Accueil Chronique de concert Johnny Marr
Vendredi 14 décembre 2018 : 10980 concerts, 25297 chroniques de concert, 5236 critiques d'album.

Chronique de Concert

Johnny Marr

Johnny Marr en concert

L'Epicerie Moderne - Feyzin 27 novembre 2018

Critique écrite le par



Petit concert nostalgique ce soir avec Johnny Marr, le légendaire guitariste et co-fondateur du mythique groupe The Smiths. Après avoir collaboré avec plusieurs groupes, il officie en solo depuis 2013. La Mancunien est donc de retour sur scène dans le cadre de la sortie de son troisième album studio "Call The Comet" en juin 2018. Je n'ai pas spécialement suivi sa carrière après la fin des Smiths, mais la curiosité fait que je me retrouve à l'Epicerie Moderne pour assister à son concert.



Pas de première partie, le concert débute dès 21h avec Johnny et ses trois musiciens. Très british dans la tenue, la coupe de cheveux et le son, on a devant nous quatre musiciens tirés à quatre épingles qui semblent très détendus et professionnels. La salle est plutôt remplie par un public dont la moyenne d'âge se situe autour de 40 ans, voire un peu plus. C'est donc en toute simplicité que Johnny Marr débute son concert avec un morceau tiré de son tout dernier album, "The Tracers". Une chanson efficace qui met d'emblée la salle dans une ambiance pop british.



Puis il enchaine avec un titre composé pour The Smiths "Bigmouth Strikes Again", autant dire que le public réagit d'emblée et commence à se dandiner, il est en terrain connu, apparemment la plupart des personnes présentes sont venues pour se rappeler leur jeunesse, nostalgie quand tu nous tiens... Enfin bref, Johnny M. poursuit avec énergie et profondeur l'interprétation des titres de son répertoire en solo tout en intégrant, de ci de là, quelques compositions réalisées avec les Smiths. Si je ne me trompe pas, Marr interprétera pas moins de 6 morceaux de son cultissime ancien groupe, des titres qui seront tous repris en cœur par public plus que ravi. Apparemment beaucoup étaient là pour ça et connaissaient les paroles sur le bout des doigts malgré les années passées (pas tout jeune le public, mais il possède une sacré mémoire !).



Johnny Marr et ses musiciens donnent l'impression de s'amuser tout autant que le public qui se dandine, excité par ce tubesque répertoire "so british". Un concert qui n'incite pas à la danse mais qui apporte une agréable sensation d'euphorie et de satisfaction. Entre découverte, avec les nouvelles compositions, et nostalgie, avec les titres tirés du répertoire de l'époque de The Smiths, le show s'avère fort sympathique, sans fioritures et bien mené. Ce n'est pas le concert du siècle mais on a passé une agréable soirée avec un groupe très plaisant, accueillant et professionnel.

 Critique écrite le 30 novembre 2018 par Cathy VILLE


L'Epicerie Moderne - Feyzin : les dernières chroniques concerts

Pogo Car Crash Control + Frustration en concert

Pogo Car Crash Control + Frustration par Cathy VILLE
L'Epicerie Moderne - Feyzin, le 03/11/2018
En ce samedi 3 novembre l'Epicerie Moderne reçoit deux groupes français, Frustration et Pogo Car Crash Control... Si Frustration est déjà bien connu sur la scène post punk pour ses... La suite

Motorama en concert

Motorama par Cathy VILLE
Epicerie Moderne - Feyzin, le 25/10/2018
Régulièrement comparé à Joy Division ou The National voire à New Order, un parallèle indéniable, le groupe Motorama trace sa propre route depuis 2005. Originaire de... La suite

The Soft Moon + Jessica93 en concert

The Soft Moon + Jessica93 par Ylxao
L'Épicerie Moderne (Feyzin), le 16/03/2018
Ce vendredi soir à l'Epicerie Moderne il y avait un rendez-vous à ne pas manquer : une soirée post-punk teintée de shoegaze avec The soft Moon et... La suite

Son Lux par Vinogradov
Epicerie Moderne, Feyzin, le 15/02/2018
En 2008, Ryan Lott a sorti son premier album "At War With Walls And Mazes", qui est le début de Son Lux. Je pensais que le groupe était beaucoup plus jeune. Je supposais que le groupe n'est rien d'autre que la continuation du courant emmené par des artistes tels que The XX ou Alt-J, mais non, ils existent depuis déjà 10 ans. Pourtant le... La suite