Accueil Chronique de concert Jamiroquai + Gaïo
Mardi 17 septembre 2019 : 14143 concerts, 25674 chroniques de concert, 5264 critiques d'album.

Chronique de Concert

Jamiroquai + Gaïo

Jamiroquai + Gaïo en concert

Les Voix du Gaou - Six Fours les plages 29 juillet 2011

Critique écrite le par

Je n'avais jamais eu l'occasion de me rendre aux Voix du Gaou auparavant. On m'avait tellement dit de mal de ce site que je n'avais jamais franchi le pas. Il est vrai que l'accès est des plus délicats avec des bouchons depuis le kilomètre précédant la sortie d'autoroute. La sortie a également été épique avec près d'une heure pour rejoindre notre voiture une fois le concert terminé et quelques kilomètres de ralentissement encore par la suite. C'était vendredi soir et on ne va donc pas trop se plaindre.

Le site en lui même est tout simplement magnifique, au bord de la mer, au milieu des éléments. On comprend mieux pourquoi plusieurs dates ont dues être annulées au cours de ce festival en raison du vent. L'espace réservé au public est original car vous entrez par le petit côté du rectangle. Du coup, la profondeur face à la scène est très limitée. Il faut juste penser à aller au bout du grand côté pour que la foule soit bien moins compacte.

Nous n'avons pu entendre que quelques morceaux de Gaïo, sans trop bien le voir. Le public était visiblement réceptif à ce style déjà entendu lors du concert de JP Nataf en décembre dernier à Marseille. Je trouve toujours ça sympa pour mettre l'ambiance. Alors que l'entrée sur scène de la vedette anglaise n'était prévue qu'à 21H45, il était un peu plus de 21H30 quand Jay Kay a fait son apparition accompagné de ses nombreux musiciens.



Pas de coiffe indienne, mais un chapeau de feutre noir sur la tête, pour notre zébulon anglais. Il porte par contre une tenue bariolée à franges à dominante bleue. Le son est excellent et les 10 musiciens sont en grande forme. Accompagné de 3 cuivres et d'autant de choristes, le leader du groupe met le feu dès le premier morceau tout simplement excellent. On sait d'emblée pourquoi on est venu, ça groove à souhait et le plaisir est présent pour tout le monde. Le funk jazzy est joué à la perfection et ça claque dans tous les sens. Pour le plaisir des plus anciens, dont je fais partie, Cosmic Girl est ensuite joué, suivi du génial High times rock à souhait. Le mélange des instruments est un régal pour les oreilles.



Le plus impressionnant lors de ce concert c'est de compter les airs que l'on reconnaît. Bien qu'ayant un peu laissé de côté la formation anglaise après son 3e album, les tubes s'enchaînent. Ils ne sont pas tous à mon goût, mais peu importe, le public est visiblement aux anges. La machine est rôdée et rien ne laisse transparaître le mal de dos dont souffre Jay Kay. La formation avait d'ailleurs du annuler une date en début de semaine. Les spectateurs plus avertis et l'ayant déjà vu en action, feront pourtant tous remarquer à la sortie du concert qu'il était moins sautillant qu'à son habitude. Je ne m'en suis pas rendu compte et je m'incline devant les qualités de ce grand showman, qui va à la rencontre de son public aux 4 coins de la scène, qui joue avec lui, leur demandant une cigarette, empruntant une paire de lunettes de soleil, et c'est le plus important, qui chante à merveille.



Comme je l'ai déjà dit, musicalement, c'est du très haut niveau. Le bassiste est monstrueux et son instrument claque sans arrêt. Le guitariste a quasiment une 6 cordes différente pour chaque morceau et nous gratifie de soli et autres rythmiques funky à souhait. Le batteur imprime un rythme soutenu variant la puissance en fonction des titres. Je me demande parfois si les choristes ne remplacent pas leur leader sur certains passages, notamment lorsque c'est un poil haut pour lui.



Les arrangements sont réussis, Canned heat sera notamment entamée guitare (très floydienne)/voix pour se terminer avec des ambiances caribéennes. Love foolosophy sera également jouée une première fois guitare+percus pour être ensuite reprise par l'ensemble des musiciens. Certains morceaux ne sont pourtant pas aussi bons que les autres à mes oreilles, notamment lorsqu'ils lorgnent trop vers le jazzy mou du genou. Vers le milieu du concert, je sens donc l'ennui poindre.



Le court rappel est également très dispensable à mes oreilles. Les plus jeunes parmi le public connaissent et hurlent à tue tête cette chanson digne de David Guetta. J'ai trouvé bien dommage de terminer sur un tel morceau, et de le faire si brutalement alors que bon nombre d'excellents morceaux auraient eu leur place ce soir. Je ne saurais ainsi expliquer l'absence du tubissime Virtual insanity ; trop dur à chanter désormais pour son auteur ? De même, les 2 premiers albums sont quasiment passés sous silence malgré des morceaux ayant rencontré un grand succès et ayant surtout fait connaître le groupe (Too young to die et When you gonna learn en tête). Le concert a duré une bonne heure et demie, le minimum syndical et j'ai eu le sentiment que cela se terminait en eau de boudin. C'est bien dommage car il y eut de nombreux moments qui valaient le détour.



En particulier, dès que la saturation est de mise et qu'on entre dans le rock, la claque est bien présente, Feels just likt it should ou Black capricorn day en sont de bons exemples. La virée vers l'excellent Travelling without moving me revigore avec le titre éponyme et l'excellent Alright. Le sommet du concert sera sans aucun doute le gigantesque Deeper underground, véritable claque d'une puissance rock à toute épreuve. Le trio clavier/basse/batterie mettra l'ensemble du public en transe. Utilisé sur la bande originale de Godzilla, le titre aura à peu près le même effet dévastateur pour le public que le monstre du film.



Setlist :
Black Capricorn Day
Main Vein
Cosmic Girl
High Times
Little L
Morning Glory (intro)
Canned Heat
All Good In The Hood
Hey Floyd
Feels Just Like It Should
Love Foolosophy
Use The Force (Interlude)
Travelling Without Moving
Scam (Break)
Alright
Deeper Underground
White Knuckle Ride

> Réponse le 02 août 2011, par mily

l'artiste est vraiment top ! mais le son a été catastrophique un bon quart du spectacle ! perso ça m'a tout gâché ! même en plein air (et j'en ai vu bien d'autres), je n'arrive pas à comprendre pourquoi et comment un artiste mondial peut n'avoir que des techniciens médiocres ????? on avait l'impression que tous les musiciens jouaient faux ! bref, très très déçue !  Réagir

> Réponse le 09 août 2011, par Bastien Estaillard

Bonjour tout le monde. Personnellement j'ai adoré ce concert qui a duré à peu près 1h50. Les musiciens m'ont tous fait rêvé , autant sur les tubes rocks "Deeper underground, Feel just like it should" que sur les titres plus funk "Loove Phoolosophy" "Canned heat". Tony Kaye a toujours une belle voix et bouge bien. J'ai personnellement trouvé le son excellent à la fois pêchu et pas trop fort. Seul gros bémol, j'ai attendu "Virtual insanity" en vain. Dans une moindre mesure j'ai regretté que les premiers tubes "When you gonna learn", "too young to die" et "space cowboy" n'ai pas été joué. Mais sinon c'était vraiment un grand concert.   Réagir


Les Voix du Gaou : les dernières chroniques concerts

Placebo + Dandy Warhols + LRM (Les Voix du Gaou 2014) en concert

Placebo + Dandy Warhols + LRM (Les Voix du Gaou 2014) par coco
Six Fours les Plages, le 17/07/2014
Encore une année ou le festival Les Voix du Gaou est à tomber. La programmation est géniale, les organisateurs sont supers et le lieu ... sans nom tellement c'est magnifique !... La suite

Fauve + Woodkid (Voix du Gaou) en concert

Fauve + Woodkid (Voix du Gaou) par Calie Coto
Six Fours les Plages, le 16/07/2014
Voilà, l'heure a bientôt sonné. La fosse commence à se remplir, les mots se perdent dans le vent, le soleil diffuse ses derniers rayons, le ciel s'embrase et se fond sur le bleu... La suite

Entretien avec le groupe Fauve à l'occasion du festival Les Voix du Gaou en concert

Entretien avec le groupe Fauve à l'occasion du festival Les Voix du Gaou par Caroline CAMPO
Six Fours les Plages, le 16/07/2014
" Ils ne savaient pas que c'était impossible, alors ils l'ont fait " MarK Twain Imaginez une plage posée délicatement dans un écrin de verdure, bercée par le chant des... La suite

Thirty Seconds To Mars + Superbus (Les Voix du Gaou 2013) en concert

Thirty Seconds To Mars + Superbus (Les Voix du Gaou 2013) par Yann B
Festival du Gaou, Six-Four, le 18/07/2013
Le festival du Gaou, j'adore ce festival. Chaque année est différente et pourtant si semblable à la précédente. Cette année encore, la programmation était forte, se sont croisés... La suite

Jamiroquai : les dernières chroniques concerts

Jamiroquai, MHD, Justice, Vianney, Tryo, KT Gorique, Jérémie Kisling, Pogo Car Crash Control, Lola Marsh, Nova Twins (Paleo Festival 2017)  en concert

Jamiroquai, MHD, Justice, Vianney, Tryo, KT Gorique, Jérémie Kisling, Pogo Car Crash Control, Lola Marsh, Nova Twins (Paleo Festival 2017) par Lionel Degiovanni
Paléo Festival, Nyon, le 20/07/2017
KT Gorique Pour ce jeudi au Paleo festival 2017, petit démarrage tranquille avec une énervée du micro qui déverse son flow de paroles !! Il s'agit de KT Gorique. Cette petite... La suite

Jamiroquai, Sting, Phoenix, Texas, Julien Doré, Kery James, Justice, Vianney, Petit Biscuit, LP, Olivia Ruiz, Lee Fields, Last Train, Cocoon, Royal Republic, Calypso Rose, Birdy, Lulu Gainsbourg... (Festival Musilac 2017)   en concert

Jamiroquai, Sting, Phoenix, Texas, Julien Doré, Kery James, Justice, Vianney, Petit Biscuit, LP, Olivia Ruiz, Lee Fields, Last Train, Cocoon, Royal Republic, Calypso Rose, Birdy, Lulu Gainsbourg... (Festival Musilac 2017) par Lily Rosana
Aix-Les-Bains, le 13/07/2017
"Les 15 ans de Musilac !", "Déjà !" diront les musilakiens de la première heure. "Seulement !" crieront les gourmands. J'ai eu la chance de pouvoir être spectatrice des 4 jours... La suite

Jamiroquai + Wax Tailor + Rock and Junior (festival de Nimes) en concert

Jamiroquai + Wax Tailor + Rock and Junior (festival de Nimes) par Syu
Arenes de Nimes, le 23/07/2010
Un concert de Jamiroquai. Tiens, pourquoi pas? J'avoue avoir eu un peu peur de me retrouver au milieu d'une horde de fans en délire en pauvre ignorant du groupe (je ne connais... La suite

Les Voix du Gaou - Six Fours les plages : les dernières chroniques concerts

Thee Oh Sees - The Soft Moon - Deap Vally - Fidlar - Carpenter Brut (Pointu Festival 2018) en concert

Thee Oh Sees - The Soft Moon - Deap Vally - Fidlar - Carpenter Brut (Pointu Festival 2018) par Phil2guy
Presqu'île du Gaou- Six-Fours-les-plages, le 07/07/2018
Le Pointu Festival est en train de devenir un de ces festivals d'été réellement incontournables qui contraste avec les grosses machines habituelles aux programmations... La suite

Pointu Festival 2017 :  Dinosaur Jr. - Slowdive - Ride - Ryan Adams - Kurt Vile - Hanni El Khatib - Red Fang - The Spitters en concert

Pointu Festival 2017 : Dinosaur Jr. - Slowdive - Ride - Ryan Adams - Kurt Vile - Hanni El Khatib - Red Fang - The Spitters par Phil2guy
Six-Fours-Les-Plages, Presqu'île du Gaou, le 08/07/2017
C'est la deuxième édition du Pointu Festival qui a lieu pendant deux jours sur le magnifique site de la presqu'île du Gaou à Six Fours-les Plages. L'affiche est réellement... La suite

Massive Attack + James Vincent Mc Morrow + Alifib (Les Voix Du Gaou 2014) en concert

Massive Attack + James Vincent Mc Morrow + Alifib (Les Voix Du Gaou 2014) par Julienk
Voix du Gaou, le 23/07/2014
Le festival Les Voix du Gaou se déroule dans un lieu magique, perché sur une butte. Au bord de l'eau, sous des pins, une immense scène dans un cadre surréaliste. Le soleil nous... La suite

Fauve + Woodkid (Voix du Gaou) en concert

Fauve + Woodkid (Voix du Gaou) par Calie Coto
Six Fours les Plages, le 16/07/2014
Voilà, l'heure a bientôt sonné. La fosse commence à se remplir, les mots se perdent dans le vent, le soleil diffuse ses derniers rayons, le ciel s'embrase et se fond sur le bleu... La suite