Ferrand, le 06/10/2014
Concert en forme de mur du son des mythiques Swans de Michael Gira, venus présenter leur excellent dernier album To Be Kind à la Coopérative de Mai, à Clermont-Ferrand, le 6... La suite

Xiu Xiu : les dernières chroniques concerts

Xiu Xiu + Volcano the Bear + Tim Sparks & Dominique Cravic en concert

Xiu Xiu + Volcano the Bear + Tim Sparks & Dominique Cravic par Sami
Espace Montevideo, Marseille, le 31/03/2012
Soirée on ne peut plus éclectique au GRIM avec trois concerts qui vont se suivre et ne pas se ressembler du tout. Cela commence par un duo de guitaristes érudits et... La suite

L'épicerie Moderne - Feyzin : les dernières chroniques concerts

Jonathan Bree + Alex Van Pelt en concert

Jonathan Bree + Alex Van Pelt par cathy
L'Epicerie Moderne - Feyzin, le 27/05/2019
Attirée par une voix envoûtante et chaleureuse, l'ambiance énigmatique façonnée par le personnage et une musique axée sur les sixties, je me décide à aller voir Jonathan Bree en... La suite

Peter Hook & The Light en concert

Peter Hook & The Light par Cathy VILLE
L'Epicerie Moderne - Feyzin, le 03/05/2019
Dans le cadre de sa nouvelle tournée, Peter Hook & the Light est de passage du côté de Lyon et plus précisément à l'Epicerie Moderne, à Feyzin. Ce soir, pas de première partie, un... La suite

Johnny Marr en concert

Johnny Marr par Cathy VILLE
L'Epicerie Moderne - Feyzin, le 27/11/2018
Petit concert nostalgique ce soir avec Johnny Marr, le légendaire guitariste et co-fondateur du mythique groupe The Smiths. Après avoir collaboré avec plusieurs groupes, il... La suite

Pogo Car Crash Control + Frustration en concert

Pogo Car Crash Control + Frustration par Cathy VILLE
L'Epicerie Moderne - Feyzin, le 03/11/2018
En ce samedi 3 novembre l'Epicerie Moderne reçoit deux groupes français, Frustration et Pogo Car Crash Control... Si Frustration est déjà bien connu sur la scène post punk pour ses... La suite