Accueil Chronique de concert Jean-Pax Méfret
Mardi 16 octobre 2018 : 13976 concerts, 25195 chroniques de concert, 5229 critiques d'album.

Chronique de Concert

Jean-Pax Méfret

Jean-Pax Méfret en concert

Le Casino de Paris 13 janvier 2018

Critique écrite le par

Tout est atypique chez Jean-Pax Méfret ! Son parcours, sa carrière, les thèmes de ses chansons, son public, sa longévité sont baignés d'une singularité qui le place aux antipodes des us et coutumes du show business traditionnel. Né en 1944 à Alger, où il grandit dans un quartier populaire, il n'a pas 20 ans lorsqu'il s'engage, comme de très nombreux pieds noirs, pour la préservation de l'Algérie Française dans ce conflit qui s'enlisera et qui débouchera sur l'indépendance de l'Algérie. Il sera un témoin privilégié de l'épuration qui s'en suivit, de l'exode des pieds noirs vers la métropole et du destin souvent cruel des harkis et des laissés pour comptes de cet épisode tragique. En France, Il devient journaliste. Pendant 40 ans, il sera grand reporter. Il fit de grandes enquêtes autour du rideau de fer et sera aux premières loges lors de la chute du mur de Berlin. Il couvrira sur le terrain tous les grands conflits de la seconde moitié du XXème siècle comme reporter de guerre (Vietnam, Afghanistan, Liban, Cambodge, Tchad...) au plus près de l'action, des drames humains qu'ils engendrent, et des soldats pour lesquels il nourrira une admiration sans borne pour leur engagement et leur devoir d'abnégation et leur solidarité.

Etre musicien n'est donc pas son activité principale. Pourtant, depuis 50 ans il a écrit plus de 300 chansons. La plupart d'entre elles sont marquées au fer rouge par son parcours, les évènements qu'il a pu vivre et par un engagement résolument anti-communiste.
Sa voix grave chantera donc le destin des Harkis, des légionnaires de Camerone, des dissidents des régimes communistes du rideau de fer, des soldats de Dien Bien Phu et aujourd'hui celui des Chrétiens D'orient qui fuient les massacres de Daesh.

Si l'on sait que Renaud et même Jean-Luc Mélenchon ne restent pas indifférents à la qualité de ses chansons et à son style réaliste et poétique inspiré par Reggiani, Férré et Ferrat, le cœur du public de Jean-Pax bat plutôt pour des valeurs de droite traditionnelle et n'a probablement pas dû donner beaucoup de voix pour les insoumis lors des dernières élections... Cependant, la force des thèmes abordés conjuguée à la qualité de son écriture font que ce public fidèle et intergénérationnel est suffisamment large pour remplir sans la moindre promotion des salles comme l'Olympia ou le Casino de Paris.

C'est donc un Casino de Paris complet depuis des mois, peuplé d'une audience fervente et assez atypique pour un concert parisien, qui fit un triomphe à cet homme de 73 ans lors de son entrée sur scène. Vêtu de noir, l'allure droite et svelte, il est visiblement ému par les applaudissements qui lui sont réservés. C'est avec "Noun", une chanson sur le martyr des Chrétiens d'orient que s'ouvre ce récital. Sa voix grave et solennelle est intacte, et c'est une très bonne nouvelle car au-delà de ses textes, c'est sa marque de fabrique. Il est accompagné par une dizaine de musiciens et choristes qui font preuve de la discrétion nécessaire d'un spectacle centré sur des textes d'une certaine gravité.



Le premier classique joué lors de ce concert sera "Veronika", dont le refrain fut repris en chœur par un public comblé. Après cette chanson sur l'Allemagne de l'est, il était normal de continuer par "Le soir du 9 novembre", consacré à la chute du mur De Berlin.
Pendant la première partie de ce concert, beaucoup de chansons seront consacrées à l'Algérie avec "Nostalgérie", "Djebel Amour" et bien sûr aux harkis avec "Ceux qui ont choisis la France". Plus que des chansons, ce tour de chant est aussi un véritable cours d'histoire puisque les chansons de Jean-Pax Méfret sont arrimées à de nombreux évènements historiques. La chanson "Le jour J", qui rend hommage aux troupes américaines ayant débarqué en Normandie pour libérer l'Europe de l'oppression nazie, en est un parfait exemple, de la même manière que le fait aussi la chanson "Les Ricains" de Michel Sardou ! Une chanson comme "Je ne suis pas politiquement correct" pourrait aussi être chantée par Sardou, mais reste à mes yeux une chanson mineure de cette soirée... En revanche, des titres comme "Le loup de guerre" et "Le Vieux soldat", qui sont des témoignages crus et émouvants de la désolation qu'une guerre et certains choix peuvent laisser dans la vie d'un homme, ne laissent pas le public indifférent.

Après un entracte, le concert prit une autre ampleur lorsque le portrait d'un légionnaire fut diffusé sur l'écran et que retentit l'introduction de "Camerone" sous les vivas du public. Cette chanson hommage au combat légendaire que menèrent 62 légionnaires face à 2000 cavaliers mexicains lors de l'intervention française au Mexique de 1862 est sans nul doute l'une des 2 chansons qui permettent à Jean-Pax Méfret de remplir des salles comme le Casino de Paris. L'autre, c'est "Dien Bien Phu", dont la version livrée lors de ce concert fut pleine d'intensité, notamment lorsque le public reprit en comme un seul homme la partie issue de chant militaire. Ce fut indiscutablement un bel hommage aux gamins de 18 ans tombés sous les assauts des Viet Minh lors de corps à corps particulièrement sanglants.

Après ces 2 chansons qui resteront à mes yeux comme le sommet de la soirée, d'autres classiques comme "L'île Saint Louis", "Les oies sauvages", "Le pays qui n'existe plus" furent joués avec un égal bonheur. La dramaturgie d'une chanson comme "Sibérie" qui dénonce les goulags et les persécutions faites aux juifs par le régime stalinien ne peut pas laisser indifférent.

Le concert se terminera avec d'autres titres historiques plus personnels, témoins de l'engagement du chanteur ("Le chanteur de l'occident" et "Solidarité") et une chanson dédié à son père. La soirée se conclura par un rappel consacré, comme la première chanson du concert, à un nouveau titre ("La Force") qui évoque l'exode que subissent les chrétiens d'Orient.

C'est donc une soirée atypique que nous avons passée avec Jean-Pax Méfret, tant la gravité des thèmes de ses chansons est éloignée des concerts de variétés et de chanson française habituels. On ne pourra donc que conseiller aux amateurs de ces morceaux, qui seraient passés à côté des deux dates parisiennes, de se ruer sur les dates provinciales qui auront lieu en 2018 !

> Réponse le 22 janvier 2018, par El Guanaco

Il n'aurait donc pas chanté le chant sur Kolwezi ???? Dommage, ce fut l'un des derniers cas d'école à étudier, maintes fois !!!!  Réagir

> Réponse le 06 février 2018, par Pilou

Bonjour je réponds à la critique et l avis qui pour moi est pas objectif. C est de la publicité pour celui qui l à jamais vu. Et pour les dates prochaines j' ai cherché. Néant. Je suis fan de Jean-Pax je précise. Mais Paris et les villes des Rpima ( je suis ancien du 3) il a des raisons sûrement vous qui en dites que du bien . Merci d avance  Réagir


Le Casino de Paris : les dernières chroniques concerts

George Clinton and Parliament Funkadelic + Malka Family par lol
Casino de Paris, le 03/07/2018
C'est toujours frustrant d'assister à un mauvais concert ! Ce concert de George Clinton était malheureusement un modèle du genre. Pourtant, tout avait bien commencé... Au cœur de l'hiver, l'annonce de la mise en vente des places pour le traditionnel concert parisien du mois de juillet de Mister Clinton et de son P-Funk Band faisait l‘effet... La suite

Girls In Hawaii + Lomboy en concert

Girls In Hawaii + Lomboy par Manu Wino
Casino de Paris, le 12/04/2018
5 mois après leur passage au Trianon, Girls In Hawaii investit ce soir le Casino de Paris (une première pour le groupe dans cette salle comme le fera remarquer Antoine, le... La suite

Angus And Julia Stone en concert

Angus And Julia Stone par Lebonair
Le Casino de Paris , le 09/12/2014
Le duo australien Angus And Julia Stone a déposé ses valises deux soirs consécutifs au de Paris ce mardi 9 décembre ainsi que le lendemain, le 10. Deux soirées qui affichaient... La suite

Liz Mc Comb  en concert

Liz Mc Comb par Lebonair
Le Casino de Paris, le 14/03/2014
Liz McComb, la grande diva du gospel, était en concert au Casino de Paris le 13 et 14 mars 2014 afin de présenter à son public les chansons de son nouvel album "Brassland".... La suite