Accueil Chronique de concert Jeanne Balibar + Laetitia Shériff (Printemps de Bourges 2004)
Vendredi 28 février 2020 : 10828 concerts, 25934 chroniques de concert, 5286 critiques d'album.

Chronique de Concert

Jeanne Balibar + Laetitia Shériff (Printemps de Bourges 2004)

Théâtre Jacques Coeur, Bourges jeudi 22 avril 2004

Critique écrite le par



Quand les femmes s'en mêlent, on ressort tout "chose" du Théâtre Jacques Cœur... Laetitia Shériff et Jeanne Balibar, les deux charmantes chanteuses qui se sont succédées sur les planches au cours de cette soirée ont séduit par leur beauté et par leur musique, pourtant assez différentes. Avec Codification, son premier album qui vient tout juste de paraître après de nombreuses années de concerts prometteurs (en 2001 et en 2003), la carrière de Laetitia Shériff risque de subir un coup d'accélérateur assez violent. Car, désormais entourée par les précieux Olivier Mellano (guitares) et Gaël Desbois (batterie), la jeune femme semble parée pour séduire avec une musique à la fois chaotique, volcanique et réconfortante. Les morceaux - souvent dissonants et teintés d'expérimentations soniques - sont chantés d'une voix mutine, cela produit un effet redoutable à tous les coups : on se laisse emporter par ce maelström d'émotions à fleur de peau.



Le set de Jeanne Balibar et Rodolphe Burger n'en manquera pas lui non plus, d'émotion... Même si tout commence par le premier morceau de l'album Paramour, un Tour du monde un peu étranglé par l'émotion justement, la suite sera riche en instants magiques. Cela on le doit bien évidemment à la voix de la troublante Jeanne. Parlons-en de cette voix : tour à tour aiguë et stridente ou grave et pénétrante, elle est toujours singulière et peu soucieuse de sonner juste... Comme Jeanne Balibar mime ses textes, malheureusement pas toujours intelligibles, avec des gestes lents et gracieux, le spectateur se laisse bercer par cette musique truffée d'arrangements aventureux et cette gestuelle qui part un peu dans tous les sens (à l'instar de sa voix). En chef d'orchestre inspiré, Rodolphe Burger lance des boucles avec un sampler tout en jouant toujours admirablement de sa guitare à effets. Grâce à un son de guitare hallucinant, chacune des interventions du leader de Kat Onoma irradie les morceaux d'une présence absolument extraordinaire. Bien calé dans son siège, on se demande presque si ce que l'on voit et entend est réel ou relève purement et simplement du rêve éveillé ; à l'heure où ces lignes sont écrites, on se le demande encore ! On se souvient tout de même d'un rappel où Les petits papiers du grand Serge sont effeuillés comme autant de promesses d'un avenir meilleur pour les sans papiers. En sortant, un peu sonné, le regard hagard, on se dit en retrouvant le lumière que l'on ferait bien le Tour du monde Paramour pour cette Jeanne là...

Sites Internet : www.naive.fr, www.dernierebande.com.

Jeanne Balibar : les dernières chroniques concerts

Girlz In the Garage + Jeanne Balibar & Poni Hoax (6ème Festival Reflets) en concert

Girlz In the Garage + Jeanne Balibar & Poni Hoax (6ème Festival Reflets) par Pirlouiiiit
Cabaret Aleatoire, Friche Belle de Mai - Marseille, le 05/05/2007
Soirée de clôture pour ce 6ème Festival Reflets, avec une soirée concert au Cabaret Aléatoire avec pour commencer les "Girlz" de In the Garage à partir de 22h. Du coup j'ai le... La suite

Laetitia Sheriff : les dernières chroniques concerts

Boy and the Echo Choir + Laetitia Sheriff + Elysian Fields en concert

Boy and the Echo Choir + Laetitia Sheriff + Elysian Fields par Chlorophil
Espace Doun - Rognes, le 23/10/2010
Les concerts de l'espace Doun sont de plus en plus rares, mais comme beaucoup de choses rares (pas toutes, mais là, oui), ces concerts ont tendance à devenir de plus en plus... La suite

Laetitia Sheriff - Pierre Bondu - Mobiil en concert

Laetitia Sheriff - Pierre Bondu - Mobiil par Philippe
Espace Julien, Marseille, le 26/11/2004
Gentiment invité à ce concert, j'y suis allé sans connaître ces artistes autrement que de nom. Pas de chance pour eux, dans le registre chanson française, le père Miossec est de... La suite

Feist + An Pierlé + Laetitia Shériff + Nouvelle Vague + OMR (Festival de Sédières 2004) par Pierre Andrieu
Grange du château de Sédières, le 22/07/2004
Le festival de Sédières 2002 et particulièrement les prestations réussies de Joseph Arthur, Hawksley Workman, Tindersticks, The Notwist, Miossec et Dominique A nous laisse un souvenir impérissable, celui de 2003 (annulé à cause du conflit des intermittents) est déjà oublié, place au festival 2004 et à son affiche de qualité et très fournie (7... La suite

Les EffervEssonne 2003 (et 2002) par Pierre Andrieu
Le Grand Dôme, Magic Mirrors à Villebon-sur-Yvette (91), le 25/12/2003
Retour sur les éditions 2003 et 2002 du festival Les Efferv'Essonne à Villebon-sur-Yvette... L'année 2003 a vu le festival prendre une dimension supplémentaire grâce à une programmation axée sur les qualités artistiques plutôt que sur les ventes d'albums. Le public a donc pu communier avec des artistes établis mais pas putassiers (Bashung,... La suite

Rodolphe Burger : les dernières chroniques concerts

Couscous Clan : Rachid Taha, Hakim Hamadouche, Rodolphe Burger en concert

Couscous Clan : Rachid Taha, Hakim Hamadouche, Rodolphe Burger par Catherine B
Toit terrasse, Friche Belle de Mai, Marseille, le 01/09/2018
Manger un kouskous entre amis sur les toits de la Friche... Profiter de l'air... Bientôt L'Automne et.... Revoir Rachid. "Douce France"... Que celle d'hier soir à... La suite

Rodolphe Burger en concert

Rodolphe Burger par Claire Armance
Théâtre Comoedia - Aubagne, le 26/01/2018
Grande première ce vendredi 26 janvier ! Je vais enfin découvrir Rodolphe Burger en concert, comme le Théâtre Comoedia à Aubagne, cette petite salle qui l'accueille. Avec une... La suite

Rodolphe BURGER en concert

Rodolphe BURGER par Xavier
Marché Gare, Lyon, le 23/03/2017
Un guéridon, noir. Deux verres posés. Un d'eau, un d'un liquide saumâtre, cher à Bashung (Vénus). Whisky, Cognac ? Le public averti massé dans la petite salle attend l'entrée des... La suite

Paris Velvet (Par Rodolphe Burger avec Bertrand Belin, Theo Hakola, Emily Loizeau, Mathilde Monnier, Poni Hoax, Swann, Mark Tompkins... en concert

Paris Velvet (Par Rodolphe Burger avec Bertrand Belin, Theo Hakola, Emily Loizeau, Mathilde Monnier, Poni Hoax, Swann, Mark Tompkins... par lol
Philharmonie de Paris , le 22/05/2016
Le 3 avril dernier, j'étais sorti meurtri du concert effroyable donné par John Cale à la Philharmonie de Paris en ouverture de l'exposition NEW YORK EXTRAVAGANZA sur le... La suite

Théâtre Jacques Coeur, Bourges : les dernières chroniques concerts

Balthazar (Le Printemps de Bourges 2015) en concert

Balthazar (Le Printemps de Bourges 2015) par Pierre Andrieu
Théâtre Jacques Coeur, Bourges, le 26/04/2015
Super concert du groupe Balthazar le 26 avril au Printemps de Bourges dans le superbe cadre du Théâtre Jacques cœur... Ni la configuration en places assises, ni l'horaire,... La suite

Emily Loizeau + Coming Soon + Andrew Bird (Printemps de Bourges 2009) en concert

Emily Loizeau + Coming Soon + Andrew Bird (Printemps de Bourges 2009) par Pierre Andrieu
Théâtre Jacques Coeur, Bourges, le 24/04/2009
A l'occasion d'une résidence de trois jours au Théâtre Jacques Cœur, Emily Loizeau et ses invités (Coming Soon, Andrew Bird, Arthur H, Mathieu Boogaerts, Essie Jain etc... La suite

Camille (Le Printemps de Bourges 2008) en concert

Camille (Le Printemps de Bourges 2008) par Pierre Andrieu
Théâtre Jacques Coeur, Bourges, le 18/04/2008
Camille : une flamme qui se consume en transmettant des éclairs de génie à ses acolytes doués... Epoustouflant, brillant, inspiré, renversant, osé,... La suite

Jesse Sykes and the Sweet HereAfter et Shannon Wright par Arnold Layne
Theatre Jacques Coeur - Bourges (18), le 23/04/2004
Jesse Sykes and the Sweet HereAfter : Magnifique concert dans le très beau théâtre Jacques-Cœur de Bourges. Une prestation à l'image du groupe tout en noirceur et en beauté. Tout est doux et mélancolique du chant à la guitare en passant par le violon. Les morceaux s'enchaînent comme des pépites et crée une belle ambiance sombre mais... La suite