Accueil Chronique de concert Jeff Mills, Juan Atkins, Moodyman (festival Believe in Marseille)
Vendredi 21 février 2020 : 10859 concerts, 25926 chroniques de concert, 5287 critiques d'album.

Chronique de Concert

Jeff Mills, Juan Atkins, Moodyman (festival Believe in Marseille)

Jeff Mills, Juan Atkins, Moodyman (festival Believe in Marseille) en concert

Marseille J4 21 Juin 2014

Critique écrite le 25 juin 2014 par Marcing13

Cette 2ème soirée du Festival Believe in Marseille, soirée de la fête de la musique, propose un final avec un " plateau made in Détroit ". Au programme, Moodyman, Juan Atkins et Jeff Mills et d'autres dj's très intéressants défileront pour plus de 7 heures de musique.

J'arrive en plein set de Moodyman et je suis assez rapidement surpris par la pauvreté technique du mix de ce producteur house des 1ères heures, se contentant de passer plusieurs de ses titres sans vrai enchaînement propre. A sa décharge, ce fut le seul dj de la soirée à tenter l'aventure à l'ancienne, c'est à dire sur platines vinyles et calant à l'oreille. Toutefois, cela confirme que Moodyman est d'avantage un producteur/compositeur qu'un grand dj.Côté musique, çà oscille entre les vieux morceaux housy et quelques skuds plus moderne. Ce n'est mauvais mais, avouons le, pas non plus exceptionnels. Toutefois, le plaisir est là...


Juan Atkins, le mythique créateur de la techno de Détroit avec Kevin Saunderson et Derrick May, prend le relais et vient présenter le projet qu'il a bâti avec Moritz Von Oswald, autre grand producteur dès les premières heure de la techno allemande. Nous aurons donc droit à un live, les deux génies travaillant les samples et synthés, accompagnés d'un clavier complémentaire. Pas de surprise au programme: durant plus d'une heure, le trio alternera les morceaux planants - avec des nappes sans fins et petits samples de jazz - et des morceaux au son techno bien lourd. On était venue pour cela et nous en avons eu pour notre compte : le projet Akins/Von Oswal est impressionnant et dégage une vrai puissance sur scène, plaçant immédiatement la soirée à un haut niveau.

Mathew Jonson, producteur et dj canadien, enchaîne immédiatement. Mixant sur des supports plus modernes (oui, platine et ordi à la pomme), Mathew Jonson va nous offrir un set monstrueux, prouvant qu'une bonne sélection et une maîtrise parfaite des techniques modernes offrent de grands moments de musique. Le public est vite conquis par un set mélangeant techno et électro-tech très dansant. L'anglais Ben Ufo, dj qui s'est vite bâti une solide renommée outre-manche, et semble attendu par le public. Pourtant, les vingts premières minutes sont décevantes, pour ne pas dire chiantes ; les morceaux assez minimalistes semblent interminables. Puis progressivement, çà décolle et le set semble prendre véritablement une dimension digne de la soirée. Techniquement, lui aussi est de cette génération d'iDJ. Pour les puristes, cela permet aussi de mesurer la performance des " anciens ".


Lorsque Jeff Mills rentre sur scène, on sent une retenue, comme une forme d'humilité sincère, chez cette légende vivante de la scène électronique. Jeff Mills est un artiste qui a intellectualisé une musique répétitive, cherchant à conquérir de nouveaux territoires musicaux. Si sont début de set est entaché d'une platine défaillante, Jeff Mills mixe quand même sur 4 platines CD auxquels vient s'ajouter une TR 707 (et sans ordinateur bien sur !). Rapidement sa technique et les sonorités qu'il emploi prouve au public que sa dextérité et son talent est intact.Son set, reprenant à souhait ses plus grands titres retravaillés en intégrant des impros sur sa boite à rythmes pour se jouer du public, est d'une extrême fluidité et exceptionnellement moderne. Ayant eu la chance de vivre ce moment sur scène, je peux vous garantir avoir eu mal à sa table de mixage, tant ce perfectionniste du son la travaille constamment. Jeff Mills a offert à cette 1ère édition du Festival Believe un feu d'artifice final grandiose à une soirée de grand cru.

Vu le cadre et le son - excellent - de la scène, si Marseille répète les soirées comme celle-là, Ibiza n'aura qu'à bien se tenir.

Jeff Mills : les dernières chroniques concerts

Onefoot + Jeff Mills & Emile Parisien + GoGo Penguin + Cory Henry & The Funk Apostles (festival Marseille Jazz des Cinq Continents 2018) en concert

Onefoot + Jeff Mills & Emile Parisien + GoGo Penguin + Cory Henry & The Funk Apostles (festival Marseille Jazz des Cinq Continents 2018) par pirlouiiiit
Parc Longchamp, Marseille , le 28/07/2018
Cette année bien faille complètement passer à côté du Festival Marseille Jazz des Cinq Continents. Non pas que l'affiche ne me plaise pas mais plutôt faute de temps ou de savoir... La suite

Jeff Mills en concert

Jeff Mills par Lb Photographie
Le Rooftop - R2 - Les Terrasses du Port, le 29/07/2016
Jeff Mills, le fondateur d'Underground Resistance, le pionnier et père fondateur de la techno passe au Rooftop des Terrasses du port, rien que ça ! L'info commence à vraiment... La suite

Festival MIMI : Jeff Mills & Raphaëlle Delaunay + Serge Kakudji's Muindaji Opéra en concert

Festival MIMI : Jeff Mills & Raphaëlle Delaunay + Serge Kakudji's Muindaji Opéra par mq
Hôpital Caroline - Marseille, le 06/07/2013
Nuit de l'autre dimension Première partie : Serge Serge Kakudji // Muindaji Opéra Magnifique opéra proposé par Serge Kakudji accompagné de Célia Wa (percussion,... La suite

Jeff Mills par Champix
Le Bazar, Marseille, le 27/01/2002
C'est dimanche soir, un DJ de renommée internationale qui mixe de la bonne tek, un club marseillais plein à craquer, bref, une excellente soirée en perspective... Pourtant, ayant assisté à quelques sets de Monsieur Mills au Fuse à Bruxelles, j'ai été un peu déçu de sa prestation qui n'était pas assez engagée à mon goût, cela ressemblait plus à une... La suite

Moodyman : les dernières chroniques concerts

Moodyman + Louie Vega + Gotan Project + Bonaparte...(Fiesta Des Suds 2010) en concert

Moodyman + Louie Vega + Gotan Project + Bonaparte...(Fiesta Des Suds 2010) par sami
Docks des Suds - Marseille, le 23/10/2010
Dernier soir de Fiesta, évidement plein à craquer. Pas pour le groupe qui termine son set à mon arrivée, les Allemands de Bonaparte présentés sur la brochure comme rois du... La suite

Marseille J4 : les dernières chroniques concerts

Catherine Ringer chante Les Rita Mitsouko + Sovox + Fred Nevché (Fiesta des Suds 2019) en concert

Catherine Ringer chante Les Rita Mitsouko + Sovox + Fred Nevché (Fiesta des Suds 2019) par Sami
J4, Marseille, le 10/10/2019
C'est parti pour la 28ème édition de la Fiesta des Suds, encore une fois au J4 pour trois soirées évidemment toujours très courues. L'endroit est plus visuellement beau que les... La suite

Cavalas Underground + Hyphen Hyphen + Agar Agar (Boulégan Festival) en concert

Cavalas Underground + Hyphen Hyphen + Agar Agar (Boulégan Festival) par Zulone
Marseille - J4, le 07/06/2019
Seconde édition du Boulégan Festival à Marseille J4:) LA bonne ambiance du sud se fait sentir en ce premier soir de festival, les commerçants locaux sont présents pour nous... La suite

Moussu T e lei Joventz + Girls in Hawaii (Fiesta des Suds 2018) en concert

Moussu T e lei Joventz + Girls in Hawaii (Fiesta des Suds 2018) par pirlouiiiit
J4, Marseille, le 13/10/2018
Première année depuis longtemps que la Fiesta avait lieu ailleurs qu'au Dock des Suds. Retour au J4 donc avec une édition qui renoue avec les groupes du coin et même s'il y a pas... La suite

General Elektriks, Hyphen Hyphen, Siska (Fiesta des suds 2018) en concert

General Elektriks, Hyphen Hyphen, Siska (Fiesta des suds 2018) par Lumak
Esplanade J4, Marseille, le 13/10/2018
Pour ce samedi soir à la Fiesta des Suds, encore beaucoup de monde grâce à la belle programmation du jour ! J'arrive sur la scène Mer pour le début des français de General... La suite