Accueil Chronique de concert Joe King Carrasco
Mercredi 16 octobre 2019 : 13785 concerts, 25719 chroniques de concert, 5267 critiques d'album.

Chronique de Concert

Joe King Carrasco

Joe King Carrasco en concert

Bédouès, Lozère, Le Céven'sonne. 30 Juillet 2019

Critique écrite le par

JOE " KING " CARRASCO.


HALLUCINANT ! En goguette rituelle en Lozère, ce soir, nous sommes allés boire un coup avec des potes à la buvette à côté d'un camping de Florac... Le Ritz étant trop éloigné. Un groupe du nom de "Garden Swing" y jouait... ils étaient plutôt bons. Un mec dans le public avec une basse dans un étui, leur propose ses services pour un bœuf... Ils acceptent ; le mec est bon. Mais ils me confieront après le concert que " ce n'est pas toujours le cas ". Une fois un saxophoniste leur avait proposé une Jam et... A l'entendre, c'était Coltrane... Mais il avait exagéré ses capacités et leur avait plombé le concert... Une brèle quoi. Pas cette fois, le mec est BON. En fait, le gars s'était arrêté par erreur pour demander où se trouvait un autre camping, distant de 2 bornes. Le gars était crevé mais assez motivé pour faire jouer. Cool.


Après le concert, je lui demande avec mon anglais de cuisine, ce qu'il fait là et avec une basse en plus. Il me répond avec un accent texan qu'il joue dans la bourgade voisine Bédouès (Lozère, 278 âmes) avec son groupe " On Tuesday " ... Mu par ma curiosité naturelle, je lui demande "What's the Name of your band ?" Et il me répond le nom du groupe... Je fais une tête hallucinée, tellement, c'est IMPROBABLE. " YOU MEAN " THE " REAL JOE "KING" CARRASCO ???????! " que je lui rétorque ! Oui ! Je suis médusé (c'est le moins que l'on puisse dire). Et lui l'est, lui aussi, un peu que je connaisse le " King " ! Ben mince.


Ce qui fait nous allons voir Joe "king" Carrasco à BEDOUES, le village de mes aïeux ! Entre Cévennes profondes, Gorges du Tarn et Mont-Lozère. Putain. Ce n'est, certes, pas les early-Stones, mais tout de même... C'est pas RIEN! Souvenirs... Joe " King " Carrasco, ses capes et ses couronnes. Ses " Crowns " (son groupe). Plongée en adolescence. ... Joe " King " Carrasco & The Crowns paru chez Stiff, beaucoup écouté... Stiff Records. Son album chez New Rose. Son live (" Royal, Loyal & Live "). Ses chansons (" Dinero ", " Caca de Vaca ", "Breakdown the Border" ...). Je l'avais oublié cet homme ! Et il me revient en pleine face ! En Lozère en Lozère ! A Bédouès ! IMPROBABLE !


Pour le meilleur ET le meilleur ! Présenté à mézigus, par un harmoniciste local, Stéphane Espinasse, qui lâchera quelques chorus sympas du saxophone du Mississippi pendant le concert, Joe King est un mec hypra-cool. Ce qui ne gâche rien ! ET LE CONCERT ??? On y vient ! TOUJOURS CE MÉLANGE DE ROCK TEX-MEX AUX ACCENTS " GARAGE " ! Mâtiné de reggae. De son " Tequila Reggae " autoproclamé ! Superbe ! Ils ont donné un concert de presque deux heures et demie devant les quatre pékins que nous étions comme s'ils jouaient dans un stade. Une rythmique démente, un batteur mexicain (Luis Murillo) et un bassiste texan (celui évoqué plus haut, Chris Alcaraz), deux guitaristes dont Carrasco de l'école Chuck Berry (la meilleure) et Yves Nguyen (de Bourges, France). Une texane géniale, Sharon Bourbonnais, aux claviers (école Jerry Lee avec un zeste de Little Richard ou l'inverse). Au programme, des compos du King comme "Pachuco Hop" (reprise en son temps par la Mano Negra), " Tequila Revolution " ou " Breakdown The border " et des joyeusetés comme " Little Queenie ", " Donna ", " La Bamba/Twist & Shout " ", " Wooly Bully " ... Ce genre de (belles) choses... Visiblement ils aiment Sam The Sham et surtout Richie Valens ! Et accessibles, sympas, des vrais bons mecs et femme (quel clavier !) ... Ils m'ont branché pour des dates à Marseille. Affaire à suivre. Un mot pour résumer le tout ? GÉNÉROSITÉ ! Le Concert d'Ispagnac (deux jours plus tard) fût tout aussi excellent... Joe " King ", notre modestie eût-elle à en pâlir, nous gratifiant d'une dédicace personnelle. Surveillez les dates de concert (ils devraient faire une tournée française en mai). Immanquable !