Accueil Chronique de concert Joe Satriani + Lucky Peterson (festival Jazz des Cinq Continents 2014)
Mardi 18 février 2020 : 10823 concerts, 25924 chroniques de concert, 5287 critiques d'album.

Chronique de Concert

Joe Satriani + Lucky Peterson (festival Jazz des Cinq Continents 2014)

Joe Satriani + Lucky Peterson (festival Jazz des Cinq Continents 2014) en concert

Festival Jazz des 5 continents 26 juillet 2014

Critique écrite le par

FJ5C by Pirlouiiiit 26072014

A la base, mon dépucelage de ce festival de Jazz des 5 Continents devait se faire avec le sieur Beck, et Lucky Peterson en premiere partie. Malheureusement la légende britannique a annulé sa tournée d'été pour raisons medicales.

FJ5C by Pirlouiiiit 26072014

Cependant, je n'ai pas vraiment perdu au change, puisque Joe Satriani a été annoncé à sa place même pas un mois avant. Et si j'allais en curieux voir Beck, c'est en fan que j'ai revu le Satch ! Surtout que je râlais d'avoir raté sa date sold out à Six fours début juillet. Impec donc ! Mais d'abord, parlons de ma découverte de ce fest à ciel ouvert en plein Marseille, qui ramène chaque année de sacrés noms de la scène internationale. Comme le Jazz dans sa globalité n'est pas mon style de prédilection du tout, je ne m'y suis guère intéressé jusqu'à maintenant.

FJ5C by Pirlouiiiit 26072014

Mais au vu de la convivialité des lieux, du cadre, de la bonne atmosphère, je n'hésiterai pas à revenir pour découvrir des grands noms les prochaines années ! En effet, c'est un fest plutôt familial et bon enfant, à taille humaine, où l'on voit défiler autant des endimanchés, des "faut que je me montre", des parents avec minots, des touristes en tongs, que des fans de musique et de gratte (ce qui n'est pas incompatibles avec les catégories précédentes, heureusement !).

FJ5C by Pirlouiiiit 26072014

Il est vrai que ça me dérange quelque part de voir une bonne majorité du public assis sur la pelouse même quand les artistes sont sur scène. Ça et les gens assis sur les chaises en plastiques devant les buvettes, ca fait très "Camping Les flots bleus avec l'animation de Patrick Sebastien le samedi soir"... M'enfin je dis ça, mais pour la fin de Peterson on s'est pas gêné pour aller s'asseoir au bar avec notre binouse pépère !

FJ5C by Pirlouiiiit 26072014

Le mix de cette population hétéroclite, combiné à la sympathie ambiante (festivaliers, personnel aux bars, au merchandising, à l'accueil...), à la verdure, aux étoiles surplombant la scène, à la possibilité d'accéder facilement aux premiers rangs, aux prix très corrects des boissons (même si je ne suis pas allé voir le corner "Champagne, caviar, macarons" !), aux meilleures toilettes sèches jamais vu en festival (!), et même au manège qui fonctionnait toute la soirée, ça donne une belle impression de bien être et de bien vivre. A 10 minutes de la maison, avec les potes, que demander de plus ?!

Joe Satriani by Pirlouiiiit 26072014

Quand Joe Satriani investit les planches à 21h précises, je me crois revenu dans les années 90. Quand il passait au Dome, seul ou avec le G3 (souvenirs souvenirs...). Le mec il n'a physiquement pas changé avec l'age. Il est toujours simple et passionné. Il a toujours des doigts magiques et ses hits bandants !rnAlors ouais, il n'est pas démonstratif comme un Vai, il en fout pas plein la vue à tout va comme un Malmsteen, ce n'est pas un shredder fulgurant, il fout pas du sweeping partout, mais putain quelle classe et quel feeling.

Joe Satriani by Pirlouiiiit 26072014

Et puis "Surfin' with the Alien", mon album instrumental de gratte préféré avec son "The Extremist" et le "Rape of the Earth" de Rondat. Un chef d'oeuvre qui n'a pas pris une ride. Même si je n'ai plus suivi sa disco que de très loin depuis son excellent "Live in San Francisco" de 2001, il me procure toujours autant de plaisir en concert !

Joe Satriani by Pirlouiiiit 26072014

C'est fluide, c'est carré, y a le toucher et le partage. Il est vrai qu'on distingue vite les titres de son dernier opus, par rapport à ses efforts passés, car c'est plus syncopé, moins coulé par moment ("Jumpin' in", "Lies and truth"). Mais ce n'est pas dérangeant plus que ça, tant le bonhomme maitrise et sait distiller ses soli.

Joe Satriani by Pirlouiiiit 27072014

"Shine on american dreamer" est par contre un peu étrange, très punchy et joyeuse, finalement communicative. Tout comme cet étonnant et entrainant "Crowd chant" présent sur "Super colossal", taillé pour faire gueuler le public en réponse à la gratte de Satriani. Fun sur scène et dans la fosse !

Joe Satriani by Pirlouiiiit 26072014

Bien sur, rien ne vaut un "Satch Boogie", un "Ice 9" ou un "Summer song"... Ca m'a foutu les frissons quand il les a interpretés... Je me suis revu au bahut, en train d'apprendre ses tablatures ou en ayant "Always with me, always with you" (ce fameux tapping...) ou le trés beau "Cryin'" dans le casque le matin pour aller en cours... Grand bonheur dans ces moments là, hier soir. Comme beaucoup dans l'assistance au vu de l'ambiance sur "Summer song" notamment!

Joe Satriani by Pirlouiiiit 26072014

Et au combien frustrant de le voir jouer seulement 1h15... Il aurait pu enquiller facilement une heure de plus rien qu'avec des classiques qu'on aurait été comblé. Des compos de "Crystal planet", de "Time machine" ou de "Flying..." auraient fait plaisir à un grand nombre je pense. A noter qu'il nous a ressorti une antiquité avec le très "easy listening" planant "The crush of love", présent sur le EP de 1988 "Dreaming 11".

Joe Satriani by Pirlouiiiit 26072014

N'oublions pas les zicos qui tournent avec lui, évidemment des balèzes, que ce soit le bassiste placide, le vieux gratteux/claviers Keneally qui parfois doublait les parties de Joe ou se faisait des duels de soli avec, et cet excellent batteur, dont le court solo n'était même pas ennuyeux, une prouesse pour moi ! Du groove, de la technique, des gimmicks, le sourire... Une belle découverte. Et une belle formation pour un bien bon live !

Joe Satriani by Pirlouiiiit 26072014

Setlist :
Jumpin' In
Devil's Slide
Flying in a Blue Dream
Unstoppable Momentum
The Weight of the World
Ice 9
The Crush of Love
Lies and Truths
Satch Boogie
Shine On American Dreamer
Cryin'
Drum Solo
Time Machine (?)
Always with Me, Always with You
Surfing with the Alien
Crowd Chant
Summer Song


Lucky Peterson by Pirlouiiiit 26072014

Après ça, je découvre Lucky Peterson de loin, en total curieux. Pour vous dire à quel point il m'était totalement inconnu, lorsque le groupe débarque sur scène, je me dis qu'il est pas mauvais ce blanc aussi chauve que Satch qui maltraite sa gratte avec ses zicos en arriere plan... Sauf que Seb m'informe que Peterson n'est pas blanc mais noir...

Lucky Peterson by Pirlouiiiit 26072014

Et en effet le gars se ramène après presque dix minutes d'un show très "Born in the Bayou", introduit par ledit guitariste chauve... Jolie ignorance, isn't it ?! Lucky passera la première demi heure à ses claviers, avec ses compos, mais aussi un "I can see clearly now" dont j'ai adoré la révision groovy ! Lui et son groupe me font l'effet d'un bon Big Band de la New orleans, à la joie communicative, à l'entrain certain !

Lucky Peterson by Pirlouiiiit 26072014

Avec sa voix chaude, ses grimaces, ses sourires, la façon de se mouvoir à la Ray Charles... Moins le cas quand il prend la gratte, où ca retombe un peu j'ai trouvé. Après, c'est pas non plus le combo de l'année, je n'irai pas le voir en headliner tout seul.

Lucky Peterson by Pirlouiiiit 26072014

Mais ça cadre bien pour cette fin de festival, les gens dansent, tapent dans les mains, on peut entendre des morceaux cultes bien repris, bref les gens qui ne sont pas partis sont heureux, c'est bien là l'essentiel en cette belle soirée.

See you next year !

ND90_136_5322

Plus de photos par Pirlouiiiit par ici


Bonus video :

et une encore plus petite de Lucky Peterson par ici


Festival Jazz des Cinq Continents : les dernières chroniques concerts

John Zorn, Festival Jazz des Cinq Continents  en concert

John Zorn, Festival Jazz des Cinq Continents par Vv
Palais Lonchamp Marseille, le 26/07/2019
Un soir d'eté, alors que le palais longchamp fini d'enrouler sa cape étoilée sur ses épaules, un gargouillis spectral fait fuir les ours morts hors des cages du zoo désaffecté. Les... La suite

John Zorn Bagatelle Marathon -Festival Marseille Jazz des Cinq Continents en concert

John Zorn Bagatelle Marathon -Festival Marseille Jazz des Cinq Continents par Phil2guy
Palais Longchamp - Marseille, le 25/07/2019
John Zorn qui joue à 200 mètres de chez soi, c'est quand même un événement à pas manquer. Dans cadre du Festival Marseille Jazz des Cinq Continents, le saxophoniste-compositeur... La suite

Raphaël Imbert & la Cie Nine Spirit, The Good, the Bad & the Queen (Marseille Jazz des Cinq Continents 2019) en concert

Raphaël Imbert & la Cie Nine Spirit, The Good, the Bad & the Queen (Marseille Jazz des Cinq Continents 2019) par G Borgogno
Marseille, Festival Jazz des Cinq Continents., le 24/07/2019
RAPHAEL IMBERT & LA CIE NINE SPIRIT/ THE GOOD, THE BAD & THE QUEEN. Raphaël Imbert & la Cie Nine Spirit ouvrent la soirée dignement. Habitués du Festival , depuis 20 ans, ce... La suite

José James + Marcus Miller (Festival Jazz Des Cinq Continents) en concert

José James + Marcus Miller (Festival Jazz Des Cinq Continents) par Sami
Palais Longchamp, Marseille, le 23/07/2019
Après le Theatre Silvain et le Mucem, le festival finit avec une semaine au Palais Longchamp avec un programme de choix, du rock de Damon Albarn aux expérimentations de John Zorn... La suite

Joe Satriani : les dernières chroniques concerts

Hellfest 2016 2ème jour (Twisted Sister, Loudness, Glenn Hughes, Sixx : A.M., Foreigner, Joe Satriani, Disturbed, Within Temptation) + hommage Lemmy Kilmister en concert

Hellfest 2016 2ème jour (Twisted Sister, Loudness, Glenn Hughes, Sixx : A.M., Foreigner, Joe Satriani, Disturbed, Within Temptation) + hommage Lemmy Kilmister par Abigail Darktrisha
Clisson, le 18/06/2016
LOUDNESS 12h15 - 12h45 Pour leurs 35 ans d'existence, les très cultes et très rares Japonais de Loudness nous font l'honneur d'une petite visite. En effet, pas revenus... La suite

Joe Satriani en concert

Joe Satriani par Matninatphotography
Grand Rex, Paris, le 24/09/2015
Dès les premières notes de musique signées Joe Satriani, on sait que l'on a affaire à un des meilleurs guitaristes du monde. Cette tournée s'inscrit dans l'actualité de la... La suite

Joe Satriani en concert

Joe Satriani par Janfi
Le Silo - Marseille, le 21/09/2015
Lundi soir le Silo de Marseille accueillait Joe Satriani et son équipe pour un concert tant attendu par ses fans. Arrivé devant les portes de la salle, je constate qu'il y a un peu... La suite

Joe Satriani  en concert

Joe Satriani par Gandalf
Le Silo à Marseille, le 21/09/2015
A peine un an après son passage au Festival Jazz des 5 continents dans le cadre idyllique du Palais Longchamps, le Maestro est de retour dans la capitale phocéenne. Ce qui me... La suite

Lucky Peterson : les dernières chroniques concerts

Lucky Peterson en concert

Lucky Peterson par Cyko Niko
New Morning, Paris, le 04/08/2011
Lucky Peterson est peut être le bluesman préféré des Français ; c'est en tout cas ce que l'on pouvait entendre dans la file d'attente à l'entrée du New Morning à Paris.... La suite

Nice Jazz Festival 2/8 : Keziah Jones + Yodelice + Lucky Peterson + Aldo Romano + Nneka en concert

Nice Jazz Festival 2/8 : Keziah Jones + Yodelice + Lucky Peterson + Aldo Romano + Nneka par Mcyavell
Jardins de Cimiez - Nice, le 19/07/2009
Monsieur Lucky Peterson a enflammé le Nice Jazz Festival et si je pouvais mettre six étoiles, je le ferais. Mais commençons par le commencement, cinq groupes étaient au menu de ce... La suite

Lucky Peterson en concert

Lucky Peterson par Manu Bighelli
L'Usine - Istres, le 20/03/2009
Décidément, l'Usine est en train de devenir ma résidence secondaire, et c'est encore avec plaisir que je me suis rendu vendredi dernier dans cette salle que je trouve très... La suite

Lucky Peterson + The Hofmann Family Blues Experience en concert

Lucky Peterson + The Hofmann Family Blues Experience par Mardal
l'Usine - Istres, le 30/03/2012
Soirée Blues hier soir à l'Usine, Istres. Bon vieux blues, à la fois roots et rhythm' & blues, du bon gros blues qui tâche. La sympathique Julie nous accueille : "Lucky... La suite

Festival Jazz des 5 continents : les dernières chroniques concerts

Onefoot + Jeff Mills & Emile Parisien + GoGo Penguin + Cory Henry & The Funk Apostles (festival Marseille Jazz des Cinq Continents 2018) en concert

Onefoot + Jeff Mills & Emile Parisien + GoGo Penguin + Cory Henry & The Funk Apostles (festival Marseille Jazz des Cinq Continents 2018) par pirlouiiiit
Parc Longchamp, Marseille , le 28/07/2018
Cette année bien faille complètement passer à côté du Festival Marseille Jazz des Cinq Continents. Non pas que l'affiche ne me plaise pas mais plutôt faute de temps ou de savoir... La suite

Imany / George Benson (Festival Jazz des Cinq Continents) en concert

Imany / George Benson (Festival Jazz des Cinq Continents) par Zulone
Parc Longchamp, Marseille , le 27/07/2017
La nuit tombe sur le Palais Lomgchamp, le ciel laisse place à un petit coucher de soleil venté. Dans tout le parc raison les premiers échos de la voix chaude et berçante de la... La suite

Herbie Hancock, Émile Parisien, Vincent Peirani (Festival Jazz des Cinq Continents) en concert

Herbie Hancock, Émile Parisien, Vincent Peirani (Festival Jazz des Cinq Continents) par Marcing13
Palais Longchamp Marseille, le 28/07/2017
Nous voilà ce soir peut-être pour le point d'orgue de cette édition 2017 du festival de Jazz des Cinq Continents, qui accueille une légende du Jazz : Herbie Hancock dans son... La suite

Tony Allen Quartet, Roy Ayers band + Seun Kuti & Egypt 80 (Festival Jazz des Cinq Continents) en concert

Tony Allen Quartet, Roy Ayers band + Seun Kuti & Egypt 80 (Festival Jazz des Cinq Continents) par Pirlouiiiit
Parc Longchamp, Marseille, le 29/07/2017
L'année dernière je ne sais plus pourquoi mais je n'avais couvert aucun des concerts du festival (oui je réutilise mon intro de la précédente chronique !). Cette année 3 soirs.... La suite