Accueil Chronique de concert Joe Satriani + Toto
Vendredi 28 février 2020 : 10815 concerts, 25934 chroniques de concert, 5287 critiques d'album.

Chronique de Concert

Joe Satriani + Toto

Arènes de Nîmes 22 Juillet 2006

Critique écrite le 11 avril 2007 par Pix

J'étais aussi venu pour Satch (plus par nostalgie qu'autre chose) que je suis depuis belle lurette. C'était donc la 5e fois que je le voyais en concert. Quelques semaines auparavant, je l'avais déjà vu à Beaulieu. Bien sur, il joue propre, bien en place mais... question émotion, rien. Je trouve que Satriani, à l'inverse d'autres guitaristes auxquels il est souvent - à tort ? - comparé, je pense par exemple à Steve Vai - n'a pas su se réinventer et est tombé dans une routine qui m'afflige.

Toto?... OK, Kimball a des faiblesses et on peut trouver d'autres défauts à ce groupe. Mais pas celui d'être vraiment extrêmement chaleureux ni d'avoir su explorer avec brio une multitude de styles (rock, jazz, fusion), si l'on sait bien sur écouter autre chose que les morceaux malheureusement les plus connus (ceux qui finissent souvent en "A" (Pamela, Rosanna, Hydra, etcetera ;) ). En attendant, j'ai pris énormément de plaisir avec Toto. Rien avec Satriani.
Un grand regret au final : Pas de jam entre Satch et Luke. Une hypothèse personnelle et subjective qui n'engagera donc que moi : J'ai "rencontré" ces deux artistes. J'ai trouvé l'un froid et prétentieux (Satriani - ce dernier, d'ailleurs, à Beaulieu, est arrivé sans faire de balance et est reparti comme il est venu), l'autre (le grand marnier l'aide peut-être aussi) est extrêmement chaleureux et accessible. Cela ne m'étonnerait donc pas que cela ait été du fait du premier. Surtout lorsqu'on a pu voir Simon Phillips et quelques uns de ses collègues, sur le bord de la scène, filmant la prestation de l'Alien et sachant apprécier la prestation du grand musicien que Satriani demeure.

 Critique écrite le 11 avril 2007 par Pix