Accueil Chronique de concert The Jim Jones Revue + Black Diamond Heavies + The War On Drugs (Les Nuits de L'Alligator 2009)
Mercredi 24 juillet 2019 : 11757 concerts, 25591 chroniques de concert, 5260 critiques d'album.

Chronique de Concert

The Jim Jones Revue + Black Diamond Heavies + The War On Drugs (Les Nuits de L'Alligator 2009)

The Jim Jones Revue + Black Diamond Heavies + The War On Drugs (Les Nuits de L'Alligator 2009) en concert

La Coopérative de Mai, Clermont-Ferrand 21 février 2009

Critique écrite le par








Etape clermontoise aussi courue (le club de la Coopé est bondé) que réussie au niveau artistique pour les Nuits de L'Alligator 2009, avec par ordre d'apparition sur scène, le folk psyché de The War On Drugs, le blues 'n soul de Black Diamond Heavies et le rock 'n roll garage de The Jim Jones Revue...





The War On Drugs : décollage immédiat.

La soirée commence avec le folk psychédélique des Américains de The War On Drugs, qui proposent une longue ode aux paradis artificiels entre folk dylanien, envolées lyriques à la Flaming Lips/Mercury Rev et passages expérimentaux légèrement bruitistes. La voix, évoquant un croisement entre Bob Dylan et Jonathan Donahue, est parfaitement assurée, les parties de guitare invitent au décollage immédiat et les rythmiques (basse, batterie) sont captivantes. Idéal pour tripper, ce combo encore peu connu est une véritable découverte, à savourer sur scène donc... et sur disque (cf l'excellent Wagonwhell Blues) !





Black Diamond Heavies, bien doté par la nature...

Juste après, les Black Diamond Heavies ont littéralement mis le feu avec leur blues 'n soul rock servi avec des litres de sueur, une bonne dose de virtuosité et une sacrée foi. L'organiste/chanteur entre en transe dès les premières secondes du show et ne fait qu'un avec son instrument de prédilection et son micro. Sa voix rocailleuse de gros matou enrhumé fait immédiatement penser à un croisement entre Louis Armstrong (elle est très très basse), Tom Waits (elle ne s'embarrasse pas de fioritures inutiles) et Lemmy Kilmister de Motorhead (ça gueule à souhait !), cet homme là - sans doute déjà bien doté par la nature au niveau cordes vocales - semble avoir sculpté son organe avec force clopes et bouteilles de Jack Daniels : quelle VOIX !



Comme celle-ci est accompagné par une un jeu d'orgue jouissivement frénétique et des parties de batterie très classieuses, l'effet est totalement réussi : l'on se croirait dans un club de blues à la Nouvelle Orléans... Après avoir honoré son public avec moult saillies blues ' soul finalement très rock 'n roll, Black Diamond Heavies ralentit la cadence le temps d'un slow... avant d'embrayer aussi sec pour le feu d'artifice final, orgasmique. Tout cela est très bien envoyé !






The Jim Jones Revue : A Wham Bam Whop Bop-A Lu A Whop Bam Bu !

Tout le monde est bien chauffé à blanc, il ne reste plus qu'à "finir le travail" pour la tête d'affiche du soir, les anglais sous influences Little Richard, Jerry Lee Lewis, Jon Spencer Blues Explosion de The Jim Jones Revue... Auteurs d'un album proprement hallucinant d'énergie rock 'n roll brute, le combo entre immédiatement dans le vif du sujet avec l'un de ses titres infernaux. La voix de Jim Jones est un véritable bonheur pour qui aime entendre des cris de loup garou en rut passant par un micro sauvagement saturé. Et cela tombe bien : c'est notre cas, et celui du public aussi ! Après un léger temps de chauffe, le deuxième titre, la reprise de Little Richard Hey hey hey hey, est une très bonne occasion de donner envie de bouger son corps de manière hystérique, en headbangant comme un benêt.




Sorte de cure de jouvence couplée avec un puissant euphorisant, un set de The Jim Jones Revue rendrait le sourire à n'importe quelle personne venant d'apprendre une (très) mauvaise nouvelle. Le piano sauvagement martelé, les guitares qui hurlent leur riffs à qui mieux mieux et les rythmiques surexcitées contribuent à faire oublier tout le reste. Sans être une seule seconde original, ce groupe botte le cul, tout simplement. Seuls petits bémols, les harangues incessantes de Jim Jones (say yeahhhhh ! yeahhhhhhhh ! ) sonnent moins justes que celle de Jon Spencer, et le groupe manque un peu de générosité (par rapport aux insurpassables Heavy Trash par exemple) : la set list est terminée, le public est chaud bouillant mais on n'accorde pas de deuxième rappel ! Sacrés branleurs d'Anglais tout de même !





On passera toutefois l'éponge (pour cette fois, hein !), le rappel de trois titres - avec au milieu une version réjouissante de Good Golly Miss Molly - permettant de passer une bonne soirée par la suite. Avec en tête cette grande folle géniale de Little Richard en train de vociférer le texte de Tutti Frutti : A Wham Bam Whop Bop-A Lu A Whop Bam Bu. Si ces Messieurs de The Jim Jones Revue veulent remettre le couvert sous peu, ce sera évidemment avec le plus grand plaisir que l'on se déplacera !



A lire également, les chroniques des précédentes Nuits de L'Alligator à la Coopérative de Mai : Buck 65, The Willowz, The Sweet Vandals et Radio Moscow en 2008, Red, Hank Pine & Lily Fawn, Petit Vodo en 2007 et The Baptist Generals, Scott H. Biram, Power Solo, White Hassle, Kenny Brown et The Legendary Tiger Man en 2006.


Sites internet : www.myspace.com/thewarondrugs, www.thewarondrugs.net, www.myspace.com/blackdiamondheavies, www.myspace.com/thejimjonesrevue, www.jimjonesrevue.com, www.lacoope.com, www.myspace.com/lacooperativedemai.


Photos : Flore-Anne Roth www.floreanneroth.com


Les Nuits de l'Alligator : les dernières chroniques concerts

The Schizophonics + Yak + Howlin' Jaws (Les Nuits de l'Alligator 2019) en concert

The Schizophonics + Yak + Howlin' Jaws (Les Nuits de l'Alligator 2019) par Pierre Andrieu
La Coopérative de Mai, Clermont-Ferrand, le 20/02/2019
Encore une belle soirée proposée par le festival itinérant Les Nuits de l'Alligator ! Et, pour une fois, les vieux rockers prétentieux (et sourds) de la butte - le centre de... La suite

Yak + The Schizophonics + Howlin' Jaws (Les Nuits de l'Alligator 2019) en concert

Yak + The Schizophonics + Howlin' Jaws (Les Nuits de l'Alligator 2019) par Cédric Rizzo
La Maroquinerie, Paris, le 18/02/2019
Ce soir à la Maroquinerie, la scène risque d'être un poil trop petite pour accueillir l'alléchant plateau que nous sert l'Alligator pour la première nuit de ce festival... La suite

Altın Gün + Les Filles de Illighadad + Kepa (Festival Les Nuits de l'Alligator 2018) en concert

Altın Gün + Les Filles de Illighadad + Kepa (Festival Les Nuits de l'Alligator 2018) par Pierre Andrieu
La Coopérative de Mai, Clermont-Ferrand, le 13/02/2018
Tous les ans, la programmation exigeante du festival itinérant Les Nuits de l'Alligator réjouit (sans oublier de surprendre) les amateurs de folk, blues, rock and roll, voire... La suite

Seratones + Fantastic Negrito (Les Nuits de l'Alligator 2017) en concert

Seratones + Fantastic Negrito (Les Nuits de l'Alligator 2017) par Pierre Andrieu
La Coopérative de mai, Clermont-Ferrand, le 18/02/2017
Très chaude Nuit de l'Alligator à la Coopé le samedi 18 février avec un duo de choc pour l'affiche : le bien nommé soul & blues man Fantastic Negrito suivi des furies rock and soul... La suite

James Leg : les dernières chroniques concerts

James Leg en concert

James Leg par Pierre Andrieu
Raymond Bar, Clermont-Ferrand, le 21/02/2017
Après la conséquente branlée administrée par King Mud (combo de rock 'n roll blues formé par Freddy Joe Evans, leader de Left Lane Cruiser, et Van Campbell, batteur des Black... La suite

James Leg + Araban + NMB Brass Band + The Elektrocution (Festival Pyromane 2011) en concert

James Leg + Araban + NMB Brass Band + The Elektrocution (Festival Pyromane 2011) par Pierre Andrieu
Le Tremplin, Beaumont, le 24/09/2011
Pour le dernier soir du Festival Pyromane au Tremplin à Beaumont, une nouvelle salle de concerts située en proche banlieue de Clermont-Ferrand, The Elektrocution, NMB Brass... La suite

Jim Jones And The Righteous Mind : les dernières chroniques concerts

Jim Jones & The Righteous Mind en concert

Jim Jones & The Righteous Mind par Samuel C
Pan Piper - Paris, le 09/10/2017
Jim Jones incarnera toujours une certaine forme de rock : authentique, inspirée et généreuse. Ayant mis en veille sa charismatique Revue, l'ancien membre de Thee Hypnotics... La suite

Jim Jones and the Righteous Mind + The Marshals en concert

Jim Jones and the Righteous Mind + The Marshals par Pierre Andrieu
Bombshell, Clermont-Ferrand, le 07/04/2017
Jusque-là on n'avait jamais vu un mauvais concert de Jim Jones, pourtant croisé à de multiples reprises et dans des contextes différents (club dans les environs, salle... La suite

The Jim Jones Revue (Festival Rock en Seine 2011) en concert

The Jim Jones Revue (Festival Rock en Seine 2011) par Pierre Andrieu
Domaine National de Saint-Cloud, le 27/08/2011
The Jim Jones Revue Sur la scène cachée au milieu des bois à l'entrée du site de Rock en Seine, The Jim Jones Revue fait comme d'habitude : il administre une... La suite

The Jim Jones Revue en concert

The Jim Jones Revue par Pierre Andrieu
La Machine du Moulin Rouge, Paris, le 09/11/2010
"Dirty Rock 'n Roll" Aussi expéditif et explosif que survolté et érectile, le show de "dirty Rock 'n Roll" des furieux anglais de The Jim Jones Revue à la Machine du... La suite

The Black Diamond Heavies : les dernières chroniques concerts

James Leg en concert

James Leg par Pierre Andrieu
Raymond Bar, Clermont-Ferrand, le 21/02/2017
Après la conséquente branlée administrée par King Mud (combo de rock 'n roll blues formé par Freddy Joe Evans, leader de Left Lane Cruiser, et Van Campbell, batteur des Black... La suite

King Mud + Chicken Diamond en concert

King Mud + Chicken Diamond par Pierre Andrieu
Bombshell, Clermont-Ferrand, le 20/02/2017
En ce morne lundi soir dans la " renommée " cité du pneu, la très vivante Clermont-Ferrand, un concert de feu est programmé au Bombshell spécialement pour les amateurs de dirty... La suite

The Jim Jones Revue : les dernières chroniques concerts

The Jim Jones Revue en concert

The Jim Jones Revue par Vilay
Metronum, Toulouse, le 19/09/2014
Vendredi 19 septembre 2014, le Metronum accueillait du rock'n'roll suintant made in London. Pour leur dernière tournée avant une retraite bien méritée, The Jim Jones Revue a... La suite

The Jim Jones Revue + John J Presley en concert

The Jim Jones Revue + John J Presley par Karen Solvery
L'Epicerie Moderne, Feyzin, le 11/09/2014
C'est un show un peu spécial, en cette soirée du 11 septembre 2014, à l'Epicerie Moderne, puisque Jim Jones et sa bande nous font le plaisir d'un ultime passage à Lyon. En effet,... La suite

Caribana Festival 2013 : Célien Schneider + Zaz + Imagine Dragons + FUN. + The Jim Jones Revue en concert

Caribana Festival 2013 : Célien Schneider + Zaz + Imagine Dragons + FUN. + The Jim Jones Revue par Mkhelif
Crans-sur-Nyon - Suisse, le 08/06/2013
Dernier soirée de concerts du festival Caribana, le dimanche étant une journée pour les jeunes artistes locaux : Caribateens (anciennement Caribakids). Le soleil était présent pour... La suite

The Jim Jones Revue + Parlor Snakes en concert

The Jim Jones Revue + Parlor Snakes par Jorma
Le Poste à Galene - Marseille, le 04/12/2012
Alors, pour passer une soirée rock n roll, vous prenez : Un pianiste stylé à la Jerry Lee Lewis. Le Jerry Lee quand il était encore jeune et qu'il épousait encore sa cousine,... La suite

The War On Drugs : les dernières chroniques concerts

Pitchfork Music Festival Paris 2014 : Mogwai, Belle and Sebastian, Jose Gonzalez, Foxygen, The Notwist, St Vincent, The War On Drugs, Ought, Son Lux, Jon Hopkins, James Blake, D.D Dumbo, Future Islands, Tobias Jesso Jr., Caribou, Jungle, CHVRCHES...  en concert

Pitchfork Music Festival Paris 2014 : Mogwai, Belle and Sebastian, Jose Gonzalez, Foxygen, The Notwist, St Vincent, The War On Drugs, Ought, Son Lux, Jon Hopkins, James Blake, D.D Dumbo, Future Islands, Tobias Jesso Jr., Caribou, Jungle, CHVRCHES... par Pierre Andrieu
Grande Halle de La Villette, Paris, le 01/11/2014
Programmation foisonnante pour la quatrième édition du Pitchfork Music Festival les 30, 31 octobre et 1er novembre à Paris, à la Grande Halle de la Villette, avec une très... La suite

La Route du Rock Collection été 2014 : Portishead, Slowdive, Mac DeMarco, Thee Oh Sees, Baxter Dury, Anna Calvi, Angel Olsen, Cheveu, The War On Drugs, Protomartyr, Temples, Cheetahs, Perfect Pussy en concert

La Route du Rock Collection été 2014 : Portishead, Slowdive, Mac DeMarco, Thee Oh Sees, Baxter Dury, Anna Calvi, Angel Olsen, Cheveu, The War On Drugs, Protomartyr, Temples, Cheetahs, Perfect Pussy par Pierre Andrieu
Fort de Saint Père, Saint-Malo, le 16/08/2014
Très belle édition 2014 pour La Route du Rock, qui avait lieu du 14 au 16 août au Fort de Saint-Père, à quelques encablures de Saint-Malo... Au menu, une très excitante... La suite

Sigur Ros, Tindersticks, Girls In Hawaii, Poni Hoax, The Breeders, Why ?, No Age, The Notwist, Adam Kesher, French Cowboy, The Ting Tings, The Do, The War On Drugs, Pivot, Menomena, Midnight Juggernauts (La Route du Rock 2008) en concert

Sigur Ros, Tindersticks, Girls In Hawaii, Poni Hoax, The Breeders, Why ?, No Age, The Notwist, Adam Kesher, French Cowboy, The Ting Tings, The Do, The War On Drugs, Pivot, Menomena, Midnight Juggernauts (La Route du Rock 2008) par Pierre Andrieu
Fort de Saint-Père, Saint-Malo, le 16/08/2008
Très bonne édition de la Route du Rock 2008, un "petit" festival qui - après une période difficile cette année - semble reparti du bon pied grâce à une programmation... La suite

Nick Cave, The National, Courtney Barnett, Patti Smith, The Districts, Spoon, Future Islands, The War on Drugs, Baxter Dury, The Black Lips, Shame, Cat Power (Festival All Points East Festival 2018) en concert

Nick Cave, The National, Courtney Barnett, Patti Smith, The Districts, Spoon, Future Islands, The War on Drugs, Baxter Dury, The Black Lips, Shame, Cat Power (Festival All Points East Festival 2018) par Daddrock
Victoria Park - Londres, le 03/06/2018
Une balade à Londres se fait toujours avec le souvenir d'un voyage scolaire. Revoir le palais de la Queen. Etre à l'heure pour assister au défilé de la garde et tenter la photo... La suite

La Coopérative de Mai, Clermont-Ferrand : les dernières chroniques concerts

Dropkick Murphys + The Interrupters en concert

Dropkick Murphys + The Interrupters par Pierre Andrieu
Coopérative de Mai, Clermont-Ferrand, le 22/06/2019
Après avoir enflammé la mainstage du Hellfest la veille à la grande joie d'une immense foule de metalleux, les punks celtiques de Dropkick Murphys ont tout cassé lors de leur... La suite

Cigarettes After Sex en concert

Cigarettes After Sex par Pierre Andrieu
La Coopérative de mai, Clermont-Ferrand, le 26/05/2019
Concert délicieusement langoureux de Cigarettes After Sex le dimanche 26 mai dans la grande salle de La Coopé, remplie de couples en état d'excitation notoire... Le court set... La suite

Jon Spencer And The HITmakers en concert

Jon Spencer And The HITmakers par Pierre Andrieu
La Coopérative de Mai, Clermont-Ferrand, le 15/05/2019
Pas la peine de tourner deux heures autour du pot, en 2019 Jon Spencer est toujours le numéro 1 du rock and roll, sa prestation jubilatoire à La Coopé avec son nouveau groupe... La suite

The Devils + Jon Spencer And The Hitmakers en concert

The Devils + Jon Spencer And The Hitmakers par Jérôme Justine
Coopérative de Mai, Clermont-Ferrand, le 15/05/2019
Ô punaise mes aïeux, j'en ai vu dans ma vie de rat de concert, mais ce qu'est j'ai vu hier à la Coopérative de mai, en première partie de Jon Spencer, je ne l'avais encore... La suite